Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 19:22

Bien reprenons donc le fil de l’histoire de Cunégonde et Cunégondange.

Tandis que Cunégonde tenante du prénom s’en donne à cœur joie à voler dans tous les sens, Cunégondange commence à enchaîner avec délectation maladresses et imprudences, à croire qu’elle a fait ça toute sa vie (en fait oui, c’est le cas, mais de l’autre côté de la barrière).

Elle démarre en douceur en tenant son bol de chocolat de travers, le liquide tangue tant et plus, d’un coup d’aile Cunégonde entre dans la cuisine et rétablit l’équilibre, elle en profite pour empêcher la tartine de tomber du côté de la confiture.

Elle doit ensuite se dépêcher de détourner le bras qui passe trop près de la cafetière pleine de café bouillant. Elle enchaîne sur l’antique patin à roulettes découvert dans le grenier et qui gît sur une marche de l’escalier.

En direction de l’école, elle doit se dépêcher de balayer quelques feuilles mortes qui cache une borne dans laquelle Cunégondange est prête à shooter.

Dans la cour de récréation, elle a toute les peines du monde à éviter que Cunégondange s’envole de la balançoire sur laquelle elle est perchée sur une jambe, une copine lui a dit qu’elle n’était pas cap !

A la cantine, elle remet le couteau dans le bon sens avec que le tranchant n’entaille le doigt imprudent, fait dévier la cuillérée de purée qui menace de percuter l’institutrice de plein fouet.

A la sortie de l’école, elle fait tout ce qu’elle peut pour cacher l’arbre aux branches tentatrices « viens, viens, escalade moi ! »

De retour à la maison, il lui faut repêcher Cunégondange qui s’amuse à faire de l’apnée dans son bain, lui ôter de la tête l’envie de grimper sur le rebord de la fenêtre pour admirer le clair de lune.

Bref Cunégonde EN BAVE ! Et Cunégondange est … aux anges !

Prudence étant bien décidée à enfoncer le clou, la « plaisanterie » se poursuit pendant une semaine entière et la petite Cunégonde n’en revient pas de l’inventivité de Cunégondange. En attendant elle commence à se rendre compte que certaines actions risquent d’entraîner de gros désagréments si on « pousse le bouchon un peu loin, Maurice ! ».

A la fin de cette semaine épique, Prudence rapatrie sur son nuage les deux Cunégonde. L’ange gardienne est regonflée à bloc, heureuse de vivre, elle a passé une semaine de vacances idéale et s’est défoulée de plusieurs centaines d’années de frustration et de bonne conduite. Cunégonde, quant à elle, est complètement éreintée et n’a même plus envie de voler, c’est dire.

« Alors ma jeune amie ? Que pensez-vous de cette expérience ? Hmmmm !!!! » s’amuse Prudence.

Cunégonde se tortille, soupire et lâche le nez baissé et à voix très basse « vous aviez raison »

« Pardon ? Vous dites ? »

« Vous aviez raison ! »

« Mais encore ? »

« Vous aviez raison, je suis trop téméraire ! »

« Bien je suis contente que vous vous en rendiez compte. N’oubliez pas simplement que courage et témérité sont deux choses bien distinctes. Restez une petite fille courageuse et vous ferez des merveilles de votre vie et pour vous récompenser de votre semaine d’efforts et surtout de votre prise de conscience, je vais vous offrir un petit cadeau. »

Brusquement, Cunégonde reprend du poil de la bête.

« Un cadeau ? »

« Oui, une fois par mois, votre ange gardienne viendra vous chercher, vous prêtera ses ailes et vous pourrez profiter de la journée pour vous amuser et découvrir le monde. Cela vous convient-il à toutes les deux ? »

Cunégonde attend avec impatience la réponse de son ange gardienne. Celle-ci la regarde avec sévérité, puis éclate de rire devant la mine penaude de sa protégée.

« Allez, c’est d’accord pour moi. D’ailleurs je me suis bien amusée à être humaine pendant une semaine et tes devoirs de maths étaient drôlement rigolos à résoudre ! »

Cunégonde pense que les anges ont curieuse conception de l’amusement, mais bon ! Les deux demoiselles sehttp://www.jany-peinture.fr/pho/ag/ange-1.jpg serrent la main, sans rancune et Cunégonde rejoint son lit pour un bon somme réparateur, guérie en prime de son somnambulisme.

Cunégondange quant à elle remercie avec effusion Prudence et s’en va rêver à sa prochaine journée de détente sur terre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans Bigorbourg
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 12/10/2011 22:13



J'ai vraiment beaucoup aimé ... et ... je me demande ce qu'en penserait ce brave ... Victor Hugo ...


Pour comprendre mon commentaire, je t'invite à découvrir demain le poème que j'ai programmé. (Je m'en vais rajouter un lien vers cette histoire car il me semble quand même que le vieux monsieur
n'imaginait peut-être pas à quel point les jeunes gens peuvent être inventifs !)


Bises et belle fin de soirée



Martine27 13/10/2011 19:09



N'a-t-il pas aussi écrit sur l'art d'être grand-père ? Je suis contente que ma Cunégonde te plaise



Aude Terrienne :0010: 09/10/2011 20:21



Ah oui, les palmes, je veux bien, merci ! Je suis tellement heureuse dans l'eau, si tu savais !



Martine27 10/10/2011 19:14



Moi aussi j'adore l'eau !



pimprenelle - entrebrumetsoleil 07/10/2011 16:19



Prudence a bien arrangé les choses.


Cunégondange a bien mérité ces petites vacances et je trouve qu'elle a le droit de rêver aux prochaines, même si Cunégonde a, un peu, compris.



Martine27 07/10/2011 18:39



Cunégondange est effectivement bien requinquée, quant à Cunégonde je pense qu'elle va continuer ses espiègleries mais avec un peu plus de modération, la vie serait triste sans quelques
excentricités



Délires de Franchouette 07/10/2011 09:36



"Cunégondange"...


OUF ! l'histoire finit bien... J'avais peur que cette pipistrelle de Cunégonde ne sème la panique dans ce pays enchanteur de Bogorbourg.


Bises à tout ce petit monde ^!^



Martine27 07/10/2011 18:32



Prudence était là pour veiller au grain, elle tolère la fantaisie, mais il ne faut pas exagérer quand même



Mimi de Bruges 07/10/2011 09:26



Je me suis régalée, belle conclusion.


J'attends avec impatience la prochaine histoire.


Bonne journée. Bisous



Martine27 07/10/2011 18:30



Tiens il me manque aussi des randonneurs dans mon petit bourg !



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock