Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 00:40

Au clair de lune - Dean Koontz

"En tant qu'artiste, on pouvait le croire enclin à verser dans le pessimisme. Mais il n'était pas de cette race d'artistes qui se lamentaient sur la condition humaine et le fait que l'homme est un loup pour l'homme. A l'échelle de l'individu, la condition humaine était une notion très fluctuante, qui changeait tous les jours, voire toutes les heures... à trop s'apitoyer sur son sort, on manquait l'occasion d'aider son prochain. Pour chaque acte de cruauté, des centaines de bonnes actions étaient accomplies. Si vous êtes du genre à broyer du noir, songez donc à l'extraordinaire bonne volonté dont font montre la plupart des gens pour autrui, en dépit d'une société où les élites se moquent des valeurs morales et écrivent des odes à la violence".
"Malgré lui, Dylan contemplait fixement cette horreur, incapable de s'arracher à ce voyeurisme sinistre. Le vrai résidait dans la laideur comme dans la beauté, songea-t'il avec l'espoir de trouver une justification "artistique" à cette fascination morbide, mais c'étaient là de fausses excuses. La vérité, terrible, c'était que cet attrait universel des hommes pour le spectacles de la mort était le signe d'un vice de construction dans leurs coeurs malades, une malédiction qui éreintait l'humanité depuis l'aube des temps."
"La création est un acte de volonté, répondit Dylan avec des airs de vieux bonze. 
C'est-à-dire ?
Avant de commencer un tableau, je l'ai déjà conçu dans ma tête. Il existe à partir de l'instant où je l'ai visualisé en pensée, tout ce qu'il faut, c'est passer de la conception à la matérialisation, autrement dit, une toile, du temps et du travail."
"Selon sa mère, les coups du sort étaient autant de part de tartes à la crème sur la table du destin. Plus on les avalait vite, moins on était écoeuré."
"Peut-être que les monolithes de l'Ile de Pâques étaient-ils des statues de géants enchâssés dans la terre, peut-être qu'en creusant suffisamment profond decouvrirait-on qu'eux aussi avaient des chaussettes aux pieds ? Le mystère serait alors tout aussi épais que dans le cas de Shep."


Partager cet article
Repost0

commentaires

E
euh....c'était moi ! pas bonh!
Répondre
M
On s'est un peu emmêlé les pinceaux !
B
Cela me donne furieusement envie de le lire! merci.
Répondre
M
C'est comme le dit la pub "c'est le but gérard, c'est le but".

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock