Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 00:27

Pour la petite Récré de JB, voilà l'ami Philibert

Non Philibert n’est pas le cancre décrit par l’ami Jacques Bodoin (là bien sûr comme d’habitude je parle d’un temps que les moins de vingt ans, etc, etc).

Philibert est le fils de Bertille et Fulbert, l’ami du loup Pacôme, eh oui, ça y est ce petiot a enfin choisi son prénom ! Je vous l’ai déjà dit, moi je laisse les prénoms choisir leurs personnages ! Ou est-ce le contraire ?

Bref, Philibert entre cette année à l’école.

Manifestement, ce fait ne le perturbe pas trop, mais il a du mal à comprendre pourquoi il ne peut pas emmener son doudou préféré à l’école, à savoir Pacôme.

Ses parents ont beau lui expliquer que les doudous généralement n’ont pas de grandes dents et ne marchent pas tout seuls. Philibert n’en démord pas, IL VEUT PACOME !

D’accord, l’école, il paraît que c’est sympa, qu’on y rencontre des amis, qu’on y joue, qu’éventuellement qu’on y apprend « des choses », quelles choses ? Ca c’est encore un vaste mystère à percer ! Tout ça lui paraît très bien à Philibert, un programme sympa en somme.

Donc, ce n’est pas qu’il refuse d’aller à l’école Philibert, mais il ne veut pas y aller sans Pacôme. Ses parents, ses grands-parents, oncles et tantes ont beau lui proposer une montagne de doudous allant de la couverture, du mouchoir, au lapin, en passant par divers chats, chiens, marmottes, voire même un serpent et un marsupillami, rien à faire !

Philibert n’est pas pour rien le fils de ses parents, il est têtu !

Donc à quelques jours de la rentrée, c’est le statu quo. Chacun campe sur ses positions. Pas de Pacôme pour Bertille et Fulbert, pas de rentrée sans Pacôme pour Philibert !

Bref, la situation est bloquée, le conflit en passe d’évoluer vers l’épreuve de force.

Au milieu de tout ça, le principal intéressé, à savoir Pacôme, se sent comme un chien dans un jeu de quilles. Lui, il n’a rien contre l’école non plus, mais il se doute bien que certains deux pattes ne seraient pas trop d’accord, à commencer par les institutrices qui feraient tout un pataquès sur l’hygiène !

Mais, voilà ! Heureusement, nous sommes à Bigorbourg ! Et à Bigorbourg rien d’impossible !

La veille du grand jour, un Philibert boudeur (mais déterminé à faire un esclandre si besoin est le lendemain) va se coucher après un gros câlin avec son copain.

Pendant la nuit, notre petit Philibert se met à rêver. Il rêve d’une formule magique, une formule magique qui peut tout transformer en doudous si on en a vraiment, mais alors vraiment, vraiment envie !

Au petit matin, encore en pyjama, Philibert se rue vers la tanière de son Pacôme. Il regarde le grand animal dans les yeux, se penche sur l’oreille velue et lui murmure quelques mots mystérieux à l’oreille (non je ne vous dirais pas lesquels, vous seriez capables de tout transformer en doudous, il faut être raisonnable quand même).

Aussitôt un drôle d’air de musique retentit, un nuage semble entourer Pacôme qui fait un clin d’œil à son jeune protégé (oui, à Bigorbourg, rien n’empêche les loups de faire des clins d’œil) et il se met à rétrécir, à rétrécir, son poil se fait tout doux, son corps tout moelleux.

Très fier de lui, Philibert rentre à la maison avec Pacôme le doudou sous le bras. Ses parents sont fort étonnés de voir cette peluche débarquer, ils ne se souviennent pas l’avoir vu dans le monceau de bestioles offertes à leur fils, mais en bons Bigorbourgeois, ils évitent de se poser des questions trop longtemps, d’autant que Philibert semble maintenant très pressé de partir à l’école.

Le soir en rentrant, avant même de raconter quoique ce soit à ses parents émus d’avoir maintenant un « grand » garçon, Philibert file dans le jardin, pose son doudou par terre, lui susurre la même formule que le matin, et le vrai Pacôme en chair, os et dents réapparait, s’étire de bien-être, pas facile de rester immobile toute la journée, mais que voulez-vous, que ne ferait-on pas pour l’amour d’un petit garçon !

Et c’est ainsi que tous les jours de classe, un doudou loup accompagne un Philibert rayonnant à l’école.http://www.natiloo.com/images/wwf_peluche-loup.jpg

Vous vous demandez qui a bien pu glisser la formule magique dans l’oreille de Philibert, et bien figurez vous que je m’interroge aussi, parce que quand j’ai commencé à écrire l’histoire de Philibert eh bien ce n’était pas du tout celle-ci que j’avais en tête !

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> <br /> tes formules magiques Martine, opèrent de façon bien appropriée, on se demande si une petite Martine aux ailes de  fée clochette ne tournerait pas dans ta pièce  lorsque tu<br /> écris !!! doudou magique tout le monde est content !! bien avisés les enfants pour nous cacher les choses !! merci j'ai encore passé un joli moment !!! bizzz <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Ce doit être ça, parce que j'étais vraiment partie sur autre chose !<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> <br /> il a bien de la chance ce petit Philibert qui côtoie les fées qui lui apprennent des formules magiques!<br /> <br /> <br /> C'est un beau conte  qu'on pourrait  raconter aux enfants le soir au coucher ;je suis sûre qu'ils en raffoleraient .Bravo!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Le tout étant qu'ils ne réclament pas la formule !<br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Je me demande si Crocus n'est pas passé voir Philibert pour lui donner le sort de peluche et le consoler ?<br /> <br /> <br /> J'adore quand nos histoires se télescopent sans le vouloir, puisque je poste le dernier épisode ce soir !!!<br /> <br /> <br /> bisous tout doudou<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Ah, c'était Crocus ! Tu m'en diras tant. Etonnant cet exercice de transmission de pensée !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> encore un belle histoire que celle du doudou de Philibert , même avec un prénom un peu difficile et fildeférique, il cache tout de même une âme de tendre<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Prénom fildeférique, j'aime beaucoup. Pour le moment mon Philibert est encore un petit garçon potelé on verra plus tard, s'il se fildeférise !<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Bonjour Martine<br /> <br /> <br /> Ton imagination est galopante, voilà une bien jolie idée qui plairait à nombre<br /> <br /> <br /> d'enfants<br /> <br /> <br /> Belle journée, bises, Lyly <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Je crois qu'ils aimeraient surtout pouvoir emmener leur animal favori à l'école sous forme de doudou<br /> <br /> <br /> <br />

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock