Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 00:08
Elle s'amuse à Bigornette avec ses prénoms ! Bon c'est un peu long, mais je ne vais pas vous faire poireauter !

Cela fait déjà une semaine que Léonce a confié le petit Anicet et sa bouteille au Père Noël, elle ne peut s’empêcher de se demander comment cela se passe pour eux. Avec un sourire elle se dit que le Pôle Nord doit être un endroit beaucoup moins tranquille maintenant.

Alors qu’elle rêvasse à ce drôle de compagnon si rapidement passé dans sa vie, Léonce entend sa mère qui l’appelle. « Ma chérie, tu as reçu un paquet »

Un paquet ? Léonce descend l’escalier 4 à 4. Sa mère lui tend le colis avec un sourire entendu « un admirateur secret peut-être ? » Léonce hausse les épaules et sans un mot remonte dans sa chambre, ce que les parents peuvent être lourds par moment !

Elle s’installe confortablement sur son lit et tourne le paquet dans tous les sens, c’est bon de faire durer le plaisir, d’essayer d’imaginer ce qu’il y a là-dedans et qui a pu le lui envoyer parce qu’elle ne trouve aucune trace du nom de l’expéditeur.

Enfin, avec gourmandise, elle commence à le déballer. Léonce fait partie de ces personnes qui dégustent les cadeaux, elle ne déchire pas le papier avec frénésie, non, elle enlève le scotch tout doucement, déroule l’emballage tranquillement, bref elle savoure !

Tout en procédant avec délicatesse, il lui semble entendre un drôle de bruit qui émane du colis. Elle le presse contre son oreille, mais oui il y a bien du bruit là-dedans, c’est comme un bougonnement ininterrompu.

La voilà devant une boite joliment décorée. Sur le dessus elle trouve une enveloppe qu’elle s’empresse d’ouvrir. Incroyable la lettre émane de Monsieur Balthazar, celui-là même qui lui a « vendu » Anicet.

Chère Mademoiselle Léonce,

Je viens de « capturer » une nouvelle « petite souris » dans mon magasin. Comme manifestement vous avez de la ressource, je me permets de vous adresser ce colis qui ne manquera pas de vous intéresser. Toutefois, je vous déconseille de contacter à nouveau mon cousin, il a en effet fort à faire pour éduquer d’Anicet. Je vous souhaite bonne chance avec votre nouvelle « acquisition »

Très cordialement. Balthazar.

Un peu paniquée par cette entrée en matière, Léonce ouvre la boite, dedans bien nichée dans du papier bulle se trouve un flacon qui est la copie conforme de celui d’Anicet. Un peu tremblante, Léonce enlève le bouchon et aussitôt en bondit une minuscule créature aux cheveux roux ébouriffés, aux grands yeux noirs furieux et à la bouche rouge cerise qui marmotte un tas de choses sûrement pas très sympas.

« Ah ça y est quand même, on daigne me libérer ! C’est pas trop tôt ! Ca fait un moment que j’attends là-dedans moi ! » couine la petite « souris » de Monsieur Balthazar.

« Euh, bonjour ! Moi c’est Léonce et toi ? »

« Wenefride pour ne pas te servir ! Pas la peine de me demander d’exaucer des vœux, je m’y refuse absolument ou alors tu t’en mordras les doigts, c’est moi qui te le dit ! » fulmine ladite Wenefride.

« Enchantée de te rencontrer. C’est quoi ton histoire ? Tu es copine avec Anicet ? »

« Ah c’est vrai, c’est toi la traîtresse qui l’a envoyé attraper froid au Pôle Nord ! Oui je suis sa petite amie et à cause de toi nous sommes séparés maintenant ! » et voilà la pauvre minotte qui éclate en sanglots perçants.

« Je suis vraiment désolée, je ne savais pas qu’il avait une copine, il ne m’en a rien dit ! »

« Forcément on était fâché, je lui avais bien dit de ne pas essayer de piquer du matériel chez Balthazar, mais non Môssieur n’en a fait qu’à sa tête comme d’habitude, et voilà maintenant il est loin de moi » et à nouveau Wenefride se transforme en fontaine.

Léonce ne sait pas trop comment la réconforter. « Tu sais, le Père Noël a promis de le ramener pour les fêtes de fin d’année, ce n’est pas si loin que ça, vous pourrez vous retrouver et je suis sûre que d’ici là Monsieur Balthazar sera calmé et voudra bien vous pardonner »

« Tu crois » renifle pitoyablement Wenefride « J’ai intérêt à être sympa avec toi alors ! »

« Il vaudrait bien en effet » s’amuse Léonce quand brusquement elle grimace de douleur.

« Qu’est ce que tu as ? » s’inquiète sa nouvelle amie.

« Je ne sais pas, j’ai mal au cou, j’ai du mal me coucher »

« Super » s’exclame Wenefride et voyant l’air furieux de Léonce, elle précise « attends, tu vas voir, je sais comment régler mes dettes maintenant ! »

La drôle de petite personne demande à Léonce de s’allonger sur son lit. Et quelques temps plus tard, Léonce http://geekeriesdefarfadette.com/wp-content/uploads/2009/07/lise-kawaii.gifsoupire d’aise. La petite Wenefride est une masseuse née, elle a dansé une folle gigue sur son dos, Léonce a senti avec délice ses menus pieds appuyer pile poil aux endroits douloureux et les dénouer. Maintenant, Léonce est tout-à-fait rassurée, le cadeau de Monsieur Balthazar n’est pas un cadeau empoisonné, bien au contraire. En échange des services musclés que Wenefride ne va pas manquer de lui rendre, Léonce se fait fort de faire lever la punition des deux amoureux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

gene 18/03/2010 21:37


j'aime bien le prénon , mon fils s'apelle Wilfried . bisous


Martine27 19/03/2010 09:53


Plus que probablement la même origine, je crois que Winifred est plus courant comme ortographe


amtealty bougnen 18/03/2010 20:35


 et si la petite masseuse pouvait venir me masser ce serait avec joie que je la recevrais le jardin à la terre  de plus en plus basse et mon dos ne supporte plus!!!
 une fois encore c'est parfait
 bisous de la grandmère des côtes d'armor


Martine27 19/03/2010 09:52


Comme tu dis, c'est bizarre cette façon qu'à la terre de baisser ou qu'on les pieds de s'éloigner quand on veut mettre ses chaussettes !


PATSY 18/03/2010 12:07


au vu du caractère d'anicet, sa copine ne pouvait être qu'une forte tête. Vivement les fêtes pour retrouver nos tourtereaux...
Bisous et cronch à la Miss


Martine27 18/03/2010 14:51


Qui se ressemble s'assemble dit-on, j'ai un peu de marge d'ici Noël pour trouver une solution !


fransua 17/03/2010 22:55


tout à l('heure, c'était impossoblme de laisser un com
Ta petite souruis a uyn drôle de caractère mais des papates en or, je veux buen un massage du dos si elle revient te voir, le jatdin ne m'a pas arrangé !!!!


Martine27 18/03/2010 11:09


La galère effectivement hier, ça va mieux aujourd'hui heureusement. Les membres du petit peuple ont généralement du caractère et de la ressource !


Pascale la Tricotineuse 17/03/2010 13:29


on a toujours besoin de plus petits que soi!!  hihi et une Wenefride kiné à domicile quel bonheur.... elle voyage en bouteille pas de problème tu peux l'envoyer la Gironde me l'apportera et je
lui ferai très bon accueil !! 
bravo Martine ....une belle histoire pour ces amoureux qui vont bientôt se retrouver!


Martine27 17/03/2010 16:47


Noël n'est pas encore pour tout de suite, mais bon ! Je ne crois pas que l'Eure et la Gironde se rencontre sinon ce serait avec plaisir que Wenefride viendrait faire un petit tour


Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock