Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 00:55
Le largo de la Symphonie du Nouveau Monde d'Anton Dvorak avec de très belles images de femmes.



Ce morceau-ci est je pense plus connu et tout aussi beau.

Partager cet article
Repost0
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 00:48
C'est ce que Photomadaire nous demandait cette semaine. Ayant déjà présenté ma petite punaise verte il a fallu que je traque une autre image.

Voilà donc un charmant bourgeon de je ne sais trop quoi.

La photo présentée à Photomadaire




Et deux autres pour le plaisir




Partager cet article
Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 00:31
AnnaK propose ce site avec lequel vous pouvez créer une peinture chinoise avec votre prénom calligraphié en chinois. Je me suis amusée avec. Voici ma peinture personnelle. Je la trouve plutôt sympa. Pas de chat, mais un dragon pour les amateurs.

Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 14:48
La matinée fut difficile !!!
En vacances, j'en profite tous les matins pour aller à la piscine.
Ce matin je me gare et je vois plein de voiture qui passent dans une rue habituellement paisible.
Tiens, bizarre, mais dans ma grande naïveté je me dis qu'en sortant tout à l'heure ce sera terminé et que je pourrais enchaîner les courses (aux denrées alimentaires) après mes longueurs (de bassin)
Mais, surprise en sortant, toujours autant de voitures.
Je m'engage dans la circulation pour rejoindre le magasin Cora et là !!!!
Je tombe nez à nez avec l'incohérence des travaux de voirie estivale (il doit y avoir de l'énarque là-dessous).
Bon, pour vous faire court, Evreux est traversé par un boulevard à 4 voies qui relie Lisieux, Caen, Louviers, et Paris et par la même occasion Cora et le centre ville.
Devinez ! Un brillant génie n'a rien trouvé mieux que de couper les 4 voies en même temps pour goudronner, ce qui fait que les nombreux (très nombreux camions) sont déviés.
En gros, mathématiciens à vos bouliers, le but du jeu est de faire passer le trafic de ces 4 voies, d'un côté sur une rue à deux voies avec des chicanes (voyez histoire d'exercer la dextérité des routiers) et de l'autre sur une petite rue où une seule voiture peut passer si une autre est garée et cerise sur le gâteau, il y a aussi des travaux dans cette rue lilliputienne.
Elle est pas belle la vie !!!
Et bien sûr vous ne savez pas que les 4 voies sont coupées, vous pensez bêtement que la circulation est alternée. Grave erreur, je me retrouve propulsée (enfin façon de parler) sur la toute petite rue ce qui fait qu'au lieu d'arriver à Cora en 2 minutes, il m'en a fallu 30. Faut vous dire qu'on est pas patient en province comme on peut l'être à Paris, on a pas l'habitude des bouchons nous !
Et à chaque coin de rue des barrières et des policiers sifflant comme des malades pour vous indiquer de manière péremptoire la seule voie que vous pouvez emprunter, à moins de leur rouler dessus pour faire demi-tour (tentant, mais bon). Bien sûr, ils n'arrivent pas à gérer correctement le flot des voitures et bonjour les embouteillages.
Enfin à Cora, je fais mes courses dans la fraîcheur du magasin.
En sortant, rebelote, le chaos !
Je garde mes steaks hachés à côté de moi pour les mettre à l'ombre, dans le coffre j'entends les poussins qui cherchent à sortir de mes oeufs, il faut dire qu'ils sont bien au chaud ces petits.
Bref, connaissant le terrain, je fais un large détour par la campagne pour rentrer chez moi. Et re 20 minutes de route au lieu de 4.
Après avoir mis au frigo mes courses, j'ai entendu mes yaourts pousser un soupir de soulagement, j'ai essoré mes vêtements trempés de sueur (en plus ils se sont arrangés pour faire ça le jour le plus chaud des vacances) et j'ai foncé me mettre au frais sous la douche.
Ce qui est amusant, c'est qu'en fin de compte les conducteurs prennent ça plutôt du bon côté, faut dire que là, ils n'ont pas à se manger le nez, ils ont un bouc émissaire tout trouvé la DDE ou qui que soit le brillant architecte de ces travaux. De voiture à voiture on s'échange des trucs sur les meilleures routes à prendre, on informe le voisin d'en face du temps qu'il va encore passer en plein soleil. Bref c'est très convivial. Vivement les prochains travaux !
Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 00:40
Extrait du CD "Dreams" une très belle musique.



Bon, d'accord c'est un peu surprenant de se retrouver sur une musique celte avec le Roi Lion, alors si vous préférez cliquez sur
ce lien et vous aurez découvrirez un groupe de danse un peu moins exotique.
Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 00:09
Je tape un peu n'importe où dans la chronologie mais des bonshommes comme ça on en trouve pas tous les jours.

Voilà "Highlander" et la musique Princes of the Universe de Queens



L'ami "Manimal" trop top, j'adorais. Faut dire le charme de Simon



Et le surdoué "Caméléon" Jarod qui découvre le monde comme un enfant.

Partager cet article
Repost0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 00:01

Le défi du samedi nous demandait d'imaginer un monde sans essence. Accrochez vous à votre pompe, on y va.

Un jour cela devait bien arriver, depuis le temps que cela pendait au nez des hommes.

Plus une goutte pétrole.

Bon, certes on s’y attendait un peu quand même, si, si, un peu quand même !

Bien sûr au début ça a été dur, il a fallu se décider à trouver et à développer des énergies parallèles, le vent, l’eau, le soleil, la traction animale.

Forcément, il y a eu des paniques, des révoltes, des émeutes, des famines, rien que de très normal n’est-ce pas ?

Ensuite, la race humaine étant cabocharde, elle a repris pied et a fait face. Le génie humain a pu se laisser aller sans rien craindre des menaces des grandes compagnies pétrolières qui ne voulaient pas, dans les temps reculés, que de nouvelles énergies voient le jour.

Et un monde sans essence est né, la couche d’ozone n’en a pas cru ses trous, les mers la légèreté rendue à ses vagues, l’homme en a un peu plus bavé forcément, les poumons humains ont du muter pour supporter tout cet oxygène, il y a d’ailleurs eu beaucoup de décès à cause de ce nouveau mode de vie. En plus, le rythme de vie s’est ralenti, les hommes ont du réapprendre aussi à prendre leur temps, l’horreur pour certains.

Mais les hommes étant des hommes, ils ont fait au plus simple et ont décidé de tout miser sur le vent, allez savoir pourquoi le vent ? Bon c’est vrai que le soleil il n’y en a pas partout. Le vent est un peu plus répandu d’accord. Donc, banco, tout sur le vent, en plus ce n’était pas trop cher, bref tout allait bien.

Et ce qui devait advenir, advint, forcément.

Un jour, il y eu du remue-ménage sur une petite île perdue au milieu de nulle part.

Et un communiqué fut diffusé sur toutes les ondes.

« Ici, le MLV, Mouvement de Libération des Vents. Ils n’ont pas à travailler comme des malades pour vous sans rémunération décente. Nous avons donc décidé de prendre les intérêts de Monsieur Eole et de ses enfants, Aquilon, Zéphyr, Sirocco, Brise, Bise, Tornade, Typhon, Mistral, Tramontane et apparentés en main. A partir de maintenant, ils ne souffleront plus que contre rétribution de votre part. Cette rétribution s’élèvera à la moitié de vos salaires. Inutile d’essayer de nous déloger de force, l’Ile des vents est piégée. »

Eh oui, que voulez-vous, l’homme est incorrigible, dès qu’il y a possibilité d’amasser des bénéfices sans trop se fatiguer et de préférence sur le dos des autres, il n’hésite pas.

Désolé, population terrestre, il va vous falloir trouver une autre source d’énergie pour remplacer le vent. Essayez de faire dans le diversifié cette fois. Souvenez-vous vos ancêtres, ceux qui avaient du pétrole et quelques idées le disaient « Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ».

Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 00:10
Le défi de Photographe du Dimanche était justement "Dimanche". Bon pas facile à interpréter ça, le mot dimanche, alors j'ai un peu (juste un tout petit peu) contourné la difficulté.

Si, si vous pouvez compter, il y a bien 10 manches.
Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 00:02

Le meurtre des bébés jumeaux - Michaël Prescott

Résumé Decitre et quatrième de couverture : "Il opterait pour le couteau.Bien sûr. il aurait préféré la strangulation, mais c'était une petite créature nerveuse, et il craignait qu'elle ne trouve le moyen de lui échapper. Si elle se dégageait assez pour crier, un voisin dans l'immeuble risquait d'alerter la police. C'est ce qui lui était arrivé la dernière fois. Résultat : il avait passé les vingt-deux derniers mois dans une prison d'État haute sécurité. II n'avait aucune intention d'y retourner. Quoi qu'il en soit, le couteau serait parfait. Plonger la longue lame aiguisée dans ses entrailles vaudrait bien une partie de jambes en l'air. - A quoi penses-tu ? Léon cligna des yeux, observa à la dérobée la jeune femme assise à ses côtés sur le canapé. Son visage était pâle à la lueur tamisée de la lampe. - hein ? - À quoi penses-tu ? - A toi, bébé. Ta beauté. On dirait une star de cinéma. " Une nouvelle fois, Michael Prescott nous entraîne dans une histoire haletante dont le dénouement imprévisible glace le sang.

Mon avis : Je vous ai mis le résumé, mais n'en tenez aucun compte, l'histoire n'est pas du tout celle de Léon. Nous avons en lice : une mystérieuse femme qui se cache : Andréa, une agent du FBI qui doit composer entre sa loyauté vis-à-vis d'une presque amie et sa direction : Tess, une mercenaire qui n'a pas froid aux yeux mais qui a une conscience bien qu'elle veuille faire croire le contraire : Abby et un homme politique parfaitement pourri : Reynolds. Tout ce petit monde va se rencontrer et ça va faire des étincelles. Très bon roman au rythme soutenu avec juste ce qu'il faut de questions "existentielles" pour nos héroïnes.

Partager cet article
Repost0
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 00:55
Années 70, vous souvenez vous de cet étonnant magicien tout en rose et de son étrange moustache ?

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock