Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 00:30

Bien nous avons laissé la pauvre Léocadie face au problème des Epouvaffreux. Ce n’est pas tout, mais maintenant, il faut que je la sorte de ce mauvais pas. Le prénom du jour de la Cour de récré de JB va m’en donner l’occasion.

Pour ce faire un petit retour en arrière va s’imposer.

Il était une fois un charmant jeune homme prénommé Romuald qui vivait dans une chaussure avec sa mère.

Vous vous doutez bien que pour vivre dans une chaussure il faut être tout petit, ça tombe bien me direz-vous puisque Léocadie est elle aussi toute petite. Le hasard fait bien les choses quand même. Mais n’allons pas trop vite.

Bref, au sortir de l’adolescence Romuald, prouvant par là qu’il ne s’appelait pas Tanguy, décida qu’il était temps de trouver un travail. Mais comme Léocadie sa petite taille lui posait problème.

Qu’à cela ne tienne sa mère l’envoya en apprentissage chez sa bonne et grande (par la taille également) amie Thècle, sorcière attitrée de Bigorbourg. Charge à elle d’aider Romuald à se faire une place dans la vie.

Romuald était plein de bonne volonté, mais malheureusement il n’aimait guère travailler en intérieur, alors la pâtisserie ou la confection de philtres ce n’était pas trop son « truc ».

Thècle connaissant son bon fond ne voulait pas le brusquer, mais vraiment elle aurait bien aimé qu’il trouve sa voie, parce que bon être obligée de jeter des fournées de gâteaux trop cuits ça ne la réjouissait pas trop.

Ce jour là, Romuald errait comme une âme en peine en émiettant derrière lui un autre biscuit manqué. Il s’arrêta, s’assit sur une petite pierre et se mit à soupirer à fendre l’âme lorsqu’une petite voix s’adressa à lui.

« C’est drôlement bon ! »

Ahuri, plus par le compliment que par cette drôle de voix, Romuald regarda autour de lui et découvrit à ses pieds une coccinelle qui le regardait avec de grands yeux et un large sourire (comment ça les coccinelles ne peuvent pas sourire, vous pouvez le prouver ça ?). Amusé, il se pencha et caressa l’adorable petit insecte qui se mit à ronronner (vous reporter à la remarque ci-dessus).

Les deux nouveaux amis se mirent à jacasser, se racontant leurs aventures et mésaventures. Léa la coccinelle et Romuald riaient tellement fort que bientôt toutes les coccinelles de la famille de Léa se rassemblèrent autour d’eux.

A la nuit tombée, le charmant troupeau tout de rouge vêtu refusa de s’éloigner de Romuald qu’il trouvait sympathique, et ce d’autant plus qu’il parvint à mettre en déroute une mante religieuse qui avait l’intention de faire un mauvais parti aux derniers arrivants.

Et voilà, Romuald avait trouvé son métier : Berger de coccinelles !

Lorsque Thècle entendit l’appel au secours des bonzaïs et de Léocadie (les sorcières ont l’ouïe fine), elle envoya aussitôt Romuald et son équipe de choc à leur secours.

Les coccinelles ne firent qu’une bouchée des épouvaffreux ce qui est bien fait pour eux. Maintenant, ces http://www.artezia.net/animaux/Coccinelles/coccinelle6.jpgdemoiselles (et damoiseaux) ont un régime alimentaire plus varié, les pucerons au printemps et en été et les épouvaffreux le reste du temps.

Et Léocadie me direz-vous. Eh bien, folle de joie d’avoir trouvé un preux chevalier à sa taille pour l’aider à défendre ses bonzaïs adorés, elle lui accorda un tendre baiser de remerciement (et peut-être plus si affinités, mais chut, il s’agit là de leurs affaires, retirons nous sur la pointe des pieds).

 

Petit mea culpa : Pour le métier de Léocadie : Elagueuse de bonzaïs, c'est Moune que je dois remercier pour son idée, mais aujourd'hui c'est bien Guy de Bruges qui m'a suggéré l'éleveur de coccinelles


Partager cet article

Repost0

commentaires

InFolio 19/11/2011 12:48


vu la taille de ma PAL, je ne vais pas l'acheter ni le lire de suite, mais il est dans la liste :)

Martine27 19/11/2011 13:23



Je préfère ne rien ajouter dans la mienne pour le moment sinon elle aussi va m'écraser, mais je continue à noter également



InFolio 15/10/2011 14:13



Quand je lis ça : "Il a un jour affirmé que l'un de ses plus grands accomplissements était d'avoir publié au moins un livre par lettre de l'alphabet, d'Anthonology à Zombie
Lover." à son propos sur wikipédia, je me dis que ça promet d'être sympa ses bouquins. Je m'en suis ajouté un pour tester dans ma liste à acheter !


Merci du conseil !



Martine27 15/10/2011 17:46



J'espère que tu ne seras pas déçue



InFolio 08/10/2011 11:25



je n'ai encore rien lu de Piers Anthony. Si je croise un de ces livres un jour, je me laisserai peut être tenter.


oui, c'est assez fantasy, mais bon, c'est surtout parodique et satirique.


Bises et à bientôt.



Martine27 08/10/2011 15:55



Tu peux, c'est un peu surprenant au début et on se laisse happer. Le disque monde est de la light fantasy



InFolio 23/07/2011 20:27



La SF est considérée comme un sous-genre par beaucoup de gens, et reste malheureusement le parent pauvre de la littérature. C'est possible que cela se ressente dans la qualité de la traduction.
Mais je sais que pour certains auteurs de gros efforts sont faits pour que les traductions retranscrivent bien l'esprit du roman SF d'origine (comme pour Pratchett par exemple).



Martine27 24/07/2011 16:23



J'adore les romans de Pratchett, en ce qui le concerne c'est plutôt de la fantasy que de la science fiction. Les romans de Piers Anthony ne doivent pas être évident à traduire, mais généralement
c'est réussi aussi



InFolio 10/07/2011 14:43



ah, effectivement, de cette manière là, oui, ça peut se ressentir.



Martine27 10/07/2011 18:53



Je trouve que ça se ressent plus avec le fantastique qu'avec le policier



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock