Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 00:04

Nouvelles inquiètes - Dino Buzzati


http://www.decitre.fr/gi/74/9782221106174FS.gifRésumé Decitre : Dans un fort reculé, une sentinelle reçoit la visite d'une mystérieuse ombre qui vient chercher un général célèbre, désormais vieux et malade. Le démon, lassé de voir les hommes lutter contre lui, entreprend de faire la grève du Mal. Un écrivain se réveille un matin avec une idée de roman fabuleuse qu'un de ses rivaux lui a donnée en rêve. Ainsi débutent quelques-unes des quarante-neuf  Nouvelles inquiètes, réunies pour la première fois en volume. Chacune d'elles ouvre les portes d'un monde troublant. Un monde qui au premier abord semble être le nôtre, mais où les frontières entre la réalité et le rêve, la vie et la mort, deviennent poreuses. Interrogations angoissées ou réflexions ironiques, ces histoires nous convient toutes à prendre face à notre destin le recul d'une lucidité rebelle.

Mon avis : C'était le premier livre que je lisais de Dino Buzzati, mais je pense que je vais essayer de me procurer ses autres recueils de nouvelles. En fait, c'est plutôt  "Nouvelles inquiétantes" que ce livre devrait s'intituler. Près de 50 nouvelles allant de 2 à 10 pages et qui laissent un monde fantastique faire irruption de manière plus ou moins subreptice dans notre quotidien. La mort, le temps, le mal, le diable, la justice jouent des tours plus ou moins malveillants aux héros de ces nouvelles. Parfois on ne sait pas trop où il veut en venir et parfois on pense le voir venir de loin et surprise ! Bref, à déguster au détail ou en bloc, mais avec plaisir et délectation.

 

Bestiaire magique - Dino Buzzati

http://www.decitre.fr/gi/19/9782221074619FS.gifRésumé Decitre : Les animaux abondent dans l'œuvre de Buzzati. Ils peuvent aider l'Homme, l'éclairer, le dissuader, parfois même lui mener la vie dure. Mais, dans les textes que nous connaissions jusqu'ici, c'est toujours en fonction de sa propre présence qu'ils sont là (près de lui ou contre lui) et ils n'en deviennent pas pour autant le principal personnage. Voici cette lacune comblée. Sans doute, pour un peu moins de la moitié de ce bestiaire insolite, le chien occupe-t-il une Place de choix. Ce qui n'a rien de surprenant pour qui connaît la tendresse qui unissait Buzzati à ces fidèles compagnons. Mais c'est une véritable ménagerie de rêve qui les entoure, de la plus modeste mouche jusqu'aux monstres les plus effrayants en apparence, le pire de tous étant... un homme ravalé au rang de bête rugissante. Saluons ici non seulement l'apparition, unique chez Buzzati, d'un chat mais, mieux encore, d'un chat bénéfique. Autant dire que ces textes inédits ouvrent un nouvel aperçu, magique, sur une oeuvre qu'on n'a pas fini de découvrir et de redécouvrir.

Mon avis : Alors cet unique chat bénéfique est un chat découvreur de talents. Bien ceci étant dit j'ai préféré l'autre tome "Nouvelles inquiètes". Ce n'est pas une question de qualité d'écriture, les deux sont excellents, mais je pense que c'est parce que ce tome ci remet l'homme à sa place, celle d'un tyran et  bien souvent d'un bourreau vis-à-vis des animaux et cela met très mal à l'aise (surtout parce que c'est vrai),  notamment les nouvelles parlant d'expérimentation animale (et là nous parlons des années 60). Dans l'autre, c'est l'homme qui souffrait et franchement, tant qu'il ne s'agit pas de souffrances enfantines je me dis que l'homme n'a que ce qu'il mérite, tandis que les animaux  eux sont totalement innocents de ce qu'on leur fait subir, il y a notamment de très belles nouvelles émouvantes sur la fidélité des chiens.


 


Partager cet article
Repost0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 00:31

Une première photo pour la Communauté d'Amaryllis sur les Gargouilles. En voici une purement végétale mais qui n'a pas l'air satisfaite de son sort !

 

P4050702

Partager cet article
Repost0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 00:02

Aujourd'hui un nouveau petit prénom charmant de Bigornette : Gudule !

Ce matin Anthelme est bien embêté ! Il a beau s'échiner à tirer sur la corde de la cloche qui devrait mettre en branle Gudule la cloche en chef de Bigorbourg, rien à faire, pas le moindre ding et encore moins dong ! En revanche du côté de Gudulette et Guduline ses frangines, pas de problème, ça dingdong à tout va ! Que se passe-t-il ?

Anthelme, en maugréant, grimpe dans le clocher et là ! Surprise ! Pas de Gudule !

Un autre qui est drôlement embêté par cette affaire, c'est l'ami Igor le coq, si les 3 cloches ne sonnent pas en chœur, lui il reste coincé en haut de son clocher, pas cool parce qu'il aimerait bien aller câliner sa Pulchérie.

Mais que s'est-il passé ? Où est passée Gudule ? Aurait-elle été kidnappée ?

Reprenons donc notre histoire au début.

Bigorbourg est en pleine semaine de Pâques, les trois frangines Gudule, Guduline et Gudulette se sont envolées vers Rome pour récupérer les bons d'enlèvement qui leur permettront de récupérer, auprès de l'usine cachée quelque part dans la campagne italienne, de quoi semer oeufs, fritures, cloches et autres lapins dans les jardins de Bigorbourg pour la plus grande joie des enfants.

Notre amie Thècle, curieuse comme une chouette, a demandé à les accompagner, elle voudrait bien savoir comment les cloches s'approvisionnent. Ayant rencontré la sorcière locale lorsque celle-ci était venue s'occuper d'Igor, c'est avec le plus grand plaisir que les triplées l'ont invitée à les suivre dans leur périple annuel.

Donc de bon matin, nos cloches accompagnées de Thècle, Rune sa chatte sur l'épaule et confortablement installée sur Herbert son balai, se sont envolées pour Rome.

Le voyage s'est passé sans encombre, tout le monde rigolait bien. Rune s'amusait à sauter d'une cloche à l'autre, au grand dam de Thècle qui avait peur qu'elle ne tombe. Elles faisaient les folles avec les oiseaux de passage, taillaient une bavette avec les autres copines parties se ravitailler. Bref, de vraies vacances.

Les choses ont commencé à se gâter au-dessus de Rome. C'était un peu la pagaille, le gros bourdon chargé de distribuer les bons d'enlèvement, du fait de son grand âge (l'âge de la retraite n'avait pas encore sonné pour lui), n'était pas très efficace et le chaos s'était vite développé.

Tout-à-coup, une cloche allemande et une anglaise avaient commencé à se donner des noms d'oiseaux. Il y avait eu bousculade et Gudule s'était trouvé séparée de ses sœurs et de Thècle. Ayant pris un coup de battant, la pauvre complètement sonnée était partie voleter en zigzags elle ne savait plus trop où !

Dans le même temps, ses frangines avaient réussi à récupérer les bons et se dégageant de la mêlée avaient entraîné Thècle, le chapeau un peu en bataille et Rune le poil un brin hérissé, vers l'usine secrète où elles avaient fait le plein de friandises. Petite parenthèse, Thècle n'a pas pu résister à tester quelques spécialités, mais on la pardonne bien volontiers. Pensant que leur sœur les rejoindrait pour la distribution à Bigorbourg, les quatre amies étaient rentrées bien alourdies à la maison, avaient survolé tous les jardins et lâché leur manne de chocolat. Puis elles étaient rentrées les unes dans le clocher, les autres au Salon de thé.

Le lendemain, les enfants s'étaient rués dehors pour la récolte, mais par rapport aux années précédentes, elle leur parut un peu chiche.

De leur côté Guduline et Gudulette s'étaient aperçu que Gudule n'était pas revenue. Elles se rongeaient d'inquiétude les pauvres, incapables de partir à sa recherche.

Pendant ce temps, alertés par Anthelme, les bigorbourgeois se creusaient la tête, qui avait bien pu embarquer une cloche qui même fine et délicate, pesait quand même un certain poids ! Thècle aurait bien aimé partir à la rescousse, mais par où commencer les recherches, les cloches n'étant pas équipées du GPS ! Bref, elle du se résoudre à attendre comme tout le monde.

Pendant ce temps, Gudule retrouvait petit à petit ses esprits, mais malheureusement il était trop tard pour faire le plein de friandises, d'ailleurs Pâques était passé. Elle était bien malheureuse d'avoir failli à sa mission, la pauvre Gudule. Elle rentra donc au bercail en passant par le littoral et là, elle eut une idée, elle allait quand même ramener des cadeaux aux bambins de son village.

Et voilà qu'une semaine après Pâques, les bigorbourgeois furent réveillés par le tintement joyeux d'une cloche passant au-dessus de chez eux.

Les enfants se ruèrent dans les jardins et découvrir de superbes coquillages multicolores, des galets tout doux en forme d'œufs, répandus dans les jardins.

Gudule de son côté, éreintée, revint dans le clocher où elle aurait bien voulu piquer un bon roupillon pour récupérer de ses émotions.

Reniflant une curieuse odeur de marée, en entrant dans l'église, Anthelme, allez savoir pourquoi tirahttp://www.coloriagesagogo.net/d/4901-1/coloriage_cloche_05.jpeg sur la corde de Gudule et celle-ci réveillée en sursaut lança un ding-dong surpris. Rendu fou de joie en entendant la voix de sa préférée, Anthelme se lança dans un carillonnage échevelé qui ameuta tout Bigorbourg heureux de retrouver sa cloche saine et sauve et qui permit à Igor d'aller retrouver sa Pulchérie. Quant à Thècle, elle inventa de nouveaux délicieux petits gâteaux en forme de galets et de coquillages qui eurent aussitôt un immense succès.

Pour en savoir plus sur Thècle (la vraie) c'est ici


Partager cet article
Repost0
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 00:21

J'ai découvert il y a peu (je ne sais plus trop grâce à qui) le logiciel Tintii pour faire ces photos en couleur et en noir et blanc. Donc, je me suis un peu amusée avec un bouquet de fleurs tout simple.

 

fleur tinti

 

fleur tinti2

Partager cet article
Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 00:28

Encore du classique pour notre exploration du temps par les chanteurs

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 00:22

Pour Photographe du Dimanche, un peu de colle pour rendre vie à des livres.

On encolle d'abord les feuilles

http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3200010.jpg

 

Puis c'est le tour du dos


http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3280010.jpg


Enfin des pages de garde

 

http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3310010.jpg

 

On laisse sécher et voilà c'est reparti pour un tour !


http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3310011.jpg

 


Partager cet article
Repost0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 00:52

Petit casse-tête de la semaine. Pour moi ce sera cloche, mais une cloche un peu spéciale ! Une chose est sûre elle ne distribue pas de souris en chocolat !

 

P3310296.jpg

Partager cet article
Repost0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 16:43

Encore une petite perle de chez les Lolcats. Mettez le son !

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 00:45

Le paradoxe de Vasalis - Raphaël Cardetti


http://www.decitre.fr/gi/48/9782265087248FS.gifRésumé Decitre : La Fondation Stern, ses chefs-d'oeuvre et ses secrets vous ouvrent leurs portes... Depuis qu'elle a été licenciée du Louvre, Valentine n'a plus de restauratrice d'art que le nom. Loin des oeuvres des grands maîtres, elle est désormais réduite à redorer des croûtes et à gâcher son talent. C'est du moins l'avis du mythique Elias Stern, collectionneur d'art de renommée internationale, qui décide d'embaucher la jeune femme au sein de sa fondation. Car il sait que seule Valentine pourra restaurer le palimpseste qu'il vient d'acquérir... et peut-être révéler ainsi un texte interdit du XIIIe siècle qui a valu à son auteur - Vasalis - de finir sur le bûcher. A mesure qu'elle se penche sur ces pages maudites, c'est tout un monde que Valentine découvre. Confrontée aux érudits de l'illustre Sorbonne comme aux pires trafiquants d'art, elle comprend qu'elle a mis le pied dans une fondation à l'image de son créateur : puissante, mystérieuse, et qui semble tirer toutes les ficelles...

Mon avis : Pas mal. Une fondation d'art créée pour remettre un peu d'ordre dans le monde de l'art, d'une façon un peu musclée, c'est une bonne idée, parce que c'est vraiment un sacré panier de crabes. Les personnages d'Elias, de Valentine, de David et d'Hugo se complètent bien et ils vont avoir beaucoup de travail pour venir à bout de cette affaire et devoir payer de leur personne, mais pour Valentine c'est aussi un bon moyen de remonter à la surface après son licenciement du Louvres. Bon pas un chef d'oeuvre, mais remuant et distrayant.


Partager cet article
Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 00:35

L'amie Clo du bout du monde m'a taguée sur une sixième photo, j'ai déjà fait ce tag mais comme il est marrant je récidive. Par contre, je n'ai pas choisi le 6ème album, j'ai bien le droit non ? Si vous avez envie de vous y mettre n'hésitez pas c'est amusant.

Voilà donc une cheminée scoubidou !

P4090336


Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock