Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 00:35
Pour la rentrée les Impromptus littéraires nous proposaient de plancher sur cette photo.



© crédit photo : Sebarjo


LES HOMMES DE BOIS

Les hommes de bois avancent les uns derrière les autres. Sans précipitation.

Ils quittent leur village, de nombreux réfugiés les ont prévenu, les hommes en os arrivent et ils détruisent tout sur leur passage, les corps de bois sont si pratiques pour entretenir le feu, ce terrible ennemi.

Il est temps pour eux de quitter ce coin de monde qui les avait accueilli il y a déjà si longtemps.

Pourtant nul regret en eux, ils ont la patience et le calme des grands arbres qui les ont fait naître.

La décision a été prise par le grand conseil.

Et c'est aujourd'hui le grand jour.

En file indienne, ils se rendent à la pointe de terre qui s'enfonce dans la mer.

Là, les uns après les autres, ils se laissent aller au milieu des flots protecteurs.

La mer est leur amie depuis toujours.

Tendrement, elle va les porter loin de ce rivage devenu inhospitalier et leur permettra d'aborder des terres vierges où leur civilisation pourra à nouveau se développer, tout au moins tant que les hommes en os n'auront pas maîtrisé le moyen de voguer sur le dos de la mer.

Doucement, ils se laissent emporter, leurs pensées s'envolant déjà vers les nouvelles merveilles qu'ils pourront créer.

Alors que le dernier d'entre eux se laisse enlever par les vagues, là-bas dans leur village abandonné des hurlements féroces et dépités retentissent. Les hommes en os viennent d'arriver et ils ne trouvent rien à saccager ni à brûler.

Des hommes de bois, il ne restera bientôt plus que des légendes, mais quelque part bien cachée, la légende continue de vivre.


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Paulette est ZE experte de cette côte-là, je confirme. et je suis ravie de ne pas m'être gourrache. Salem est un chat splendide, câlin et rouquin. un régal !!!
Répondre
M
<br /> Ah oui le fameux Salem, je vais voir ça de plus près<br /> <br /> <br />
P
Effectivement, ce sont les brise-lames de Saint-Malo, sur la plage du Sillon. Ce sont des pieux de chêne destinés à briser les vagues qui se jettent contre la jetée et les remparts. Ils sont changés par "tranches" de 200 environ (il y en a plus de 3000). Il y a deux ans ont été changés les plus proches des remparts. Je pense que les prochains seront ceux que l'on voit en gros plan sur la photo. Ils restent en place entre 60 et 80 ans.
Répondre
M
<br /> Ah la spécialiste dépêchée par Mic je suppose ? Voilà une explication très intéressante et en plus un nouveau blog (pourvu d'un chat à découvrir) Merci pour ton<br /> passage<br /> <br /> <br />
M
c'est assez caractéristique. me semble pas qu'il y ait d'autres endroits qui y ressemble. je vais demander à l'experte d'y jeter son oeil compétent.
Répondre
M
<br /> C'est effectivement un arrangement assez insolite, jamais vu sur ma côte normande, ni dans le Nord. Alors la Mairie, on s'éclate ?<br /> <br /> <br />
M
heinnnnnn Saint Malo, le Sillon droit devant, l'Évantail dans le dos................ humph
Répondre
M
<br /> Merci de me dire où cette photo a été prise<br /> <br /> <br />
B
Très beau texte et l'image est forte de cette cohorte, cette armée ..et si tout s'animait sous l'effet de tes mots ?
Répondre
M
<br /> Merci. Si tout s'animait je crois que les riverains seraient un peu surpris, mais de la magie dans la vie ce serait bien<br /> <br /> <br />

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock