Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 00:59

Un très joli prénom pour la Cour de Récré de Jill Bill.

Bon aujourd'hui je ne vais pas vous faire de jeu de mots un peu limite avec le prénom Fanchon, je ne vais même pas laisser traîner une allusion au foulard du même nom. Non aujourd'hui, j'annonce tout de suite la couleur, Fanchon est une amie de Léonce et son prénom ne lui pose pas de problème. 

Entrons maintenant dans le vif du sujet et de notre histoire. Cette jeune demoiselle est une contemplative. Rien ne lui plaît plus qu'aller se promener en forêt pour prendre des photos, faire des croquis ou simplement s'installer au pied d'un arbre avec un bon livre. 

Comme aujourd'hui il fait beau, notre jeune amie s'est préparé un agréable pique-nique qu'elle compte aller déguster au pied d'Irénée le grand chêne, roi de la forêt. Elle ajoute à son panier (non pas un petit pot de beurre et une galette !) de quoi dessiner, elle a bien envie d'essayer de croquer (non pas la pomme, c'est fini oui ?) l'arbre superbe qui veille sur Bigorbourg.

Elle part d'un bon pas, une oreille tendue vers les sons de la forêt, l'autre bercée par la musique zen qui sort de son Ipod, contemplative oui, mais moderne quand même et comme c'est une fille elle est parfaitement en mesure de gérer plusieurs tâches en même temps. Bref, la technologie alliée aux harmonies de la nature (merci à Monsieur Bernardin de Saint-Pierre pour la fin de cette formule, j'avoue je viens juste de découvrir qu'il n'avait pas écrit que Paul et Virginie, mais je m'égare).

Donc, voilà Fanchon qui arrive en vue d'Irénée, admirative elle détaille le bel arbre, se demandant si elle va arriver, avec ses crayons, à rendre au moins une partie de sa magnificence. Elle soupire de bonheur et s'avance vers le géant.

Avant de sortir ses instruments de travail, elle commence par déballer son pique-nique.

Une nappe colorée, des assiettes, un verre, des couverts, une jolie serviette brodée, oui le côté artiste de Fanchon aime les belles choses.

Ensuite les provisions. Là aussi, elle s'amuse à composer une nature morte qui aiguise aussi bien la vue que l'appétit.

Le rouge des tomates, des betteraves et des fraises, le jaune de la mayonnaise, de la pomme et de la poire, le blanc des œufs durs et du sucre, le rose des radis, le vert de l'avocat et des cornichons, le bleu de ses bonbons à la menthe préférés, l'orange de son jus de fruit, le noir de sa tablette de chocolat, Mademoiselle Fanchon aime les bonnes choses, pour tout dire elle est même gourmande (et non, pratiquée avec modération, la gourmandise n'est PAS un vilain défaut). Enfin satisfaite de sa présentation, elle attrape son carnet de croquis et commence à tourner autour d'Irénée, très content d'être ainsi le centre de l'attention de cette charmante personne.

Ses yeux le détaillent pour trouver le bon point de vue, la petite particularité qui fera un bon sujet de dessin.

En repassant devant sa nappe, il lui semble bien que quelque chose n'est pas tout à fait comme elle l'a laissé.

"Tiens c'est bizarre, il me semblait que j'avais pris trois tomates. Bon j'ai dû me tromper"

Et elle repart en chasse.

Au deuxième tour, elle pile à nouveau devant son repas.

"Ah, là c'est sûr, mon bouquet de radis est plus petit ! Y aurait-il un voleur dans les parages ?"

Elle décide de s'embusquer derrière Irénée pour surveiller son pique-nique.

Tout à coup, juste au-dessus d'elle un craquement, elle lève vite le nez, un écureuil serait-il le coupable ? Lorsque deux secondes plus tard son regard revient sur la nappe, elle reste bouche bée.

"Ma poire, où est ma poire ?" 

Ah, Fanchon est toute dépitée d’avoir manqué son pillard. Elle retourne donc se cacher bien décidée à ne plus se laisser distraire. Mais rien à faire, un craquement ici, un piaillement là-bas et ses yeux quittent son repas. Résultat, il y a de moins en moins de bonnes choses sur sa nappe. Il ne reste plus que les plus petits aliments, l’avocat, le chocolat et les bonbons, c’est très étrange, en ce qui la concerne le chocolat se serait déjà envolé depuis longtemps.

Fanchon ne sait plus trop si elle doit se fâcher et tout remballer ou s’entêter.

Mais comme au dernier rapt, il lui a bien semblé entendre un petit rire, elle décide de s’accrocher et de continuer son guet.

Et voilà que brusquement, elle entend

"Ouille"

Elle se dépêche de bondir et elle a le temps de voir quelque chose de blanc filer. Sur la nappe, plus d’avocat ! Mais qui peut bien être ce détrousseur si rapide ?

Maintenant, Fanchon entend bien connaître le fin mot de l’histoire. Mine de rien, elle fait semblant de s’éloigner en secouant la tête comme si elle était découragée et s’en allait.

Elle s’est à peine engagée dans le sentier que

"Atchoum, aïe ça pique !"

Vive comme l’éclair, elle se retourne et tombe nez à nez avec !?!?

"Une licorne, mais ce n’est pas possible ça n’existe pas !"

"Comment ça je n’existe pas ? Tu vois bien que si j’existe" répond une minuscule licorne haute comme trois pommes et un marron et dodue comme un poupon.

Fanchon a vite fait de reprendre son sang froid (on est bigobourgeoise ou on ne l’est pas !)

"Je vois bien que tu existes petite chapardeuse"

La petite créature la regarde avec de grands yeux bleus innocents et répond avec la plus parfaite mauvaise foi.

"Même pas vrai !"

"Ah oui ? Et c’est normal que ta corne ressemble à une brochette de fruits et légumes ?"

En effet, toute la nourriture chipée est embrochée sur la longue corne torsadée de la mini-licorne.

Un peu boudeuse la bestiole s’approche de Fanchon et demande "Euh tu pourrais enlever ce truc vert, il ne veut pas bouger"

Fanchon s’esclaffe tout en dégageant la corne "Les avocats ont un beau noyau n’est-ce pas et je suppose que tu n’as pas apprécié mes bonbons à la menthe ?"

"Non, ça pique ces trucs là" elle jette un coup d’œil par en-dessous à Fanchon "Dis-tu veux bien que je goûte au truc noir, je n’ai pas réussi à le piquer"

Fanchon se met à rire "D’accord, mais on partage aussi tout ce que tu m’as chipé"

La petite licorne se met à cabrioler "D’accord, d’accord. Tu veux bien être ma copine ?".

Fanchon en est estomaquée, quel curieux langage pour une créature magique, mais elle est vraiment trop craquante.

"OK, mais tu me laisses te dessiner. Et c’est quoi ton nom, moi c’est Fanchon"

"C’est joli, moi c’est Chipette !"

"Eh bien voilà un prénom qui te va comme un gant".http://us.cdn2.123rf.com/168nwm/yayayoy/yayayoy1208/yayayoy120800023/14961572-decrit-mignon-licorne.jpg

Et le reste de la journée se passe en dégustation, en jeux, en rire et en discussions, Chipette est une grande bavarde et trouve que le chocolat "C’est hyper" (quand je vous dis que le monde magique n'est plus ce qu'il était !).

Lorsque la journée se termine, les deux nouvelles amies se quittent très contentes l’une de l’autre et Fanchon repart avec des dessins de licorne qui vont sûrement beaucoup plaire à Léonce.

Merci à ma copine Cathy qui m’a donné l’idée du pique-nique et de la licorne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans Bigorbourg
commenter cet article

commentaires

Jeanne Fadosi 16/05/2013 17:12


charmante rencontre en effet... bises

Martine27 16/05/2013 18:30



Il n'y a plus qu'à attendre pour voir si Chipette remet son grain de sel dans une future histoire



dimi 16/05/2013 09:29


Oubliées , Nicole tu me recopieras 100 fois, Je dois relire avant de poster !


 Je dois relire avant de poster !


 Je dois relire avant de poster !


 Je dois relire avant de poster !


Oui, c'est bon je triche 


 

Martine27 16/05/2013 18:27



Ne t'en fais pas mon cerveau avait fait la rectification de lui-même



Josette 15/05/2013 19:36


maline cette petite Fanchon ! 

Martine27 16/05/2013 18:25



Et heureusement sinon Chipette restait avec un avocat au bout de la corne



Frieda 15/05/2013 19:21


Bonjour Martine


Tout ca sous le regard impassible mais complice d'Irénée


Bisous et douce soirée


Frieda

Martine27 16/05/2013 18:24



Je me demande quand même s'il n'a pas fait exprès de cacher cette petite coquine de licorne



dimdamdom59 15/05/2013 18:13


Et voilà encore une histoire qui se finit dans la joie et la bonne humeur!!! Pour moi c'est ce que le prénom m'inspire de premier abord, peut-être à cause de la chanson!!!


Je te souhaite une belle fin d'après-midi on dirait que Saint Boniface s'est fait la malle il fait déjà moins glacial!!!


Bisous


Domi.

Martine27 15/05/2013 18:33



C'est une chanson coquine il me semble non ? Il n'y a pas aussi Achille qui met sa pagaille ?



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock