Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 00:05

Aujourd'hui je vous fais découvrir tous les livres que j'ai lu de Pascal Martin (enfin pour le moment)

Les fantômes du mur païen - Pascal Martin

Résumé decitre : Dans les Vosges, la course-poursuite haletante du Bonsaï, émissaire dépêché par une organisation mystérieuse, pour protéger le petit Aga, témoin d'un horrible drame... Près du mont Sainte-Odile, neuf cadavres d'hommes ont été retrouvés. Vincent Romain, alias le Bonsaï, créature à l'instinct et à l'intelligence redoutables, est dépêché d'urgence par l'Œuvre, l'organisation secrète, pour mener une enquête parallèle à celle de la police. Ses démarches piétinent jusqu'au "mystère Aga ", seul rescapé du massacre. L'enfant pourrait faire éclater une parcelle de la vérité. Or Aga est muet et ne sait pas écrire. Devenus la proie d'hommes dangereux, le Bonsaï et l'enfant se lancent dans une course éperdue pour leur échapper. Mais l'énigme des "fantômes du mur païen" est bien plus qu'un simple fait divers. C'est la pièce-clé d'un complot tentaculaire, taché de rouge sang... Savant dosage de suspense, d'humour et de mystère, Les Fantômes du mur païen sont une incontestable réussite du genre.

Mon avis : Un livre qui donne envie de lire les précédents ne serait-ce que pour connaître le passé que l'on devine chargé du Bonsaï, personnage très étonnant et attachant malgré son étrange personnalité. Vient amener un peu d'humanité le policier Pierre Mignoni et Lou la jeune femme qui recueille Aga. Un livre vite dévoré et plein de rebondissements.

La Malédiction de Tévennec - Pascal Martin

Résumé decitre : Une épave, des lingots d'or, un mystérieux calepin. Saint-Sauveur, l'émissaire de l'organisation secrète l'Œuvre, part en Bretagne pour une mission des plus ardues... Ce fabuleux trésor de lingots d'or ne serait-il pas pure fiction ? Il y a trois siècles, un richissime esclavagiste nantais, Morandais Le Quéffelec, aurait usé d'un stratagème insensé pour sauver sa fortune. Et pourtant, du sang colle aux pas de Saint-Sauveur. Circonspect au début, il prend conscience du dramatique tournant de son enquête : trois personnes liées au mystère de l'épave de la Marie-Océane ont été victimes d'accidents fâcheux. Si fâcheux qu'elles y ont trouvé la mort... Ce roman est à lire pour tous les fondus de suspense et de polar déjanté ! Tout y est : des personnages charismatiques, une ambiance brumeuse à souhait, des dialogues mordants qui distillent comme il se doit le mystère au compte-gouttes.

Une chasse au trésor palpitante, pleine de rebondissements avec comme toile de fond la Bretagne et l'étrange personnalité de Saint-Sauveur le coureur de nuit envoyé par l'Oeuvre une bien étrange organisation pour récupérer ces lingots d'or, mais aussi celle de Le Meur le policier qui suit l'affaire et qui doit se dépêtrer entre loyauté vis-à-vis d'une organisation séparatiste bretonne, de ces chefs parisiens et de sa pupille Léocadie. Et qui est celui qui vient emmêler encore un peu plus les choses ? J'avais aimé les Fantômes du mur païen, mais j'ai encore mieux aimé celui-ci.

Le Bonsaï de Brocéliande - Pascal Martin

Résumé Decitre : " L'enfance de l'assassin a été massacrée. Il tue à la fois pour jouer et pour se venger ! " Dans un champ de menhirs en Bretagne, on découvre le cadavre mutilé de Nicolas de Kervelec, fils unique d'un couple richissime. Vivant reclus, avec des domestiques à sa disposition, Nicolas ne connaissait personne. Pour retrouver le meurtrier, son père, Jean de Kervelec, sollicite la discrétion de l'Œuvre, une organisation secrète. Eva entre alors en scène. Dotée d'un sang-froid et d'une sensibilité hors du commun, elle n'est ni profileuse, ni détective, juste une orthophoniste aux méthodes avant-gardistes. D'autres crimes suivent, atrocement mis en scène... Est-il possible qu'ils soient l'œuvre d'une seule et même personne ? Un suspense d'une rare ingéniosité qui sert un face-à-face implacable et jubilatoire entre Eva l'intuitive et le tueur machiavélique de la forêt de Brocéliande...

Mon avis : Une enquête menée par une jeune femme hors du commun qui utilise une étrange thérapie pour communiquer avec ses patients la psychophanie (si cela vous intéresse c'est là), secondée comme il le peut par un inspecteur de police hors normes lui aussi. Des meurtres mis en scène en suivant un jeu d'enfant, d'ailleurs qui est le meurtrier, est-il aussi coupable qu'on pourrait le penser ? D'ailleurs qu'est ce qu'un Bonsaï, sinon un arbre torturé pour ne pas grandir. Une nouvelle aventure des coureurs de nuit de l'énigmatique "Oeuvre", tout aussi palpitante que les autres et mêlant l'altruisme à la recherche mercenaire de l'argent, un mélange étonnant mais passionnant. Les différents romans peuvent être lus dans le désordre sans trop de problème.

Soyons claire, j'ai tout lu dans le désordre mais ce n'est pas trop gênant, enfin commencez quand même par le Bonsaï

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 11:07
L'équipe de choc des Equipières proposait une ronde des Si, chacune des participantes ajoutant une strophe. Je ne suis pas douée en poésie, mais comme les rimes n'étaient pas obligatoires, je me suis lancée.
Dans l'ordre vous aurez ma strophe, puis celle de Vie Secrète, de Chris, de Cindy et à nouveau la mienne. Bien sûr je ne pouvais parler que de livres (ou de chats, certes, mais juste après cet article, vous avez Petit Noé à retrouver)

Si je me glissais dans les pages d’un livre
Si je devenais encre au bout de la plume
Si de ma vie je faisais une histoire
Alors dans vos bibliothèques je me reposerais


Si j’étais la princesse de vos contes
Si mon histoire pouvait se terminer par le dicton
« et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »
Alors je serais comblée et remplie d’émotions


Si ma plume voulait prendre l’air
Si le bleu de mon encre se diluait
Si mes pleins et déliés dévoilaient leur mystère
Alors ces belles pages pour vous s’animeraient


Si de lecteur je devenais acteur
Si je n'étais plus simple spectateur
Et si de plus en plus fort battait mon coeur
Alors je sais que je connaîtrais le bonheur

 
Si mes chers compagnons vous n’étiez plus que virtuels
Si je n’avais plus le plaisir de caresser vos pages
Si je n’avais plus votre poids dans ma main

Alors je prendrais la machine à remonter le temps



Partager cet article
Repost0
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 00:39

Non, je ne vous parle pas de gnole, je vous parle de notre petit Noé. Voilà les photos et la vidéo prises la semaine dernière lors de sa visite chez nous.



Partager cet article
Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 00:39
Pour Kaléidoplumes une photo de plume.

Une plume rencontra par hasard une pomme de pin
Etait ce une belle histoire qui commençait ?
Hélas, la plume trouva la pomme trop dure
Et la pomme trouva la plume trop frivole
Un coup de vent emporta la plume vers d'autres horizons

Photo un peu améliorée
Photo de près dans la bonne position
Photo entière

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 00:24
On se refait un petit coup de nostalgie ? Et je prends en compte certaines de vos suggestions.
Allons-y :

La séquence du spectateur, grand moment de cinéma



Les Globe trotters, Edward Meeks et le futur Commissaire Moulin tout jeunes



Belphégor, on se faisait peur comme on pouvait



La vie des animaux

 


Histoires sans paroles et son ocarina

 


Le petit train des interludes avec le rébus à déchiffrer

 


Et pour finir (pour le moment) Thibaud ou les croisades

 


Ca vous a remis plein de choses en tête ?
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 00:30
Réponse à ma petite devinette de lundi. Vous aviez deviné qu'il s'agissait des poils de ma minette. Mais pour celles qui pensent qu'un chat ne se laisse pas brosser, démonstration à l'appui que c'est faisable, mais chatoune en redemande d'ailleurs. Pour ceux qui souhaitent voir quelques photos de plus, ils peuvent aller faire un petit tour sur l'article "Ronronthérapie".

Voyons les choses de plus près. Avant de finir dans la main, ça ressemble à ça :


Soit un quart d'heure de ronronthérapie-brossage. Je me demande encore comment il se fait que ma Thalis ne soit pas encore chauve, parce que mine de rien, c'est quasiment tous les soirs que je lui enlève cette quantité de sous-poils. Parfois même quand la séance dure plus longtemps c'est deux brossées (oui comme cuillerée) que j'ôte.
Et je peux vous dire que Miss apprécie. La preuve en images.


Bon, ça vient ?
Oh oui, encore, encore !
Admirez le chat guimauve, qui s'étale, qui s'étale !
Pour tout dire (faut être honnête quand même) air stupide, mais béat !

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 00:56
On a le plus souvent l'habitude de rigoler avec Monsieur Pierre, mais moi j'aime beaucoup le poète et le tendre.
Alors je vous propose "Lili"



Et puis "Mon p'tit Lou"

Partager cet article
Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 00:57
C'est quoi ça à votre idée. C'est super fastoche ! Réponse mercredi.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 00:30
Vous connaissez Elfie, mon lutin de placard. Eh bien chez Aniélys de la Galféerie vous découvrirez Ca'naye son lutin de jardin. Vous verrez, il est aussi loufoque que mon Elfie. Il y a aussi de charmantes petites fées et l'étrange Sir Rise à découvrir.
Partager cet article
Repost0
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 00:07

Le Mystère des dieux - Bernard Werber

Au-dessus des Hommes, les Anges. Au-dessus des Anges, les Dieux. Au-dessus des Dieux : ?

Résumé Wikipédia : Michael Pinson, revenu de son périple de 7 jours qui l'a emmené à une rencontre avec Zeus lui même est de retour à l'école des dieux... De cette rencontre peu de certitudes mais une vérité : il y a une seconde montagne au-dessus de celle de Zeus ! Pas le temps de s'y attarder pour l'instant! Le jeu d'Y continue en Aeden, les 12 derniers participants voient leurs peuples respectifs s'affronter. Mais cette finale aboutit à un drame qui conduira Michael Pinson à être exilé sur Terre 18, terre dont il fut un des dieux. Dans cet exil le jeune dieu Michael -redevenu homme mais toujours immortel- devra faire face à de nombreux dangers, et sera confronté à son propre peuple-dauphin, rencontre difficile où il aura à se justifier de ses choix et leur rendre des comptes: au fait ... Michael Pinson croit-il à sa propre religion ? Croiser sur son chemin une troublante Delphine, qui semble mieux que lui avoir compris les enseignements de « sa » religion lui fera se poser bien des questions...

Mon avis : Un peu déçue par ce dernier opus. La première partie était en partie la répétition du livre précédent. La terre 18 est vraiment trop semblable à notre terre, donner aux différents peuples le nom d'animaux ne suffit pas à rendre les choses originales. Bon quand il redevient en partie mortel, c'est un peu mieux, le côté dieu éduqué par une de ses mortelles est amusant. Quant à la dernière partie elle est plus innovante et il se tire pas trop mal du piège qu'y a-t-il au-dessus des dieux, encore qu'avec un peu de recul, il était difficile de faire autre chose que cette pirouette. Je pense que Bernard Werber a trop voulu développer l'idée de base des thanatonautes, il aurait peut-être mieux valu s'arrêter à l'empire des anges. Il a fait trop long sur ce coup là.

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock