Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 00:17

Pour commencer l'année, voici le nouveau prénom de Jill Bill et de sa cour de récré.

Annette la conteuse de Bigorbourg est bien embêtée. C'est bientôt l'heure du conte à l'Espace Achille et la pauvre Annette est complètement aphone.
Bon d'accord, elle pourrait mimer son histoire, mais franchement elle ne voit pas trop comment faire.
Alors, espérant retrouver un filet de voix, elle se promène dans les rayonnages de la bibliothèque, tout en suçant avec énergie les pastilles de miel fournies par Ambroise l'apiculteur.  
De temps en temps, elle ouvre la bouche et tente un "il était une fois" qui ressemble plutôt à un "i éé u oi", ce qui reconnaissez-le, n'est pas franchement limpide.
La pauvre commence à se désespérer, elle va devoir annuler sa prestation, elle voit déjà défiler devant ses yeux les petites frimousses déçues de ses auditeurs et ne peut retenir un petit sanglot.
Tout-à-coup de derrière un rayonnage, une voix claire retentit.
"Puis-je vous aider ?"
Annette a un petit mouvement de recul devant le grand jeune homme brun, souriant qui surgit devant elle, la mèche en bataille.
"…" croasse Annette.
"Oh, une extinction de voix, c'est bien embêtant"
"Ui e e eu u on"
"Ah, c'est l'heure du conte et quel conte aviez-vous prévu de raconter ?"
"Ou ou e a o ai re"
"Je ne peux pas connaître ? Oh ça m'étonnerait bien, tous les contes sont bien en chaud dans ma tête"
"On e ai in en é"
"Vous l'avez inventé, certes, certes, mais ça n'empêche pas que je suis sûr de le connaître quand même"
Annette est bien perplexe devant ce gaillard qui arrive à décrypter ses borborygmes, alors allez savoir, peut-être en effet est-il en mesure de l'aider.
"On is oi a è el u ys èr u oi ant o é"
"Votre histoire est celle du mystère du croissant doré ? Pas de problème, Laissez-moi quelques instants et je la retrouve dans mes archives"
Annette est sidérée devant tant d'aplomb, comment pourrait-il connaître une histoire inventée seulement la veille ?
Son incrédulité est tellement palpable que le garçon s'en amuse.
Il disparaît quelques instants derrière le rayonnage qui l'abritait quelques instants plus tôt et revient avec d'étranges balles de couleur entre les mains.
Il se met à jongler avec. De plus en plus de balles se mettent à tourner dans les airs et avec elles il semble à Annette que des mots éclatent dans tous les sens comme des bulles de savon. Elle les sent qui la frôlent, qui la caressent, et elle reconnaît chacun d'entre eux, ce sont ceux de son histoire.
Petit à petit, mots et balles disparaissent sans laisser de traces entre les mains du jongleur.
"Et voilà, chère Madame, votre histoire est bien à l'abri dans ma mémoire. Et si nous allions rejoindre vos jeunes amis ?"
"El è ote on ?"
"Mon nom ? Je m'appelle Filémon, pour vous servir !"http://bdrepliques.voila.net/Series/FichesSeries/Philemon08.jpg
Bras dessus, bras dessous Annette et Filémon rejoignent le coin réservé à l'heure du conte et les enfants peuvent se régaler de la mystérieuse histoire du croissant doré.
Le conte terminé, les enfants embrassent Annette et lorsque celle-ci se tourne vers Filémon pour le remercier, pouf, plus personne.
Annette se dépêche de rejoindre l'endroit où Filémon lui est apparu, elle tourne le coin et tombe nez à nez avec une boîte de bandes dessinées. Sur les couvertures, le visage d'un certain Philémon lui sourit et il ressemble trait pour trait à son sauveur !

 

PS - En ce qui concerne le titre du conte d'Annette, il s'agit d'une proposition de jeux d'écriture de Rébecca qui propose à ses abonnées un coaching en écriture. C'est sympathique et très varié.



Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:14

Je pars vers l'ailleurs

Mer de nuages embrasés

Le monde disparait

 

bateau-ciel.jpg

 

Et merci à Franchouette pour ses mots

 

Seule sur le voilier

Découverte de l'inconnu

Déjà dans l'ailleurs

Contemplant le paysage

Mer et nuages confondus

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:58

J'avais bricolé cette photo ici.

Adamante m'avait fait l'amitié d'écrire ces mots.

Et maintenant c'est au tour de Pimprenelle de m'offrir les siens

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 00:32

Mon chouchou Jean Ferrat et une chanson poème à méditer



♥ UN JOUR VIENDRA...♥ JEAN FERRAT par DELYZA

 

Tout ce que l'homme fut de grand et de sublime
Sa protestation ses chants et ses héros
Au-dessus de ce corps et contre ses bourreaux
A Grenade aujourd'hui surgit devant le crime

Et cette bouche absente et Lorca qui s'est tu
Emplissant tout à coup l'univers de silence
Contre les violents tourne la violence
Dieu le fracas que fait un poète qu'on tue

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais, je voyais l'avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porté sur nos rivages

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l'a touché

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Quoi toujours ce serait la guerre, la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l'enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d'idoles
Aux cadavres jetés ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant, un jour viendra couleur d'orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d'épaule nue où les gens s'aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

 

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 12:01

Je vous souhaite une très bonne année 2012 et profitez de notre monde merveilleux

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 00:01

Ca tombe bien c'est le thème de Photographe du Dimanche !

 

Nous dirons donc "Adieu 2011"

feuille et tombe

"Bonjour 2012"

2012bis

2012

 

Bonne année à vous tous !

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 00:13

Pour le casse-tête de Sherry de cette semaine. Parce qu'on a beau dire que nos aînés avaient une belle écriture, une loupe est parfois bien utile pour décrypter leurs pattes de mouche et les transcrire sur notre papier moderne !

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/20111110.jpg

 

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/20111111.jpg

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 00:47

http://www.decitre.fr/gi/31/9782709627931FS.gifL'ami Odd Thomas - Dean Koontz

Résumé Decitre : Odd Thomas, dans sa petite ville de Pico Mundo, vit à la lisière de deux mondes, où chaque jour exige son lot d'exploits héroïques et de drames. Odd n'a jamais demandé à pouvoir communiquer avec les morts. Cela lui est tombé dessus. Mais sa qualité d'ambassadeur bienveillant entre le monde des vivants et l'au-delà lui impose de faire le bien. c'est ainsi qu'Odd considère sa charge, et c'est la raison pour laquelle il gagne la confiance des habitants de part et d'autre de la frontière entre la vie et la mort. Un ami d'enfance d'Odd a été kidnappé. Tout le monde craint le pire. Mais Odd, alors qu'il emploie ses dons à retrouver son ami disparu, va faire une découverte bien plus sinistre qu'un cadavre. Il va être confronté à un ennemi redoutable qui va l'entraîner dans la spirale infernale de la terreur.

Mon avis : Quand le fantôme du Docteur Jessup vient lui rendre visite Odd se doute bien qu'il est reparti pour de nouvelles aventures. Son magnétisme psychique lui permet de retrouver et de suivre la trace de son ami Danny aux os de verre. On peut dire qu'Odd est un sacré ami, il ne recule devant rien pour aller à la rescousse de son ami, même se confronter à une sacrée frappadingue qui mélange allègrement mythes, légendes et religions pour arriver à ses fins : voir des fantômes et elle attend ce "petit service" d'Odd en échange de la vie de Danny. Odd va encore devoir faire face à la violence et ruser pour sauver sa peau quitte à oublier certains de ses principes. Bien heureusement quelques fantômes traînant dans le casino dévasté où se situe l'action vont lui être d'une aide précieuse. Plus ramassé dans le temps que le livre précédent "L'étrange Odd Thomas" celui-ci est plein d'action mais je l'ai un peu moins aimé, ça reste quand même un roman bien agréable à lire. Il faut dire que je suis une fan de Dan Koontz depuis bien longtemps.

 

Et ici quelques phrases extraites du livre qui m'ont "parlées"

Le coeur est un artiste qui déguise ce qui le dérange et l'effraie ; il appose sur la toile une image moins sinistre, moins douloureuse que l'original.

La solitude se présente sous deux formes. Quand elle est désirée, c'est une porte que l'on ferme sur le monde. Mais quand c'est le monde qui nous rejette, la solitude, alors, devient une porte ouverte, inutilisée.

L'oeuvre était trop lisse, trop parfaite ; il manquait cette aura ineffable qui enflamme le coeur. En sculpture, c'est cette qualité qui différencie l'art de l'artisanat.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 00:33

Voyage immobile

Imagination, délire

Rêves au creux des pages

 

livre lumineux

 

Et merci à Franchouette pour ses mots

Recherche plume d'oie

Encrier et parchemin

Envie d'évasion...

 

livre lumineux 2

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 00:01

Dernier prénom de l’année pour la cour de récré de JB

Peut-être vous demandez-vous ce que peut bien cacher la boule de brouillard perchée en haut d’Odon le sapin de Noël de Bigorbourg ? Ca tombe bien je me posais aussi la question !

Après une petite enquête, les Bigorbourgeois ont accepté de m’expliquer ce qui se passait le dernier jour de l’année tout là-haut dans le sapin.

Au premier coup de minuit le brouillard cesse de tourner.

Au deuxième, les éclairs passent par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Au troisième, une musique délicate se fait entendre.

Au quatrième, le brouillard s’épanouit comme une fleur et ouvre sa corolle.

Au cinquième, une petite silhouette se dessine, encore transparente.

Au sixième, elle se redresse et commence à prendre consistance.

Au septième, une gracieuse demoiselle vêtue de soieries irisées se redresse.

Au huitième, elle commence à danser pour l’émerveillement des spectateurs.

Au neuvième, elle s’envole et zigzague au travers de Bigorbourg et de la forêt à une telle vitesse qu’elle laissehttp://www.grand-donjon.com/images/DS_NT134_v2g.jpg derrière un long voile de couleurs scintillantes.

Au dixième, les couleurs retombent en pluie sur la ville, les bois et leurs habitants.

Au onzième, chacun, humain, animal ou petit peuple, entend une douce voix murmurer à son oreille mille et un souhaits.

Au douzième, juste avant de partir rejoindre le monde des fées, Angèle la messagère et moi-même vous souhaitons une excellente année, joie et bonheur à tous !

 

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock