Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:16

Attention, texte long. Il ne faut pas croire que tout est toujours rose dans ma petite tête, parfois ça fait du bien de se laisser aller un peu !

Des hommes et des femmes sont assis autour de la grande table de réunion. Leur mine est grave, un problème très important a été porté à leur connaissance par leur hiérarchie.

A nouveau les insectes prolifèrent, il faut vite trouver une solution pour réduire leur nombre de manière drastique avant qu’ils ne saccagent l’environnement.

Les réflexions fusent en désordre :

-  C’est incroyable, comment en sommes nous encore arrivé là ?

- Nous pensions pourtant avoir réglé le problème une fois pour toutes !

- Pensez vous à chaque fois ces sales bêtes arrivent à trouver une solution.

- C’est vrai qu’ils ont la peau dure.

- Et bien trop d’imagination.

-Trop de ressort, voulez-vous dire !

- Et en plus ils arrivent toujours à augmenter leur vitesse de reproduction.

- Le pire c’est qu’ils continuent à n’en faire qu’à leur tête

- Il faut reconnaître que nous ne leur laissons pas beaucoup d’indices pour qu’ils puissent comprendre ce qui se passe.

- Pas beaucoup d’indices ? Vous exagérez, depuis le début des temps nous n’arrêtons pas de les mettre en garde.

- C’est vrai, depuis le grand nettoyage du déluge, nous n’avons pas arrêté d’envoyer des signaux.

- Et nous pouvons nous targuer d’avoir été imaginatifs !

- A qui le dites-vous !

- Rappelez-vous la grande époque des épidémies !

- La peste noire quel superbe souvenir

- Nous avions réussi à éradiquer plus d’un quart de cette vermine

- Je dois dire que j’avais un petit faible pour le mal des ardents

- C’était poétique, mais loin d’être pleinement satisfaisant

- Et vers la même époque vous rappelez-vous le flamboiement des bûchers, quelle merveille

- C’est vrai que cela nous a permis de supprimer un bon paquet de possibles génitrices et surtout de guérisseuses un peu trop talentueuses

- Et les croisades, les guerres de religion, trop bon

- C’est bien vrai, les guerres ce n’est pas mal non plus, toutes ces colonies lancées les unes contre les autres pour des motifs futiles

- Les dernières en date ont été sublimes

- Et l’apothéose de ces œuvres d’art en forme de champignons

- Hélas nous avons trop bien fait en leur soufflant l’idée de la force atomique

- C’est exact bien que leur intelligence soit limitée ils se sont méfiés et ont un peu réduit leur activité de ce côté-là

- Quel dommage quand même, non seulement nous étions débarrassés d’un seul coup d’une grande partie d’entre eux, mais en plus les répercussions duraient un long moment dans le temps

- Le problème le plus important était quand même que les autres espèces innocentes se trouvaient atteintes aussi

- Oui c’était là le point le plus fâcheux de cette excellente idée

- Bien heureusement nous avons rectifié le tir avec la grippe espagnole

- Quelle période heureuse, en quelques mois nous avions réussi à supprimer autant de parasites qu’en quatre années de guerre

- Reconnaissez que depuis le sida a été une de nos plus belles réussites avec le cancer

- Effectivement, mais ces larves semblent commencer à développer des résistances à ces deux grands monuments

- Quelle pitié, il va encore une fois falloir que nous nous creusions la tête pour trouver de nouveaux moyens d’éradication

- Les bactéries résistantes ne sont pas mal

- Oui, mais leur impact est loin d’être suffisant

- Le coup de la vache folle, les a bien affolé c’est le cas de le dire

- Malheureusement ils ont trouvé le truc trop rapidement

- La grippe aviaire pas mal non plus

- Plus de bruit que de mal aussi hélas

- Le tabac a sévi longtemps

- En effet, mais il commence à être en perte de vitesse aussi

- L’alcool et la drogue fonctionnent correctement

- Le rendement reste faible malgré tout les efforts que nous faisons pour améliorer la toxicité des dernières

- Il est heureux que Mère terre nous donne un coup de main avec les raz de marée, les tremblements de terre, les tempêtes et ouragans

- D’accord avec vous et il faut dire qu’elle est au premier chef concernée par l’invasion de ces fichus insectes qui pourrissent sa vie et la détruisent à petit feu

- Il n’empêche qu’il est de notre devoir de l’aider

- Je n’ai rien contre, mais reconnaissez qu’elle a quand même tendu le bâton pour se faire battre en laissant ces fichues bestioles se mettent debout et prendre la grosse tête

- Et ce sacré pouce opposable, une petite merveille de technologie, mais quelle grossière erreur tactique

- C’est vrai, à cause de cette avancée technique nous voilà bien embarrassés maintenant

- Au moins, elle a réussi à éviter une trop importante prolifération en prévoyant un temps de gestation relativement long et un nombre limité d’individus par portée

- Même ça mon pauvre ami ils sont en train d’essayer de le contourner, vous rendez vous compte ils jouent avec la conception arrivant à accroître certaines naissances multiples et à prolonger l’âge de procréation

- Pour le moment ce problème reste assez circonscrit, mais il serait bon de le surveiller de près, d’autant qu’ils commencent aussi à s’intéresser d’un peu trop près au clonage

- Logiquement nous avons encore un peu de temps avant d’être confronté à la prise d’ampleur de ce phénomène

- Bon ce n’est pas tout, mais il serait temps d’arrêter de nous disperser et de nous pencher sur la question principale de l’ordre du jour que je me permets de vous rappeler « Quelles nouvelles maladies créer et inoculer aux parasites désignés sous le nom générique d’espèce humaine ? »

L’assistance soupire, depuis des millénaires que cette commission se réunit régulièrement, il lui est de plus en plus difficile de venir à bout de l’espèce dite dominante de ce morceau de rocher qui tourne dans l’espace

- Et si nous revenions aux méthodes classiques, un bon déluge de derrière les fagots.

- Oui, mais comment sauver animaux et plantes sans avoir besoin des forts en thème pour les aider à s’abriter et sans être obligé de donner le pouvoir à l’une ou l’autre espèce et de voir nos ennuis recommencer

- Vous voulez que je vous dise, on n’est pas sorti de l’auberge !

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article

commentaires

ZAZA 06/11/2012 11:03


Adressé par Labaronne, je viens de découvrir ton blog, elle a du goût la Martine. Bises et bon mardi.

Martine27 06/11/2012 12:44



Bien sûr qu'elle a du goût, c'est une Martine Merci à toi d'avoir fait le déplacement



dany 06/11/2012 10:12


La baronne des îles  nous a donné une bonne idée  venir te découvrir ,  je vais revenir cet aprés-midi pour faaire plus ample connaissance  ,j'ai l'eau à la bouche
avec ce billet   à+

Martine27 06/11/2012 12:44



Merci à Martine et à toi ! Je sors la serviette pour éponger



loulou le filou 06/11/2012 08:16


C'est ben vrai !

Martine27 06/11/2012 12:42



Ceci dit, la vermine est dure à exterminer !



fmarmotte5 05/11/2012 14:19


La planète survivra sans doute à l'homme, c'est ce qui me rend heureux. Un texte digne de la "Hard-ecology".

Martine27 05/11/2012 18:39



J'en suis aussi très satisfaite, en espérant qu'elle ne refera pas la même bêtise dans quelques millions d'années



Labaronne 04/11/2012 14:21


heureuse d'avoir conservé cette lecture pour aujourd'hui......vu ce qui tombe je me demande si finalement ILS n'ont pas trouvé la solution...où qu'il est mon canard ??????

Martine27 04/11/2012 17:39



Tu crois qu'ils ont décidé de nous rejouer le Déluge ? Accroche toi bien à ton canard alors



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock