Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 00:35

Je vous avais promis l'histoire de la véritable Fleur qui m'avait donné l'idée d'une biche blessée. En voici donc le début.

A l'époque nous venions de perdre notre chatte Poussy, disparue sans laisser de traces.

Bien sûr mes parents avaient promis, juré, craché par terre "Plus jamais d'animal à la maison, c'est trop de chagrin quand ils partent" .Enfin, bref un refrain que beaucoup d'entre vous doivent connaître.

Et voilà qu'un matin, c'était pendant les vacances d'hiver, un grand chien vient se rouler en boule devant le grand sapin qui poussait à l'extérieur de notre terrain près de la barrière.

Nous l'avons observé ma mère et moi, voyant que la bête ne bougeait pas, ma mère, pour qui un estomac doit être rempli a récupéré des restes dans le frigo et les a prudemment apportés à l'animal prostré. Celui-ci lui a fait fête et a tout dévoré avant de repartir.

Bon affaire réglée, avons nous pensé.

Que nenni, le lendemain, même heure, même lieu, même animal, même scénario.

Le surlendemain, la bestiole pas idiote avait compris comment ouvrir la barrière et était entrée dans notre jardin.

Bien sûr, nous avions mis le doigt dans l'engrenage ! Ma mère l'a nourrie une fois de plus et l'a mise dehors.

Le jour suivant, inutile de vous faire un dessin, la bestiole toute folle faisait fête à ma mère et à la gamelle.

Comme ce jour là il faisait particulièrement froid, dernière ENORME bêtise de ma mère, elle a fait entrer dans la maison "cette pauvre petite bête qui mourrait de froid".

La-dit petite bête (ça ressemblait quand même furieusement à un berger allemand) s'est de suite installée dans le salon sur la moquette.

A midi, voilà mon père qui rentre du boulot, qui va pour déposer ses affaires dans le salon, dans le même temps, le chien vient voir qui arrive et les voilà qui se retrouvent nez à truffe tous les deux.

Là mon père a eu cette très belle phrase "Mais qu'est-ce que c'est que ça ?" Ce à quoi ma mère et moi avons répondu candidement "Tu vois bien, c'est un chien, le pauvre avait froid et faim". Loin d'être idiot le-dit canin s'est assis devant mon père, l'a regardé avec des yeux en sucre et en battant de la queue.

Bien sûr mon père, déjà bien attendri, a cherché à faire son dur "Hors de question qu'on le garde. Nourrissez le et après appelez la SPA"

Comme nous connaissions le correspondant SPA du coin, nous l'avons fait venir, au moment de mettre un collier à notre invité pour l'emmener, celui-ci s'est mis à grogner et à montrer les crocs, le monsieur a donc donné le collier à ma mère qui a pu le lui passer (au chien, pas aux monsieur) sans problème. Et voilà la "petite" bête partie pour la SPA et on ne sait quel destin.

Et là commença la guerre d'usure "Mais que va-t-il lui arriver à cette pauvre petite mère", le monsieur de la SPA nous avait signalé qu'il s'agissait d'une fille. "Si personne ne la réclame on va peut-être l'euthanasier" "Elle a déjà été abandonnée et nous on la laisse tomber", bref, une pression psychologique à fond les manettes, mais qui il faut bien le reconnaître était exercée sur un terrain plus que propice.

Après les 15 jours réglementaires de "mise en quarantaine" pour retrouver un hypothétique propriétaire, coup de téléphone grognon du père "Bon trouvez-moi un nom, je vais chercher ce fichu chien". Ma mère et moi avons attrapé un journal, ouvert au hasard, sommes tombées sur la rubrique des courses et avons trouvé le nom d'une championne de l'époque "Fleur de Sassy". Rappel du père, "Voilà on a décidé de l'appeler Fleur" "Fleur, mais ce n'est pas un nom de chien ça" "Ca fait rien, ce sera Fleur".

Et le soir même Fleur débarquait dans nos vies. Mon père avait beau avoir fait son dur, il se transformait en guimauve quant il la regardait et elle le lui rendait bien, elle avait trouvé son "Dieu". Une belle histoire d'amour commençait. La suite une prochaine fois. Fleur était en fait un mélange de berger allemand et de berger malinois et à l'époque devait être âgée d'environ 18 mois à deux ans. Comment voulez-vous que je ne crois pas qu'un animal disparu donne l'adresse de son ancienne maison à l'animal abandonné, parce que Fleur avait quand même le choix entre 8 maisons dans notre allée, alors pourquoi préférer notre maison ?

Fleur toute seule

fleur

Fleur et son dieu, mon adorable papa (ils n'ont pas l'air heureux tous les deux)

Papa et fleur

Partager cet article

Repost0

commentaires

Corine Caporlan 09/04/2012 23:51


J'adore les imaginer.


 


 


 

Martine27 10/04/2012 09:46



Il y a eut de grands moment effectivement !



cacao 09/04/2012 21:42


Très belle histoire, très émouivante. Mes chiennes, Sloopy et Marcella sont aussi des rescapées de beaucoup de galères. Leurs histoires sont sur mon blog.
Merci de nous avoir raconté celle de Fleur.Grosses bises.

Martine27 10/04/2012 09:41



Fleur a été abandonnée parce qu'elle devait être trop grande pour un appartement (ses coussinets étaient comme ceux d'un chat d'appartement) mais à côté de ça je pense qu'elle n'a pas été
maltraitée, aucune trace de coups, un caractère très confiant et aucune posture défensive ou de protection. Elle a dû être aimée (d'une certaine façon) par des personnes qui n'avaient pas compris
qu'elle allait devenir trop grande pour eux.



Corine Caporlan 09/04/2012 16:42


Alors contre toute attente (enfin la mienne !), j'ai beaucoup, beaucoup ri, avec soulagement. Ils étaient adorables, tes parents. Elle a eu beaucoup de chance de vous trouver à vous. C'est très
bien raconté et qui sait, oui, s'ils ne se passent pas le mot, même de chatte à chienne ("tu verras ce sont des gens très bien, aime-les comme moi"). 


Bises et merci de ce bon moment.


 

Martine27 09/04/2012 17:50



Il faut dire que nous avons recueilli successivement un cochon d'Inde, un chat, puis un autre et enfin Poussy et pour terminer en beauté Mademoiselle Fleur. Je crois vraiment fermement que les
animaux se "passent" les bonnes adresses. Sur de nombreux blogs possédés par un animal si celui-ci vient à disparaître, il y a toujours la phase "plus jamais d'animaux" et puis un jour il y a LE
petit article qui indique qu'un abandonné vient d'arriver ou qu'on a craqué pour un bébé absolument adorable !



Corine Caporlan 09/04/2012 16:37


J'ai été courir à la photo de fin qui me donne un grand sourire : l'amour inconditionnel des animaux (et la réciprocité), leur reconnaissance c'est magnifique.


Maintenant, je lis et je m'apprête à avoir la larme à l'oeil : "chienne" et Spa.... heureusement que je sais que ça se termine bien puisqu'elle vous a rencontrés.

Martine27 09/04/2012 17:47



Il fallait les voir tous les deux ! Lorsqu'elle faisait une bêtise (rien de très méchant il faut bien l'avouer), il suffisait que mon père élève la voix et notre Fleur se transformait en tapis et
dès qu'il la caressait elle était folle de joie



MiC 11/01/2010 19:41


aaaaaaaaaaaah une histoire toute simple comme tu sais les raconter. merci!


Martine27 12/01/2010 08:26


Et celle-là est vraie et pleine de tendresse


Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock