Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 18:34

Pour les Plumes d'Asphodèle c'est par ici : http://moncarnetamalices.eklablog.com/renaissance-a107808064

Partager cet article
Repost0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 18:20
Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 18:40
Partager cet article
Repost0
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 18:42

Un petit texte ici, pas envie de me prendre la tête pour le moment

Partager cet article
Repost0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 00:01

Hier c'était Atelier d'écriture. Nous avons choisi un objet et il a fallu inventer une histoire à partir de cette consigne : "Cet objet qui appartenait à un(e) inconnu(e) était celui auquel il (elle) tenait le plus au monde. Expliquez pour quelles raisons ?"

 

Voilà l'objet. Il s'agit d'un porte-bonheur chinois qui représente la partie basse d'un instrument de musique à cordes appelé Pipa

http://i77.servimg.com/u/f77/09/02/08/06/img_2910.jpg

Et voilà mon texte. Il y a quelques incohérences, mais le temps d'écriture était limité.

J'avais trouvé ce drôle de petit gris-gris dans le grenier. Il était soigneusement rangé dans une belle boite en bois de santal. D'où pouvait-il bien venir et à qui avait-il appartenu ? Je le descendis et le montrai à ma grand-mère.

"Dis grand-mère, d'où vient-il ce drôle de bidule ?" lui demandais-je en lui tendant le petit objet.

"Drôle de bidule, drôle de bidule, voilà bien les façons de parler impertinentes des jeunes !" rouspéta-t-elle avec un sourire.

"Grand pardon digne aïeule" rétorquais-je "pouvez-vous me dire quels cheminements ont amené cet objet plein d'intérêt entre nos murs ?"

Ma grand-mère se mit à rire "Je n'en sais fichtrement rien ma chérie."

Et flûte, je restai avec ma curiosité éveillée et commençait à rêvasser à l'histoire du bidule.

Lorsque je montai me coucher, je le posai sur la table de nuit et je m'endormis.

Un bruit me réveilla. J'ouvris les yeux et sursautai. Devant moi se tenait une belle jeune femme aux cheveux de jais et à la peau d'ivoire ancien. Son regard de nuit voleta jusqu'au mien.

"Tu voulais savoir ce qu'était cet objet. J'y tiens beaucoup sais-tu."

La première peur envolée, la curiosité refit vite surface.

"Pourquoi y tenez-vous ?"

"Tiens-tu vraiment à le savoir ?"

"Bien sûr."

"J'ai aimé un homme plus que tout. Je croyais qu'il m'aimait aussi. Un jour, il partit, emmenant mon coeur avec lui mais oubliant un certain objet derrière lui."

"C'est bien triste et je suppose qu'il s'agit de ce porte-bonheur."

"En effet."

"Il est donc revenu le chercher et a réalisé qu'il vous aimait. C'est pour cela que vous y tenez."

La jeune femme éclata d'un rire glaçant.

"Non, dans ce porte-bonheur j'ai emprisonné son âme. Il restera avec moi à jamais. Comprends-tu pourquoi j'y tiens tant ?"

Elle disparut. Sans plus réfléchir, je pris l'objet et me dépêchai de le cacher à nouveau dans le grenier. Peut-être aurais-je mieux fait de le détruire. Certaines nuits il me semble entendre des gémissements.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 00:53

Mercredi soir c'était Atelier d'écriture avec un petit échauffement avec des mots imposés : anniversaire - glacial - froid - saint nicolas - bleu canard - étouffant - chiffre - foire

"Très bon anniversaire" lança le Père Noël d'un ton glacial. Il faut bien reconnaître que ce voeu prononcé d'un tel ton jeta un froid dans l'assemblée.

Saint-Nicolas vira au bleu canard étouffé par l'indignation.

Ce fichu blanc bec qui avait, quoi 100, 150 ans se permettait d'être jaloux de lui ! Il oubliait un peu vite que ça faisait un moment qu'il s'occupait des enfants lui, dans les quoi, 1000 ans ? Enfin un chiffre comme ça. Alors l'autre zigoto pouvait bien lui battre froid, il s'en moquait complètement, il n'était pas obligé de venir faire la foire avec lui et ses copains les autres saints, non mais oh, qu'il aille donc boire du coca et qu'il les laisse s'enfiler quelques bonnes pintes de bière en toute tranquillité !

http://s32.dawandastatic.com/Product/14667/14667153/big/1291147668-421.jpg

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 00:02

Composer un poème ou un texte avec au choix, les propositions suivantes :

J'aime / je n'aime pas

ou

Oui à / non à

ou

Hier / aujourd'hui / demain

 

Comme je devais être en forme ce soir là, j'ai tout utilisé.

J'aime le rouge, mais je n'aime pas les tomates.

Je sais c'est bizarre de ne pas aimer les tomates.

Ceci dit je dis oui à la tomate cuite, à la sauce tomate, mais non aux tomates crues, pouah, beurk.

Hier c'était déjà comme ça, pour tout vous avouer une tante avait essayé de me forcer à en manger lorsque j'étais enfant, dommage pour son tapis haute laine ! Il a eu du mal à s'en remettre et elle aussi.

Aujourd'hui, parfois je me force à en avaler pour ne pas décevoir mes hôtes, mais je le fais en apnée et en faisant passer le tout à grand renfort d'eau ou de vin c'est selon et de pain.http://www.drole.ch/files/rouge_tomate.jpg

Et demain me direz-vous, demain je serai avec délectation une vieille dame indigne et je refuserai tout net d'ouvrir la bouche pour avaler un de ces fruits et s'il le faut j'enlèverai même mon dentier.

Mais je peux aussi dire oui aux épinards et non aux tripes à la mode de Caen ou d'ailleurs.

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 00:48

Le thème proposé "C'est le mois de mars, on vous propose : on pourrait presque manger dehors, la table est installée à l'intérieur, le couvert est mis ... que faites-vous ?"

 

Allez, regarde comme il fait beau !

M'en fiche !

Fais pas ta mauvaise tête !

Il fait froid !

Mais non regarde, le thermomètre indique 20

Il ne marche pas ce thermomètre, je suis sûre qu'il avance !

Un thermomètre qui avance, non mais ça va pas la tête ! Flûte ce n'est quand même pas difficile de déplacer quelques assiettes.

Ouais, les assiettes et les verres et les fourchettes et les couteaux et les servie...

Oui, oui, ça va on a compris l'idée. En fait tu n'as pas l'intention de faire quoi que ce soit

Voilà vous avez tout pigé, j'ai passé assez de temps comme ça à la préparer cette table de fête !

On serait drôlement mieux dehors !

Arrêtez de me prendre la tête parce que sinon, vous allez voir, je vais faire un baluchon avec la nappe et zou tout en vrac et balancé dehors.

Non mais c'est pas possible d'être de mauvaise humeur comme ça !

Désolée, mais je n'aime pas les changements de dernière minute et d'ailleurs,

D'ailleurs rien du tout

Mais si d'ailleurs

On s'en fiche

Mais vous allez m'écouter à la fin, d'ailleurs

D'ailleurs, on va la déplacer nous mêmes cette table comme ça tu ne pourras pas dire que nous sommes des fainéants

OK, OK, n'empêche que

N'empêche que rien !

Remue-ménage, les enfants attrapent vaisselle, nappe, décoration de table et commencent à redresser la table dehors sous le regard goguenard de leur mère campée sur ses jambes et ses positions

N'empêche !

Quoi encore, pourquoi t'es pas contente, t'as rien eu à faire, alors arrête avec ton n'empêche, ça veut dire quoi ça n'empêche !

Ca veut dire ça n'empêche

La mère pointe du doigt les nuages qui arrivent tandis que d'énormes gouttes commencent à s'écraser sur la belle porcelaine et l'argenterie.http://www.salonsdevede.com/img/presentation/presentation1.jpg

Ca veut dire ça n'empêche ! Ca veut dire que j'ai regardé la météo et qu'un énorme orage nous arrive dessus. Bon, je vous laisse tout rentrer et sécher. Et pas de rouspétance, la prochaine fois vous écouterez votre mère !

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 00:14

Un grand classique des ateliers d'écriture ça. J'en ai profité pour "tailler un costard" à ces fichus contes que je déteste, que je hais, que j'exècre, j'ai nommé "La petit fille aux allumettes" et "le vilain petit canard" !

Noël était là. La fillette affamée et transie errait dans les rues cherchant à vendre des allumettes. Bien sûr personne n'était intéressé. Et les gens passaient indifférents à sa souffrance. 

Elle croisa un drôle de canard gris tout effrangé qui, comme elle, était persécuté par tous.

Qu'à cela ne tienne, prolétaires de toutes races unissons-nous !

A la lueur d'une allumette que la fillette frotta, le canard se faufila dans une maison. Bientôt il en ressortit tenant dans son bec une belle assiette avec du gâteau qu'ils se partagèrent.

Plus loin, crac, une autre allumette permit aux deux complices de se faufiler dans une autre demeure cossue et de s'emparer d'un manteau douillet pour elle et d'une écharpe pour lui.

Encore quelques pas et une autre allumette et hop, un cadeau pour chacun d'eux.

Enfin, ils arrivèrent devant la maison du plus gros notable du bourg, celui-là même qui prenait plaisir à martyriser la fillette et à voler dans les plumes du pauvre canard.

Ils se regardèrent, l'enfant craqua une dernière allumette, la glissa allumée dans la boîte et jeta le tout sur le magnifique sapin qui ornait le grand hall.http://raphaelpezet.free.fr/Granraf/BoiteAllumettesImage1.jpg

Celui-ci s'enflamme, mettant le feu à l'ensemble de la bâtisse.

La fillette et le canard regardèrent avec plaisir ce feu de joie qui leur réchauffait le corps et le coeur.  

Il faut bien que ce soit Noël pour tous.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 00:46

Surprenant non l'un des thèmes de notre Atelier d'écriture de mercredi soir. Voilà donc mon histoire.

Ah chère madame, elle en a des choses à dire votre main !

Ah oui ? Et que dit-elle ?

Vous ne l'entendez pas ?

Non, je suis désolée !

Vous ne devez pas avoir l'oreille assez fine.

Ce doit être cela, alors que dit-elle ma main ?

Si vous mettez une petite pièce dedans, je pense que je devrais arriver à la convaincre de vous parler.

Vous croyez ? Bien voilà je mets une petite pièce dedans.

Elle est bien petite cette pièce, votre main n'a pas l'air prête à en dire beaucoup.

Ah, c'est embêtant, j'aimerais bien savoir ce qu'elle a à dire. Bon et avec cette pièce ci, est-elle plus bavarde ?

En effet, son murmure commence à être un peu plus audible, mais vraiment je dois tendre l'oreille, c'est fatigant.

Oh, je ne voudrais pas perturber votre ouïe !

C'est très aimable à vous, je pense qu'avec un petit effort supplémentaire, elle va parler haut et fort.

Bien sûr, c'est évident, suis-je sotte ! Voilà je viens de trouver ce billet dans ma poche, pensez-vous que cela sera suffisant ?

C'est parfait, voyez je le roule en cornet et je l'applique sur votre main. Ca y est j'entends très bien ce que votre main a à vous dire !

Merveilleux ! Ne me faites pas plus languir, que me dit-elle cette coquine ?

Elle vous annonce des choses merveilleuses ma chère, vous allez être riche, célèbre, aimée, faire de voyages tout autour de la terre !

Ah zut !http://www.iza-voyance.com/image/ligne_de_la_main.gif

Quoi ? Vous n'êtes pas contente ?

Eh bien, pour tout vous dire, cette main n'est pas la mienne, c'est une greffe et je crains bien que sa véritable propriétaire ne soit plus en état de profiter de toutes ces bonnes nouvelles. Pourriez-vous me rendre mon billet je vous prie ? Mon autre main, celle qui est vraiment à moi me susurre qu'elle a envie de vous gifler ! L'entendez-vous ?

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock