Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 19:07

Toujours dans le cadre de "ça fait parler dans les chaumières" avec la nouvelle plateforme. Je vous mets deux commentaires que j'ai laissés, une réponse aimable (parmi d'autres de l'inénarrable Fabrice) et une réponse que Mariev a très gentiment laissé dans mes commentaires.

 

"Ce serait bien qu'OB offre la possibilité aux réfractaires du HTML et autre CCS ou CSS d'aller voir sur une autre plateforme. Manifestement pour rester ici il faut avoir une formation en informatique ce qui n'est pas mon cas, alors merci de nous laisser partir avec armes et bagages vers des lieux un peu plus conviviaux et moins sectaires. Parce que mine de rien j'ai quand même 2830 articles que je n'aimerais pas perdre lorsque la nouvelle version va venir tout me détruire dans la mesure où j'aurai été incapable de faire les modifications requises vu que je ne comprends pas un traître mot de tout ce qui se dit sur le forum, comme pas mal de béotiens de mon genre (il faut peut-être que je vous traduise le mot béotien parce que ce n'est pas un mot "informatique" ça !!!"

"Bien d'accord avec toi Mariev, je ne pige rien à tous ces trucs d'informaticiens et quand on a le culot de demander des explications sur des choses qui leur paraissent basiques, on a l'impression de déranger et on sent bien dans les réponses qu'on nous prend pour des demeurés. Mais si je me mets à parler à toutes ces personnes de plat, d'ais, de coiffe, de gouttière, d'incunable, d'in-folio, de désherbage, de catalogage, ils vont comprendre que je parle de livres à ton avis ? Chacun son travail et ses compétences et les vaches seront bien gardées ! Mais bien sûr ça nécessite un minimum de tolérance ! C'était le quart d'heure "je me lâche" "

Dommage j'ai oublié de mettre "la scie à grecquer"

 

Dixit Fabrice :

"Marrant, j'ai répondu à cette question ailleurs.

A force de multiplier les discussions "paniquées" partour, je passe dix fois plus de temps à trouver les questions qu'à répondre à ces questions."

 

Et Mariev

Bonsoir à tous,

La migration des blogs est irrévocable, la plateforme telle que vous la connaissez fermera d'ici un an je pense, après plusieurs étapes :

- la version bêta améliorée (mais comment, je ne sais pas!) s'installe dans quelques semaines, et devient la version 4 de la plateforme

- à l'automne, OB démarre les migrations des blogs, progressivement, et vous serez prévenus pas email

Le gros point noir actuel, c'est qu'on ne peut mettre que peu de modules dans la colonne (pas de modules Liens, Albums Photos, ... et en plus, d'un design (thème) à l'autre, ces possibilités fluctuent ...).

Le module "Catégories" est remplacé par le module "Tags.

On ne peut pas centrer une image (sauf si on code htm) ni justifier son texte (sauf si on trouve un design qui l'autorise).

Bref, la mise en page est imposée, et il faut savoir coder un peu le css et/ou le html un minimum pour personnaliser son truc. Le formulaire de commentaires sera le même pour tous, et les commentateurs ne pourront pas le mettre en forme (couleur, liens, ajout de photos ...)

A ma connaissance, OB bloquant systématiquement tout export de ses contenus (et ce nest pas faute d'être réclamé par des centaines de bloggeurs depuis des années, voir ce fil : http://forum.over-blog.com/thread-2616791-0.html ), la migration d'un blog suppose de le faire "à la main", article par article, et commentaire par commentaire + nouvel hébergement de toutes vos images (je vous conseille Archive Host, gratuit à hauteur de 500 Mégas, ce qui représente tout de même 2000 photos de 250Ko, un poids déjà important si on veut suivvre les règles internationales de navigation).

Pour ma part, Wordpress est une bonne plateforme, Eklablog semble bien tourner, et Blogspot a une belle palette aussi.

Moi, j'ai fait un autre choix il y a deux ans (la barre OB, remember?) et j'ai mis les mains dans le cambouis : gestionnaire de contenus libre hébergé chez OVH.

Bref, c'est pas la joie, mais! - attendez un peu de voir la version finale (sait-on jamais, nous auront-ils écouté, nous les premiers testeurs publics qui nous cassons les dents là-dessus?) - si c'est pas bon pour vous, vous avez encore quelques mois pour tester une autre plateforme et transférer vos contenus peu à peu

Je rajouterai une dernière chose : Wordpress me paraît la platefome la plus pérenne, car ils utilisent leurs logiciels libres en arrière-base, ont une excellente "assise" sur le web, s'occupent beaucoup de "partager" ; bien sûr, sur la plateforme tout public, histoire de ne pas perdre de sous, il y a des formules gratuites et payantes.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 00:10

Je me suis encore amusée avec la même fleur. La voici avec effet kaléidoscope.

 

Une fontaine de fleurs

Une plongée dans l'infini

Je suis si petite

 

fontaine de fleur

Partager cet article
Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 18:47

Voilà ce que met Mariev dans le forum

"Mais ... Fabrice ... quelle liberté totale pour ceux de vos bloggeurs actuels qui n'ont même pas idée de ce dont vous parlez (css/html/code source) et ont apprécié / adoré / maîtrisé l'interface actuelle permettant à tous de personnaliser, moduler ... ?

Vous savez, le jeu de legos dans "Configurer" > "Mise en page" ... le truc que n'importe qui pouvait s'approprier en ... allez ... une demi-journée?

Ils vont faire quoi, EUX?"

Et voilà ma réponse

"Bien d'accord avec toi Mariev, je ne pige rien à tous ces trucs d'informaticiens et quand on a le culot de demander des explications sur des choses qui leur paraissent basiques, on a l'impression de déranger et on sent bien dans les réponses qu'on nous prend pour des demeurés. Mais si je me mets à parler à toutes ces personnes de plat, d'ais, de coiffe, de gouttière, d'incunable, d'in-folio, de désherbage, de catologage, ils vont comprendre que je parle de livres à ton avis ? Chacun son travail et ses compétences et les vaches seront bien gardées ! Mais bien sûr ça nécessite un minimum de tolérance ! C'était le quart d'heure "je me lâche" !"

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 00:17

Claire d'Asta et la chanson de Prévert. Cette jeune femme a un bien belle voix n'est-ce pas ?

 

 

Oh je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C'était ta préférée
Je crois
Qu'elle est de Prévert et Kosma

Et chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour
Les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Avec d'autres bien sûr je m'abandonne
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m' indiffère
A cela il n'est rien
A faire

Car chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour
Les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Peut-on jamais savoir par où commence
Et quand finit l'indifférence
Passe l'automne vienne
L'hiver
Et que la chanson de Prévert

Cette chanson
Les Feuilles Mortes
S'efface de mon souvenir
Et ce jour là
Mes amours mortes
En auront fini de mourir

Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 00:15

Cathy de Vivre la Photo nous demande de la beauté ! Vous parlez si c'est facile ça comme thème !

 

Alors voyons la beauté et la magie des reflets


http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/20120212.jpg

 

La beauté des paysages


Fen--tre-sur-flou.JPG

 

La beauté des fleurs (il s'agit de l'original de ma fleur de marbre)


http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/p1400210.jpg

 

Fleurs-mutantes-1.JPG

 

La beauté de ma perle bleue


regard.jpg

 

Et la beauté que j'ai choisie pour illustrer le thème, je sais, je sais, comme à mon habitude j'ai un peu tourné la difficulté !

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/salade10.jpg

Partager cet article
Repost0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 00:53

Pour Sherry et son casse-tête de cette semaine c'est "le siège sous toutes ses formes".

Alors je vous en propose

 

Un exotique


http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/banc110.jpg

 

Un rustique


http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/banc10.jpg

 

Et un plein d'histoires et de couleurs, c'est le siège du conteur


http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/banc11.jpg

Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 00:13

Notre jeune ami Robin (je précise qu'il a 17 ans et qu'il est en première), nous avait trouvé une consigne pas piquée des hannetons pour notre atelier d'écriture. Je vous la soumets : Dans une narration à la première personne vous décrirez une jeune fille caractéristique de notre époque en train de marcher dans la rue. Vous serez attentif à en évoquer les caractéristiques physiques et psychologiques, les attitudes et les mouvements, tout en portant sur elle un jugement positif et/ou négatif.

Je suis tranquillement installée sur mon banc et j'en profite pour détailler, les passants.

Mon attention est attirée par une jeune fille qui semble parler toute seule, bien évidemment il n'en est rien, elle est au téléphone.

Enfin quand je dis au téléphone c'est une façon de parler, je devrais plutôt dire que cette jeune personne est dotée d'une extension de sa personne greffée à, ou plutôt dans son oreille.

Sans un regard pour personne elle papote, elle papote, parle avec les mains. Sans un regard, c'est vite dit, je vois bien les petits coups d'œil qu'elle lance mine de rien quand quelqu'un la frôle, particulièrement si c'est un garçon.

Je souris, ah ma jolie tu crois être la première à avoir inventé ces minauderies, ces petits gloussements nerveux, ces regards en coulisse, que nenni ma toute belle, cela existe depuis bien longtemps. Mais chut, je préfère te laisser à tes illusions et à tes rêves.

Je te regarde plus en détail. Quel âge peux-tu bien avoir, difficile à dire, toi et tes sœurs grandissez si vite. Il y a bien longtemps que cette étape initiatique du passage des chaussettes aux bas n'existe plus.

Tu as un bien joli visage, est-ce vraiment utile d'en cacher la fraicheur sous ce maquillage appliqué avec un peu trop de professionnalisme. Ta silhouette aussi est charmante, mais pourquoi gâcher la délicatesse de tes longues jambes avec ces horribles pataugas.

Tu continues à parler haut et fort avec ton amie, manifestement tu te soucies peu de savoir ta conversation épiée, ou peut-être t'en réjouies tu en fait.

Qu'importe, l'important est que tu te sentes bien dans ta peau, mais est-ce le cas ? N'essayes tu pas plutôt de te cacher sous ces vêtements que tu voudrais provocateurs, n'essayes tu pas plutôt de vaincre ta timidité en parlant haut et fort, n'essayes tu pas plutôt d'affirmer ta féminité naissante et qui peut-être te gêne en jouant les mannequins fardés.

Tes doigts viennent jouer avec le piercing qui orne ton sourcil, te penses-tu plus belle avec ce morceau de métal ou n'est-ce pour toi qu'une façon d'afficher ce que tu crois être la liberté, ta liberté, quand ce n'est qu'une forme d'aliénation à l'esprit de clan. Qu'importe encore, tu es jeune, la vie s'ouvre à toi, il va simplement falloir que tu arrives à te trouver. http://us.cdn2.123rf.com/168nwm/martinan/martinan1008/martinan100800009/7565244-jeune-femme-riant-magnifique-appel-avec-un-telephone-mobile.jpg

Et puis, brusquement ton rire sonore et joyeux comme celui de l'enfant que tu es encore, un rire vivant, un rire qui est toi, vraiment toi. Et voilà ta conversation se termine, tu t'en vas d'un pas dansant presque un sautillement de petite fille malgré tes encombrants godillots, tes cheveux s'envolent. Oublie donc le formatage qu'on veut te faire subir, laisse la jeune femme simplement belle que tu es, déjà, quelque part s'épanouir.

Bon voyage à toi ma sœur, ma fille !

Partager cet article
Repost0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 00:19

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/8/4/1/7/9782841725373FS.gifNarcogénèse - Anne Fakhouri

Résumé Decitre : Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu'elle le peut, elle s'assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort. Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse. Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise... Anne Fakhouri convoque les grandes peurs enfantines et les personnages de conte pour nous faire vivre la genèse de l'abandon et de l'infanticide. Sur fond de secret de famille, les deux enquêtes menées par Simon et Louise nous emmènent aux frontières du fantastique.
Mon avis : Passé et présent se mêlent. Une famille résolument matriarcale, hors normes, qui cache bien des secrets et qui est dans l'impossibilité de s'éloigner de son domaine sous peine de folie. Des secrets qui risquent bien de la détruire en libérant un terrifiant "Marchand de sable" bien décidé à quitter le monde des rêves pour investir le monde réel, un monstre qui a déjà fait des ravages dans les rangs des garçons de la famille. Face à lui Louise (dite Zette) qui doit combattre à la fois pour sauver son neveu et les autres enfants pris en otages par cet être surnaturel et aider sa jeune nièce à endosser son héritage. Simon quant à lui navigue à vue, il a une bien curieuse personnalité, un peu floue, une tendance à cacher ses sentiments pour ne pas être blessé. Va-t-il arriver à retrouver une place dans la vie ? Une chose est sûre ce Marchand de Sable là, on a vraiment pas envie de le rencontrer. Et attention, il s'agit bien là d'un roman fantastique, pas d'un policier, l'enquête même si elle est présente n'est pas le centre de l'intrigue.  
 

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 00:30

Merci à Jill-Bill pour ce nouveau charmant prénom !

Ce matin, en jetant un petit coup d’œil à Bigorbourg, je me suis aperçue qu’un « étranger » venait d’arriver au volant d’une petite voiture un peu fatiguée. Je me suis donc embusquée pour voir ce qu’il allait advenir (faudrait quand même pas venir polluer l’air de mon bourg !)

C’est un charmant jeune homme à l’air un peu bohème et rêveur. D’ailleurs le voilà qui s’allonge dans l’herbe pour regarder passer les nuages (eh oui, il fait beau à Bigorbourg et toc !).

Il baille, se tortille, semble se parler à lui-même.

Subrepticement, je m’approche pour l’écouter. Comment ça je suis curieuse, mais enfin, j’ai bien le droit de savoir ce que font les gens de passage ! Je ne l’avais pas prévu, moi, ce jeune homme !

Donc, il paraît préoccupé et regarde le carnet qu’il tient à la main.

« Qu’écrire, mais qu’écrire ? Rien ne vient, ma tête est vide, c’est l’horreur ! »

Ah, un syndrome de la page blanche semble-t-il ! Désolée mon grand, mais je ne vais rien pouvoir faire pour toi. A moins que ? Justement, voilà peut-être bien la solution qui s’approche.

Notre jeune homme vient se s’asseoir, manifestement les nuages ne veulent pas l’aider dans sa recherche de mots. Il soupire et regarde autour de lui. Tiens, il y a du mouvement à l’autre bout du champ. Il se redresse un peu plus et voit venir vers lui Inès et Violaine les brebis de Pernelle.

De belles brebis comme ça, ça devrait lui donner des idées non ?

Mais non, il a beau fouiller rien ne vient, si ce n’est qu’il trouve un peu bizarre que des moutons se baladent comme ça sans berger.

En réalité, il y a bien un berger, enfin une bergère en l’occurrence.

Tout étonné, le jeune homme, aperçoit une petite silhouette blanche qui s’agite autour des brebis, elle semble essayer de les diriger vers la ferme qu’il aperçoit au loin.

Mais qu’est ce que peut bien être cette drôle de chose.

Cette fois, il se met debout, la main en visière pour s’abriter du soleil (oui il y a du soleil à Bigorbourg et re-toc !) et mieux observer l’étrange tableau.

En effet, ce qui tourne autour d’Inès et Violaine, c’est une oie ! Une belle oie toute blanche, au beau bec jaune vif. Elle cacarde à qui mieux mieux pour remettre ses ouailles dans le droit chemin, mais manifestement, il y a de la rébellion dans l’air.

Les deux curieuses s’approchent du visiteur et tout benoîtement se mettent à brouter près de lui.

Il se met à rire, un peu ému de la confiance de ces deux belles demoiselles.

Il se risque à une caresse et il a droit en récompense à un regard tout doux.

L’inspiration va-t-elle revenir dans ce cadre idyllique ?

Un nouveau gros soupir et il s’effondre dans l’herbe, non rien ne vient, c’est à désespérer.

Alors qu’il se morfond, voilà l’oie qui s’approche de lui. Elle donne un coup de bec dans le carnet, ah ça elle connaît, elle a déjà vu ce genre de choses entre beaucoup de mains, elle sait notamment que les conteurs du village y jettent des idées pour les histoires que tout le monde écoute avec plaisir.

Elle regarde donc avec intérêt ce jeune homme, ce doit être un conteur et il va peut être la régaler d’une belle légende. Elle tend un peu plus le cou, mais les pages sont vides et il a l’air bien triste.

Elle s’adresse à lui dans son langage d’oie et bizarrement (mais vous savez comment les choses se passent à Bigorbourg !) il semble la comprendre.

« Non ma belle, je n’ai rien à te raconter, les idées ne viennent pas. Je ne suis qu’un pauvre Pierrot sans plume ».

Une plume, elle connaît très bien notre petite bergère elle en est couverte et elle sait aussi que dans le temps les poètes écrivaient avec, elle a vu ça dans un livre oublié par Pernelle. Alors, ni une, ni deux, elle s’arrache une belle plume et la tend à l’écrivain.

« Merci, merci, tu es bien gentille mais que veux-tu que je fasse de ta plume »

Décidemment, il est dur à la détente. Un coup de bec bien placé lui remet les idées en place.

Il rit et sort de son sac un canif, il taille la plume. Puis il enlève la cartouche d’encre de son stylhttp://www.coloriage.org/img/oie-2-b2111.jpgo, la vide dans une coquille de noix qui traînait par là, trempe la plume dedans.

L’heure de vérité a sonnée. Il se caresse doucement le front avec la plume et merveille, les idées affluent. Vite, vite, il se dépêche de les coucher sur le papier.

Lorsqu’il a terminé, il remercie la belle oie d’une caresse et lui promet de lui ramener du grain à sa prochaine visite.

Et Néomoise dans tout ça ? Néomoise est bien sûr le prénom de notre oie bergère, pourquoi Néomoise ? Parce que c’est le nom d’une sainte (bergère de son état) qui ne voulant pas être importunée par les hommes se vit octroyer une patte d’oie par Dieu, chacun voit midi à sa porte n’est-ce pas ?

Partager cet article
Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:37

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau34.pngMes interventions sur le forum OB suite aux problèmes rencontrés avec Orange et à l'annonce d'une nouvelle version ont été mal interprétées manifestement car je viens de m'aperçevoir que mes derniers messages ont été scrappés (vive la liberté d'expression).

Pourtant connaissant la susceptibilité de certains administrateurs (Fabrice pour ne pas le citer), admirez la diplomatie (parfaitement faux-cul) de mes propositions et réponses ainsi que la manière hautement ignoble que j'ai pour désamorcer les bombes que je laisse derrière moi. J'ai honte… Ceci dit avec la nouvelle version, il faut le savoir qu'il faut passer par la porte de derrière pour ne pas se farcir leur pub XXL, paraît qu'ils nous avaient prévenus, mais personne ne semble au courant sur le forum, nous sommes vraiment de mauvais élèves.

"Comme je le mettais déjà à Kinou, il me semble que nous "simples" utilisateurs n'auront pas le poids nécessaire pour nous faire comprendre d'Orange, en plus leurs techniciens vont nous parler dans un langage complètement obscur pour nous autres pauvres béotiens (un peu ce que vous faites aussi -parfois, souvent- navrée de le souligner). Et si en plus la nouvelle version est pour la France c'est encore pire pour nous, qui dit nouvelle version (désolée de le dire à nouveau) dit systématiquement bug (mais non je ne suis pas agressive, juste lucide). Bonne semaine !"

Assez curieusement, le message de Fabrice (très aimable vous vous en doutez) par lequel il me renvoyait dans mes buts en indiquant que je n'avais pas été invitée à faire les tests ou un truc comme ça et qu'en gros je ferai mieux de parler d'autre chose, a lui aussi disparu, étrange non ?

"Désolée de vous froisser Fabrice, mais comme "Quelques grammes de Gourmandise", je suis réaliste, et quasiment à chaque fois qu'il y a eu des "avancées" il y a aussi eu des bugs et que le lancement n'ait pas lieu pour tout le monde en même temps ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de bug.

Tiens d'ailleurs, les emplacements publicitaires entre les articles quand vont-ils de nouveau correspondre aux mots clés choisis lors de l'écriture de l'article ? Pour aujourd'hui j'avais choisi le nom de la chanteuse et je me retrouve avec des sacs à pizza, ce n'est pas sympa pour Mannick ça ! Il y a probablement quelque chose que je ne fais pas correctement !

Allez tout le monde respire, on reste zen et ne soyez donc pas sur la défensive et limite discourtois !"

 

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock