Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 15:15

Comme mes verres ont l'air de vous plaire en voilà deux autres pris dehors (il fallait profiter du beau rayon de soleil). Qu'en pensez-vous ?

 

verre8

 

verre9

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 00:33

Pour le Projet 52 de Vivre la photo de cette semaine, je vais encore avoir besoin de vous. Laquelle des 7 ? Je sais, je sais je ne vous facilite pas la vie !

 

1

verre1

2

verre2

3

verre3

4

verre4

5

verre5

6

verre6

7

verre7

Partager cet article
Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 19:30

D'accord ici vous croisez plus souvent des chats, mais lorsque les chiens sont comme ça, il ne faut pas se priver. Allez donc vous apitoyer sur deux pôvs malheureuses !

Partager cet article
Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 00:09

Bien reprenons !

Le lendemain, au point du jour, voilà notre exorciste qui débarque avec tout son attirail. Il se prépare à lancer l’attaque.

Mais voilà que … Attention il va falloir suivre !!!

Les 3 G se mettent à sonner l’alarme et Igor de coq du clocher s’égosille à qui mieux mieux.

Aussitôt Landry le vent, Marius l’éclair et Sabine le nuage, entrent en action, pendant que Landry hurle aux oreilles de Marcellin (appelons le par son nom), Marius lui envoie des décharges d’électricité dans les fesses et Sabine l’arrose copieusement.

Profitant du désarroi de « l’ennemi » Eulalie la petite lutine, reine des maladroits, s’arrange pour qu’il se prenne les pieds dans son matériel.

Ces premiers attaquants sont vivement encouragés par Félicité l’ange gardienne et son amie Prudence la fantômette farceuse. Perchées sur une gargouille elles encouragent leurs amis.

Titubant, Marcellin s’éloigne de sa quincaillerie, aussitôt Casimir le chien de Monsieur Lazare, Belle Aggie et Paterne les chats du presbytère se mettent à courir entre ses pieds et le font trébucher.

Assourdi, trempé, piqué et harcelé de toutes parts, Marcellin tente une échappée.

Illico, Placide l’escargot survolté et Nestor la tortue se lancent à sa poursuite.

Thècle, grimpée sur Herbert son balai, passe en rase motte et lâche les bombes à eau préparées par Olive l’ondine.

De plus en plus trempé, faisant floc-floc dans ses godillots, Marcellin file tête baissée. Bien mal lui en prend, le voilà qui entre en collision avec Vencelas, l’âne peintre, qui l’expédie d’une ruade bien placée à l’autre bout de la rue.

Marcellin pense trouver son salut dans la forêt toute proche, il se rue sous le couvert des arbres, mais vous pensez bien que Pacôme le loup et Olympe la chouette l’attendent au tournant. Habitués à la chasse, ils s’arrangent pour le lancer dans LA direction prévue par l’assemblée des Bigorbourgeois lors de la réunion extraordinaire de la veille.

Pour être sûr qu’il aille bien là où il faut, Anicet le diablotin, accompagné d’Anicet et de Wenefride les lutins, grimpés sur le dos de Jo Za et Fa, les chauves-souris qui constituent avec Thècle l’armée de l’air Bigorbourgeoise, lui passent au ras des oreilles pour l’entraîner de plus en plus profondément dans la forêt, laquelle forêt retentit des cris de tous les membres du petit peuple bien décidés à défendre leur petit paradis.

Bref, complètement déboussolé, Marcellin finit par emboutir de plein fouet Irenée le chêne roi de la forêt. KO pour le compte, il s’écroule au pied de l’arbre majestueux.

Sans perdre un instant, Irénée commence à s’introduire dans sa tête, aidé par Amédée l’inventeur de rêves et de Pétrus le farfadet qui devine les faiblesses des vilains, il passe au crible ce qui a bien pu pousser Marcellin à passer du « côté obscur » de la force. Ensuite dans ses rêves, ils l’aident à régler ses problèmes et le laisse se reposer.

A son réveil, Marcellin est entouré d’un certain nombre d’habitants de Bigorbourg, dont Monsieur Lazare le médecin qui lui tend une gélule de paracétamol histoire de l’aider à dissiper son mal de tête.

Le père Paterne lui sourit aimablement et l’interroge.

« Comment allez-vous mon cher ami ? »

« Bien, très bien même, il y avait longtemps que je ne m’étais pas senti aussi léger »

« Eh oui, comme vous pouvez le constater, nul besoin d’exorciser les démons dans notre petit bourg »

« Vous avez parfaitement raison, je ne sais pas ce qui m’a pris. Je vous adresse toutes mes excuses pour le dérangement »

Marcellin se lève, un sourire vaguement niais sur les lèvres et s’éloigne.http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/37/Fromagerie.jpg

Mais vous vous doutez bien qu’une fois qu’on a goûté à Bigorbourg, on a un peu de mal à s’en passer. Et à quelques temps de là, Marcellin est de retour, épaulé par les Marguerite (la grand-mère de Pernelle la petite fermière et sa vache), il ouvre une charmante petite boutique dans laquelle il se fait un plaisir de proposer les 365 fromages que compte notre beau pays.

Pour information, je vous rappelle ma page récapitulative dans la colonne à votre droite, juste histoire de vous y retrouver dans mon petit monde.

Partager cet article
Repost0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 00:25

Prénom tout frais débarqué dans la Cour de Récré de Jill Bill.

Le Père Paterne est bien embêté.

Il était tranquillement en train de déguster le délicieux petit déjeuner confectionné par Pélagie, lorsque le carillon de l’entrée a retenti de manière péremptoire.

Fait extraordinaire, l’intrus a réussi à passer le barrage de Pélagie et Dieu sait que lorsqu’il s’agit de la tranquillité du Père Paterne (et de la dégustation de son petit déjeuner) Pélagie est intraitable.

Voilà donc le pauvre Père Paterne face à un énergumène qui menace de mettre en péril non seulement sa digestion, mais aussi Bigorbourg.

Oui, chers amis, Bigorbourg est menacé ! Car devant le Père Paterne, voilà que se dresse un exorciste * !

Vous avez bien lu : un exorciste ! C’est un bonhomme entre deux âges, encore qu’on ne sache pas trop de quels âges il s’agit, les cheveux en bataille d’une couleur indéterminée comme ses yeux, ni gros, ni maigre, ni grand, ni petit, bref standard, si ce n’était cette fièvre que l’on peut lire dans son regard !

Le père Paterne en est tout tremblant et Pélagie coite (et là il faut vraiment le faire !).

« Il y a des démons dans votre village maudit » crie-t-il en s’agitant comme si le diable en personne lui piquait les fesses avec sa fourche. « Je vais les éradiquer, allez hop tout ce vilain monde retour en enfer, et du balai les fantômes et les sorcières ! »

Le père Paterne essaye à plusieurs reprises de couper la parole à son hôte indésirable, mais rien à faire. Pas moyen d’expliquer la magie de ce petit bourg à cet agité du bocal. C’est bien simple, le pauvre père ne sait plus à quel saint se vouer, un comble quand même !

A l’affût derrière la fenêtre, Landry le petit vent a tout entendu et il file à toute allure prévenir les bigorbourgeois, les presque normaux et les carrément surnaturels du danger qui les menace.

Pendant ce temps, le Père Paterne a enfin réussi à mettre dehors son visiteur importun, mais celui-ci a menacé de revenir avec tout son équipement.

Ni une, ni deux, sans prendre le temps de terminer son petit déjeuner, au grand dam de Pélagie, voilà notre Père Paterne, la soutane boutonnée n’importe comment, qui file ventre à terre sonner le tocsin. Les 3 G (pour mémoire les cloches Gudule, Guduline et Gudulette) n’en reviennent pas.

Et en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, les habitants visibles ou invisibles, fantômes, dame blanche, sorcière, animaux bizarres, fées, lutins, diablotins et farfadets se retrouvent en terrain neutre dans la Bibliothèque d’Achille pour mettre au point la défense de Bigorbourg.

Le conseil est dirigé collégialement par le Père Paterne, Thècle la sorcière et Eve la reine de la forêt. Pas question que leur petit havre de paix (encore que parfois bien agité) se voit privé des trois quart des ses habitants.http://us.cdn3.123rf.com/168nwm/harveysart/harveysart0908/harveysart090800152/5372073-image-d-39-un-homme-tr-s-en-col-re-cartoon-jaune.jpg

Une stratégie est mise en place, les habitants de Bigorbourg préparent un traquenard à l’exorciste.

Et comme mon histoire risque d’être un peu longue, je crains bien que vous n’ayez la suite que demain ! Mais non je n’ai pas besoin d’être exorcisée, c’est juste un peu de perversité de ma part.

* Il semblerait qu’un des nombreux Saint Marcellin ait été un exorciste.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 19:30

Une musique, un dessin, quelques mots et voilà toute une tranche de vie révélée avec beaucoup de talent ici.

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 00:52

Toujours pour le Printemps des Poètes sur le thème "Enfances". Un autre tableau d'Anne accompagné de mes mots.

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/ternur10.jpg

 

Non ne pleure plus

Ensemble nous serons plus fortes

Je suis là pour toi 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 00:26

Nom du groupe en premier et titre de la chanson en second. Et désolée pour ceux qui souffrent de coulrophobie

 

 

Be the valentine, rip the heart of mine
Give your innocence to the brightest of dreams
This is harvest time, taste the bloodred wine
Of this gilded art, it is spilled from my own heart

It’s so hard to see my face
In the mirror’s cold disgrace
I wonder what is this I have become
A childish forlorn wish
So easy to seduce
Seems like it’s just one step to fall down

Be the valentine…

I can hardly write these lines
Cause I already have signed
My name across the wall of prayers
Now I listen to my name
Sounding like a blame
I close my eyes and start to sing my song

Be the valentine…

If I’m looking back behind
To long forgotten times
There’s something that is burning on and on

Oh, oh, oh, pactum fraudis! (x4)
Sanguinans!

I live in memories, cast into melodies
They die in harmony with greed and treachery

Be the valentine…

How can I run from this hurting neverending pain…

Partager cet article
Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 00:28

Proposition de Poupinette pour Photographe du dimanche. Bon vous savez bien qu'ici on est plus félin que canin, mais je vous en ai quand même trouvé des canins.

Je vous présente, les deux chiens d'une amie (chiens de race tous les deux mais franchement je ne me souviens plus desquelles)

Promesse, un bon vieux pépère qui a du subir une intervention au niveau de l'arrière train et qui se balade en poussette  ! Quand il en a marre, il se secoue ce qui oblige sa deux pattes à le descendre le temps qu'il se dégourdisse les pattes et ensuite retour dans le véhicule de luxe !

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/promes10.jpg

Ensuite Vinka, chienne de berger, lorsque nous nous promenons en groupe, elle vérifie que tout son troupeau est bien là et elle fait la loi auprès des autres canins, hors de question qu'elle les perdent de vue ! Habituée aux concours d'agility elle répond très bien aux ordres et les premières fois lorsque vous vous apercevez qu'elle comprend parfaitement les mots à gauche ou à droite, vous ne pouvez pas vous empêchez d'être admiratif devant le talent de sa deux pattes et l'intelligence de cette belle demoiselle, elle n'a d'ailleurs pas besoin de laisse, un mot suffit pour l'arrêter et la faire revenir. C'est comme ça quand l'éducation est faite dans l'amour et non dans la contrainte !

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/vinka110.jpg

Et pour finir, ma Fleur, notre chienne rescapée de la SPA, son histoire c'est ici.

fleur

Et avec mon père, son dieu vivant.

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/papafl10.jpg

Partager cet article
Repost0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 00:13

Thème de saison, c'est le moins que l'on puisse dire, pour le challenge "Vivre la photo" de cette semaine. Donc cette photo qui date de la semaine pour remplir la condition de ce jeu. Et une autre plus terre à terre si je puis dire !

 

P1390524bis.jpg

 

Eh oui, après la statue, maintenant je vous inflige une "partouze" !

 

P6250816.JPG

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock