Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 00:40

Voilà un sujet un peu mélancolique pour le Projet 52 de "Vivre la photo". Donc à votre avis ? Ceci dit la solitude n'est pas non plus une mauvaise chose. Le poète disait "solitude où je trouve une douceur secrète"

1

P1390212

2

Mes-photos-2 2202

3

Mes-photos-2 2929

4

Mes-photos-2 2933

5

Mes-photos-2 2934

Partager cet article
Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 00:19

http://i77.servimg.com/u/f77/09/02/08/06/oiseau13.png

Voui les Zoziaux ça ronchonne ferme. A dire vrai j'hésite entre l'envie de rigoler ou de baffer le premier agent de la sécu qui passe (enfin, bon ceci dit, je n'en croise pas souvent et si j'en croise je ne le sais pas). 

Bon je vous explique.

J'ai de l'arthrose au niveau (pour le moment uniquement, enfin si on peut dire) de la colonne vertébrale. Les becs de perroquet s'amusent comme des petits fous avec mes dorsales et mes cervicales (mon médecin, qui a son franc-parler, m'a d'ailleurs précisé que mon squelette avait pris 10 ans d'avance sur mon âge réel, le sagouin ! Le sagouin étant mon squelette, pas mon toubib, encore que !).

Bon bref, pour éviter d'avaler des anti-inflammatoires comme des dragées, je fais une séance de kiné tous les quinze jours et ça fait un bien fou et ça complète bien la piscine et le tai-chi.

Hier, mon kiné me téléphone pour me demander si j'avais gardé un duplicata de la dernière ordonnance de mon toubib. Ben non.

Et pourquoi lui fallait-il un duplicata de mon ordonnance ?

Parce qu'un médecin conseil zélé de la sécu s'était avisé que ça faisait quand même longtemps que je faisais de la kiné, donc allez savoir si je ne fraudais pas ! Et pas question de valider l'entente préalable sans un minimum de vérification.

Faudrait peut-être lui préciser à ce zigoto que l'arthrose, ben ça guérit pas, que ça a même une sale tendance à s'aggraver ! Bon d'accord ce n'est pas précisé sur l'ordonnance, mais il aurait vraiment consulté mon dossier il se serait aperçu que je prends un médicament réservé uniquement à 1) l'arthrose 2) les parodontopathies (atteinte des tissus de soutien des dents). A votre avis, pour lequel de ses problèmes la kiné est-elle recommandé ? (juste en passant, j'ajoute que ce médicament est vendu par boite de 15, or, ainsi qu'indiqué plus haut, l'arthrose c'est à vie, donc pourquoi ne pas faire des boites plus conséquentes qui éviteraient d'avoir à payer un euro de franchise par mois, d'autant qu'avec un remboursement à 15 % la sécu se fend en tout et pour tout d'1,30 €. Suis-je bête ! Conditionnement plus important = moins de franchise !!! Comment ça je suis de mauvais foi ?)

Donc, mon kiné a du justifier le pourquoi du comment, refaire une demande d'entente préalable, mais bien sûr, la sécu n'allait pas aller rechercher dans ses archives l'ordonnance initiale. Non, trop simple, il lui fallait un duplicata.

Heureusement que j'habite juste en face de mon toubib, si ça avait été le précédent j'aurais du me taper 20 bornes (au prix de l'essence !). 

Voilà pourquoi je marronne, à cause de ce temps et de cette énergie perdue ! Parce que soit dit entre nous, sur les 12 séances de kiné, la sécu m'en rembourse royalement 4, ma mutuelle 6 et je finance les 2 dernières (enfin 8 en réalité puisque la mutuelle je la paye, elle ne fait jamais que me restituer une partie de ce que je lui verse, donc en fait ce serait plutôt à moi de râler parce que la sécu il lui faut parfois un mois pour me rembourser !), donc je crois ne pas trop contribuer à creuser le fameux trou., parce que mon autre grosse dépense de santé, ce sont les lunettes et tous les porteurs de lunettes connaissent la générosité de la sécu sur ce plan là !

Partager cet article
Repost0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 00:59

Reprenons notre récit si vous le voulez bien.

Léonce un peu, beaucoup, ahurie s'aperçoit que Mère Noël est revêtue d'une superbe robe longue, que sa tête est coiffée d'un magnifique tricorne et qu'elle porte un masque de carnaval à la main.

La pauvre ne sait plus trop où elle en est.

"Vous êtes superbe Mère Noël !" ne peut-elle que souffler.

Du coin de l'œil, elle voit le Père Noël hausser les épaules. Aurait-elle dit une bêtise ?

D'autant que les deux petites pestes, j'ai nommé Anicet et Innocent se mettent à jeter (en toute bonne foi ???) de l'huile sur le feu.

"C'est vrai vous êtes belle !"

"Hein Père Noël qu'elle est belle ?"

Un soupir XXL émane du coin où le Père Noël se tient retranché. Il grommelle quelque chose que personne ne comprend, cela vaut peut-être mieux d'ailleurs.

Devant ce manque d'enthousiasme, Mère Noël explose.

"Et voilà, j'ai sacrifié 200 ans de ma vie à ce sale ingrat ! Si j'avais su c'est avec Nicolas que je me serais mariée !"

"Tu n'aurais pas pu ! D'abord il a fait vœu de célibat et en plus c'est un vieux crouton bien plus âgé que toi et un has-been" tonitrue son époux.

"N'empêche que c'est un vieux crouton qui a de la classe lui ! Il sait s'habiller lui !"

"Tu parles ! Avec une robe ? Et plein de fanfreluches ? Et ce truc ridicule sur la tête ! N'importe quoi !"

"Ah parce que tu crois que le rouge c'est seyant à ton âge et que les bonnets à pompon c'est pas ringard ?"

Pendant cet échange d'aménités, Léonce, Anicet et Innocent se croient à un match de tennis et regardent alternativement les deux protagonistes s'envoyer des joyeusetés au visage. Léonce n'aurait jamais cru assister un jour à une scène de ménage aussi…, aussi…, aussi…, légendaire disons !

Elle se décide à intervenir d'une toute petite voix.

"Et si vous nous expliquiez ce qui ne va pas ?"

Silence boudeur des deux côtés. Puis Mère Noël finit par prendre la parole.

"C'est notre anniversaire et il a oublié !"

"Votre anniversaire de quoi ?"

"Notre anniversaire, c'est tout !"

Le Père Noël secoue la tête.

"Tu vois ma poulette, la mauvaise foi. Elle est incapable de dire de quel anniversaire il s'agit et elle râle parce que je ne m'en souviens plus !"

"Comment veux-tu que je me souvienne exactement de tous nos anniversaires depuis 200 ans. De toutes façons je suis SURE que c'est un de nos anniversaires demain et tu m'avais promis de m'emmener à Venise. J'en ai marre d'Hawaï !"

"Mais enfin, on se caille toute l'année, on peut bien aller se réchauffer au moins une fois par an au soleil ! En plus, je ne me souviens pas d'avoir promis quoi que ce soit !"

"Il fait chaud aussi à Venise ! Et comme par un fait exprès tu as oublié, c'est bien les hommes ça !"

"Peut-être, mais on ne peut pas faire de surf ! Et c'est bien les bonnes femmes ça, de se souvenir de choses dont personne ne se rappelle !"

"Du surf à ton âge et avec ton ventre, c'est du grand n'importe quoi ! Et à Venise il y a des gondoles et le carnaval ! Et ce n'est pas de ma faute si tu perds la tête !"

Léonce tente d'intervenir et de calmer le jeu.

"Euh, très chère Mère Noëlle, le carnaval s'est terminé pour cette année vous savez. Père Noël, elle a un peu raison vous savez, que deviendrait Noël si vous aviez un accident de surf ? Et si nous essayions plutôt de trouver une solution à votre problème ?"

Les deux Noël regardent Léonce, se jettent un coup d'œil furtif et opinent du chef une moue encore boudeuse sur les lèvres.

Je peux vous dire que les négociations ont été particulièrement ardues ! Les assistants de Léonce, Anicet et Innocent n'ayant pas été d'une grande aide (si ce n'est pour mettre la pagaille), la pauvre a terminé sa première journée de vacances sur les genoux et la gorge sèche. Mais un terrain d'entente a été trouvé.

Il a été décidé que le lendemain serait, faute de mieux, l'APJAGD (Anniversaire du Premier Jour Après la Grande Dispute). Que Mère et Père Noël revêtiraient des vêtements civils normaux, enfin presque, Monsieur tenant au rouge et Madame à la robe longue, qu'ils passeraient ensuite une semaine en amoureux à visiter Venise ("même si ça sent mauvais" comme l'a marmonné Père Noël), qu'ensuite ils profiteraient d'une semaine de détente à Hawaï à siroter de délicieux cocktails (sans alcool, même si les rennes connaissent le chemin, il ne faut pas tenter le diable quand même) au bord de la mer, mais sans planche de surf (nous passerons sous silence le "il ne serait même pas capable de tenir dessus sur la plage"  murmuré par Mère Noël) et que pour finir ils rentreraient sagement à la maison pour mettre au point un calendrier fiable des AANSPO (Anniversaires A Ne Surtout Pas Oublier) permettant d'éviterhttp://img.over-blog.com/205x198/2/59/36/67/fetes/noel-198.gif tout incident diplomatique ultérieur (encore que !).

Et après ce marathon épique, Léonce se dit qu'elle ne va pas avoir trop de la totalité des grandes vacances pour se remettre de ses émotions. Anicet et Innocent, quant à eux, ne vont pas se priver de jouer les pipelettes auprès du petit peuple et de se rengorger sur la manière dont ils ont réussi à régler le grave litige qui aurait pu mettre Noël en péril (oui, rien que ça !).

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 00:01

Léonce est apparu pour la première fois chez moi du temps de notre amie Bigornette (ici vous trouverez le récapitulatif de ses participations -à Léonce, pas à Bigornette- la première se trouve tout en bas de la page et date de fin septembre 2009 eh oui déjà,), depuis, il lui arrive régulièrement de s'inviter dans les Chroniques de Bigorbourg. Comme c'est le prénom d'aujourd'hui de la Cour de Récré de Jill Bill, la voilà qui revient faire un petit tour.

Les grandes vacances viennent de commencer (je sais j'anticipe !) et Léonce dort comme une bienheureuse, pas la peine de se lever de bonne heure, c'est trop bon. Pour le moment, elle rêve. Elle rêve qu'elle est transformée en trampoline et que des petits pieds s'en donnent à cœur joie  (bon ne cherchez pas à savoir comment des pieds peuvent avoir un cœur) sur son estomac pour faire loopings. Cette sensation très désagréable fini par la réveiller et elle peut constater que ce début de cauchemar est dû aux deux terreurs qui squattent chez elle à savoir : Anicet le lutin-génie et Innocent le diablotin sage (enfin sage, c'est façon de parler).

"Vous n'avez pas bientôt terminé bande d'affreux, je suis en vacances moi, je veux dormir, allez du balai" rouspète Léonce.

Mais les deux compères continuent à la piétiner (un chat qui essaye de vous faire comprendre que c'est l'heure du casse-croûte vous voyez ? Eh bien c'est un peu ce que subi Léonce).

"Lève-toi on a, enfin, tu as un problème" trépigne Anicet.

"Un problème, un problème"chantonne Innocent sur l'air des lampions.

D'un revers de main peu aimable Léonce envoie balader les deux importuns (ne vous en faites pas ils savent retomber sur leurs pattes, euh, je veux dire sur leurs pieds).

"Qu'est ce que vous avez encore fait ?" demande Léonce en leur jetant un coup d'œil sévère.

"Mais rien, ce n'est pas nous. C'est lui" s'offusque Anicet en désignant quelque chose au fond de pièce.

"Qui lui ?"

"Lui !" insiste Innocent en montrant le même endroit que son compère.

"J'en connais deux qui vont avoir des ennuis s'ils m'ont réveillée pour rien !"

"Désolé ma poulette, je ne voulais pas t'embêter, mais je ne savais pas trop où aller." En entendant cette voix grave, Léonce a un tel sursaut qu'elle manque de se cogner au plafond (oui j'exagère et alors !). Elle se redresse en vitesse et distingue, dans la pénombre de la chambre, une silhouette imposante installée tant bien que mal sur sa chaise de bureau.

"Qui, qui, qui êtes-vous"bégaie-t-elle "partez ou j'appelle au secours."

"Ben quoi, ma poulette, tu ne me reconnais pas ? Bon je sais que je suis un peu hors saison, mais quand même !".

Léonce bondit hors de son lit et se dépêche d'ouvrir ses volets. La lumière et ses yeux par la même occasion tombent sur un grand monsieur à la barbe blanche habillé d'un jean et d'une curieuse chemise hawaïenne qui arbore fièrement des nounours verts sur fond rouge (un must en matière d'habillement vous voudrez bien le reconnaître, même si ça pique un peu les yeux).

"Père Noël ?!?! Mais que faites-vous là ?"

Le Père Noël parait bien penaud, il lui sourit timidement et semble se tortiller (vous imaginez vous, un Père Noël en train de se tortiller comme un gamin pris en faute ? Moi j'ai du mal).

"Je venais voir si tu pouvais me donner un petit coup de main ?"

"Un coup de main ? Volontiers, mais pourquoi. Ce n'est pas encore le moment de distribuer les cadeaux"

"Je sais, je sais. Euh, en fait, j'ai un problème avec Mère Noël"

"Un problème avec Mère Noël ? Quel problème ?"

"Elle m'a mis à la porte" bégaie le Père Noël dans sa barbe.

"A la porte ? Mais pourquoi ! Bon vous allez le lâcher le morceau ? Comment avez-vous fait pour fâcher cette adorable dame ?"

Un bruit curieux, un peu comme une bouteille de Coca qui s'ouvre, retentit et une nouvelle voix intervient dans la discussion.http://i77.servimg.com/u/f77/09/02/08/06/pare_n10.jpg

"Ah, tu vois que je suis adorable ! Merci de le dire ma chérie, ce grand dépendeur d'andouilles en doute !"

Le cœur de la pauvre Léonce manque encore un battement. Mais ce n'est pas vrai, ils veulent tous sa peau aujourd'hui ?

Et moi la vôtre parce que mon histoire est déjà bien longue et qu'il va falloir attendre demain pour savoir pourquoi la Mère et le Père Noël sont fâchés !

Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 00:58

Minimalisons avec Magda. Elle nous propose le ciel cette semaine, j'ai donc été mettre le nez dans mes photos et voilà quelques ciels juste un petit peu habités.

Le classique

P1360924

L'autre classique

P1400001

Ce n'est pas très minimaliste, mais j'aime le flou de cette photo

nature2 1543

Aucun montage, juste le reflet dans la vitre

nature2 1544

La belle dame de la nuit au petit matin

nature2 1552

Un petit coeur qui se cache

nature2 1637

La pluie de lumière du roi du jour

nature2 2806

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 00:56

Un groupe constitué uniquement de filles et ces demoiselles ont drôlement de punch. J'avais déjà mis une de leurs chansons ici.

 

 

There's a place I don't want you to know of
Il y a un endroit que je ne veux pas que tu connaisses
Hidden deep in a blindfolded heart -
Caché profondément dans un coeur aux yeux bandés -
Where the desperate walk in silence,
Où la marche désespérée dans le silence,
Waiting for the ghosts to depart
Attends que les fantômes s'en aillent

There's a game I don't want you to know of
Il y a un jeu que je ne veux pas que tu connaisses
Masquerade, Cirque du Dècadence
Mascarade, Cirque de Décadence
A pawn in an empty chessboard
Un pion dans un échiquier vide
Moved around by a hand of a fool
Agité autour par la main d'un fou

Never played it safe
Ne jamais joué prudemment
It's a wicked game
C'est un jeu pervers
Any hand, any call, I'm in
N'importe quel main, n'importe quel appel, j'y suis

(Chorus : )
It said : "Love like you've never been hurt
Il a dit : " L'amour comme vous n'a jamais été blessé
And dance till dawn like you've just been born
Et dansez jusqu'à l'aube comme si vous veniez juste de naître
A perfect toy made by perfect tools
Un jouet parfait fabriqué par des outils parfaits
Playing Ring Around the Rosie with a crowd of fools
Jouez l'anneau autour de Rosie avec une foule d'imbéciles
Take a hold of my hand, I have sights to show you
Prenez le contrôle de ma main, j'ai des curiosités à vous montrez
Gingerbread house, Pleasure Island, Big Blue
La maison de pain d'épices, l'Île du plaisir, le Grand bleu
Turn off the light, close your eyes wide shut
Éteignez la lumière, fermez vos grands yeux clos
And welcome the precious dark"
Et bienvenue dans la précieuse obscurité "

I have seen far, I've never seen close
J'ai vu loin, je n'ai jamais vu de près
There are no mirrors on my wall
Il n'y a aucun miroirs sur mon mur
Silent is the call of my ocean
Silencieux est l'appel de mon océan
And the sirens washed ashore
Et les sirènes sont échouées
All the sins they have long shadows
Tout les péchés ont de grandes ombres
Turn the switch and the past comes alive
Tourne l'interrupteur et le passé s'anime
Live and learn, 1, 2, 3, know your ABC
Vis et apprends, 1, 2, 3, connait ton alphabet
It's their answer to every "why"
C'est la réponse à tout les " pourquoi "

Never played it safe
Ne jamais jouer prudemment
It's a wicked game
C'est un jeu pervers
Any hand, any call, I'm in
N'importe quel main, n'importe quel appel, j'y suis

(Chorus : )
It said : "Love like you've never been hurt
Il a dit : " L'amour comme vous n'a jamais été blessé
And dance till dawn like you've just been born
Et dansez jusqu'à l'aube comme si vous veniez juste de naître
A perfect toy made by perfect tools
Un jouet parfait fabriqué par des outils parfaits
Playing Ring Around the Rosie with a crowd of fools
Jouez l'anneau autour de Rosie avec une foule d'imbéciles
Take a hold of my hand, I have sights to show you
Prenez le contrôle de ma main, j'ai des curiosités à vous montrez
Gingerbread house, Pleasure Island, Big Blue
La maison de pain d'épices, l'Île du plaisir, le Grand bleu
Turn off the light, close your eyes wide shut
Éteignez la lumière, fermez vos grands yeux clos
And welcome the precious dark"
Et bienvenue dans la précieuse obscurité "

There was always a place that you knew of
Il y a toujours eut un endroit que tu connaissais
You were holding the keys all along
Tu tenais les clés tout le long
There was always a game that you knew of
Il y a toujours eut un jeu que tu connaissais
Now you're one of them washed ashore
Maintenant tu es l'un de ceux qui sont échoués

Never played it safe
Ne jamais jouer prudemment
It's a wicked game
C'est un jeu pervers
Any hand, any call, I'm in
N'importe quel main, n'importe quel appel, j'y suis

(Chorus : )
It said : "Love like you've never been hurt
Il a dit : " L'amour comme vous n'a jamais été blessé
And dance till dawn like you've just been born
Et dansez jusqu'à l'aube comme si vous veniez juste de naître
A perfect toy made by perfect tools
Un jouet parfait fabriqué par des outils parfaits
Playing Ring Around the Rosie with a crowd of fools
Jouez l'anneau autour de Rosie avec une foule d'imbéciles
Take a hold of my hand, I have sights to show you
Prenez le contrôle de ma main, j'ai des curiosités à vous montrez
Gingerbread house, Pleasure Island, Big Blue
La maison de pain d'épices, l'Île du plaisir, le Grand bleu
Turn off the light, close your eyes wide shut
Éteignez la lumière, fermez vos grands yeux clos
And welcome the precious dark"
Et bienvenue dans la précieuse obscurité "

Love like you
L'amour comme vous
Dance till dawn
Dansez jusqu'à l'aube
Perfect toy
Jouet parfait
Welcome the precious dark
Bienvenue dans la précieuse obscurité

Partager cet article
Repost0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 00:55

Mais où va-t-elle nous chercher ça Sherry ? En avant donc pour le casse-tête.

 

Merci pour l'accueil

 

grille-et-volute.jpg

 

Vérifier le vaccin anti-tétanos avant d'escalader

 

P1370990

 

Bon, bon, d'accord vous ne voulez pas qu'on entre !

 

P6110760

 

Après (ou avant) ?

 

nature2 2901

 

Avant (ou après) ?

 

P1370817

 

Ca pique, mais c'est bon, faut savoir ce que l'on veut

 

P1380027

 

Piqûre tous azimuts

 

P6110764

 

Je sais, du déjà vu et revu, mais que voulez-vous, je l'aime celle-là

 

végétal3

Partager cet article
Repost0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 00:26

Magda se penchait sur du minimalisme en forme d'oeuf cette semaine.

En voici donc un vrai

nature2 0795

Quelque chose qui en a la forme

nature2 2900

Et juste pour le plaisir

nature2 2895

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 00:01

Hier c'était Atelier d'écriture. Nous avons choisi un objet et il a fallu inventer une histoire à partir de cette consigne : "Cet objet qui appartenait à un(e) inconnu(e) était celui auquel il (elle) tenait le plus au monde. Expliquez pour quelles raisons ?"

 

Voilà l'objet. Il s'agit d'un porte-bonheur chinois qui représente la partie basse d'un instrument de musique à cordes appelé Pipa

http://i77.servimg.com/u/f77/09/02/08/06/img_2910.jpg

Et voilà mon texte. Il y a quelques incohérences, mais le temps d'écriture était limité.

J'avais trouvé ce drôle de petit gris-gris dans le grenier. Il était soigneusement rangé dans une belle boite en bois de santal. D'où pouvait-il bien venir et à qui avait-il appartenu ? Je le descendis et le montrai à ma grand-mère.

"Dis grand-mère, d'où vient-il ce drôle de bidule ?" lui demandais-je en lui tendant le petit objet.

"Drôle de bidule, drôle de bidule, voilà bien les façons de parler impertinentes des jeunes !" rouspéta-t-elle avec un sourire.

"Grand pardon digne aïeule" rétorquais-je "pouvez-vous me dire quels cheminements ont amené cet objet plein d'intérêt entre nos murs ?"

Ma grand-mère se mit à rire "Je n'en sais fichtrement rien ma chérie."

Et flûte, je restai avec ma curiosité éveillée et commençait à rêvasser à l'histoire du bidule.

Lorsque je montai me coucher, je le posai sur la table de nuit et je m'endormis.

Un bruit me réveilla. J'ouvris les yeux et sursautai. Devant moi se tenait une belle jeune femme aux cheveux de jais et à la peau d'ivoire ancien. Son regard de nuit voleta jusqu'au mien.

"Tu voulais savoir ce qu'était cet objet. J'y tiens beaucoup sais-tu."

La première peur envolée, la curiosité refit vite surface.

"Pourquoi y tenez-vous ?"

"Tiens-tu vraiment à le savoir ?"

"Bien sûr."

"J'ai aimé un homme plus que tout. Je croyais qu'il m'aimait aussi. Un jour, il partit, emmenant mon coeur avec lui mais oubliant un certain objet derrière lui."

"C'est bien triste et je suppose qu'il s'agit de ce porte-bonheur."

"En effet."

"Il est donc revenu le chercher et a réalisé qu'il vous aimait. C'est pour cela que vous y tenez."

La jeune femme éclata d'un rire glaçant.

"Non, dans ce porte-bonheur j'ai emprisonné son âme. Il restera avec moi à jamais. Comprends-tu pourquoi j'y tiens tant ?"

Elle disparut. Sans plus réfléchir, je pris l'objet et me dépêchai de le cacher à nouveau dans le grenier. Peut-être aurais-je mieux fait de le détruire. Certaines nuits il me semble entendre des gémissements.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 00:02

Thème du projet 52 de "Vivre la photo" pour cette semaine. Je me suis à nouveau amusée avec la pendule de la salle de lecture des archives. Il y a juste quelques modifications de lumière ou de distance. Laquelle vous convient le mieux ?

1

Mes-photos-2 2911

2

Mes-photos-2 2912

3

Mes-photos-2 2913

4

Mes-photos-2 2914

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock