Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 00:28

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/oiseau13.png

Désolée de vous choquer les zoziaux, mais lisez donc cet article tiré de Paris-Normandie. Reconnaissez qu'à défaut d'en avoir dans le cerveau, ce jeune homme en a dans la culotte. Bon ceci dit, si le procédé est discutable, par les temps qui courent, l'idée de base n'était pas sotte !

 

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img02110.jpg

 

Au passage, remarquez que le journaliste n'a pas ouvert son parapluie en indiquant "présumé voleur". Il faut dire que le lascar a été pris, si je puis m'exprimer ainsi, la main dans le sac ! En en prime, il devait avoir une démarche intéressante pour attirer l'attention sur lui ! Heureusement qu'il n'a pas en prime essayé le produit.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 00:43

Calypso un prénom qui fait rêver arrive dans la  Cour de Récré de Jill Bill.

Depuis quelques jours, il se passe quelque chose de bizarre à Bigorbourg (rien d'étonnant vous dites-vous, certes !).

En effet, l'Olive, la rivière qui traverse le bourg est salée, ce qui, reconnaissez-le, est pour le moins étonnant pour un cours d'eau tout ce qu'il y a de plus terrien.

Une chose est sûre c'est que les poissons et autres habitants de la rivière commencent à la trouver saumâtre, au propre comme au figuré.

Remontons à la source voulez-vous pour enquêter.

Eau Vive, dite Olive, l'ondine qui s'occupe du cours d'eau a une invitée.

Il s'agit d'une lointaine cousine, nymphe et néréide de son état, la très charmante, mais très affligée Calypso et c'est à cause d'elle que l'eau est salée.

Dans le monde des créatures mythologiques, sachez-le, le temps n'a guère d'importance et Calypso se désespère encore d'avoir dû laisser partir le viril Ulysse, ordre d'en haut, pas moyen d'aller contre. Et depuis, la pauvrette pleure toutes les larmes de son corps et elles sont salées, ceci expliquant cela.

Olive a beau faire, pas moyen de consoler l'éplorée et notre belle ondine se fait du souci pour ses protégés qui préfèrent de loin le régime sans sel.

Ceci étant posé, vous vous doutez bien qu'il est hors de question qu'une histoire se termine mal à Bigorbourg.

Reprenons donc.

Calypso, que la sollicitude d'Olive, énerve (vous avez sûrement déjà remarqué que lorsque quelqu'un n'a pas envie d'être réconforté, il préfère se complaire dans son malheur et point barre), s'est trouvé un petit coin à l'écart pour dégouliner en toute tranquillité.

Mais voilà que vient à passer un démon adolescent que nous avons déjà rencontré, j'ai nommé Belphégor, dit BiGé. Faisant preuve d'un incroyable sursaut d'énergie, notre apprenti inventeur, se promène languissamment le long de l'Olive, lorsqu'il entend les sanglots. Même si c'est un démon sympa, il reste un démon donc attiré par le chagrin, il s'approche donc et découvre la belle Calypso.

Et comme tout adolescent devant une fille canon, voilà son petit cœur qui fait boum en contemplant la belle demoiselle.

L'air de rien (comme quoi parfois, les ados peuvent être avisés, mais bon on peut supposer que les ados démons ont un peu plus d'expérience que les ados "normaux"), il vient s'asseoir à côté d'elle, sort une console de jeu de sa poche et commence à pulvériser quelques monstres trop aventureux.

Les bruits étranges, qui sortent de cette drôle de boite, tirent Calypso de son auto-apitoiement.

« Qu'est-ce que cet écrin magique et que sont-ce ces clameurs démoniaques ? » interroge-t-elle (oui je sais elle possède un langage très fleuri).

« Ch'suis en train de flanquer une sacrée rouste à des mecs qui m’enquiquinent »

« Ch’suis, rouste, mecs, enquiquine ? » demande Calypso, interloquée par ces mots exotiques

Ah flûte, BiGé se rend compte qu’il va devoir adapter un peu son langage.

« Oui, je suis en train de combattre des monstres mythologiques ».

Voilà qui intéresse Calypso, son Ulysse lui a parlé de cyclopes, de sirènes, de géants en tous genres et tous terriblement agressifs.

BiGé, bon prince, se fait un plaisir de lui montrer comment réduire en bouillie tous les zigs qui passent à portée de bazookas, enfin, les méchants qui se trouvent dans la ligne de mire des arcs ou javelots un peu plus dans la logique de Calypso.

Et la belle se prend tellement au jeu qu’elle se dit que c’est Zeus, Poséidon et Athéna qu’elle réduit à l’état de pâté pour chats et ça lui fait un bien fou.

BiGé regarde en souriant sa nouvelle amie qui est en train de pulvériser son propre record et, pour tout voushttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/7d/Nereide-su-cavallo-marino.JPG/800px-Nereide-su-cavallo-marino.JPG dire, loin de l’embêter, il en est ravi, d’autant que la charmante Calypso lui lance un sourire ravageur qui le fait virer au pourpre.

Bon, certes il est encore jeune, mais l’un comme l’autre ont l’éternité devant eux et franchement, Calypso se dit qu’en fin de compte Ulysse ne valait peut-être pas de se « mettre la rate au court-bouillon » comme le dit si joliment son nouveau preux chevalier.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 00:37

Je me lance dans un nouveau défi photo. Lali et Marcellou proposent de mettre en ligne tous les mois une photo en noir et blanc sur le thème qu'elles proposent. Voilà donc mon petit bricolage pour le mois de janvier.

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/feu_no10.jpg

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 00:49

Un très beau duo qui associe Sharon den Adel du groupe Within Temptation (voui un de mes chouchous) a Anneke van Giersbergen du groupe Gathering. Les voix de ces deux jeunes femmes vont vraiment très bien ensemble.

 

 

Les paroles en anglais et en français

 

Lost in the darkness, hoping for a sign
Instead there is only silence,
Can't you hear my screams...?
Never stop hoping,
Need to know where you are
But one thing 's for sure,
You're always in my heart.

I'll find you somewhere
I'll keep on trying until my dying day
I just need to know whatever has happened,
The Truth will free my soul.

Lost in the darkness, try to find your way home
I want to embrace you and never let you go...
Almost hope you're in heaven so no one can hurt your soul...
Living in agony 'cause I just do not know
Where you are

I'll find you somewhere
I'll keep on trying until my dying day
I just need to know whatever has happened,
The truth will free my soul.

Wherever you are, I won't stop searching.
Whatever it takes, I need to know.

I'll find you somewhere
I'll keep on trying until my dying day
I just need to know whatever has happened,
The truth will free my soul.

 

Perdue dans les ténèbres, espérant un signe
Mais il n'y a que le silence
Peux-tu entendre mes cris ?
Jamais arrêter d'espérer,
Besoin de savoir où tu es.
Mais une chose est sûre
Tu es encore dans mon coeur.
Quel que soit le sacrifice, j'ai besoin de savoir.

Je te trouverai quelque part
Je continuerai d'essayer jusqu'à mon dernier jour.
J'ai juste besoin de savoir ce qui est arrivé,
La Vérité libèrera mon âme.

Perdue dans les ténèbres, j'essaie de trouver le chemin de ta maison
Je veux t'embrasser et jamais te laisser partir…
J'espère presque que tu es au paradis alors personne ne peut blesser ton âme…
Vivant dans l'agonie juste parce que je ne sais pas
Où tu es.

Je te trouverai quelque part
Je continuerai d'essayer jusqu'à mon dernier jour
J'ai juste besoin de savoir ce qui est arrivé,
La Vérité libèrera mon âme.

Où que tu sois, je n'arrêterai pas de chercher
Quelque soit le sacrifice, j'ai besoin de savoir.

Je te trouverai quelque part
Je continuerai d'essayer jusqu'à mon dernier jour
J'ai juste besoin de savoir ce qui est arrivé,
La Vérité libèrera mon âme.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 00:28

C'est le thème de "Photographe du dimanche" pour aujourd'hui. Et il y a de quoi faire.

Dans les vieux livres

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2115.jpg

Et dans la nature bien sûr

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/p1390011.jpg

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/p1390010.jpg

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/p1270610.jpg

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 19:13

L'un d'Oncle Dan qui donne explique de manière claire bien des choses.

L'autre de Marc Lefrançois qui nous présente un super pro de l'observation.

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 00:20

Certains d'entre vous, après avoir vu Clumsy, mon petit-fils poilu, dans son carton, ont osé prétendre qu'il était mal installé. Je vous prouve, qu'il n'en est rien.

Voilà le palace trois étoiles que son jeune deux pattes (gâteux, je confirme !) lui a acheté. Je précise que la chose est maintenant devant la fenêtre pour que Clumsy puisse admirer le paysage lorsqu'il ne dort pas.

Sur la seconde photo, admirez l'air béat (mais pas très fin) de l'heureux propriétaire.

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/r110.jpg

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/r210.jpg

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 00:38

Voilà le verbe à illustrer pour le projet 52 de Vivre la Photo. La neige me permet de démontrer qu'il ne faut pas oublier que nous partageons la terre avec d'autres espèces !

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2114.jpg

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 00:38

Il faut avouer que le casse-tête de Sherry pour cette semaine, c'est du velours pour les possessions de chats. Qui peut se vanter d'être aussi relax qu'eux. Démonstration en images avec Mademoiselle Thalis et Monsieur Clumsy, des pros !

 

Je précise que pour les trois photos qui suivent, sous le plaid, il y a une deux pattes aimablement priée de se relaxer aussi pour ne pas déranger la beauté bleue (qui trouvait que l'APN lorsqu'on fait la sieste c'est un peu abusif, mais bon !)

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2021.jpg

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2022.jpg

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2023.jpg

 

Comme vous voyez, Clumsy a également bien dressé son jeune deux pattes, chaise avec serviette moelleuse devant le radiateur !

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2024.jpg

 

Je vous rassure, maintenant, il a son arbre à chat !

 

http://i16.servimg.com/u/f16/09/02/08/06/img_2025.jpg

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 00:02

Notre maîtresse mais néanmoins amie Jill Bill nous a trouvé pour la  Cour de Récré de cette semaine le délicat prénom Cébus. Donc en voiture pour une nouvelle aventure bigorbourgeoise.

 

Ce dimanche matin, les 3 G (NDLR les 3 cloches de l'église de Bigorbourg) sonnent à toute volée pour appeler les ouailles du cher Père Paterne. Mais voilà qu'au lieu de rejoindre sa Pulchérie (NDLR, non on ne lit pas poule chérie, même si c'est bien ce qu'elle est), Igor le coq du clocher atterrit en catastrophe au milieu d'elles, ses plumes de cuivre toutes ébouriffées (si, si, pourquoi ne pourraient-elles pas être ébouriffées d'abord).

Lorsque les 3 G arrêtent de se secouer, Gudule la cloche en chef s'inquiète de la présence d'Igor. Elle laisse augurer un problème. Et en effet, Igor déclare tout à trac

"L'église est malade !"

Si elle pouvait Gudule hausserait les épaules.

"Arrête de fumer les nuages, a-t-on jamais vu une église tomber malade"

"Mais si, je vous assure, elle a un gros bouton !"

"Une église qui fait de l'acné voilà autre chose" s'esclaffent Guduline et Gudulette les sœurs de Gudule.

"Arrêtez de rigoler, je vous jure que c'est vrai, Landry viens voir".

Voulant en avoir le cœur net Landry le petit vent emboîte l'aile (logique le coq vole donc on ne peut pas lui emboiter le pas, il faut donc se contenter de l'aile et pas de la cuisse, je sais, je divague) d'Igor et découvre accroché juste sous la chambre des cloches ce qui ressemble effectivement à une grosseur qui, d'ailleurs s'arrondit de plus en plus.

Il se dépêche d'annoncer la nouvelle et un conseil de guerre est aussitôt mis en place pour régler le problème (oui parce qu'à Bigorbourg on ne passe pas par l'étape commission d'étude, je dis ça, je ne dis rien).

Il est décidé d'extirper ce vilain bubon. L'équipe mise en place se compose de Marius, l'éclair méridional qui "Peuchère, va lui régler son compte à ce bidule" en pratiquant un peu de chirurgie électrique. La chose sera récupérée par Robine et son équipe composée de Jo Za et Fa, avec le soutien de Landry le vent et Sabine le nuage qui s'occuperont de soutenir les troupes et d'empêcher le bidule de tomber sur la tête d'un bigorbourgeois de passage.

Et comme il n'est pas question de remettre à demain ce qui peut être fait le jour même, l'opération "acné" est lancée.

Marius incise la pierre autour de la protubérance et lorsqu'elle commence à se détacher les Justiciers de Bigorbourg (NDLR : Robine, Jo, Za et Fa) se précipitent pour la rattraper, Landry soufflant pour gonfler leurs ailes et leur donner de la force, Sabine se tient prête à rattraper la boule si elle venait à choir.

L'opération est un succès et l'excroissance est déposée devant les 3 G dans le clocher.

"Qu'est-ce que c'est que ce truc ?"

"Vous avez vu, ça continue à grossir !"

"Ca va exploser vous croyez ?"

"Faudrait peut-être se mettre à l'abri"

Bref, tout le monde entoure la chose, mais à distance respectable, lorsqu'un craquement retentit et que le bidule commence à se fendiller. Tous ceux qui le peuvent se cachent, les 3 G ayant quelques problèmes de motricité doivent bien faire face.

Et brusquement, CRAC, le machin (je commence à manquer de mots !) s'ouvre comme un fruit mûr et il en sort !!!

"C'est quoi ce truc ?"

"C'est bizarre !"

"Eh, mais ça pleure !"

"Vite que quelqu'un aille chercher Damon" (NDLR : le petit démon qui habite l'église)

Celui-ci arrive, s'approche de l'œuf, parce qu'il s'agit bien d'un œuf, et contemple la petite créature qui pleure.

"Mais, c'est un enfant de cathédrale ! Que fait-il ici ?" s'exclame-t-il.

"Un enfant de cathédrale ? Mais ce n'est pas possible ! Nous ne sommes qu'une modeste église de campagne ! ?" s'étonne Gudule.

"Mais c'est quoi un enfant de cathédrale" demande Landry.

"Une gargouille, voyons, tu vois bien !" lui explique Damon.

Le nouveau-né piaille, lève le nez et jette un regard craintif autour de lui.

"Oh" s'émeut Sabine "il doit avoir faim le pauvre petit ! Ca mange quoi un enfant de cathédrale ?"

"De la pierre bien sûr" rétorque Damon.

En moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, la compagnie s'égaille dans la nature pour ramener de quoi manger au petiot.

Celui-ci apprécie grandement d'être ainsi entouré et se met à rire de plaisir, il se lève et regarde sehttp://chocolatechipcookies.blogs.com/rouenphotos/images/2008/05/26/gargouille2_0508.jpgs parents adoptifs. Ceux-ci en profitent pour l'examiner.

"C'est normal une gargouille qui ressemble à un singe ?"

"Pas trop, non, mais il est drôlement trognon ce ouistiti !"

Et voilà comment la seule et unique gargouille de l'église de Bigorbourg se trouva baptisée du charmant petit nom de Cébus, qui comme tout le monde le sait, est un singe capucin.

Nul doute que Cébus connaîtra une vie pleine d'intérêt à Bigorbourg, ce sera peut-être une autre histoire.

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock