Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 19:25

Non ce n'est pas la chanson, c'est encore une photo "princière" d'Emma. Vous voulez que je vous dise ? Je suis verte de jalousie chaque fois que je découvre les merveilles qu'elle nous concocte avec son appareil photo, son imagination et son oeil perçant !

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 00:51

http://www.decitre.fr/gi/89/9782259208789FS.gifLe Général Enfer – Alec Covin

Résumé Decitre : Quatre ans ont passé depuis les terribles événements survenus à Tusitala où une confrérie secrète aux pouvoirs diaboliques rescapée de la Guerre de Sécession a fait régner la terreur dans la petite ville de Louisiane (Les Loups de Fenryder) ; deux ans ont passé depuis la tuerie que les Loups de Fenryder ont déclenché à la fondation Walter Skoll, en plein coeur de New York (Etats Primitifs). Rassemblant les personnages rescapés des deux ouvrages précédents, le petit groupe de fugitifs où se retrouvent la journaliste Sarah Widar et le détective privé Tim Modin, se reconstitue autour de Laureen et de son fils, Scotty, dont le père a été atrocement assassiné par les hommes de Fenrynder. Traqués par les Loups, ils doivent mettre un terme à la société secrète de Fenryder avant qu'elle ne prenne le pouvoir et n'instaure le règne de la Grande Nuit.

Mon avis : Il ne faut pas oublier Forrest l'artiste emprisonné à tort à Rikers Island et le vieil Arthur Kingston, ainsi que 10-13 le truand eurasien. Cette "troupe" improbable et terriblement restreinte va se voir augmentée d'un membre pour le moins problématique, rien moins qu'un loup dissident Joe Koil transformé à l'âge de 19 ans et qui semble bien décidé à faire amende honorable en aidant nos amis à se débarrasser du Général Fenryder et de sa horde de loups. En face d'eux un Grand Loup mène la chasse, résolu à tous les retrouver et à les éliminer avant qu'ils ne puissent prévenir le FBI de la menace d'assassinat qui pèse sur (rien moins que) Barak Obama et le vice-président Biden. Arriveront-ils à prévenir à temps le numéro deux du FBI que des taupes à la solde des loups l'orientent sur les mauvaises pistes et les faux coupables ? Autant le dire, la première fin est assez apocalyptique, quant au dénouement final, il est pour le moins imprévisible. Pas le temps de souffler avec Alec Covin, il y a du King qui se cache chez lui parce qu'il faut reconnaître que comme Stephen il n'est pas tendre avec ses héros. Une trilogie qui mélange complots politiques, violence, bravoure et surnaturel avec bonheur (enfin façon de parler bien sûr). Vous pouvez donc vous attaquer dans l'ordre aux romans suivants "Les loups de Fenryder" et "Etats primitifs", si vous n'avez pas de résumés de ces deux livres sur mon blog c'est simplement parce qu'ils ont été écrits avant que je ne l'ouvre (le blog, pas le livre), ils sont tout aussi palpitants, mais accrochez-vous ils flirtent de près avec l'horreur.

http://www.decitre.fr/gi/29/9782842284329FS.gifLe jeu de l'Ombre – Sire Cedric

Résumé Decitre : Mais que pouvait bien chercher Malko Swann Une overdose d'adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ? Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu'à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ? Atteint d'un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d'entendre la musique. Mais il ne s'agit que du début de sa déchéance. Dans l'ombre, quelqu'un l'observe... quelqu'un qui veut jouer avec lui. Un jeu a goût de sang... Il s'engage alors dans un combat désespéré. L'art singulier du suspense de Sire Cédric, sa fascination du vertige et son plaisir manifeste à manipuler le lecteur donnent à ce roman une saveur particulière : l'envie de sympathiser, le temps d'un livre, avec ceux qui sont tombés dans l'obscurité du mal.

Mon avis : On retrouve le commandant Vauvert qui se lance sur les traces d'un tueur en série qui se cache dans l'ombre de Malko et brouille très efficacement les pistes jusqu'à impliquer celui-ci dans ses meurtres. Malko perd rapidement pied ne sachant plus distinguer le réel, de l'imaginaire. Qui les menace lui et ses proches, un ennemi inconnu ou l'homme politique corrompu Charles Belleville dont la femme est sa maîtresse. Et d'ailleurs ce tueur est-il un être vivant ou une créature maléfique. Vauvert saura-t-il laisser son intuition prendre le pas sur son cartésianisme et arrivera-t-il à temps à comprendre qu'une taupe dans son service ne fait rien pour lui faciliter la tâche ? Le génial Malko va devoir prendre conscience que son égoïsme a causé de nombreux torts autour de lui, sera-t-il capable de se repentir avant qu'il ne soit trop tard et que le diable ne vienne lui dérober son âme. Encore une fois, Sire Cédric mélange une intrigue policière avec un véritable dérapage dans le surnaturel et il est toujours aussi "poétique" dans l'horreur.

 


Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 19:22

Encore une preuve flagrante de la domestication de l'humain par le chat

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 00:13

Mademoiselle Thalis a, très aimablement, accepté de me prêter son image pour jouer avec le Tizoiseau d'Annick. Ne vous en faites pas aucun animal n'a été blessé lors du tournage !

 

thalis oiseau

 

thalis oiseau2

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 00:34

Ptizoiseau d'Annick a eu trop chaud ces derniers temps, un bon bain moussant lui faisant envie, je me suis fait un plaisir d'accéder à sa demande !

 

bain-de-bulle.jpg

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 19:33

Encore une trouvaille d'Emma, son imagination n'est jamais mise en défaut !

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 00:14

Pour la dernière copie avant les vacances, Jill Bill nous propose un prénom qui sent bon le sud.

 

CRAC BADABOUM ZIP. Quel charivari au-dessus de Bigorbourg. Un orage XXL se déchaîne au-dessus l'église.

Igor n'en mène pas large et se prend une douche comme il en a rarement subi. Dans le clocher, Landry le petit vent n'est pas plus rassuré et se blotti contre ses mères adoptives Gudule, Guduline et Gudulette.

Et tout à coup, au plus fort de la tempête, un rai éblouissant de lumière traverse le ciel et vient s'écraser sur le mur près de Landry.

"Aïe, peuchère, ça fait mal" (là je demande à mes aimables lecteurs de lire avé l'assent)

Interloqués par cette arrivée tapageuse, Landry et les cloches se regardent (nous supposerons que le vent et les cloches ont des yeux ou tout appendice pouvant en tenir lieu).

Le noir d'encre de la nuit s'illumine d'un éclat doré.

Ce qui vient de percuter avec autant de violence le mur a une drôle de forme fois allongée et en zig zag et ça clignote.

D'une petite voix sifflante, Landry interroge "T'es quoi ?"

"Je suis quoi ? Eh Bonne Mère, tu vois bien ce que je suis, un éclair !"

C'est vrai que Landry se souvient avoir déjà croisé ces bolides, mais c'est la première fois qu'il en voit un d'aussi près. Il faut dire qu'ils sont très impressionnants, mais celui-ci paraît plutôt chétif.

"Oui je vois bien, mais tu fais quoi ici ?"

"Bé, je me suis embroncher dans ce fichu mur"

"Tu t'es quoi ? Comment tu t'appelles"

"Macarelle, t'es fada ou quoi ? Je me suis escagasser vé. Moi c'est Marius"

Gudule, qui a vu du pays en allant chercher les œufs de Pâques traduit pour son fils adoptif.

"Ce petit drôle s'est fait mal, bref il est dans la panade, dans le pastis et patin couffin."

Le petit éclair est tout content, voilà quelqu'un qui le comprend.

Il reprend.

"Je suis tout cabossé et c'est pas une galéjade, fan de chichourle. Je peux rester avec vous le temps de me remettre ?"

Sa demande est bien sûr acceptée avec le plus grand plaisir et la conversation s'engage entre tout ce petit monde, Gudule jouant les traductrices.

Mais le temps passe et fatigués les petits jeunes s'endorment sous le regard amusé des vieilles cloches (ce n'est pas péjoratif puisqu'il s'agit vraiment de cloches et qu'elles sont âgées).

Le lendemain matin, Marius s'est un peu remis de ses mésaventures, il brille d'un beau doré et il s'est redressé, son zig zag fait un beau Z (oui comme Zorro si vous voulez !).

Marius fait donc savoir à ses hôtes que c'est la cagade parce que maintenant, il ne sait pas trop comment retrouver sa famille orageuse. Il fait peine le pauvret.

"Tu n'as qu'à rester avec nous, c'est sympa Bigorbourg"

"Mais je vais pas rester à bader moi, j'aime bien bouger"

Ah zut, il faut trouver une solution, Landry aimerait bien que Marius reste et devienne son copain, ses mères adoptives sont sympas, mais un camarade de son âge serait le bienvenu.

Ils sont en train de réfléchir pour trouver comment occuper Marius, lorsque des voix fâchées s'élèvent sur le parvis de l'église.

C'est Monsieur le Maire (non, je ne vous l'ai pas encore présenté) qui essaye d'expliquer que le monde ne s'arrête pas à Bigorbourg et qu'il existe des choses qui s'appellent budget, dépenses, recettes, impôts et que non, définitivement non, cette année, il ne va pas être possible de tirer un feu d'artifice pour le 14 juillet. Bref, on frôle la mutinerie !

Et là, bien sûr, un déclic se fait dans l'esprit des deux nouveaux amis. Une idée germe et étincelle.

Priée de venir à la rescousse (la télépathie est très en vogue à Bigorbourg), Madame Thècle notre sorcière, calme Monsieur le Maire et ses administrés et leur promet, baste, une belle surprise pour le 14 juillet.

Et le jour venu, enfin le soir, tout Bigorbourg vient s'installer sur le "pas de tir".

Le petit peuple et Madame Thècle ont préparé des bacs remplis de teintes somptueuses.

Marius a un peu le trac mais encouragé par ses amis, il s'élance, plonge dans les peintures et s'élève dans le ciel semant derrière lui de merveilleuses couleurs, s'amusant à enchaîner les figures acrobatiques tandis qu'au sol retentissent les "Oh la belle bleue, la belle rouge, la belle jaune" traditionnels des bigorbourgeois conquis.

Et il faut reconnaître que la prestation de Marius, miladiou, est mille fois supérieure à celles des artificiershttp://preview.canstockphoto.com/canstock3706498.png humains.

Voilà comment notre éclair méridional a trouvé sa place dans notre petit bourg (enfin plus si petit que ça), à noter aussi qu'il est également très demandé lorsqu'il y a des coupures de courant ! Quant à Landry il est ravi d'avoir un ami pour jouer.

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 00:19

Une nouvelle aventure de l'oiseau d'Annick. Il a eut envie de me faire plaisir et de tester l'effet photo proposé par Emma. Très aimablement il a donc posé sur un CD reflétant le beau ciel de samedi. Les reflets sur le CD sont naturels, pas d'ajout venant d'un logiciel de traitement de l'image.

 

oiseaucd.jpg

Partager cet article
Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 19:30

Allez donc vite voir le diaporama de Jacqueline

Partager cet article
Repost0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 00:04

Pour commencer la semaine avec douceur


A wonderful world par cherryjames

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock