Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 00:47

Je continue ma petite série de monuments avec le Beffroi d'Evreux cette fois.

Une version colorisée (déjà présentée)

beffroi

Et une version noir et blanc

beffroinb-HDR

Elles fichent un peu la frousse non ?

Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 00:57

Je ne crois pas que beaucoup de personne portent ce prénom proposé par Jill Bill pour sa cour de récré !

Monulphe s'ennuie. Il s'ennuie à périr. Enfin, à périr s'il pouvait périr !

Monulphe s'ennuie et Monulphe est jaloux de Prosper le ballon. Habitant près de l'école il entend souvent les enfants rirent avec ce compagnon hors du commun.

Lui aussi aimerait bien s'amuser avec les enfants comme Prosper.

Il soupire. Dans le temps c'est bien ce qu'il faisait. Tout le monde le trouvait irrésistible avec sa bonne bouille joviale, son chapeau haut de forme et son ventre bien rond.

Seulement, hélas, un jour l'enfant qui aimait jouer avec lui a grandi et le pauvre Monulphe s'est retrouvé coincé. Coincé dans cet endroit poussiéreux que les hommes appellent un grenier.

Si les enfants aiment à y jouer (ou à y avoir peur), si les adultes le visitent avec un peu de nostalgie, les jouets abandonnés y perdent leur joie de vivre.

C'est ce qui arrive à Monulphe le culbuto. Il est triste, très triste. Là où il est caché les enfants qui viennent dans le grenier ne le voient pas et il ne peut pas s'empêcher d'avoir peur de disparaître un jour purement et simplement, il paraît que c'est ce qui arrive aux jouets dont plus personne ne se soucie ! D'ailleurs, il trouve que ses couleurs commencent à passer.

S'il en était capable de le faire Monulphe pleurerait.  De temps en temps, il tente de crier, mais sa voix est si faible que l'enfant de la maison n'entend pas.

Bien heureusement, nous sommes à Bigorbourg et vous vous doutez bien que nous n'allons pas laisser Monulphe se morfondre encore longtemps.

Les vacances de printemps viennent de commencer et le petit garçon de la maison a été désigné pour s'occuper de Prosper. Comme vous le savez Prosper est un ballon un peu particulier.

Dès sa première nuit sous le toit de son compagnon de vacances, Prosper entend des sanglots secs qui viennent du grenier. Etant lui-même un jouet, il a tôt fait de comprendre qu'un ami souffre.

Pendant plusieurs jours, il fait tout ce qu'il peut pour entraîner son jeune ami vers le grenier, mais il fait si beau que celui-ci préfère jouer dehors au grand dam de Prosper qui voit la fin des vacances arriver et qui craint bien de ne rien pouvoir faire pour le prisonnier du dernier étage.

Comment faire, mais comment faire pour aller jouer au grenier ?

Et voilà que passe Landry le petit vent de Bigorbourg. Aussitôt l'idée jaillit de la tête ronde et bien faite de Prosper.

"Landry, Landry, peux-tu me rendre un service ?"

"Bien sûr, que veux-tu ?"

"Pourrais-tu souffler un nuage de pluie par ici"

"Un nuage de pluie ? Quelle drôle d'idée, le plus souvent les gens ne sont pas contents lorsqu'il pleut"

"Fais-moi confiance, c'est pour la bonne cause"

Landry, bon bougre, s'en va donc à la chasse au nuage de pluie. Il en trouve un petit qui fera bien l'affaire pour une petite pluie de printemps. Il le souffle juste au dessus de Prosper et de son petit compagnon.

Celui-ci n'apprécie que moyennement de prendre une douche, il prend Prosper sous le bras et tous deux rentrent à la maison. Mais l'enfant a tôt fait de s'embêter. Prosper se met donc à bondir et rebondir devant la porte du grenier.

Tiens, pense le petit, c'est vrai que ça fait longtemps qu'il n'a pas été faire un petit tour là-haut et avec Prosper, il n'a rien à craindre.

Voilà donc les deux compères qui escaladent le vieil escalier grinçant.

L'enfant tout joyeux se met à fouiller dans tous les coins avec délices. Pendant ce temps Prosper a découvert la cachette de Monulphe et se met à rebondir devant, ce qui finit par attirer l'attention du loupiot. Il se penche et aperçoit une petite bouille qui le dévisage avec de grands yeux emplis d'espoir. Il allonge le bras et saisit ce drôle d'objet presque tout rond. Sa trouvaille sous un bras, Prosper sous l'autre, il dévale l'escalier et se rue dans le salon où sa grand-mère est en train de lire.

"Regarde, regarde ce que j'ai trouvé, c'est quoi ce truc bizarre"

"Ca alors, tu as retrouvé Monsieur Culbute, mon culbuto. Je me demandais où il avait bien pu passer"

"C'est quoi un culbuto ?"

"Pose le par terre et essaye de le faire tomber"

L'enfant s'exécute et se met à rire, le drôle de petit bonhomme se redresse à chaque fois et fait de petites révérences rigolotes.

"Super, tu me le donnes dis Mamy !"

"Bien sûr mon chéri, mais avant nous allons lui redonner de belles couleurs"

Et voilà, après être passé entre les mains expertes de son ancienne propriétaire, Monulphe, dit Monsieur Culbute se retrouve sauvé du grenier et niché dans la chambre d'un nouvel ami. Il n'est plus du tout jaloux de Prosper, bien au contraire, ils sont maintenant amis pour le plus longtemps possible.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 00:25

Tout de suite un petit monument pour le Casse-tête de Lajemy. Je me suis un peu amusée avec la Cathédrale d'Evreux.

 

cathédrale miroir

 

cathedraleNB

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 00:11

Voilà un site fort déconcertant qui mélange sciences et musique.

La Symphonie des sciences est un projet musical dirigé par John Boswell, conçu pour fournir des connaissances scientifiques et philosophiques à la forme musicale. Ici vous pourrez en savoir plus. En attendant écoutez cette étonnante Ode au cerveau

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 00:36

Pour le Casse-tête de Lajemy de cette semaine, je vous emmène à nouveau dans ma collection et je vous présente une partie de mes petits.

20110402 04

Pas si mini que ça à première vue vous dites-vous ! En êtes-vous si sûrs ?

20110402 12

J'ajoute donc l'échelle, une pièce de 1 centime d'euro

20110402 05

20110402 12bis

Et le gros museau de Mademoiselle Thalis (pardon, je voulais dire délicat)

20110402 02

Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 18:40

La légende dit "N'arrête jamais de me câliner". Franchement, vous croyez qu'on pourrait arrêter ?

Funny Pictures - Cute Kittens
see more Lolcats and funny pictures, and check out our Socially Awkward Penguin lolz!

Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 00:12

Après Thierry et son Mont Saint Michel, c'est Yves qui nous a titillé l'imagination avec son ananas. Voila mes petites productions.

 

Passage de relais

passage de relais

Réverbananas

Réverbananas

 

Cachananas

 

cache-ananas

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 00:05

Pour FF et son Arbre à mots, je profite de ce mot pour me laisser aller à un petit mouvement d'humeur.

Voulez-vous savoir ce qu'est pour moi un Journalon ?

Simple, certains soirs (rares il faut le dire et c'est d'autant plus énervant de tomber sur un Journalon) j'ai envie de regarder un petit quelque chose qui me paraît sympathique sur une certaine chaîne de télévision qui, autrefois, voyait s'envoler le petit bonhomme de Folon (vous situez ?).

Bref, il semblerait que maintenant que les pubs aient été supprimées, les journalistes du journal télévisé y voient une bonne occasion pour rallonger la sauce avec des "éditions spéciales" et se faire mousser : Edition spéciale Lybie, édition spéciale Egypte, édition spéciale Japon, édition spéciale élections (ça je ne sais pas, mais j'imagine).

Bref, non contents de se délecter des malheurs de ce monde (parce que désolée, mais sur les autres chaînes les mêmes massacres et tragédies sont bouclées en 10 ou 30 minutes, non je ne suis pas cynique, mais reconnaissez que certains journalistes semblent se lécher les babines au vu des malheurs des autres, non je n'exagère pas !).

Bref, excusez l'aparté, je reprends. Donc, non contents de se délecter des malheurs du monde, ils en profitent pour doubler leur temps de parole (et franchement la parole des journalistes vous voyez à peu près ce que j'en pense, breeeefffff) et l'émission qui aurait dû commencer à 20 h 35 et vous permettre de vous (enfin de me) pieutez vers 21 h 40 pour profiter d'une bonne nuit de sommeil parce que demain vous (enfin je) vous levez de bonne heure (6 h 15 si vous voulez savoir), ne commence pas avant 21 h, voire encore plus tard.

Donc deux solutions, soit vous (je) êtes courageux et vous (je) attendez patiemment (enfin façon de parler s'pas, parce que c'est plutôt ronchonne, ronchonne) qu'ils daignent terminer leurs péroraisons bien pensantes (enfin je suppose vu que dans ces cas là, je coupe le son et je bouquine), soit vous (je) programmez la clé USB de votre décodeur en : primo : espérant avoir mis suffisamment de rab pour avoir l'intégralité de l'émission, deuzio croisant les doigts parce que bizarrement cette ùµ$$ù* de clé vous squizze régulièrement http://www.gemmaline.com/oghma.GIFla dernière demi-heure de programmation.

Re breeeeeffffffff, vous vous demandez où je veux en venir ? Tout simplement que je hais les Journalons (mot condensé pour Journal long).

Partager cet article
Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 00:34

Ca y est le mois se termine, ma chasse à la poignée de porte aussi (enfin pour le moment).

 

poignée6

Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 00:26

Nouveau petit prénom charmant pour la Récré de Jill Bill.

Anastasie vit depuis très longtemps à Bigorbourg.

A dire vrai, plus personne ne sait quand elle est venue s'installer.

C'est une petite vieille dame un peu sèche qui a des avis plutôt tranchés et n'hésite pas à faire valoir ses arguments avec force et conviction. Pour tout dire elle est très souvent en colère.

Quand je vous aurai expliqué d'où vient Anastasie vous comprendrez mieux son état d'esprit.

Pendant longtemps, elle a été obligée d'utiliser de grands ciseaux pour couper dans les écrits tout ce qui en faisait l'intérêt.

Au début Anastasie, pleine de naïveté, a pensé que c'était justifié. Franchement si on disait la vérité sur tout, où irait-on, ce serait la pagaille ! C'est ce que ON (elle ne savait pas trop qui était ce ON) lui avait fait croire.

Et puis petit à petit, elle s'est mise à lire tous ces pauvres petits mots qu'elle tailladait sans pitié à la demande de ce que ON appelait "morale" ou "intérêt public" et elle s'est aperçu qu'ON lui avait volé son prénom et qu'IL l'avait remplacé par un autre, très moche, le mot "censure" (sang sûr ?).

Or en prenant de l'âge Anastasie avait aussi pris de l'assurance et très franchement en ce qui concernait beaucoup de ces mots qu'ON l'obligeait à écarter, elle s'était mise à penser qu'ils n'étaient pas laids, ni pervers, mais bien souvent plein de bon sens, de vérité et de justice.

Donc un jour, Anastasie a planté là ses ciseaux et elle est venue s'installer à Bigorbourg. Bien sûr pendant encore longtemps une autre Anastasie a pris sa place, mais au moins, elle, elle avait acquis la liberté de penser et elle trouvait que c'était sans prix.

Etant douée avec les ciseaux, elle s'est improvisée couturière, tailleuse de pelouse, toiletteuse pour animaux, voire même coiffeuse. Partout où des ciseaux étaient nécessaires, Anastasie venait à la rescousse.

Elle pensait que son prénom avait été définitivement mis à la retraite avec ses moches grands ciseaux, mais depuis quelques temps, il lui semble bien qu'à nouveau ON cherche à lui faire reprendre du service et cela la met en colère. Elle estime que ses vieux ciseaux ont fait assez de dégâts comme ça !

Achille, le bibliothécaire, pour la calmer lui a donc proposé de venir travailler avec lui.http://medias.lepost.fr/ill/2010/05/16/h-20-2075184-1274000900.jpg

Elle est maintenant chargée de couper les petits morceaux de fils qui viendront relier et attacher solidement entre eux les mots qu'ON cherche à supprimer et une chose est sûre grâce à Anastasie, à Bigorbourg au moins, les journaux, les livres et les chansons auront toujours tout leurs mots si vous venez les consulter. Et tant pis pour ON !

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock