Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 00:56

Bien allez on lève le voile sur cette photo bizarre. D'ailleurs, autant laisser parler le principal intéressé.

Ce que vous voyez, braves gens, c'est ma peau.

Farpaitement, ma peau !!!

J'étais bien peinard sur mon rayonnage, bon d'accord j'avais une ou deux pages qui se faisaient la malle, mais était-ce une raison pour me torturer de la sorte ?

Bon, donc j'étais bien peinard sur mon rayonnage quand une main m'a saisi et emmené dans un endroit de torture.

Elle a commencé par m'arracher à ma couverture, résultat je me pèle moi.

Ensuite, elle s'est attaqué à la-dite couverture, elle a enlevé, en tirant comme une malade, la pellicule plastifiée qu'on m'avait mis pour me protéger, mais ça fait mal, pauvre malade !!!

Après elle m'a retourné et là elle y a été direct au scalpel, je rigole pas, regardez prise sur le fait la folle !


Et comme ma pauvre peau ne venait pas assez vite, cette dingue m'a épilé avec du papier collant. Tenez regardez encore, voyez ma pauvre peau qui s'en va (et en plus elle en a fait une devinette, une ravagée grave je vous le dis).

 Je suis complètement à poil maintenant.

 Mais croyez vous qu'elle s'est arrêtée là ?

Que nenni, elle est ensuite passé à mes feuilles qu'elle a, accrochez-vous à votre fauteuil, arrachées (comme je vous le dis) une par une en s'aidant de temps en temps de son sacré scalpel pour enlever les morceaux de colle rebelles qui ne voulaient pas me lâcher.

Non mais en plus, vous savez ce qu'elle a le CULOT de dire "T'en fais pas petit livre, c'est pour ton bien".

Bon c'est ça oui, foldingue va, je fais quoi moi maintenant "éparpillé façon puzzle" ?

Bon là, une mise au point s'impose avant que cet ingrat de livre me fasse passer pour un bourreau.

Je le répare cet imbécile de râleur.

Si je lui enlève (bon d'accord pas avec délicatesse je le concède) couverture et feuilles de garde (sa peau comme il dit, en fait ce qui relie le corps du livre à sa couverture) c'est pour lui en mettre de toutes neuves.

Et si je t'effeuille comme une marguerite, mon enfant, c'est pour mieux recoller ensemble et solidement toutes tes pages.

Ensuite je te remettrai dans ta couverture, je recollerai tes feuilles de garde neuves, je te couvrirai d'un beau plastique tout propre et tu seras prêt pour repartir te faire lire.

Alors satisfait ?

Ouais, n'empêche que c'est quand même drôlement désagréable comme traitement !

Je sais, je sais, mais il faut souffrir pour être beau !

Partager cet article
Repost0

commentaires

W
J'adore le livre "qui parle", il m'a bien fait rire :-)
Répondre
M
<br /> <br /> Je crois qu'il a encore beaucoup à dire<br /> <br /> <br /> <br />
B
Joli travail que tu fais là... ! Bonne journée du jeudi avec plein de nouveaux livres à réparer ? Bisous de Plouescat
Répondre
M
J'en ai en effet un lot en préparation
A
C'est un reportage plein de surprises! j'étais loin du compte
Répondre
M
Il va falloir que je me penche sur le reportage réparation BD
M
il en fait toute une (belle) histoiremais enfin, il faut souffrir pour être beau ! ;-)
Répondre
M
C'est bien ce que je leur dis !
Z
C'est la première fois que je vois les coulisses de ce travail !
Répondre
M
J'ai d'autres petits trucs en réserve, mais il me faut les deux mains pour travailler, il faut que je me trouve un photographe

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock