Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 00:56

On se demande bien ce qui est passé par la tête de Cathy de Vivre la photo avec ce thème. Donc j'ai pris le mot chaud au "secon degré", parce que le premier nécessitant beaucoup de soleil ce n'était pas gagné !

 

N'est-il pas mignon mon diablotin ! Alors le 1, le 2 ou le 3 ?

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/d110.jpg

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/d210.jpg

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/d310.jpg

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 00:35

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau36.png

Oui les Zoziaux, je ramène ma fraise !

J'explique !

Aujourd'hui à l'initiative de Soleil et création, c'est journée écran noir pour protester contre le grand flou et la grosse pagaille qui règnent autour de la future plateforme d'OB.

Donc logiquement vous n'auriez dû avoir que ça à vous mettre sous la dent aujourd'hui, mais j'ai voulu aller un peu plus loin dans la réflexion (qu'est ce que je cause bien !)

 

http://i1150.photobucket.com/albums/o602/Kittyange/crannoir.jpg

Donc pour répondre à ce cher Fabrice (comment ça j'ai une dent contre lui ? Absolument pas !) qui m'a encore fait bondir avec une de ses réponses (extrait ci-dessous)

Fabrice a écrit : Et concernant les retours : ils sont fragmentés. Vous dites qu'il n'y en a aucun sur le feedback : mais sur twitter, facebook, google+, les blogs hi tech, etc : on en trouve une quantité plus qu'importante.

Une section image avec les bonnes options dans un article est nettement plus efficace qu'un album. L'article est mieux diffusé, permet de mettre des photos, et autre chose...

Nous savons que certains n'aiment pas le changement, parce que cela "change". (Inutile de préciser que c'est surtout à CA que j'ai réagi)

 

Voilà donc ce que j'ai écrit :

 

Un petit récapitulatif serait bien parce que franchement je pense que nous sommes un certain nombre à ne pas être des accros de Facebook, tweeter et autres hi tech et à ne pas avoir envie de perdre notre temps à essayer d'obtenir des infos de-ci de-là.

Donc plus d'album ! Et si on veut réutiliser une photo, il faut la réimporter ?

Et pour ce qui est du changement, j'en redemande au point d'être encore capable de changer de métier à 50 ans passés. Seulement, désolée, mais j'aime les choses carrées et ayant fait des formations j'ai toujours donné à mes stagiaires les outils nécessaires et testés pour qu'ils soient en mesure de se prendre en main seuls. Ici, je suis navrée, mais je ne trouve pas une vidéo ou un mode d'emploi pour une prise en main correcte. Et comme les aidants le font remarquer ils n'en savent pas plus que les utilisateurs de base, dommage quand même.

 

Sa réponse à des questions similaires à la mienne, vous noterez la cordialité du ton (comme dirait l'autre, si on l'énerve il n'a qu'à pas faire partie du "staff")

 

Vous cherchez des blogs qui "marchent" ?

=> L'annuaire liste beaucoup de blogs, on en trouve un certain nombre qui "marchent".

 

Vous voulez un regroupement des réponses ?

=> Elles le sont. Sur l'outil de tracking de la beta. (Ne me demandez pas ce qu'est le tracking, je ne connais que le trekking !)

 

Vous voulez des réponses précises à des questions pour lesquelles j'ai déjà dit "vous saurez plus tard" ? (notez le "j'ai déjà dit" que l'on pourrait peut-être traduire par vous m'em....ez)

=> Ce n'est pas possible. On ne peut pas inventer des réponses rassurantes sans savoir. (vous notez le "sans savoir" rassurant en effet, il est, n'est-il pas !!! Je voulais écrire pour être dans l'air du temps, is it, is'nt it !)

 

Je tenais également à souligner, après réflexion, le fait suivant qui m'a percuté de plein fouet : OB nous fait régresser de 30 ans, j'ai l'impression de me retrouver face aux premiers traitements de textes sous Dos où il fallait taper un code avant un mot pour le mettre en gras et en taper un autre après pour revenir à l'écriture normale (Bon dieu, mais c'est bien sûr, je faisais du HTML il y a 30 ans sans le savoir !!! Fortiche la fille !). En gros, si je me souviens bien, une demi-journée de travail pour une page de frappe un peu esthétique à regarder (Et c'est bien ce qui semble nous attendre avec la nouvelle plateforme).

Bizarre, je pensais que c'était mieux de n'avoir à appuyer que sur un seul bouton du menu plutôt que d'écrire avec ses petits doigts <strong>mot</strong> et que le WYSIWYG était une belle invention (y a pas de raison que je ne sorte pas, moi aussi, des mots bizarres de derrière les fagots non mais ! Faut bien que je prouve que je ne suis pas une bille complète, je suis simplement une bille avec les mots de maintenant comme la slidebar par exemple).

 

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 00:06

Voilà la photo que j'avais publiée chez Nadia pour son concours la Photo du mois.

Attention, elle est absolument garantie sans retouche, sans montage, sans rien du tout, c'est du brut de décoffrage !

 

20120524 11

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 00:04

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau35.png

Bon, alors deux choses, je déteste :

1. courir à cause d'un genou escagacé dans mon jeune temps (et même avant de l'endommager j'avais horreur de ça)

2. le foot (ou plutôt les footeux) m'insupporte,

mais je suis pourtant prête à me reconvertir dans le fouteuballe pour toucher la prime (gelée pour le moment d'accord, mais quand même pour le cas où elle se réchaufferait ce serait bête de passer à côté). Et je suis sûre que je peux intégrer l'équipe de France, parce que :

1. Si je ne cours pas vite, je marche rapidement,

2. Je parle un langage châtié, je ne réserve les gros mots que pour l'intimité (ou en face d'un macho en automobile qui se la joue)

3. Je connais la Marseillaise (d'accord je la chante faux, mais je la connais).

4. Je sais faire preuve d'un minimum de respect vis-à-vis de mes concitoyens (sauf les machos ci-dessus mentionnés)

Et puis, je me suis amusée à faire un petit calcul. Oui, j'ai un côté masochiste !

Je suis fonctionnaire depuis 10 ans (non on ne fait pas ouh en dépit de ce qu'on peut lire un peu partout, la grosse majorité des fonctionnaires travaillent) et si mon travail a été correct je touche tous les ans une prime, dite prime d'objectifs. Cette prime faramineuse me rapporte donc 100 € par an (ce qui est toujours bon à prendre dans la mesure où ça fait deux ans que nos salaires sont gelés, oui comme la prime indiquée plus haut, mais eux ils ne sont pas prêts de se réchauffer), pour obtenir la même prime que les titilleurs de baballe, il va falloir que je bosse, voyons voir : 

100.000 divisé par 100 ???

Ah 1.000 ans quand même !!!!

Et ce petit article est dédié à la communauté "Les cafards associés" que je viens d'intégrer.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 00:23

Les corbeaux de la mi-automne, une enquête du mandarin Tân – Tran-Nhut

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/8/0/9/7/9782809702644FS.gifRésumé Decitre : Sous la pleine lune de la Mi-Automne, l’Archer céleste, le génie des Eaux et le lapin apothicaire reviennent fouler la terre des hommes et jouer avec leurs destins. A peine les derniers lampions de la fête éteints, des moines en colère dénoncent la vicieuse dégradation de leurs lieux de culte et de leurs lieux d’aisance, alors que le mandarin Tân s’active à élucider plusieurs morts suspectes, et qu’une femme au charme irrésistible sème la zizanie dans la bourgade. Entre-temps, espions et aventuriers sillonnent la campagne, ravivant les tensions immémoriales entre le Dai-Viêt et son puissant voisin, l’Empire du Milieu. Des alliances décisives se nouent devant la menace d’une guerre civile : sommé de se rallier au pouvoir corrompu du Nord ou au seigneur félon du Sud, le mandarin Tân doit enfin faire son choix. Dans cette huitième enquête du mandarin Tân, Tran-Nhut fait la part belle aux mythes d’Asie, peuplés d’Immortels et de génies, tout en évoquant la longue et tumultueuse histoire qui lie le Viêt-Nam à la Chine.

Mon avis : Je crois avoir suivi l'excellent mandarin Tân depuis le début de sa carrière. Il a toujours l'esprit aussi vif, doublé d'une grande humanité, d'un sens du devoir et de l'honneur qu'il faut saluer. Aidé par le coquet lettré Dinh et l'inénarrable et gourmand Docteur Porc, il va s'efforcer de résoudre le meurtre d'un enfant et de comprendre qui s'attaque aux WC de l'époque des principaux lieux de culte de sa circonscription et pourquoi, je dois dire que ces passages sont particulièrement réjouissants. En prime, il est obligé de supporter un envoyé de la capitale qui lui met la pression pour l'obliger à lui trouver un trésor perdu depuis plusieurs centaines d'années, mais il ne faut pas énerver notre aimable mandarin, il saura remettre à sa place ce fâcheux et de belle manière. Autour de lui nous trouvons Madame Garance qui a un don quasi surnaturel pour se faire obéir des hommes, à lui de trouver d'où lui vient cette faculté car il en fait également les frais à son grand dam. Ses porteurs sont toujours aussi amusants et tire au flanc et s'ajoute à la joyeuse bande un très curieux garde doué de synesthésie qui lui fait voir les odeurs ce qui ne manque pas de l'aider dans sa tâche, une charmante jeune fille à la voix d'or qui retrouve un demi-frère caché par un père indigne. Bref, c'est un sacré micmac et notre mandarin va avoir bien du mal à remettre les pendules à l'heure. En prime, il y a tout le dépaysement qu'apporte cette histoire loin de nous dans le temps et l'espace et la découverte de coutumes bien éloignées des nôtres. Un régal en ce qui me concerne, j'aime tout particulièrement les romans qui mêlent histoire avec un grand H et histoire policière

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 00:25

J'ai continué à m'amuser avec ma marguerite

 

Couleur de la vie

Surtout ne l'effeuillez pas

Douceur des pétales

 

margueritefeu

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 00:16

Hier je vous avais mis Jean-Baptiste Maunier, tout gamin, dans les Choristes. Le voilà, maintenant avec sa nouvelle voix. Ma foi, ce n'est pas mal non plus ! Et puis, cette chanson devrait rappeler plein de souvenirs à ceux de ma génération.

 

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 00:47

Notre amie Sherry aimerait que nous emmenions son Casse-tête découvrir de nouveaux chemins. Je vais essayer de faire un petit tri dans mes photos mais en attendant je vous laisse avec "Chemin des mots" d'Anne Sylvestre et "Vois sur ton chemin" des Choristes 

 

 

Les mots, pardon si j'en mets trop
Et si c'est un fardeau,
Pour vos oreilles.
Les mots, chacun son p'tit pipeau,
Chacun son p'tit grelot
Qui me réveille.
Il faut bien détecter les faux,
Les juger par défaut,
Par défaillance.
Credo, promesses de cadeaux,
Sauvetage ou radeau
De l'espérance.

(Refrain)
Sur mon chemin de mots,
Sur mon chemin de mots,
J'en ai vu de si beaux,
Que j'en délire.
Sur mon chemin de mots,
J'en ai vu de si beaux
Que je ne saurais dire.

Les mots sont comme des oiseaux
Venus dans mes rameaux,
Dans mes bocages.
Les mots ont planté des drapeaux
Sur tous mes chapiteaux,
Toutes mes cages.
Tantôt je suis comme un chameau
Je les mets sur mon dos,
J'en suis avare.
Tantôt je coule comme l'eau,
Je vis de mon tonneau,
Je m'en sépare.

(au Refrain)

Les mots sont aussi des bourreaux
Qui sentent le fagot,
Parfois le soufre.
Les mots me ramènent à zéro
Quand j'use mon stylo
Et que j'en souffre.
Héros quand il faudrait plutôt
Déposer les couteaux,
Devenir tendre.
Pâlots quand il faut illico
Brandir un calicot
Sans plus attendre.

(au Refrain)

Les mots sont parfois des bateaux
Qui s'en vont à vau-l'eau,
Sans équipage.
Les mots s'abîment dans les flots
D'un langage crado,
Sans une image.
Mégots qu'on jette au caniveau,
Qui se perdent sitôt
Qu'on les oublie.
Ilôts d'un monde qui, bientôt,
Tirera le rideau
Sur notre vie.

(au Refrain)

Sur mon chemin de mots,
Sur mon chemin de mots,
J'en ai vu de si beaux,
Que j'en délire.
Sur mon chemin de mots,
Vous êtes les plus beaux
Mais j'ai dû vous le dire.

 

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

[Chœur 1]
Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin tout au bout du chemin

[Chœur 2]
Trop vite oubliés effacés une lumière dorée brille sans fin

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

Hé lé é hi léé hé lé hi i lé é lé é é i lé lé i lé lé i lé (bis)

[Chœur 1]
Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres lendemains

[Chœur 2]
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres len-en-en demain

Sens au cœur de la nuit l’onde d’espoir, ardeur de la vie sentier de gloire. (bis)

Partager cet article
Repost0
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 00:06

Thème de cette semaine pour le Projet 52 de Vivre la Photo. Pas facile, surtout avec une photo de la semaine. Donc voilà deux roses qui ont bien souffert de la colère du temps, laquelle des deux vous paraît le mieux illustrer le thème ?

 

20120626 20

 

20120626 22

 

Et puis pour le fun

 

Un ciel colérique

 

P1390989

Qui déverse beaucoup d'eau

P4270374.jpg

 

Un vent dont la colère a cassé une belle branche

 

P1240131

 

Et Mademoiselle Thalis dans ses meilleurs moments (enfin ceux que je peux immortaliser sans me faire dévorer !)

 

Diablotine.jpg

 

furie1.jpg

 

Furie.jpg

Partager cet article
Repost0
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 00:19

Sur le blog d'un passionné de photos j'ai découvert une adresse très sympa pour faire des montages sans se fatiguer. C'est amusant, mais bon je vais quand même continuer à faire travailler mon imagination avec mes montages à moi. Mais admirez quand même Mademoiselle ma Thalis avec deux effets Mirages

 

talispicjoke2

 

thalispicjoke

 

Et avec l'effet Chat, regardez bien dans les beaux yeux de ce minou

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/thalis11.jpg

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock