Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 00:54

Défi du samedi avait fait très fort. Il fallait répondre à la lettre suivante

Mme Katia Laipouls-Scière                                           Vendredi 15 mai 2009
Aide-soignante de jour
à la Résidence des Écureuils
28*** Berdoncière

Madame, Mademoiselle ou Monsieur,

Madame Mireille Icks vient de décéder, à l’âge de 94 ans, le 8 mai 2009, à la maison de retraite des Écureuils de Berdoncière.
Avant de mourir, elle m’avait confié un petit agenda très usagé. J’y ai trouvé toutes les adresses notées au cours de sa longue vie. Certaines semblaient très anciennes. La vôtre y figurait.
Quels étaient vos liens avec Madame Mireille ? A quelle époque de sa vie l’aviez-vous fréquentée ? Quels souvenirs avez-vous conservés d’elle ?
Je ne l’ai connue que fort âgée. Elle se livrait peu. Je voudrais que vous m’aidiez à me faire une idée de son passé. J’ai entrepris d’écrire à toutes les personnes dont je suis parvenue à déchiffrer les adresses.
Je lirai toutes les réponses et, au cimetière, je brûlerai votre lettre et laisserai tomber les cendres sur la modeste tombe de Madame Mireille. J’étais seule à suivre son enterrement.
Vous serez aimable de m’envoyer votre lettre à l’adresse suivante : samedidefi@hotmail.fr, vous prendrez la précaution de préciser : “Tentative d'esquisser le portrait d'une inconnue.”
Je vous prie d’agréer, Madame, Mademoiselle ou Monsieur, l’expression de mes sentiments les plus dévoués.

Katia L.-S.

P.S. : Ne vous étonnez pas qu’une aide-soignante d’une maison de retraite de campagne sache rédiger une lettre sans trop de  fautes d’orthographe, j’ai profité d’un des rares moments de lucidité hebdomadaire d’un gentil vieux monsieur de la résidence qui a accepté de relire mon brouillon en échange d’une sucrerie proscrite par la faculté “diafoirine”.

Chère Madame,

Je viens de recevoir votre courrier et il me rend fort perplexe.

Effectivement, ma famille a bien connu une Madame Mireille, mais elle s'appelait Zède et non Icks.

L'adresse à laquelle vous avez envoyé votre courrier est celle de la maison familiale depuis près de 200 ans, donc je suppose que la personne qui a rempli ce carnet connaissait effectivement notre famille.

Cette Madame Mireille, quelque soit son nom de famille, est entrée dans ce que je me plais à appeler "les légendes familiales".

C'est mon arrière grand mère qui m'a parlé pour la première fois de cette dame avec laquelle elle avait été amie un long moment.

C'était une personne très étonnante qui lisait dans les cartes et préparait d'étranges philtres. Elle était très prisée à l'époque par les bourgeois de notre petite ville.

Toutefois mon arrière grande mère était la seule à être proche d'elle, elles échangeaient, m'a-t-elle dit, de petits secrets, se soutenaient dans l'adversité, bref il s'agissait d'une belle amitié, d'autant que Madame Mireille avait prédit à mon arrière grand mère une vie heureuse à elle et à sa descendance et je dois dire que c'est bien ce qui se produit.

Et puis, un jour sans que rien ne le laisse présager, cette dame a disparu sans laisser la moindre trace. Mon arrière grand mère a bien essayé de la faire retrouver, mais à l'époque vous vous doutez bien que les moyens d'investigation étaient fort limités.

Pour en revenir à ce qui m'étonne le plus et je suppose que vous devez avoir compris, c'est l'âge que vous donnez à Madame Icks, 95 ans.

Or lorsque mon arrière grand mère l'a rencontrée pour la première fois, Madame Mireille avait déjà près d'une cinquantaine d'années. J'ai donc fait un rapide calcul, votre Madame Mireille aurait donc eu plus de 150 ans, ce qui vous en conviendrez est un peu excessif même pour une personne avec ses dons.

Votre Madame Icks devait probablement être la petite fille de notre Madame Zède.

Juste un dernier détail, notre Madame Mireille avait, aux dires de mon arrière grand mère, une tâche de naissance en forme d'étoile au poignet, ce serait fort étonnant que votre Madame Mireille ait présenté la même caractéristique, non ?

En souvenir de notre Madame Mireille, je me permets de vous adresser, en remerciement pour votre dévouement, un chèque qui vous permettra de fleurir la tombe de cette personne et de vous offrir un petit cadeau à titre amical.

Cordialement

Martine Vingtsept

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Dis j'attends la suite maintenant que tu as aiguisé notre curiosité, s'agissait-il bien de la petite fille, pourquoi son sa grand-mère a-t-elle quitté le village de façon si précipitée, peut-être était-elle accusée de sorcellerie ou autre...J'ai beaucoup apprécié ta participation Martine. 
Répondre
M
<br /> Ce n'est pas prévu, mais va savoir parfois mes personnages font ce qu'ils veulent de mon clavier<br /> <br /> <br />
P
ma curiosité est éveillée, et maintenant je voudrais savoir si notre Mireille avait elle aussi cette tâche de naissance en forme d'étoile ?<br /> La suite ! La suite !<br /> bises de Paxi<br />  
Répondre
M
<br /> Là réside le mystère pour faire travailler vos neurones. Alors la fête médiévale c'était bien ?<br /> <br /> <br />
G
94 ans c'est un bel âge  Bonne soirée Martine !
Répondre
M
<br /> On a la peau dure dans la famille !<br /> <br /> <br />
M
Je passe en coup de vent, pb de temps. Je repasserai pour tout lire, c'est alléchant !Bises
Répondre
M
<br /> J'attends le courant d'air de pied ferme !<br /> <br /> <br />
E
oh , j'adore ça! bravo à l'initatiatrice de la lettre et bravo à toi qui a su donner un ton mystérieux à l'affaire...super!
Répondre
M
<br /> D'ailleurs je ne sais pas vraiment qui a écrit la première lettre, et la suite était sympa à imaginer<br /> <br /> <br />

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock