Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 19:00

Oh là là, je suis terriblement à la bourre pour vous faire part de cet échange organisé par la Maison de Catherine pour Noël. Si vous voulez vous inscrire, c'est ici !

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 00:06

Cathy pour le Projet 52 de Vivre la Photo, continue dans les péchés. Alors qu'est-ce qui vous fait envie ?

 

1

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie410.jpg

2

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie510.jpg

3

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie610.jpg

4 - Attention à partir d'ici, ça devient carrément insoutenable !

Les douceurs de mon jeune deux pattes, trop bon ! J'en veux, j'en veux !

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie10.jpg

5

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie110.jpg

6

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie210.jpg

7

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/envie310.jpg


Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 00:59

Merci à Sherry pour ce Casse-tête qui permet de caser des photos un peu approximatives, mais que l'on peut faire passer pour artistiques !

 

Les couleurs étaient sympas

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1422.jpg

 

La verdure derrière la fenêtre de mon bureau et derrière la pluie

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/20120614.jpg

 

Le brouillard, rien de mieux pour être dans le flou

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1380710.jpg

 

Petite lumière d'espoir dans la cathédrale

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_0312.jpg

 

Mon ami le cygne

 

P1390135

 

Pause longue de la rue vue de nuit

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1620.jpg

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 00:02

Composer un poème ou un texte avec au choix, les propositions suivantes :

J'aime / je n'aime pas

ou

Oui à / non à

ou

Hier / aujourd'hui / demain

 

Comme je devais être en forme ce soir là, j'ai tout utilisé.

J'aime le rouge, mais je n'aime pas les tomates.

Je sais c'est bizarre de ne pas aimer les tomates.

Ceci dit je dis oui à la tomate cuite, à la sauce tomate, mais non aux tomates crues, pouah, beurk.

Hier c'était déjà comme ça, pour tout vous avouer une tante avait essayé de me forcer à en manger lorsque j'étais enfant, dommage pour son tapis haute laine ! Il a eu du mal à s'en remettre et elle aussi.

Aujourd'hui, parfois je me force à en avaler pour ne pas décevoir mes hôtes, mais je le fais en apnée et en faisant passer le tout à grand renfort d'eau ou de vin c'est selon et de pain.http://www.drole.ch/files/rouge_tomate.jpg

Et demain me direz-vous, demain je serai avec délectation une vieille dame indigne et je refuserai tout net d'ouvrir la bouche pour avaler un de ces fruits et s'il le faut j'enlèverai même mon dentier.

Mais je peux aussi dire oui aux épinards et non aux tripes à la mode de Caen ou d'ailleurs.

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 00:42

Dans la rubrique "Plus ça change, plus c'est pareil", un texte que je vous soumets et tout en bas, l'auteur et la date !!! Bien que connaissant mes sources vous devez déjà avoir une petite idée de l'époque.

"Pour qu'une loi ait force de loi et qu'un homme libre soit obligé en conscience de s'y soumettre, il faut :

  1. Qu'elle ait été faite par celui ou ceux qui ont le droit de la faire
  2. Qu'elle ait été faite pour le bien public et non pour le bien de quelques privilégiés

Or, toutes les lois, ou soi-disant lois, dont notre pays est actuellement gratifié ne portent pas ce double caractère.

Il en est qui n'ont pas été votées par les deux Chambres comme l'exige notre constitution. Quelques-unes sont de simples circulaires signées d'un seul homme.

Il en est qui semblent faites contre l'intérêt public, elles n'ont d'autre résultat que d'amoindrir la richesse nationale, le commerce, l'industrie, le travail, de surcharger le budget, de faire fuir les capitaux à l'étranger, de détruire les libertés les plus sacrées du citoyen, la liberté de conscience, d'association, d'enseignement. Jusqu'ici elles n'ont servi que la haine et l'ambition de quelques-uns.

Ca la loi ???

L'erreur, l'ignorance ou la lâcheté peuvent seules profaner ce beau nom en le lui appliquant."

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

Extrait du recueil "Lettres à mes paroissiens" de l'Abbé Soulange-Bodin – 1904

Ben oui, un abbé de 1900 qui nous dit (enfin écrit) tout haut, ce que nous pensons de plus en plus 108 ans plus tard.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 00:07

 

Prénom classiquement biblique pour la Cour de Récré de Jill Bill aujourd’hui. J’en ai donc profité.

Jacob ne pouvait qu’être fabricant d’échelles nous sommes bien d’accord. Mais comme il est installé à Bigorbourg, je vais bien sûr compliquer un peu les choses.

Jacob fabrique donc des échelles, mais attention, des échelles sur-mesure. Ma petite histoire d’aujourd’hui va vous proposer de découvrir son catalogue et il ne faudra pas hésiter à le compléter.

D’abord, les caractéristiques générales, valables pour toute sa production :

·      Ses échelles sont garanties avec pieds antidérapants, même pas besoin de quelqu’un pour vous la tenir. Si vous travaillez en extérieur, les montants s’enfoncent dans la terre comme des racines, si c’est en intérieur ils sortent de belles ventouses, qui adhèrent même à la moquette c’est dire.

·      L’écartement des barreaux s’adaptent automatiquement à vos enjambées (je ne sais pas trop si une enjambée peut être verticale, mais nous allons faire comme si). Vous pourrez donc les escalader en jupe droite sans problème (ce qui peut être pratique pour les libraires ou les bibliothécaires soucieuses de leur élégance). C’est également très pratique si vous avez envie de faire un peu de step ou de vous entraîner à la varappe, écartement maximum pour bien muscler les cuisses et les mollets.

·     Pour les personnes ayant des difficultés pour monter (genoux un brin fragiles par exemple), l’échelle se transforme en escalier roulant, il n’y a qu’à se laisser porter.

·      Et surtout, toutes les échelles sont extensibles, avouez que c’est un point très important. Généralement les échelles bas de gamme comme celles que nous possédons sont soit trop courtes de 10 centimètres pour permettre de finir de peindre votre façade, soit trop grandes pour entrer sans problème dans le coin que vous avez prévu pour la ranger, mine de rien c’est très contrariant une échelle.

·      Evidemment, toutes les couleurs sont disponibles selon le goût de chacun, du bois sobre, à la peinture rose à pois vert ou orange fluo si vous le souhaitez, voire même écossais (attention prévoir dans ce cas un délai de livraison un peu plus long, cette peinture est un peu compliquée à réaliser).

·   A noter également que même les plus craintifs peuvent passer sous les échelles de Jacob, elles sont unluckyproof.

Bien maintenant, passons à quelques caractéristiques particulières :

·    Pour aller cueillir les fruits dans les arbres : votre échelle sera capable de se faufiler entre les       branches, laissez-vous porter.

·      Pour les étourdis et les maladroits : elle sera livrée avec filet, soit pour rattraper celui qui pensant être sur le plancher des vaches fait un pas dans le vide, soit pour récupérer les objets qui prennent un malin plaisir à s’échapper, en ce qui concerne la peinture, il faut bien penser à demander l’option qui intégrera des seaux judicieusement placés, les seaux seront plus ou moins grands selon votre degré de maladresse, à préciser également.

·      Pour les acrobates, l’échelle échasse.

·      Pour les clowns, l’échelle qui se gondole.

·      Pour les vulcanologues, l'échelle ne possédera que 9 échelons le 10ème pouvant s'avérer très dangereux

·     Pour les navigateurs, elle comportera obligatoirement 13 échelons, il faut donc mieux éviter d'être à la   fois navigateur et superstitieux. Si c'est le cas, il est possible d'opter pour l'échelle dite "des marées" sachant que le nombre de barreaux peut-être très fluctuant. Ou celle nommée "de coupée" un peu raide mais d'un fort beau bleu.

·    Les météorologues privilégieront l'échelle dite "de la grenouille" qui permet de garder la tête hors de nuages. Ils pourront aussi adopter des échelles aux noms très poétiques tels Celsius, Fahrenheit, Kelvin.

·    Les mères et pères de famille optent généralement pour une très curieuse échelle comportant des        barreaux  épais séparés par des barreaux plus fins, il semblerait qu'ils se précipitent sur cette échelle dès qu'un enfant semble malade, Jacob n'a pas encore bien compris, mais le client est roi.

·      Pour les sportifs, une seule matière la corde, deux options, lisse pour les très sportifs ou à nœuds pour les moins entraînés.

·      L'échelle privilégiée par les pompiers sera bien sûr du plus beau rouge et celle des meuniers parfaitement blanche.

·      Pour les maquettistes, Jacob accepte d'en fabriquer de 1 (là ça s'appelle un tabouret) à 48 barreaux, mais pas au-delà et certainement pas une de 2.400 barreaux, il ne faut qu'en même pas lui demander des miracles.

·   L'échelle des géologues à une très curieuse forme de spirale, il ne faut pas avoir le vertige pour l'escalader (vous la trouverez en illustration de cette histoire).

·      Pour les randonneurs, une échelle de poche leur permettra de vérifier sur leur carte si la balade promet d'être longue ou courte.

·      Les rêveurs choisiront une belle et grande échelle permettant de voir loin et les modestes la préfèreront  petite.

·      Les enfants la prendront forcément courte que ce soit pour aider leurs amis à passer un obstacle ou pour pouvoir se laver les dents en toute sécurité devant le lavabo familial.

·  Tout un chacun ne perdra rien à adopter l'échelle nommée "valeurs", mais évitera de s'accrocher uniquement aux échelons du bas.

·      Il y a également la très rare échelle pour peigner la girafe (reconnaissez qu’on ne trouve pas des girafes à tous les coins des rues).

Et puis, il y a l’échelle personnelle de Jacob. C’est la fameuse échelle à décrocher la lune, si un rêve vous passe par la tête, si vous avez une envie très particulière, demandez à Jacob de la sortir et elle l’aidera à vous ramener un morceau d’arc en ciel, une étoile ou un petit bout de lune, mais cette échelle là ce n’est pas lui qui l’a construite, non elle lui a été laissée en héritage par un très lointain ancêtre et il semblerait qu'elle ait été utilisée par des anges, mais ça ce n'est pas mon histoire.

Voilà en ce qui me concerne, je n'ai plus, maintenant,  qu'à tirer l'échelle derrière moi !

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/Geological_time_spiral.png/678px-Geological_time_spiral.png

 

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 00:27

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau38.png

 

Oui les zoziaux, ça m'agace.

Ceci est ma rue !

A gauche, rien !

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1616.jpg

A droite, rien ! Enfin si un petit bout de quelque chose qui devrait vous mettre la puce à l'oreille concernant mon agacement

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1617.jpg

Devant ma barrière !

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1618.jpg

Un gougnafier qui me fait régulièrement le coup ! Il doit aller chez mes voisins, mais allez savoir pourquoi plutôt que de se garer devant chez eux soit à deux mètres en arrière par rapport à cette photo, non, il faut qu'il se mette juste devant mon portillon, et encore là, j'ai la place pour passer, mais régulièrement sa portière est au ras de la plate-bande ! Je fais comment pour rentrer avec mes paquets ?

En prime il est interdit de se garer de ce côté ci de la route (mais s'il devait se garer de l'autre côté, il devrait marcher au moins 3 mètres !!!).

Bref, ça m'agace, ça m'agace ! Enfin zut, c'est quoi ce manque de savoir-vivre ?

La dernière fois j'ai mis mes poubelles (ben oui c'est le jour où on les sort) au ras de sa portière, et bien manifestement il n'a pas imprimé.

Alors aujourd'hui (enfin hier quand vous lirez), je lui ai glissé un petit mot sous l'essuie-glace "J'aimerais savoir pourquoi vous vous garez devant mon portillon ? N'y a-t-il pas assez de place dans la rue pour vous ?". Sobre et de bon goût, j'aurais pu mettre quelques noms d'oiseaux, mais ce sera pour la prochaine fois ! Remarquez c'est idiot, j'aurais pu ajouter, quelque chose comme "il est temps de faire vérifier votre vue" mais je ne suis pas sûre que l'allusion aurait été comprise.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 00:14

Pas tout à fait mon style de musique habituelle, mais j'ai été séduite par cette très charmante chanson d'une australienne Sia Furler. La vidéo est très poétique. Et bien sûr les paroles.

 

Come along it is the break of day
Surely now, you'll have some things to say
It's not the time for telling tales on me

So come along, it wont be long
'Til we return happy
Shut your eyes, there are no lies
In this world we call sleep
Let's desert this day of hurt
Tomorrow we'll be free

Let's not fight I'm tired can't we just sleep tonight
Don't Turn away it's just there's nothing left here to say
Turn around I know we're lost but soon we'll be found

Well it's been rough but we'll be just fine
Work it out yeah we'll survive
You mustn't let a few bad times dictate

So come along, it wont be long
'Til we return happy
Shut your eyes, there are no lies
In this world we call sleep
Let's desert this day of work
Tomorrow we'll be free

Let's not fight I'm tired can't we just sleep tonight
Don't turn away it's just there's nothing left here to say
Turn around I know we're lost but soon we'll be found

 

Viens avec moi, c'est la fin du jour
Tu auras sûrement des choses à dire maintenant
Ce n'est pas le moment de me raconter des histoires

Alors viens, ça ne sera pas long
Avant que nous soyons à nouveau heureux
Ferme les yeux, il n'y a pas de mensonges
Dans ce monde que nous appellons sommeil
Fuyons ce jour de peine
Demain nous serons libres

Ne nous disputons pas, je suis fatiguée, ne pouvons-nous pas juste dormir ce soir
Ne pars pas, c'est juste qu'il n'y a plus rien à dire ici
Reviens, je sais que nous sommes perdus, mais bientôt nous serons retrouvés

Eh bien ç'a a été dur, mais tout ira bien
Exerce-toi, oui, nous survivrons
Tu ne dois pas laisser quelques petites querelles dicter

Alors viens, ça ne sera pas long
Avant que nous soyons à nouveau heureux
Ferme les yeux, il n'y a pas de mensonges
Dans ce monde que nous appellons sommeil
Fuyons ce jour de peine
Demain nous serons libres

Ne nous disputons pas, je suis fatiguée, ne pouvons-nous pas juste dormir ce soir
Ne pars pas, c'est juste qu'il n'y a plus rien à dire ici
Reviens, je sais que nous sommes perdus, mais bientôt nous serons retrouvés

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 00:13

Eh oui, c'est le défi du Projet 52 de Cathy pour cette semaine. Ouah, pas évident. Bon j'avais bien un charmant livre d'estampes chinoises, mais bon érotisme et luxure ne me paraissent pas aller dans le même sens. J'ai donc ciblé une certaine heure de diffusion à la télé et voilà quelques "publicités" qui sont bien plus en phase avec le thème, enfin il me semble.

Alors

1,

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1615.jpg

2

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1614.jpg

ou 3

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/img_1613.jpg

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 19:30

Si vous avez envie de vous payer une bonne tranche de rigolade, allez vite faire un tour du côté de chez Pupucefreewoman, ça vaut le déplacement !

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock