Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 00:45

Un petit nom charmant pour la Cour de Récré de Jill Bill

A Bigorbourg nous sommes déjà à samedi après-midi et c'est l'heure du conte animé par Annette dans la bibliothèque d'Achille. Petits et grands se rendent avec plaisir à ce rendez-vous hebdomadaire, il y a même des représentants du petit peuple qui se faufilent entre les rayonnages. Que va bien pouvoir inventer aujourd'hui leur amie Annette pour les faire rêver ?

Lorsque tout le monde est installé, Annette prend la parole.

"Aujourd'hui chers amis, ce n'est pas moi qui vais conter"

Tout le monde se tourne du côté où se cache habituellement Filémon, jongleur de mots et conteur adjoint.

"Non" sourit Annette "ce n'est pas non plus Filémon qui va vous régaler. J'ai le plaisir de laisser la parole à un ami très cher, grand voyageur devant l'éternel. Merci d'accueillir Désiré !"

Les applaudissements crépitent. Si ce Désiré est recommandé par Annette, le spectacle va forcément être superbe.

Quel n'est pas leur étonnement lorsqu'ils voient arriver un tout petit monsieur revêtu d'un costume trois pièces d'un noir sinistre.  C'est ce drôle de corbeau qui va les amuser ? Impossible ! Lorsque Désiré apparaît en pleine lumière tous restent bouche bée devant son incroyable tignasse, une brosse d'une hauteur inusitée se dresse sur sa tête. En fin de comptes peut-être va-t-il y avoir des surprises ! (Bon vous me voyez venir non ?)

Désiré se racle la gorge, se redresse du mieux qu'il peut, ses yeux se pose sur l'assistance et chacun à l'impression que c'est à lui et à lui seul que Désiré va s'adresser, c'est très étrange. Un mince sourire vient jouer sur ses lèvres et il se lance.

"Bonjour à tous. Comme l'a dit Annette, je suis un grand voyageur. Pas encore né, je voyageais déjà c'est vous dire !"

Stupeur dans l'assemblée ! Voilà qui commence très fort.

"Je crois" reprend Désiré une fois que les murmures se sont estompés "qu'avant ma naissance j'avais déjà glissé mes ailes sous le tapis du vent pour voyager éternellement. Mon âme avant d'arriver sur cette terre a joué avec les nuages, avec le vent d'Espagne lorsqu'il faisait tourner les moulins à vent de Don Quichotte, elle s'est baignée dans les pluies de l'Equateur jouant au toboggan sur le dos des anacondas. J'ai pataugé dans les marécages avec les alligators avant de m'envoler sur les dos d'un aigle au sommet des plus hautes montagnes pour y rencontrer la famille du Yéti."

(Laissant quelques instants Désiré et son auditoire captif, je reviens vers vous juste pour savoir si ça y est ça a fait Tilt ? Oui sûrement ! Je rends donc la parole à Désiré).

"Je me suis baigné dans les eaux tiédies de vieux volcans prêts à reprendre vie. J'ai chevauché les cavales des rêves bien au-delà de la nuit et du jour. Survolant villes et capitales j'ai laissé derrière moi les barbelés, les cœurs bombardés, la fatalité. Le regard perdu dans l'océan je me suis noyé dans le sein de l'amour. Avec mes frères humains noirs, blancs, jaunes, rouges ou bleus nous avons roulé au milieu des dunes du Sahara, respiré les parfums des îles Fidji, admiré les cerisiers en fleurs du mont Fuji. Ensemble nous avons regardé les âmes des disparus glisser sur le Gange et se perdre dans l'infini pour ne jamais revenir, libres enfin de voyager comme je le suis et le serai toujours et peut-être m'accompagnerez-vous ?"

Quant il se tait, un long silence plane, les mots de Désiré ont ouvert aux uns et aux autres des espaces encore inexplorés. Il faut un peu de temps avant que les Bigorbourgeois redescendent sur terre et assaillent Désiré de questions espérant qu'il saura leur expliquer l'itinéraire pour rejoindre son monde de rêve.http://www.asahidojo.org/sito/wp-content/uploads/2013/04/Fuji2-6.jpg

Lorsqu'enfin tout le monde est parti, Désiré commence à ranger la salle, mais son amie l'en empêche d'un :

"Laisse Désiré, laisse. Nous allons nous en occuper" (j'ai honte, mais j'ai honte pour ce très lamentable jeu de mots ! Mais comment y résister ?)

 

Bien, ayant honteusement plagié la superbe chanson de Desireless, je vous en mets les vraies paroles ci-dessous.

 

Au-dessus des vieux volcans
Glisse tes ailes sous le tapis du vent
Voyage, voyage
Eternellement
De nuages en marécages
De vent d'Espagne en pluie d'Equateur
Voyage voyage
Vole dans les hauteurs

Au-dessus des capitales
Des idées fatales
Regarde l'océan

"[Refrain}" :
Voyage, voyage
Plus loin que la nuit et le jour
Voyage
Dans l'espace inouï de l'amour
Voyage, voyage
Sur l'eau sacrée d'un fleuve indien
Voyage
Et jamais ne reviens

Sur le Gange ou l'Amazone
Chez les blacks, chez les Sicks, chez les jaunes
Voyage voyage
Dans tout le royaume
Sur les dunes du sahara
Des iles Fidji au Fujiyama
Voyage voyage
Ne t'arrête pas

Au-dessus des barbelés
Des coeurs bombardés
Regarde l'océan

"[Refrain)"

Au-dessus des capitales
Des idées fatales
Regarde l'océan

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans Bigorbourg
commenter cet article

commentaires

dimdamdom59 13/05/2013 14:53


Je souris, car avant de lire que tu avais plagié la chanson se Désireless, je voulais te dire que si Désiré avait des talents d'orateur, tu en avais aussi vu que c'est toi en quelques sortes qui
anime ce beau discours mdr!!! Ceci dit tu ne manques pas de talent, c'est toujours un plaisir de te lire!!!


Bisous à toi et à bientôt


Domi.

Martine27 13/05/2013 18:34



Merci. Je me suis laissée porter par les paroles de Desireless



guss 10/05/2013 00:14


c'est "Tartarin de Ta race con" comme y disent à Marseille  ( et oui j'ai une soeur là bas ) ...et pour le jeu de mot ;  il n'est pas mal  il aurait pu être mieux , bien mieux car
franchement  il laisse à désirer ce que Désire laisse ....

Martine27 10/05/2013 18:40



Faut pas te perdre en cours de route ! Ca fuse, ça fuse !



un soir bleu 09/05/2013 15:43


Mince, alors ! Je n'étais pas du tout partie vers Desireless, mais pas du tout, si bien que je me suis demandée jusqu'au bout où tu nous emportais. Je comprends mieux les cheveux en brosse de
Désiré ! C'est qu'il se passe tellement de choses, à Bigorbourg !

Martine27 09/05/2013 17:06



Il faut dire qu'avant de me lancer dans l'écriture de ma petite histoire, le prénom est longuement tourné dans tous les sens et malaxé, là, le jeu de mot m'a sauté rapidement à la figure !



Pierre 09/05/2013 13:17


Beau texte, prénom amusant quand on traînait trop à ffaire une chose ma mère disait : "Tu te fais appellé Désiré!" ça voulait tout dire et on avait intérêt à le faire vite. bonne journée.

Martine27 09/05/2013 17:04



Les mères ont l'art et la manière d'énoncer les choses clairement !



Frieda 08/05/2013 20:24


Bonsoir Marine


C'est beau la solidarité qui règne à B.


Tout ce beau monde s'entraide


Bonne soirée


Frieda

Martine27 09/05/2013 17:00



Et ils partagent leurs intérêts, un peu comme avec les blogs



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock