Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 00:37

Le prénom de Bigornette tout frais du jour.

Ce matin Gudule, Guduline et Gudulette sont furibardes (si vous le voulez bien, je les appellerai les 3 G, ça ira plus vite à taper). En effet, un vent à décorner les bœufs a osé s'introduire dans leur clocher et s'amuse comme un petit fou à se suspendre à leur battant, à tourner à toute vitesse autour d'elles leur donnant le tournis, bref, il les enquiquine grave !

Et tout à coup, ouf, voilà Anthelme qui se suspend à leurs cordes et les mets en branle. Il y va de tellement bon cœur, que le vent tout surpris par cette brusque rébellion de ses victimes en prend ses jambes (où ce qui en tien lieu) à son cou et file sans demander son reste.

Les 3 G sont fort satisfaites de ce résultat et se laissent aller à chanter de bon cœur sous la direction d'Anthelme.

Seulement voilà, une fois le calme revenu, les 3 G entendent ce qui ressemble à un petit sanglot, comme un friselis de brise. Elles regardent autour d'elles, perplexes.

Et voilà que Gudule repère dans un coin du clocher une petite chose toute délicate, minuscule et presque transparente. Elle est roulée en boule et le son émane d'elle.

Gudule fait doucement vibrer son battant pour ne pas effrayer leur drôle de petit hôte et s'adresse à lui.

"Bonjour ! Qui es-tu et que fais-tu là ?"

L'étrange entité se déroule prudemment et les 3 G s'aperçoivent qu'il s'agit d'un tout petit nuage aux reflets irisés avec deux grands yeux ébahis au milieu.

"Pffff, pfffff, pffff" arrive-t-il péniblement à articuler.

Aïe, les 3 G commencent à se dire qu'elles vont avoir un léger problème de communication avec leur invité surprise.

Juste au-dessus d'elles, Igor, qui vient de rentrer de sa promenade, qui grâce à son ouie fine a entendu et arrive à voir ce qui se passe par un interstice entre deux ardoises du toit, prend la parole.

"C'est un petit vent"

"Un quoi ?" s'exclament en chœur les 3 G, se faisant se replier craintivement le petit nuage.

"Un petit vent, il doit avoir été laissé par l'enquiquineur de ce matin quand il est parti ventre à terre"

"Mais pourquoi reste-t-il ici ?

"Parce que c'est un bébé vent et qu'il va falloir que vous l'éduquiez"

"Que nous l'éduquions ? Mais comment veux-tu que des cloches qui ne prennent leur vol qu'une fois par an éduquent un petit vent ?"

"Où est le problème, ça fait longtemps que vous voyagez, même si ce n'est qu'une fois par an. Vous pouvez lui expliquer les différents types de vent, la pluie, la neige, la nature, les humains, enfin quoi faîtes un peu preuve d'imagination. Pour ce qui est du vol, lorsqu'il sera en âge, je veux bien m'en occuper et je suis sûre que Prudence nous donnera un coup de main"

Et voilà les 3 G qui se transforment en tantes gâteaux.

Petit à petit elle apprivoise le petit vent, qui timidement s'approche d'elles et s'enroule autour de leur battant pour faire un câlin. Il sait bien que lorsque Anthelme approche il faut se cacher dans un coin pour éviter de se faire assommer, et il faut bien dire que ses tantines font vraiment beaucoup de bruit et qu'il en vibre de partout.

Mais cahin-caha, l'étrange association fonctionne bien. Les 3 G expliquent le monde à leur protégé qui peu à peu acquière un vocabulaire très correct, même s'il lui reste un léger défaut de prononciation qui le fait sossoter (c'est comme zozoter mais avec des S plutôt que des Z ou de CH voyez ?).

Les 3 G trouvent bien agréable d'avoir près d'elles ce douillet petit nuage qui vient se frotter contre elles comme un jeune chat, il les change agréablement de leur routine et les histoires coulent à flot dans le clocher.

Mais un jour, Igor et Prudence décident qu'il est temps pour le petit vent de se lancer et de voler.

Il n'est pas bien fier notre jeune ami mais les encouragements de ses tantes d'adoption lui remontent le moral et lors d'un carillon énergique d'Anthelme, il ferme les yeux et se lance encadré par Igor et Prudence. Il a d'abord l'impression qu'il va s'écraser au sol mais non, le voilà qui prend de la hauteur et qui se met à flotter dans les airs. Il devient tout transparent et naturellement il se transforme en une petite brise qui se commence à s'amuser avec les jupes de dames, les cravates des messieurs, c'est très drôle de faire voleter tout ça.

A l'issue de ce premier vol d'essai, il retourne au clocher et raconte ses exploits aux 3 G admiratives, mais très tristes à l'idée de perdre bientôt leur protégé. Après tout un petit vent, ça doit voir du pays.

Le petit vent, lui, n'a pas du tout envie de laisser ses amies, le clocher est son foyer maintenant. Il décide donc de devenir le vent attitré de Bigorbourg.

C'est lui qui rafraîchira les fronts humides l'été, sèchera les draps et les larmes si besoin est, s'amusera à faire frissonner les gens en hiver, aérera les maisons, bref, il saura se rendre utile et une fois par an il accompagnera ses amies dans leur périple jusqu'en Italie.

Voilà qui ravit les 3 G heureuses de garder près d'elles leur fils adoptifs.

Les bigorbourgeois quant à eux sont parfois étonnés lorsque le vent qui souffle à leurs oreilles paraît http://nounoubricabrac.n.o.pic.centerblog.net/lv5pva6a.jpgcarillonner, mais le petit vent sait maintenant parler comme les cloches.

Ah pourquoi s'appelle-t-il Landry ce petit vent ? Tout simplement parce que les 3 G l'ont accueilli le jour de la Saint Landry tout simplement, il ne faut pas demander trop d'imagination aux cloches quand même !

Partager cet article

Repost0

commentaires

gene 14/05/2010 23:27



ton conte est un vent de bonheur . bisous



Martine27 15/05/2010 16:57



C'est très joliment dit, merci



Jeanne Fadosi 13/05/2010 19:04



Quelle ravissante histoire, il me plait bien ton petit vent Landry !



Martine27 13/05/2010 19:12



Qui peut dire comment naissent les petits vents ?



Oxygene 12/05/2010 22:37



Il est tellement mignon ce petit vent qu'il m'a complètement attendrie... Si tu le rencontres Martine, dis-lui que je lui fais une bise...



Martine27 13/05/2010 18:08



Une bise donc de la part d'Oxygène à mon petit vent, vous êtes faits pour vous entendre



PATSY 12/05/2010 18:55



Toujours autant d'imagination, c'est toujours un bonheur de lire les histoires de Bigorbourg.


Pour compléter le commentaire de Croc tu trouveras la chanson "Landry" dans l'album "Quintessence" de Malicorne.


Pleins de bises pour toutes les deux



Martine27 12/05/2010 20:17



Merci. Bon donc je n'ai plus qu'à faire une descente dans les tiroirs de CD de la bibliothèque ! Grats à la Miss



Croc 12/05/2010 18:24



et oui, en savoie : http://www.mairie-landry.com/



Martine27 12/05/2010 18:46



Merci, maintenant il n'y a plus qu'à trouver comment s'appellent les habitants de Landry



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock