Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 00:35

Voilà chanson entière du générique de la série "Lie to me" ainsi que les paroles.

 

I've stayed in one place for too long
Gotta get on the run again
I saw the one thing that I want
Hell bent, get outta bed
I'm throwing rocks at your window
You're tying the bed sheets together
They say that we're dreaming too big
I say this town's too small

Dream
Send me a sign
Turn back the clock
Give me some time
I need to break out
And make a new name
Let's open our eyes
To the brand new day
It's a brand new day

I've taken hits like a brother
But I'm getting back up again
And from the moment I saw her
I was hell bent with heaven sent
I'm throwing rocks at your window
We're leaving this place together
They say that we're flying too high
Well get used to looking up

Dream
Send me a sign
Turn back the clock
Give me some time
I need to break out
And make a new name
Let's open our eyes
To the brand new day
It's a brand new day

It's a brand new day
I know it's a brand new day
Come on to the brand new day
I know it's a brand new day

Dream
Send me a sign
Turn back the clock
Give me some time
I need to break out
And make a new name
Let's open our eyes
To the brand new day
It's a brand new day

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 19:30

C'est la fête des Mères aussi pour nos amis les animaux

On demande à ce qu'ils nous fassent une petite place ?

Mère un jour, mère toujours

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 00:59

Aujourd'hui Fêtes des Mères, j'ai donc fait une descente dans mes albums photos.

Ma mère (à genoux en robe blanche à droite) et ma grand-mère (au milieu en haut) faisant les folles (ça doit se passer début 1950).


maman mémé 1


Mon père et ma grand-mère (vu l'aspect grand ado tous en bras et en jambes de mon père, je tablerai pour une photo prise en plein milieu de la seconde guerre)


Papa touquet

Ma mère et moi dans mon bain (cette baignoire au cours des années est devenue une fidèle amie de jeu pour moi, je m'amusais à faire "comme si" c'était un canoé). Moins d'un an pour moi je pense (et on ne rigole pas devant ma binette)

 

bain

Ma mère en moi en vacances (je devais avoir 3 ou 4 ans).

 

foret


Et ma photo fétiche, 4 générations de la lignée maternelle (j'ai 9 ans, ma mère 33, ma grand-mère 60 et mon arrière-grand-mère dans les 85 ans)


http://i14.servimg.com/u/f14/09/02/08/06/1966_410.jpg

 

Bonne fête à toutes les mamans !

Partager cet article
Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 19:30

Un petit tour chez Martine64 pour en profiter

Partager cet article
Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 00:53

Encore deux petits mots piqués chez Quichottine : Crosmitche des murailles ou trinity lézardi
 

Comme son nom l'indique, le Cromstiche des murailles vit à l'intérieur des murailles des châteaux-forts. Le professeur émérite de biologie, le Docteur Houlala, qui a découvert cette intéressante bestiole s'est aperçu que le cromstiche ne supportait que les murailles du XIIème siècle. Le pauvre animal dépérit sur toute autre pierre.

Le cromstiche est un minuscule insecte qui se glisse entre les moellons qu'il fore grâce à une paire de mandibules particulièrement acérées (le professeur Houlala lui doit d'ailleurs son surnom pour les cris qu'il poussa après avoir été pincé). Donc, le cromstiche creuse des galeries dans la pierre, créant pour sa famille un domicile parfaitement agencé proposant nid pour la couvée, dépendances pour la nourriture (le cromstiche est particulièrement friand de graviers et de sable), d'un coin repas, d'une chambre principale.

En dehors de ses mandibules surdimensionnées le cromstiche possède 6 pattes munies de ventouses pourhttp://4c.img.v4.skyrock.net/4ce/irelandrok/pics/1041086284_small.jpg l'escalade et d'yeux pédonculés lui permettant une vue panoramique, ce qui lui est particulièrement utile pour repérer et fuir son ennemi de toujours, le trinity lézardi qui comme son nom l'indique est tricéphale et possède donc 3 langues collantes pouvant faire des ravages chez les cromstiches.

Il est donc demandé aux heureux possesseurs de château du XIIème siècle de protéger ce charmant animal qui le récompensera par ses chansons mélodieuses à l'époque de l'accouplement "cromsss tititche, cromssss tititiche"

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 00:39

Lors d'une de nos séances en atelier d'écriture, Robin, l'un des participants à notre petit groupe nous a proposé comme jeu de proposer des endroits où l'on aimerait dormir et d'autres non. Voilà ma participation. Si vous avez envie de reprendre ce thème n'hésitez pas.

J'aimerais dormir dans un hamac sous les cocotiers.

Ah non, les noix de coco c'est dangereux.

J'aimerais dormir à la belle étoile.

Ah non, s'il se met à pleuvoir.

J'aimerais dormir sur la plage.

Ah non, je n'aimerais pas dormir sur le sable, ça se glisse partout.

J'aimerais dormir dans une meule de foin.

Ah non, ça gratte et en plus ça n'existe plus.

J'aimerai dormir sur un nuage.

Ah non, pour passer au travers.

J'aimerais dormir sur un matelas d'eau.

Ah non, le clapotis m'empêcherait de dormir.

J'aimerais dormir dans les positions abandonnées des chats.

Ah non, pour me réveiller avec un lumbago.

J'aimerais dormir en haut d'un arbre.http://storage.canalblog.com/19/02/510811/31220795.jpg

Ah non, j'ai le vertige.

Mais, à la fin, où aimerais-tu dormir ?

J'aimerais dormir dans le vieux lit tout mou de mon enfance, dans le creux douillet creusé au fil des années.

Ah oui, c'est une bonne idée !

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 20:00

Même les chats participent au défi de Lajémy

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 00:27

Lajemy réclame un peu de fraîcheur pour son casse-tête, j'exauce donc son voeu !

 

Eclaboussement

Naissant d'un jaillissemnt

Un tendre arc en ciel

 

eauhdr

 

Feuilles frileuses

Au creux d'une fourrure de gel

Resplendissent au jour

 

PA170015

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 00:10

Pour la récré de Jill Bill nous avons aujourd'hui un prénom très classieux.

Augusta, n'est ce pas un prénom plein  de dignité ? Il lui faut donc une personnalité hors du commun.

La très charmante Augusta est à la fois baby-sitter et institutrice. C'est une personne à la stature imposante, pas loin de 2 mètres pour 100 kilos mais qui pourtant reste fine et élégante. De fort beaux yeux marron d'une agréable rondeur surmontent un nez imposant. Un plumage infiniment duveteux la recouvre.

Augusta vous paraîtrait-elle un tantinet bizarre ? Que nenni, elle est tout à fait dans la norme des autruches.

Une autruche à Bigorbourg ? D'où peut-elle bien venir ?

Cela personne ne le sait vraiment, Augusta n'a pas accepté de l'expliquer, mais manifestement elle avait passé un fort mauvais moment avant d'arriver toute déplumée dans la petite ferme de Pernelle qui l'a très généreusement accueillie, même si les diverses volailles de la ferme l'ont regardée d'un œil suspicieux, il faut dire qu'une poule de cette taille, elles n'avaient jamais vu ça !

Au début, Augusta était fort méfiante, mais bien heureusement les bons soins et la gentillesse de Pernelle l'ont rapidement remise sur pattes et conquise.

Inutile de dire que son arrivée a fait grand bruit à Bigorbourg et que les habitants sont tous venus l'admirer ce qui a accéléré sa guérison.

Voyant qu'elle était arrivée dans un endroit sympathique, confortée en cela par les expériences que les autres animaux du coin n'ont pas manqué de lui relater, elle a décidé de se rendre utile et de donner un petit coup de patte à sa bienfaitrice, d'autant qu'il s'avère qu'Augusta a une tête bien faite et remplie d'histoires.

La petite ferme, la forêt environnante et le bourg lui-même comptent de nombreux animaux et ceux-ci ont des petits et parfois leurs parents, comme les parents humains, ont bien besoin de se retrouver seule à seul pour souffler un peu ou se programmer une petite sortie romantique. Et puis, il est hors de question que les enfants restent sans instruction.

C'est donc là qu'Augusta intervient.

Le poulailler étant un peu petit pour accueillir une aussi monumentale personne, Pernelle lui a aménagé un enclos spécial pourvu d'une maisonnette très cosy. Augusta y reçoit donc la remuante marmaille de ses concitoyens animaux.

Elle s'occupe avec beaucoup de tendresse des petits qui trouvent un refuge bien agréable sous ses ailes. Quant aux plus grands ils s'installent autour d'elle et écoutent avec attention son enseignement, pas de doute elle en a vu des choses Augusta avant d'arriver à Bigorbourg.

Pour tout dire les habitants humains, lorsqu'ils voient émerger les museaux d'un renardeau d'un chaton ou d'un souriceau de sous les plumes d'Augusta, les envient un peu et aimeraient bien aussi profiter de la chaleur de cette grande bringue.

Mais ne croyez pas qu'Augusta ne sache pas se faire respecter, lorsqu'il y a du chahut dans sa petite classe, elle n'hésite pas à faire les gros yeux (ce qui lui est fort facile, il faut le dire) ou à donner un léger coup de bec à l'indiscipliné, non mais, il ne faut quand même pas exagérer, bonne mais pas poire !http://gnosepower.net/images/autruche_big.jpg

Lorsqu'Augusta a terminé sa journée de classe et de baby-sitting, il n'est pas rare de la voir déambuler en ville avec Fleur la biche ou Vencelas l'âne qui sont devenus ses meilleurs amis.

Il se murmure même qu'il lui arrive de rejoindre Potame, l'hydropotame avec lequel elle prend plaisir à esquisser un pas de danse, à croire que ces deux là se connaissent déjà bien.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:45

Le week-end ayant été bien occupé je n'ai pas eu le temps de m'amuser avec mes photos alors aujourd'hui je vous mets un peu de lecture.

http://www.decitre.fr/gi/15/9782846664615FS.gifMaudit karma – David Safier

Résumé Decitre : Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long. Kim devra surmonter bien des obstacles... et, au passage, revoir la plupart de ses conceptions sur l'existence ! Tour à tour incisif, léger et émouvant, Maudit Karma est un roman jubilatoire. 

Mon avis : Il faut reconnaître que l’on passe un excellent moment avec la pauvre Kim qui essaye par tous les moyens de reconquérir un bon karma pour pouvoir enfin se rendre compte à quel point elle aime les siens, ce qu’elle avait un peu oublié avec la célébrité. Elle se retrouve pourvue d’un sacré mentor en la personne de Bouddha lui-même et secondée dans la quête par Casanova (mais oui le séducteur lui-même) qui ajoute au récit de très amusantes notes de bas de page. Les multiples péripéties que Kim connaît en tant que fourmi, cochon d’inde, chien et autres lui permettent d’apprendre que se dévouer aux autres n’est pas toujours négatif. En plus, la façon qu’à l’auteur d’arriver à la réincarner sans passer par la case naissance est plutôt bien trouvée. Un livre très amusant et qui quelque part fait aussi réfléchir.

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/10/9782258085510FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueSors de ce corps William ! David Safier

Résumé Decitre : Deux dans un corps, c'est un de trop. Afin de réparer ses erreurs et reconquérir l'homme de sa vie, Rosa décide d'avoir recours aux services de Prospero, un magicien soi-disant capable de faire voyager les gens dans le passé. Et voilà comment la jeune femme se réveille dans la peau du génial William Shakespeare ! Lequel, oh dear, n'apprécie pas vraiment cette cohabitation forcée... Loufoque, rythmée et profondément humaine, la nouvelle comédie de David Safier offre un grand moment de divertissement.

Mon avis : David Safier avec "Mauvais Karma" nous avait déjà entraînés dans une délirante histoire de réincarnation. C'est ici un peu la même chose à la différence que Rosa se balade entre son corps et celui de Shakespeare. Le problème étant que se retrouver dans le corps d'un homme n'est pas de tout repos, surtout que l'ami William a le don de s'attirer des ennuis divers et multiples. De même, un Shakespeare qui se retrouve en femme à notre époque est un peu déphasé ! David Safier a choisi de situer l'action de son roman à une période de la vie de Shakespeare qui reste assez mystérieuse ce qui lui permet de délirer avec beaucoup de conviction, ne vous attendez pas à un livre historique la plupart des évènements décrits n'ont pas eu lieu (j'ai vérifié sur internet). Pour retrouver chacun leur corps il va falloir que Rosa et William trouvent leur âme sœur, pas simple. Une lecture détente sans prétention et très amusante.

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock