Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 00:15
Pour Dana et le thème de la semaine

Un masque de presque chat trouvé à la Rochelle



Mon chat musicien en costume



Moi, dans mes jeunes années et ON NE RIGOLE PAS !!! Mademoiselle Thalis a refusé purement et simplement de se déguiser, désolée.


Partager cet article
Repost0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 20:02
Je viens d'entendre au journal de la 6 une nouvelle qui me laisse perplexe et plutôt furieuse.
Les consommateurs boudent le poisson, parce que le poisson, ben c'est cher.
Donc, les prix ont un peu baissé, mais rien qu'un peu, or on pêche toujours autant de poisson et comme il n'est pas acheté, il se passe quoi à votre avis : Les prix baissent de manière très conséquente, ben non faut pas rigoler ! On le donne aux maisons de retraites, aux foyers d'accueil pour les sans abris, aux hôpitaux peut-être, de qui vous vous moquez là ???
Non, la logique veut que les pêcheurs continuent à sortir pêcher (bon OK c'est leur gagne-pain) mais ils pêchent les mêmes quantités tout en sachant qu'ils ne vendront pas tout.
Et que se passe-t-il avec le poisson surnuméraire, eh bien pour les petits veinards les plus appréciés ils sont congelés et les autres eh bien c'est simple ils sont détruits, pleins de petites vies sacrifiées volontairement pour rien j'avoue que j'ai du mal à comprendre !
Sans compter qu'après les pêcheurs vont venir se plaindre qu'il faut aller de plus en plus loin pour trouver du poisson, ça ne serait pas logique de pêcher moins quand on vend moins, mais ce que j'en dis !!!
Partager cet article
Repost0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 00:10

Le costume du mort - Joe Hill

Résumé decitre : On ne collectionne pas sans péril des reliques toutes plus étranges les unes que les autres. C'est ce que va apprendre Jude en achetant le dernier costume d'un mort. Soudain, au pied de son lit, derrière une porte, à ses côtés en voiture, grimaçant et assoiffé de vengeance, apparaît l'ancien propriétaire de l'habit. Quelle histoire terrible de son passé cherche-t-il à lui faire payer? Aux frontières de la folie, une fuite éperdue commence, enchaînant des moments de pure terreur et d'intenses frissons pour le lecteur.

Mon avis : Pas mal, pas mal. Au début on se dit qu'il s'agit d'une supercherie, que ce n'est pas un vrai fantôme. Mais rapidement il faut bien se faire à cette idée. Ensuite on pense qu'après tout Jude, un chanteur de rock, quinquagénaire, qui aime bien les jeunes femmes bien plus jeunes, n'a peut-être pas volé ce qui lui arrive, et puis, et puis après l'avoir trouvé assez peu sympathique au début on se prend d'amitié pour cet étrange personnage qui a un code de l'honneur et des principes bien à lui. On les suit donc en frémissant (bon n'exagérons pas : pure terreur faut quand même pas pousser) lui et son amie Georgia dans leur quête pour trouver la vérité sur eux-mêmes et sur ce fantôme encombrant et très mal embouché. Bref, une lecture "agréable" quand on aime les histoires de fantômes un tout petit peu gores.

Partager cet article
Repost0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 00:53
Pour ce thème de Photomadaire j'ai mis une photo que vous devez déjà avoir vue. Si ce n'est pas le cas, la revoili, la revoilou.


Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 00:16
Je vous avais déjà mis des chansons de Pierre Bachelet un peu musclées et certains d'entre vous avaient été étonnés. Pour eux Bachelet était un chanteur romantique et voilà. Mais, non Bachelet ce n'est pas que ça, démonstration avec la superbe chanson "Moi j'ai rien dit".

Partager cet article
Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:26
Vous verrez en deuxième partie d'article que ce titre est très bien choisi. Ceci dit, il y a en a qui pousse un peu, beaucoup, passionnément, carrément à la folie !

Partager cet article
Repost0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 16:14

Petites perles tirées du Paris-Normandie. Attention le contexte de ces articles n'est pas drôle, mais c'est la façon dont ils sont rédigés qui vaut le détour. Mes remarques sont bien sûr à prendre au second degré.


Quatre personnes dont une française et une autre personne de nationalité étrangère ont été tuées dans un attentat proféré au Caire.

Question : qui étaient les deux autres personnes, des extra-terrestres ? Parce que 1 + 1 = 2 pas 4 me semble-t-il !

Définition de proférer tirée du Larousse : Prononcer, articuler à haute voix. Certes les mots peuvent tuer, mais quand même. 


Gros titre de l'article : Il sort du coma après un accident mortel.

Il en a de la chance, en voilà un qui a la peau dure quand même.

En réalité, ce jeune homme a été impliqué dans un accident, mortel, pour une autre personne bien sûr.

Suite de l'article : Le jeune homme dans le coma se trouvait sous le coup d'une annulation de permis de conduire au moment de l'accident. L'enquête déterminera s'il en était conscient.

Bizarre, je ne savais pas que les permis de conduire pouvaient se suspendre sans que leurs propriétaires soient au courant, ou alors il a fait une crise d'amnésie au moment de prendre sa voiture. 


Maison d'arrêt d'Evreux. L'établissement a mis en place une procédure d'accueil pour rendre moins traumatisante l'entrée en prison.

Interrogation de ma part, lisez cet article relevé chez Kimcat et dites moi si une humanisation de l'accueil pour les personnes entrant dans les maisons de retraite ne serait pas un tantinet nécessaire, ou alors il faut croire que ce n'est pas grave de traumatiser "les vieux" après tout ils ne "serviront" plus.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 00:20


Un très amusant petit album "Je mange, je dors, je me gratte, je suis un wombat" de  Jackie French et Bruce Whatley avec des dessins tout en finesse. Ce wombat est vraiment délicieusement attachant et il mène une vie absolument trépidante !!! Alors pas envie de l'adopter ?

Résumé decitre : Un wombat écrit son journal : drôle de vie que celle de cet animal gourmand et attachant, pataud et paresseux ! Un texte plein d'humour, magistralement croqué par Bruce Whatley.
Le wombat, gros mammifère marsupial de la taille d'un ourson, est originaire d'Australie et de Tasmanie. Son nom lui a été donné par les aborigènes.

On peut ajouter que c'est dur de dresser des humains mais qu'avec un peu de patience on y arrive. Bref Chats et Wombats même combat






Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 00:05
Un défi du samedi pas mélancolique : Vous aimez les récits de rencontres : Rencontres amoureuses... amicales... professionnelles... déterminantes dans notre vie... culturelles... bref toutes sortes de rencontres. Donnez-nous en un.


Mais, mais, mais... un petit plus sera exigé.

Allez chercher deux dés (ceux du jeu de l’oie conviennent parfaitement, si vous n’en avez pas, courez en acheter, on reste là !)
Lancez les deux dés et additionnez les points obtenus sur les deux faces supérieures.

Si vous trouvez 1, vous avez triché.

Ensuite vous devrez appliquer la contrainte qui suit le nombre que vous avez obtenu. Ne trichez pas, un expert en probabilité vérifiera les tirages.

2 N’utilisez aucun verbe du premier groupe.
3 Placez dans votre texte une citation de Benoît XVI.
4 Profitez de votre texte pour nous apprendre la date de naissance d’un animateur de télévision .
5 Écrivez votre texte en vers.
6 Glissez une promotion pour le fromage à pâte persillée frappé de taxes douanières exorbitantes par les uSA.
7 Coupez votre texte par deux pauses publicitaires, dont une pour du vin islandais.
8 Faites intervenir les réflexions de l’ange gardien d’un des personnages de votre récit.
9 Ne faites que des phrases de dix mots.
10 Écrivez en franglais.
11 Votre personnage devra répondre au téléphone pendant sa narration.
12 Commencez vos phrases par le mot qui termine la phrase précédente. La première commencera par le dernier mot.


C'était un beau jour de 1933, bon d'accord quelque part en Europe commençait à s'agiter un vilain petit moustachu, mais n'empêche ce jour là il faisait bien beau.

Ce jour-là donc Mémé Célestine (NDLR qui n'est pas encore une mémé) doit livrer un superbe bibi à une bourgeoise du coin.

Voilà donc notre Célestine qui trotte en ce beau 22 juin de par la ville, respirant à plein poumons, se trouvant très heureuse de vivre et espérant rencontrer un jour, bientôt, l'homme de sa vie.

Allez savoir ce qui lui a pris d'emprunter cette ruelle mal famée, probablement que le nez au vent, des rêves plein la tête, elle n'a pas vu qu'elle se trompait d'itinéraire. (NDLR, oui jusqu'à présent vous avez toujours connu Mémé Célestine avec la tête solidement fixée aux épaules, mais voilà elle a été jeune et follette elle aussi).

Bref, la voilà qui tombe sur un apache dépenaillé qui la menace d'un couteau bien effilé.

Bip, bip, bip, chers lecteurs nous allons laisser quelques instants Mémé Célestine (qui n'est pas etc, etc) aux prises avec son agresseur pour vous permettre de lire notre petit encart publicitaire sur un excellent vin islandais.

Le vin Eric le Rouge est un délice, une cuisse ferme, très ferme, un bouquet boisé avec une petite touche de tourbe bienvenue, et s'il en reste un petit fond dans votre verre vous pourrez sans risque le jeter dans votre évier il débouchera en plus vos tuyauteries.

Bip, bip, bip, nous vous remercions chers lecteurs de votre complaisance, même si elle fut un peu forcée. Vous êtes donc autorisés à reprendre la lecture des aventures de Mémé Célestine (qui n'est, etc, etc).

Elle se sent bien niquedouille notre Célestine. La voilà donc qui braille au secours, tout en se mettant en position de combat, parce que faible femme d'accord, mais pas prête quand même à se laisser dépouiller sans réagir, non mais on est une Mémé Célestine en puissance ou on ne l'est pas.

Et voilà que tel Zorro (NDLR encore qu'à l'époque je ne crois pas que Zorro, renard rusé qu fait sa loi, existait déjà mais bon vous n'allez pas pinailler merci) Pépé Athanase (NDLR qui n'est pas encore un pépé) débarque, logique pour un marin en goguette, et vole au secours de notre damoiselle en détresse.

Dans un joli mouvement de métronome il balance un méchant coup de son havresac dans la vilaine bobine du malfrat (NDLR eh oui si la future Mémé Célestine était encore un peu tête en l'air à l'époque, le futur Pépé Athanase était lui un grand costaud)  lequel se débine sans demander son reste, le nez en capilotade, ce n'est pas encore un caïd celui-là.

Et, voici nos deux futurs aïeuls face à face.

Bip, bip, bip, chers lecteurs avant de voir ce qu'il va advenir de nos futurs Pépé et Mémé (bien que vous en ayez déjà une petite idée), nous vous invitons fermement à lire cette page de publicité concernant les crackers Eric le Rouge qui accompagneront avec bonheur le vin Eric le Rouge. Ils craqueront sous vos dents (voire même ils pourront les faire craquer, ce qui vous permettra d'aller voir votre dentiste, visite que vous repoussez de manière très imprudente) et mélangés à ce délicieux vin vous permettront de rester une bonne semaine sans rien avoir besoin de manger. Un plus pour ceux qui sont au régime. En prime avec les miettes et un peu d'eau vous obtiendrez un excellent ciment pour colmater les fissures.

Bip, bip, bip, nous vous remercions à nouveau chers lecteurs de votre patience et vous invitons à finir l'histoire de la rencontre de Mémé Célestine (qui etc, etc) et de Pépé Athanase (qui etc, etc).

C'est qu'il a de l'allure de grand flandrin avec son béret, dont Célestine pas bégueule se dépêche de toucher le pompon. "Pour me porter chance" lui envoie-t-elle avec un sourire à faire damner les saints, ce que n'est pas ce brave Athanase qui s'enflamme derechef.

Et donc les yeux presque sortis de leurs orbites, il ne peut s'empêcher d'admirer (NDLR attention ici je me permets d'intercaler, non pas une page de pub faut pas exagérer quand même, mais quelques mots d'une haute teneur intellectuelle et poétique) cette Vénus callipyge qui telle une statue chryséléphantine toute d'or et d'ivoire braque sur lui deux yeux céruléens et rieurs (NDLR bon ici soyons sincères, je pense plutôt que notre Pépé a du penser qu'elle était bien gironde la minotte plantée devant lui).

Galant, après avoir ramassé son paquetage, il lui tend le bras et la raccompagne.

Le lendemain, il l'attend à la sortie de son travail, et lui tend avec force salamalecs, rougissements et balbutiements divers, un petit paquet disparaissant sous les bolducs (NDLR Mémé Célestine s'est refusée à nous dire ce que contenait ce paquet, elle a ajouté péremptoire –très Mémé Célestine quoi- qu'il s'agissait de son jardin secret et que , bien que nous soyons la plume qui lui donne vie nous étions quand même priés de ne pas piétiner avec nos gros sabots, et toc).

Bref, pas de doute, entre eux deux pas d'entourloupes, Cupidon est passé par-là.


Partager cet article
Repost0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 00:59
Ca faisait longtemps, alors d'abord cette photo de Philippe que je trouve superbe.
Et ce site d'une maman solo "seconde chance", avec des coups de blues mais aussi beaucoup d'humour, en plus aujourd'hui c'est sa fête.
Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock