Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 00:42
C'est la demande de Photographe du Dimanche pour cette quinzaine. Un slogan était le bienvenu, mais je préfère vous proposez un "cherchez l'erreur"

1ère photo


2ème photo



Alors avez-vous vu où se situe le problème ?

Sur la 1ère photo, le passage protégé du feu rouge aboutit sur une place de parking, eh oui il n'y a rien qui stipule (si ce n'est le code de la route mais tout le monde s'en fiche) qu'il est interdit de se garer à cet endroit, ni panneau, ni balisage au sol. Inutile de vous dire que personne ne se prive, si vous arrivez avec votre poussette tant pis pour vous.
Sur la 2ème photo, qui se situe juste dans l'angle après le feu, il y a non seulement des poteaux pour empêcher les voitures de se garer, mais également un marquage au sol, comme vous pouvez le constater, la bouche d'incendie est bien protégée.
Partager cet article
Repost0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 00:36

Deuils de miel - Franck Thilliez

Résumés Decitre (oui deux pour le prix d'un, pas la peine de se priver) : Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin... Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Amateur d'énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s'arrêter là. Pour Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l'entraîner au plus profond de l'âme humaine : celle du tueur... et la sienne.

Meurtre dans une église... Une femme nue, rasée, intérieurement explosée... Sur son crâne, des papillons, vivants... un message codé, gravé dans la pierre... la menace de fléaux... Le mythe de l'Apocalypse et ses multitudes de victimes deviendra-t-il réalité ? C'est ce que le commissaire Sharko tentera d'empêcher, par tous les moyens, au cours d'une enquête plus qu'éprouvante. Un voyage dangereux, en compagnie d'une enfant médium, qui l'emportera vers les confins de la folie et du macabre...

Mon avis : Un excellent polar avec un héros hors du commun. Bon des passages en effet macabres, mais à côté de ça une écriture presque poétique qui fait un étrange contrepoint. Une enquête dense, un jeu de piste lancé par le tueur, un rythme soutenu et des informations sur les insectes et les arachnides très intéressantes. Et pour finir un bouquet final avec deux surprises de taille.

Partager cet article
Repost0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 00:17
Je ne sais pas si vous avez eu l'occasion de voir ce conte de fées pour les grands "Le 10ème royaume". Il a été diffusé sur la 6ème chaine il y a quelques années. 5 épisodes de 75 minutes pleins de rebondissements, de fééries et de loufoqueries. Vraiment excellent. Ici un lien vers Wikipédia et ici un autre sur un blog très sympa qui est consacré à cette mini série.
Et voilà maintenant le superbe générique du 10ème royaume. Ca ne serait pas chouette si Manhattan se transformait comme ça ?

Partager cet article
Repost0
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 00:09
Le défi des Impromptus : Pédaler dans la choucroute et y inviter une voisine. Donc voilà, voilà !

J'ai une charmante voisine avec laquelle j'avais l'habitude de faire du vélo et un jour (néfaste le jour vous pourrez le constater bientôt) nous eûmes envie de nous payer un tandem, ça nous paraissait une idée intéressante et amusante.

Après quelques tâtonnements et beaucoup de fous rires, mine de rien ce n'est pas évident à faire avancer cet engin, nous voilà chevauchant dans la joie et la bonne humeur notre engin sous les yeux curieux des passants, c'est sûr que ce n'est pas souvent que l'on voit un tel équipage.

Hélas, d'autres yeux nous guettaient et ceux-là n'étaient pas aussi bon enfant.

Lors de notre dernière promenade le temps était superbe pas trop chaud, pas de vent, idéal quoi !

Quand tout à coup nous avons été prises toutes les deux d'une irrépressible envie de dormir, ça a été tellement soudain que nous ne rappelons même pas être tombées de notre tandem.

Et maintenant ?

Maintenant, nous pédalons dans la choucroute.

Nous avons été enlevées par des extra-terrestres qui aiment que leur choucroute soit bien touillée, allez savoir pourquoi !

Or, la choucroute c'est compact, il faut donc avoir une force de pédalage accrue.

Donc inutile de vous dire que les tandems sont drôlement recherchés, nous sommes une denrée rare et nous coûtons une petite fortune ici.

Nous ne sommes pas les seules à pédaler.

Dans la cuisine où nous vivons maintenant, haut de gamme la cuisine, tout le confort moderne, il y a d'autres pédaleurs.

Le vélo de tourisme de base qui se contente de pédaler dans le yaourt. Quand on rajoute du sucre c'est un peu plus dur et le cuistot choisi un vélo plus performant avec un paquet de vitesses.

Lorsqu'il s'agit de pédaler dans le semoule, le VTT se révèle être l'instrument idéal, il se débrouille bien avec les grumeaux.

Mais nous ne sommes pas les plus à plaindre ! Non, ceux qui en bavent vraiment ce sont les coureurs cyclistes professionnels avec leur bicyclettes high-tech, eux ils doivent se farcir les œufs à monter en neige ou la crème fraîche à transformer en chantilly et là je peux vous dire que c'est pas du gâteau.

Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 00:31

Feu

Tel était le thème de Photomadaire de cette semaine, je ne me suis pas trop foulée, j'ai repris la photo de mon oiseau de feu qui m'avait servi pour une devinette. La réponse c'était ici.


Partager cet article
Repost0
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 00:07
Quelle Annie préférez-vous ?

L'ange


ou l'étrange rouquine

Partager cet article
Repost0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 00:19

Jour de reprise.

Bon ça déjà c'est pas terrible.

Mais quand en arrivant au bureau vous découvrez ce joyeux bazar du au fait que la technicienne de surface (le politiquement correct pour femme de ménage) a passé la lustreuse dans votre bureau pendant votre absence mais n'a pas jugé bon de remettre un minimum d'ordre, soyons juste ça énerve et ça vous donne envie de repartir fissa en vacances. Et je ne parle pas des chariots, caissons de tiroirs et établis à roulettes disséminés dans la nature. Et tant qu'à faire le sol étant bien ciré et donc glissant, j'ai failli partir en vrille, même avec des semelles anti-dérapantes

Côté Pile


Côté Face


Et quand en plus, après avoir joué les déménageurs, cerise sur le gâteau, au moment d'allumer votre PC vous vous apercevez que les prises de courant sont en carafe parce que la sus-dite technicienne a balancé de l'eau sur les-dites prises et que donc bien sûr votre ordinateur ne fonctionne pas (pas plus que votre massicot), quand votre chef vous informe en prime que les services techniques du CG n'ont pas d'électricien sous la main et que la société d'électricité qui peut faire les dépannages est en vacances, là ça énerve vraiment.

Bref, avec ma chef nous avons fini par mettre le nez dans l'armoire électrique, coup de chance pour elle, elle a été appelé au téléphone. Quant à moi, le couteau entre les dents (on va pas se laisser enquiquiner par de bêtes contingences matérielles), j'ai continué à vérifier que tous les disjoncteurs étaient bien sur On, pas de problème. Donc j'ai commencé à vérifier les fusibles qui pouvaient correspondre à mon bureau et miracle au bout d'une bonne demi-heure à enlever, remettre, aller vérifier dans le bureau si le courant était revenu, repartir dans le local technique, enlever, remettre, aller vérifier, enfin vous voyez le processus, j'ai fini par dégotter tout en haut de l'armoire bien planqué ce :+%ùµ** de fusible qui avait sauté. Dieu merci, il en restait ouf !


Petit passage aux toilettes pour me décrasser les mains parce que mine de rien, c'est pas souvent que le ménage doit être fait dans l'armoire électrique, et démarrage de mon PC.

Je suis assez satisfaite de moi et je me propose d'envoyer ma facture de dépannage à la Direction, à votre avis, combien ça coûte 1/2 heure de travail d'électricien + le déplacement ?

Et cerise de la cerise sur le gâteau, en sortant du boulot, je tombe sur les dingues du sifflet à roulette en train de faire la circulation, le boulevard, ben il est encore coupé et la déviation, c'est DANS MA RUE qu'elle passe maintenant, je suis maudite, je veux repartir en vacances !!! Ah ne pas oublier, le pandore à roulette, comme j'étais plantée au milieu du carrefour à attendre qu'il me donne la permission de tourner m'a indiqué qu'il fallait que "je force le passage", ouais, bon d'accord mais si l'automobiliste en face (bien énervé de poireauter depuis 1/2 heure) me rentre dans l'aile, je mets quoi sur le constat "le préposé à la circulation m'a conseillé de rentrer dans le tas" ? Ca va faire désordre pour mon bonus non ? 

Partager cet article
Repost0
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 00:17

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le Défi du Samedi qui le demande, j'ai fait au mieux

Le défi #22
celui qui glace les sangs
des plus blasés
d’entre tous les blasés !

"Le soleil darde ses rayons.
La plage est noire de monde.
Il (ou elle) oint tendrement
de crème solaire le corps de sa (son) tendre partenaire. Soudain, HORREUR ..."

moins_de_18_noir Pour ce défi estival, vous devrez aller puiser au fond du fond de vos fantasmes les plus effrayants et vous devrez nouer les tripes de vos lecteurs.  Humour toléré, mais noir de noir.

La publication des textes  sera soumise à accord parental.

C’EST EXTRA

Le soleil dardait ses rayons.

La plage était noire de monde

J’étais en train d’oindre de crème solaire mon ami étalé là telle une amibe géante.

Quand soudain une ombre immense recouvrit la plage.

Une voix synthétique s’éleva.

« Terriens ? si vous ne bougez pas aucun mal ne vous sera fait »

Bien sûr, ce qu’il ne fallait pas dire. Vous avez remarqué n’est-ce pas ? Les extra-terrestres ne savent jamais dire ce qu’il faut pour que les indigènes bornés de la planète envahie se tiennent tranquilles.

Bref, ce fut la débandade sur la plage.

Hurlant, la plupart des touristes en train de se faire frire la couenne se levèrent et filèrent ventre à terre, mon ami y compris me laissant seule les mains dégoulinantes de cette saleté de crème solaire, moi qui reste toujours prudemment à l’ombre du parasol.

Bon d’accord, je ne faisais pas vraiment preuve de courage, j’étais juste tétanisée.

Évidemment, ils (les étrangers) n’attendaient que ça, et zip, un rayon de la mort par ici, et zap un rayon de la mort par là et la plage a été rapidement moins noire de monde je vous le dis. En plus, drôlement propre le rayon de la mort, écologique et tout, un coup de zip et plus rien qu’un peu de vapeur, non vraiment très propre.

Après, qu’ont-ils fait des survivants dont j’étais une des bien involontaires représentants (encore que je préférais nettement faire partie des survivants que des zappés, comme on dit mieux vaut un lâche vivant qu’un héros mort).

Eh bien, mollement étalée sur la serviette laissée par mon défunt ami (il a d’ailleurs fait un très beau zap) je me laisse oindre avec délectation de crème solaire par quelques unes des 8 tentacules de mon nouvel ami.

Voulez-vous que je vous dise, rien ne vaut les tentacules pour étaler la crème, ça vous enveloppe, ça vous caresse, ça vous masse, hmmmm, un vrai plaisir, j’en redemande.

Pardon ? Pourquoi je pactise avec les envahisseurs plutôt que de lutter jusqu’à la mort pour les renvoyer dans leur galaxie ? Je ne vois vraiment pas pourquoi je renverrais chez eux ces charmants touristes (bien qu’un peu bizarres physiquement je veux bien le reconnaître) ils demandaient simplement qu’on leur laisse un peu de place sur la plage (bien sûr la formulation de leur demande laissait un peu à désirer nous sommes d’accord).

Est-ce ma faute à moi si sur notre planète leur rayon transporteur se transforme en rayon de la mort ? Non, n’est-ce pas ? Alors laissez-moi déguster tranquillement ce divin moment d’entente intergalactique !


Partager cet article
Repost0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 00:56
Un petit clic ici pour aller chez Croco. Elle a besoin d'experts pour démêler une affaire criminelle gravissime !!!
Partager cet article
Repost0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 00:50

Une seconde avant Noël - Romain Sardou

Résumé Decitre : 1851. A Cokecuttle, cité industrielle anglaise hérissées des cheminées des hauts-fourneaux couvertes de suie, Harold Gui, neuf ans, orphelin de père et de mère, survit péniblement sous les ponts en pratiquant divers petits métiers. Et pourtant... Harold ne le sait pas encore, mais il est promis à un avenir merveilleux. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d'arbres magiques et de rennes volants. D'extraordinaires aventures l'attendent avant de pouvoir enfin rencontrer sa destinée et devenir ce personnage à la longue barbe blanche, au costume rouge éclatant que nous connaissons tous très bien : le Père Noël...

Mon avis : Bon je m'y prends un peu en avance en vous présentant cet adorable conte de Noël pour les grands, ça commence comme un Dickens avec notre pauvre petit orphelin à qui il arrive plein de catastrophes, mais ensuite ça s'arrange pour lui. Il faut dire que c'est un petit bonhomme plein de ressources et plein d'amour en dépit de ses débuts difficiles dans la vie. On apprend comment le nom de Père Noël et son apparence ont été définis, d'où vient l'idée du papier cadeau et du sapin de Noël, et surtout comment il arrive à faire sa tournée en une seule nuit. C'est adorable et attendrissant, pas compliqué j'en ai eu la larme à l'oeil de  temps en temps.

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock