Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 00:54

Voilà un prénom qui m’a entraînée loin avec ses associations d’idées, d’Andréa Doria à Cervantès en passant par Dorian Gray et même les lucioles. Petit tour du côté de l’étymologie (j’adore !) et découverte de deux significations : « Etoile qui brille de tout son éclat »ou « donner ». Et comme le 1er mai est encore présent voilà mon histoire bigorbourgeoise hebdomadaire.

C’est la nuit entre le 30 avril et le 1er mai, Thècle la sorcière et Paterne le prêtre s’en reviennent d’une balade nocturne secrète.

Les deux complices se congratulent, leur expédition annuelle s’est très bien passée.

Ils s’embrassent comme du bon pain avant de repartir chacun de son côté pour profiter du peu qu’il reste de nuit pour se reposer.

Thècle tend au Père Paterne la belle boîte ouvragée qu’ils avaient emmenée avec eux. Il est temps que le bon père ramène la petite Doria au bercail.

« Comment » vous dîtes-vous indignés « Thècle et Paterne gardent quelqu’un enfermé dans une petite boite, c’est une honte ! »

Mais non, mais non. Ca ne gêne absolument Doria d’être enfermée, d’ailleurs elle n’est pas vraiment cloîtrée, le coffret est très confortable et ajouré ce qui lui permet de respirer en toute liberté, encore qu’elle n’ait pas vraiment besoin de respirer.

Donc, avant de regagner son lit confortable dans le presbytère, le Père Paterne fait un détour par l’église et va déposer Doria près du Bigorneau magique.

L’ange, coincé depuis fort longtemps dans le coquillage, voit avec plaisir revenir sa petite compagne. Après être resté plusieurs centaines d’années sans personne avec qui papoter Blaise (je vais lui donner le même prénom que le fondateur de Bigorbourg qui l’avait ramené d’un pèlerinage improbable) a été ravi, lorsqu’il y a une bonne centaine d’années, une sorcière de la famille de Thècle (ou était-ce Thècle elle-même, allez savoir) a confié Doria aux bons soins du prêtre de l’époque.

Mais qui donc est Doria ?

Doria est un minuscule morceau d’étoile filante. Elle est arrivée, un peu en catastrophe il faut le reconnaître, sur notre terre justement une veille de 1er mai.

Elle a longuement rebondi de maison en maison avant d’atterrir dans le chaudron de Thècle première du nom qui a dû la repêcher au fond de sa soupe.

Elle se demandait un peu quoi faire de ce drôle de caillou superbement scintillant et parlant, oui parlant, enfin gazouillant parce que pour comprendre ce que racontait ce drôle d’E.T. c’était autre chose, lorsqu’au matin des cris de joie avaient retentis dans tout le village.

Derrière elle, la petite étoile avait laissé un sillage de clochettes délicatement parfumées qui mirent du baume au cœur des Bigorbourgeois. Ce charmant cadeau de la nature leur plût énormément.

Notre sorcière décida donc que ce serait une bonne idée de demander à celle qu’elle avait baptisée Doria de renouveler ce présent tous les ans. Seulement voilà, comment arriver à faire comprendre cette demande à ce caillou très bavard mais absolument pas bilingue.

Thècle numéro un alla donc prendre conseil auprès du prêtre (ni les sorcières, ni les prêtres ne sont sectaires à Bigorbourg). Celui-ci fut tout aussi embêté, lorsqu’un gazouillement similaire à celui de l’étoile se mit à émaner du Bigorneau magique, Blaise l’ange, créature des grands espaces parlait la même langue que Doria et comme lui comprenait les humains il lui fût facile d’expliquer ce que les terriens attendaient d’elle.

Enchantée d’avoir trouvé quelqu’un à qui parler, Doria accepta volontiers la mission de planter quelques graines de bonheur une fois l’an, reconnaissez que le rythme de travail n’est pas excessif.http://nounoubricabrac.n.o.pic.centerblog.net/8e9k1b31.jpg

Et c’est ainsi que depuis, tous les 30 avril lorsque la nuit est tombée, la sorcière et le prêtre du village sortent en catimini, ouvrent le coffret et laissent Doria jouer à saute-mouton au milieu des maisons.

Ensuite, c’est avec bonheur qu’elle rejoint son grand ami dans la petite église où tous deux peuvent pépier tout leur content !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans Bigorbourg
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 05/05/2012 11:43


charmante extra-terrestre. Heureusement qu'elle a trouvé un interprête. Une chose m'intrigue. Pourquoi a-t-on besoin de la mettre le reste de l'année dans une cage, même confortable ?


bises et belle fin de semaine

Martine27 05/05/2012 17:49



Sa journée de travail est très fatigante et puis du muguet tout au long de l'année se serait vite lassant



mamazerty 04/05/2012 09:34


de caillou en caillou le chemin s'agrandit....

Martine27 04/05/2012 17:53



Le chemin de Bigorbourg devient de plus en plus long !



LADY MARIANNE 02/05/2012 17:50


je viens de chez JB et visite quelques blogs -
je suis dans la cour de récré depuis Gontran --  peu de temps-
une belle plume dans ce village serein !!
bonne continuation -  amitiés !

Martine27 02/05/2012 18:40



Alors bienvenu dans la cour de récré, on y passe de bons moments



Ountés Passat 02/05/2012 17:10


Après avoir semé elle va peut-être essaimer... en France ?

Martine27 02/05/2012 18:39



Je pense qu'elle va rester sagement à l'abri à Bigorbourg ! Je crains un peu l'avis de grand frais sur la France



Lenaïg Boudig 02/05/2012 14:57


Ah, il ne se passe pas un jour à Bigorbourg sans que quelque chose d'extraordinaire mette de la joie dans l'air ! Cette Doria est un trésor sur lequel il faut veiller ! Bravo pour l'imagination,
bises !



Martine27 02/05/2012 18:37



Son copain l'ange Blaise veille sur elle, pas de souci à se faire



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock