Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 00:13

Notre jeune ami Robin (je précise qu'il a 17 ans et qu'il est en première), nous avait trouvé une consigne pas piquée des hannetons pour notre atelier d'écriture. Je vous la soumets : Dans une narration à la première personne vous décrirez une jeune fille caractéristique de notre époque en train de marcher dans la rue. Vous serez attentif à en évoquer les caractéristiques physiques et psychologiques, les attitudes et les mouvements, tout en portant sur elle un jugement positif et/ou négatif.

Je suis tranquillement installée sur mon banc et j'en profite pour détailler, les passants.

Mon attention est attirée par une jeune fille qui semble parler toute seule, bien évidemment il n'en est rien, elle est au téléphone.

Enfin quand je dis au téléphone c'est une façon de parler, je devrais plutôt dire que cette jeune personne est dotée d'une extension de sa personne greffée à, ou plutôt dans son oreille.

Sans un regard pour personne elle papote, elle papote, parle avec les mains. Sans un regard, c'est vite dit, je vois bien les petits coups d'œil qu'elle lance mine de rien quand quelqu'un la frôle, particulièrement si c'est un garçon.

Je souris, ah ma jolie tu crois être la première à avoir inventé ces minauderies, ces petits gloussements nerveux, ces regards en coulisse, que nenni ma toute belle, cela existe depuis bien longtemps. Mais chut, je préfère te laisser à tes illusions et à tes rêves.

Je te regarde plus en détail. Quel âge peux-tu bien avoir, difficile à dire, toi et tes sœurs grandissez si vite. Il y a bien longtemps que cette étape initiatique du passage des chaussettes aux bas n'existe plus.

Tu as un bien joli visage, est-ce vraiment utile d'en cacher la fraicheur sous ce maquillage appliqué avec un peu trop de professionnalisme. Ta silhouette aussi est charmante, mais pourquoi gâcher la délicatesse de tes longues jambes avec ces horribles pataugas.

Tu continues à parler haut et fort avec ton amie, manifestement tu te soucies peu de savoir ta conversation épiée, ou peut-être t'en réjouies tu en fait.

Qu'importe, l'important est que tu te sentes bien dans ta peau, mais est-ce le cas ? N'essayes tu pas plutôt de te cacher sous ces vêtements que tu voudrais provocateurs, n'essayes tu pas plutôt de vaincre ta timidité en parlant haut et fort, n'essayes tu pas plutôt d'affirmer ta féminité naissante et qui peut-être te gêne en jouant les mannequins fardés.

Tes doigts viennent jouer avec le piercing qui orne ton sourcil, te penses-tu plus belle avec ce morceau de métal ou n'est-ce pour toi qu'une façon d'afficher ce que tu crois être la liberté, ta liberté, quand ce n'est qu'une forme d'aliénation à l'esprit de clan. Qu'importe encore, tu es jeune, la vie s'ouvre à toi, il va simplement falloir que tu arrives à te trouver. http://us.cdn2.123rf.com/168nwm/martinan/martinan1008/martinan100800009/7565244-jeune-femme-riant-magnifique-appel-avec-un-telephone-mobile.jpg

Et puis, brusquement ton rire sonore et joyeux comme celui de l'enfant que tu es encore, un rire vivant, un rire qui est toi, vraiment toi. Et voilà ta conversation se termine, tu t'en vas d'un pas dansant presque un sautillement de petite fille malgré tes encombrants godillots, tes cheveux s'envolent. Oublie donc le formatage qu'on veut te faire subir, laisse la jeune femme simplement belle que tu es, déjà, quelque part s'épanouir.

Bon voyage à toi ma sœur, ma fille !

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Je ne sais pas !!! mes doigts ont peut-être buggué...


PS. Oui... il manquait une lettre...
Répondre
M


Ah j'aime mieux ça, je me disais qu'OB t'avait fait migrer de force !



C

Quel beau portrait ! ironique et affectueux... Il faut que jeunesse se fasse... Bisous
Répondre
M


Eh oui, il faut dire que parfois on a un peu de mal à distinguer ces demoiselles ! Quand je veux aller sur ton blog j'ai une page qui m'indique que le blog n'existe pas ??? Où est le problème ?



P

Nous connaissons tous, quelque part, cette jeune fille qui voudrait que ..., mais qui fait semblant de ...  et qui, au final se retrouve elle pendant j'espère un bon moment.


Bonne soirée Martine. 
Répondre
M


C'est tout à fait ça ! Il y a des moments difficiles à passer



A

Jolie dissertation ! Chaque époque formate ses jeunes. C'est une carapace qui protège quand on a peur de la personne qu'on est en train de devenir et qu'on ne connaît pas tout à fait. Se cacher
derrière un "uniforme".
Répondre
M


C'est sûr qu'il n'est pas toujours évident d'accepter ses différences



M

Belle analyse et un très beau récit. A chaque époque sa mode qui chaque fois étonne les autres générations.


Bonne soirée. Bisous
Répondre
M


C'est sûr que nos minis jupes ne devaient pas passer inaperçues auprès de nos aînées. Mais j'ai vraiment du mal à m'y faire à leurs ignobles godillots surtout avec les jolies jambes qu'elles ont
!!!



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock