Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 00:30

Aujourd'hui, notre maîtresse nous demande d'accueillir Dante dans notre cour de récré. Donc, nous avons un Dante grand poète d'un côté et de l'autre un prénom qui signifie endurant ou obstiné. Il convient donc de mixer un peu les deux.

Depuis quelques jours, Marguerite, la partie bipède de la Société Marguerite et Marguerite, s'inquiète au sujet de la partie quadrupède de la même Société.

En effet, Marguerite la vache n'a pas le cœur à l'ouvrage, elle se traîne, broute et rumine du bout des lèvres, bref elle a du vague à l'âme.

Marguerite l'humaine essaye bien de lui redonner un peu d'appétit en lui proposant de belles herbes goûteuses, de tendres fleurs parfumées, en la brossant avec tendresse, mais non, Marguerite la vache continue à soupirer (si les vaches de Bigorbourg peuvent soupirer !).

Et puis, la nuit Marguerite, la deux pattes, entend bien que son homonyme bovin sort en catimini de son étable et forcément quand vous pesez dans les 500 kilos ce n'est pas facile d'avoir le pas léger.

Bref, Marguerite la grand-mère a décidé d'en avoir le cœur net. Ce soir, elle suivra sa protégée et espère bien découvrir ainsi ce qui la tracasse.

Il est minuit et voilà Marguerite qui s'éloigne sur la pointe des sabots, suivie en douce par une Marguerite chaussée de baskets.

L'une à la remorque de l'autre, les voilà qui atteignent bientôt le bois de Bigorbourg et s'y enfoncent.

Marguerite meugle doucement et l'autre Marguerite entend un écho, manifestement quelqu'un répond.

Les buissons qui bordent le chemin se mettent à bouger comme pris dans une tempête et apparaît (bon vous vous doutez bien de qui peut apparaître !) quelque chose plus sombre que la nuit. Marguerite, l'humaine regarde, sidérée, émerger du bois, une belle paire de cornes bien blanches qui semblent flotter au-dessus du sol.

Son hoquet de surprise semble effrayer l'animal qui s'approchait car elle entend un grand bruit et le son d'un galop qui s'éloigne dans la nuit.

Marguerite la vache se retourne et fixe sa vieille amie avec ce qui semble être du reproche dans ses grands yeux tout doux.

Marguerite se sent un peu penaude mais surtout terriblement curieuse. Il va falloir que Marguerite bis s'explique. Mais ça ce sera pour demain quand il fera jour et les deux Marguerite rentrent à la maison, celle a quatre pattes traînant et rouspétant (se reporter à ma précédente remarque concernant les soupirs).

Le lendemain, après une réunion au sommet du staff de la Société Marguerite et Marguerite, les deux associées se rendent en plein jour dans la forêt.

Marguerite lance son plus mélodieux meuglement et après quelques instants d'attente elles entendent l'approche peu discrète de ce qui doit représenter une masse conséquente.

La Marguerite de 50 kgs s'inquiète un peu, mais deux grands yeux noirs et sereins se posent sur elle, et c'est ce regard qui l'accroche avant qu'elle n'avise les deux cornes bien pointues qui les surmontent. En fermière expérimentée, Marguerite oublie vite son appréhension et s'approche du superbe taureau qui frotte son museau contre celui de Marguerite la vache (franchement je vais finir par m'y perdre au milieu de ce champ de fleurs). Elle le caresse doucement et ses doigts effleurent les bourrelets d'anciennes cicatrices qui constellent les épaules puissantes du nouveau venu. Elle sent les larmes qui lui montent aux yeux, nul doute qu'elle a devant elle un rescapé des arènes, comment est-il arrivé jusqu'ici et comment fait-il pour paraître si doux malgré ce qu'il a subi, elle ne le sait pas, ce qu'elle sait en revanche c'est que Marguerite bis semble sous le charme.

Bien pour ce qui est de l'endurance et de l'obstination, je pense que je n'ai pas besoin de vous faire un dessin, mais en quoi Dante le taureau est-il un poète ?

Peut-être bien parce qu'il aime passer du temps le nez en l'air à admirer les nuages, parce qu'il n'hésite pas àhttp://monia2009.m.o.pic.centerblog.net/buptq48c.gif cueillir délicatement du bout des dents des fleurs pour les offrir à sa belle et aux dames qui passent et peut-être aussi parce que grâce à lui la Société Marguerite et Marguerite a une corde de plus à son arc.

C'est ainsi que lorsque le temps le permet, pour les mariages, les goûters d'anniversaire, les fêtes au village, le paisible Dante se laisse atteler à une charmante carriole bariolée et promène qui le veut bien dans les rues de Bigorbourg.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans Bigorbourg
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 27/05/2012 18:54


voilà un nouvel arrivant fort placide ma foi ... Marguerite a bien fait de suivre en douce Marguerite


belle fin de journée

Martine27 27/05/2012 20:15



Je pense que de toute façon Dante serait sorti du bois à un moment ou à un autre



pimprenelle 24/05/2012 09:57


Quelle belle histoire d'amour !


En fin de compte, cela rapporte d'avoir bon coeur.


Bonne journée Martine.

Martine27 24/05/2012 18:23



Marguerite (la vache) a tout de suite compris à qui elle avait affaire



gene 23/05/2012 22:54


Ah , si tous les tauraux pouvaient connaître le beau sort de Dante . Je déteste la corrida . bisous

Martine27 24/05/2012 18:20



Je déteste aussi, c'est bien pourquoi j'ai eu envie d'accueillir l'un de ces superbes animaux chez moi



sirene 23/05/2012 21:02


Beau partage je reviendrais dans cette univers bonne soirée  evy

Martine27 24/05/2012 18:19



Tu y seras la bienvenu, j'aime aussi beaucoup le petit peuple !



Clio48 23/05/2012 17:32


Très beau conte , Martine !


J'aime toujours autant tes histoires .


Bisous .



Martine27 23/05/2012 18:32



J'en suis fort aise, merci !



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock