Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 00:19

En Fimo, j'ai eu ma période rose. Je vais donc vous les présenter une par une, faut savoir faire durer le plaisir. 
J'avais offert ce petit panier à ma grand-mère pour son anniversaire. Seules les roses sont en fimo, le panier lui-même est une petite poterie que j'avais achetée (hauteur du tout 5 ou 6 centimètres).

Partager cet article
Repost0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 00:10

Voilà comment ma Thalis m'accueille quand je rentre du boulot (fourbue, harassée, crevée et j'en passe et des meilleures). Là ma chatoune attend que je lui gratouille le ventre et la poitrine, c'est un petit geste d'amitié que j'apprécie énormément, en plus j'ai droit à un ronronnement, que demander de plus ? Elle est pas belle la vie ?
"J'vais vous le dire moi ce que j'attends de plus, les CROQUETTES, je vous jure ce qu'il faut pas faire pour avoir droit à son casse-croute, et en plus c'est excellent pour entretenir la souplesse de la colonne vertébrale, bon très franchement je ne vous conseille pas ce mouvement à vous autres deux pattes".

Partager cet article
Repost0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 00:07

"Seuls ceux qui aiment les chats connaissent le luxe de ces chaudes bouillottes musicales, enrobées de fourrure, qui ne se refroidissent jamais." Penny Ward Moser

Partager cet article
Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 10:21

Pour ne pas faire de jaloux, j'ai reclassé mes liens par ordre alphabétique.
D'autre part, j'ai ajouté 4 petits nouveaux :
Clem : Des dessins très personnels et plein d'humour.
Fréderianne : Un monde de rêve au bout de son crayon ou de sa souris, je ne vous dirais pas que j'ai tout compris sur sa façon de procéder mais le résultat est superbe.
Manu : De l'humour en textes, en photos, en vidéos. Il y en a pour tous.
Pol : Des articles variés mais aussi de surprenantes photos de moustachus et le plaisir de découvrir des mots rares et des antonomases (j'adore ce mot).

Partager cet article
Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 00:07

C'est ce grand peintre qui le dit "Le chat est à nos côtés le souvenir chaud, poilu, moustachu et ronronnant d'un paradis perdu" 

Tableau "Dimanche après-midi"
Partager cet article
Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 00:03

Richard Montanari - Psycho 

Résumé decitre : Philadelphie vit des heures noires. Un tueur sanguinaire s'inspire des scènes de meurtre les plus célèbres de l'histoire du cinéma, de Psychose à Scarface, pour commettre des crimes atroces. Lorsque l'inspecteur Byrne, plus sombre et tourmenté que jamais, et sa coéquipière Balzano prennent l'affaire en main, c'est une véritable descente aux enfers qui les attend. Salles obscures, clubs sado-maso, milieu du porno, univers glauque des snuff-movies : ils doivent s'immerger dans les ténèbres de l'âme humaine pour atteindre le tueur cinéphile. Quand Byrne réalisera que cette enquête le touche de près, c'est au-devant de ses pires cauchemars qu'il devra aller s'il veut épargner de nouvelles vies. Angoissante et crépusculaire, cette descente vers le mal ravira aussi bien les amateurs de films policiers que les lecteurs de thrillers. Comme dans Déviances, l'identité du tueur sadique reste une énigme jusqu'à la surprise finale.

Mon avis : Notre inspecteur Byrne est en mauvais état après une balle prise lors de sa dernière enquête. Il reprend du collier pour se retrouver en pleine enquête sur un sérial killer. De son côté, il mène une enquête parallèle pour rétablir l'honneur de son ancien coéquipier accusé d'avoir falsifié des preuves et pour faire remettre sous les verrous le meutrier libéré grâce à ce vice de procédure et pour que justice soit rendue à ses victimes. Pour ce faire il ne va pas hésiter à aller au bout des pouvoirs qui lui sont attribués, mais ira-t-il au-delà ? Je vous laisse découvrir. A nouveau Richard Montanari joue avec nos nerfs en multipliant les fausses pistes toutes plus convaincantes les unes que les autres, mais peut-être y en a-t-il une qui n'est pas ce qu'elle semble être. Et contrairement au roman précédent où l'on plaignait sincèrement les malheureuses victimes, on devine vite ici que certains innocents ne le sont peut-être pas totalement. Et pour une fois je suis d'accord avec le résumé il va falloir attendre les dernières pages pour découvrir le visage du meutrier.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 00:21

Les paroles et l'histoire de cette superbe chanson ici

Et la chanson elle-même à déguster sans modération

A capella



Etonnant en cherokee (avec des images zen)



et plus classique mais par une graine de star 
Partager cet article
Repost0
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 00:15

Des catalogues divers et multiples nous arrivent pour la fête des Pères.
Je le dis tout haut et tout net. C'EST PAS JUSTE !!!
Pour les mères, de temps en temps, on propose un bijou, un parfum, éventuellement un instument barbare pour s'arracher les poils, mais la grosse majorité des "trucs" proposés, c'est machine à laver, fer à repasser, machines à faire les gaufres, les crêpes, le pain, aspirateurs, etc, etc...
Et pour les pères, qu'est-ce qu'ils proposent les catalogues ? Des GPS (je croyais que les mecs ne se perdaient jamais), des appareils photos numériques, des caméras vidéos, des appareils de gym, du matériel pour le sport, et UNE tondeuse à gazon prise en photo à côté de transats et de piscines.
Vous trouvez ça normal, vous, à l'heure de la parité ???
Mais non je ne suis pas de mauvaise foi (ou alors juste un tout petit peu)

Partager cet article
Repost0
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 00:12
" Il faut prendre le temps de raconter des histoires. Cela nous aide à regarder le monde. Dans ses moindre recoins. Et notre âme aussi. Dans ses moindre recoins"
Philippe Meirieu
Partager cet article
Repost0
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 00:21

Me volà revenue avec mon petit héros et la suite de son aventure

He, ho !
Eh, oh !!!
Je suis là !
Quelqu'un m'entend-il ?
Mais c'est pas vrai, je vais resté enfermé encore comme de temps là-dedans ?
J'entends du monde pourtant.
Et ça parle et ça parle !
Personne ne m'entend ?
Non rien à faire. J'ai beau brailler, pas un qui m'entende.
En réalité, ils n'écoutent pas c'est ça le problème.
Pourtant, flûte, certains ont eu de la chance.
On les a entendus, écoutés.
Je le sais, ils ont poussé des cris de joie une fois délivrés.
Et moi, et moi, c'est pour quand ?
J'en ai assez, mais j'en ai assez d'attendre encore et encore !
D'ailleurs, ça fait combien de temps que je poireaute comme ça ?
J'en ai marre d'être coincé ici, pas moyen de bouger, rien à voir !!!
Marre, marre, MARRE.
Mais vous allez vous les déboucher les oreilles, oui, vous allez m'entendre à la fin ?!
Bon je vais arrêter de m'égosiller et dormir un peu.
Tiens qu'est ce qui se passe ?
Mais oui, j'ai bien senti !
Quelqu'un vient de toucher ma prison.
Bizarre, direz-vous comment peut-il savoir qu'on touche sa prison ?
Il faut dire que ça fait tellement longtemps que je suis là qu'on fait corps maintenant, mais là n'est pas le propos, je vous dis qu'il y a quelqu'un qui m'observe !
Oui, oui, YES, enfin cette fois-ci c'est pour moi, il semblerait que je vais enfin pouvoir sortir, mais il y a encore bien du chemin d'ici là.

Balancement, ça y est on nous soulève ma prison et moi, enfin, enfin.
Je sens à nouveau les regards qui fouillent, les mains qui palpent, caressent.
Les choses sérieuses vont enfin commencer.
Les coups commencent à pleuvoir et c'est bon.
Non attention, ne vas pas par là !
Voilà, c'est mieux.
Maintenant ce serait bien de dégager également ce morceau là !
Bien, doucement, doucement, là ça devient délicat.
Je suis quand même fragile, il ne faut pas faire n'importe quoi.
Tu sembles satisfait de toi, ah là là, que les humains sont présomptueux, enfin, l'important c'est que j'ai enfin été entendu et tu sembles bien comprendre ce que je veux. Oui, va te reposer ce serait bête de tout gâcher maintenant.
Aller encore un petit effort, il faut encore polir un peu ici, élaguer par là !
C'est bien ma prison est presque entièrement démolie.
Je te sens de plus en plus content de toi, tu m'amuses.
Et voilà, crac, le dernier morceau part, je suis enfin sorti de ma gangue, révélé au monde grâce à tes mains et à ton oreille invisible, celle qui a entendu ma voix, celle qui a sû transmettre mes instructions à tes doigts et à tes outils.
Comment, que marmonnes-tu ?
"Quel nom vais-je donner à ma statue ?"
Celui que tu veux mon ami, mon libérateur, si je t'ai aidé à me mettre au monde, ce choix là ne dépend que de toi. Comme tout créateur tu m'as amené à l'air libre, mais tu sais cela faisait déjà longtemps, très longtemps que je vivais au coeur de ce bloc de marbre, j'attendais simplement celui qui saurais entendre mon murmure, celui qui saurais me donner vie. Je t'en remercie comme tous mes frères et soeurs ont remercié tes pareils au fil des siècles.

Eh bien voulez-vous que je vous dise, les mots sont sortis tout seuls de mon clavier, comme les formes émergeaient toutes seules aussi de l'argile que je modelais. Si, si, c'est vrai, promis, juré

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock