Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 00:45

Le paradoxe de Vasalis - Raphaël Cardetti


http://www.decitre.fr/gi/48/9782265087248FS.gifRésumé Decitre : La Fondation Stern, ses chefs-d'oeuvre et ses secrets vous ouvrent leurs portes... Depuis qu'elle a été licenciée du Louvre, Valentine n'a plus de restauratrice d'art que le nom. Loin des oeuvres des grands maîtres, elle est désormais réduite à redorer des croûtes et à gâcher son talent. C'est du moins l'avis du mythique Elias Stern, collectionneur d'art de renommée internationale, qui décide d'embaucher la jeune femme au sein de sa fondation. Car il sait que seule Valentine pourra restaurer le palimpseste qu'il vient d'acquérir... et peut-être révéler ainsi un texte interdit du XIIIe siècle qui a valu à son auteur - Vasalis - de finir sur le bûcher. A mesure qu'elle se penche sur ces pages maudites, c'est tout un monde que Valentine découvre. Confrontée aux érudits de l'illustre Sorbonne comme aux pires trafiquants d'art, elle comprend qu'elle a mis le pied dans une fondation à l'image de son créateur : puissante, mystérieuse, et qui semble tirer toutes les ficelles...

Mon avis : Pas mal. Une fondation d'art créée pour remettre un peu d'ordre dans le monde de l'art, d'une façon un peu musclée, c'est une bonne idée, parce que c'est vraiment un sacré panier de crabes. Les personnages d'Elias, de Valentine, de David et d'Hugo se complètent bien et ils vont avoir beaucoup de travail pour venir à bout de cette affaire et devoir payer de leur personne, mais pour Valentine c'est aussi un bon moyen de remonter à la surface après son licenciement du Louvres. Bon pas un chef d'oeuvre, mais remuant et distrayant.


Partager cet article
Repost0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 00:43

Skin - Mo Hayder

http://www.decitre.fr/gi/09/9782258080409FS.gifRésumé Decitre : Lorsque le corps d'une jeune femme est découvert aux abords d'une voie ferrée près de Bristol, la police, mobilisée par une enquête beaucoup plus médiatique, accueille avec soulagement le rapport d'autopsie concluant au suicide. Le commissaire Jack Caffery, pourtant, ne se range pas à cet avis. Convaincu qu'il s'agit d'un meurtre, il tente de faire part de ses doutes au sergent Flea Marley. Mais celle-ci, prise dans une tragique histoire familiale, n'est pas en mesure de l'écouter. L'un comme l'autre sont encore loin de s'imaginer vers quelle monstrueuse réalité ils s'acheminent... Sur un tempo tout aussi implacable que celui de Rituel, Skin nous entraîne dans les abysses les plus noirs de l'âme humaine. Un voyage au bout de l'horreur parfaitement orchestré par Mo Hayder.

Mon avis : Il est recommandé de lire d'abord "Rituel" ce roman en est la suite directe. Pas mal, mais un peu brouillon. Mo a un peu trop mélangé les histoires, par moment on ne sait plus trop ce que Jack recherche. Quant à Flea autant le dire, on se dit qu'être fille unique par moment ce n'est pas si mal. Ce qui est intéressant dans ce roman, c'est de voir la façon dont deux policiers hésitent tout d'abord à mettre l'éthique de côté pour régler certains dilemmes et finissent par s'accommoder de certaines entorses (de grosses entorse même) à la morale. Flics peut-être, mais humains aussi.


Partager cet article
Repost0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 00:11
Pour Patsy qui découvre Coraline de Neil Gaiman, je lui propose d'attaquer ensuite avec

L’étrange vie de Nobody Owens – Neil Gaiman


http://www.decitre.fr/gi/47/9782226189547FS.gifRésumé Decitre : Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé. Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux... L'Étrange Vie de Nobody Owens est un roman enchanteur, noir, magique, tendre et profond. La grâce absolue de Neil Gaiman, de retour après son livre-culte, Coraline.


Mon avis : Cet étrange enfant et ses protecteurs sont bien attachants. Un conte de fées juste un peu noir pour les grands gosses que nous sommes c’est un vrai plaisir. Avec en plus quelques illustrations pour retomber un peu plus en enfance. C’est plein d’imagination, on suit avec plaisir l’évolution du jeune Bod dans cet environnement pour le moins étonnant, mais protégé par la Mort elle-même, il bénéficie d’une éducation que beaucoup lui envierait et il faut lui reconnaître un très aimable caractère. Laissez vous porter par cette histoire magique, un excellent moment à passer.

 

Et pour faire baver Callophrys qui ne l'a pas encore trouvé


Croisière maudite – Preston et Child


http://www.decitre.fr/gi/99/9782809801699FS.gifRésumé Decitre : Depuis qu'Aloysius Pendergast, du FBI, et Constance Greene ont embarqué sur le Britannia pour retrouver un coffre volé dans un monastère, les phénomènes mystérieux se multiplient, semant la panique à bord du luxueux paquebot de croisière. Quelqu'un aurait-il soulevé le couvercle du coffre contenant l'Agozyen, libérant la puissance maléfique que l'on prête à cette relique tibétaine ? Jamais l'inspecteur n'a été confronté à un tel ennemi. La lutte qui s'engage semble inégale. À moins que le secret détenu par Constance ne leur permette d'éviter la catastrophe...


Mon avis : Un gros gros morceau de surnaturel dans ce roman. Les Preston et Child que l’on aime. Dans ce livre, Aloysius et Constance sont les seuls héros que nous connaissons. Ils doivent faire face à une menace inconnue mais particulièrement meurtrière et pernicieuse. D’ailleurs pour tout dire, même notre ami Pendergast en vient à perdre les pédales, c’est dire ! La croisière de rêve devient une croisière catastrophe dans toutes les règles de l’art, avec meurtres sauvages, mutinerie, risque de naufrage, scènes d’hystérie et de folie autour des canots de sauvetage, bref on se « régale ». En plus, ces messieurs nous entraînent dans les coulisses d’un paquebot de luxe et franchement ils nous offrent une galerie de « richards » pas sympathiques du tout, à part une petite bande qui n’hésite pas à faire preuve d’esprit de sacrifice. Je ne sais pas si le personnel de ces hôtels flottants est exploité comme c’est indiqué dans le roman, mais si c’est le cas, les compagnies maritimes n’ont pas de quoi être fières. Bref, ça rebondit bien dans tous les sens et la dernière page (non on ne regarde pas) réserve une belle surprise !

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 00:44
Voilà le troisième tome des aventures de la délicieuse Elza de Didier Levy et Catherine Meurisse.
Notre Elza en fait voir aux garçons, mais elle fait aussi preuve de beaucoup de philosophie face à sa vie d'ado. Un vrai régal à lire.

http://www.decitre.fr/gi/88/9782848652788FS.gif


http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3220610.jpg

http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3220611.jpg

http://i62.servimg.com/u/f62/09/02/08/06/p3220612.jpg
Partager cet article
Repost0
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 00:57

La prophétie de cristal - Manda Scott

http://www.decitre.fr/gi/60/9782709630160FS.gifRésumé Decitre : "Ce n'est qu'un morceau de roche, Stella ; rien de plus. Aucune pierre ne mérite qu'on meure pour elle." Sauf qu'il ne s'agit pas d'un vulgaire caillou, mais d'un crâne de cristal bleu sculpté par les Mayas pour sauver le monde de la désolation, un saphir si parfait et doté de tels pouvoirs que durant des siècles des hommes ont tué pour le posséder ou le détruire. Stella Cody vient de le retrouver, et déjà elle est traquée... Avec Kit, son mari, elle cherche à éclaircir le mystère de Cedric Owen, dernier gardien de la pierre et compagnon de Nostradamus, qui a donné sa vie pour préserver son secret. Il leur faut déchiffrer ses écrits, dont aucun érudit n'a jamais réussi à percer le sens, mais le temps presse: d'après d'antiques prophéties, si treize crânes ne sont pas réunis, le monde disparaîtra le 21 décembre 2012. Le compte à rebours a commencé. Etrange alchimie mêlant l'histoire et la science aux mythes légendaires de l'humanité, ce thriller palpitant nous entraîne de la cour de Catherine de Médicis aux secrets perdus des Mayas.

Mon avis : Eh oui en ce moment la prédiction des Mayas et la quête des crânes de cristal à la côte. Dans ce roman, on suit la vie de Cédric Owen et de son ami espagnol Fernandez de Aguilar (Nostradamus ne fait vraiment que passer) qui apprennent à comprendre le crâne et cherchent à le protéger pour cela ils passent 30 ans avec les Mayas et doivent ensuite faire face aux manoeuvres du maître espion d'Elisabeth 1ère qui voudrait bien mettre la main sur cette relique. Et régulièrement nous revenons à notre époque avec la quête de Stella et Kit qui doivent de leur côté trouver l'emplacement définitif de ce crâne de cristal pour qu'il puisse compléter la chaîne des 13 pierres qui nous sauveront peut-être en 2012. C'est un roman vite lu et plein de rebondissements, le mélange des deux époques est notamment agréable et permet de voir que malheureusement les hommes ne changent pas, certains étant toujours en quête de pouvoir quelque soient les dégâts pouvant en découler.


Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 00:42

Les démons de Dexter – Jeff Lindsay

En ce moment TF1 diffuse la première saison tirée du premier roman de Jeff Lindsay. Je dois dire que les personnages et l'action sont plutôt bien rendus, personnellement j'adore, mais il faut aimer un certain humour noir, bien noir même. En fin d'article je vous mets le générique, incroyable que des actions si simples peuvent mettre mal à l'aise filmées sous un certain angle.


  http://www.decitre.fr/gi/51/9782749908151FS.gifRésumé Decitre : Dexter Morgan est le serial killer dont certains rêvent en secret, qui canalisent ses instincts de tueur en se débarrassant des monstres ayant échappé à la justice. Son job de technicien de scène de crime pour la police de Miami lui fournit une couverture idéale : l'apparence de la normalité. Mais un jour, tout bascule : un double homicide commis sur le campus de l'université le terrifie. et le prive de sa voix intérieure, le Passager noir, qui l'aidait à identifier les assassins. Le plus dur, pour lui, sera de préserver les enfants de sa fiancée Rita, les jeunes Cody et Astor.

Mon avis : Ah ce cher Dexter, mon tueur en série de tueurs en série préféré ! Le voilà sur le point de se marier et ça lui fait tout drôle il faut le reconnaître, mais comme il a décidé de prendre sous son aile protectrice les enfants de sa promise il ne peut guère faire autrement que de passer par la case autel. Et il faut reconnaître que ces enfants ont drôlement besoin de la présence de Dexter pour éviter de faire des bêtises (et même de grosses bêtises). Seulement, voilà notre ami Dexter perd en cours de route son « passager noir » (d’ailleurs par la même occasion on en apprend plus sur cet étrange alter ego) et le voilà qui en deviendrait presque humain et je peux vous dire que c’est drôlement stressant pour lui de se découvrir des émotions. Mais malgré sa peur, il se lance dans la bagarre pour élucider une histoire de meurtres particulièrement croustillants si l’on peut dire et par là même occasion sauver la vie de ses futurs beaux-enfants. Bref, c’est un monstre, mais qu’est ce qu’il est sympa !

Et pour les 2 premiers romans c'est par !

Partager cet article
Repost0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 00:50

"Surveille tes pensées, car elles deviennent tes paroles. Surveille tes paroles, car elle deviennent tes actions. Surveille tes actions, car elles deviennent tes habitudes. Surveille tes habitudes, car elles deviennent ton caractère. Surveille ton caractère, car il devient ton destin".

Oscar Wilde et le jeu de la mort - Gyles Brandreth

http://www.decitre.fr/gi/05/9782264046505FS.gifRésumé Decitre : Facétieux Oscar Wilde ! Après avoir choqué le monde par ses boutades lors de la première triomphale de L'Eventail de Lady Windermere, le voici qui propose à ses amis une curieuse activité pour les distraire : le jeu de la mort. Chacun inscrit sur une feuille le nom de la victime de son choix et aux participants de deviner qui veut tuer qui. Mais quand la Mort commence à frapper les victimes potentielles dans l'ordre exact où elles ont été tirées, le drame succède à la comédie. Flanqué de son fidèle ami Robert Sherard, et assisté par Arthur Conan Doyle et par le peintre Wat Sickert, Wilde mène l'enquête avec plus de zèle que jamais. Car son nom et surtout celui de sa femme figurent sur la liste funèbre...

Mon avis : Voilà un roman qui donne envie de connaître un peu plus Oscar Wilde, on sent que l'auteur est un grand fan, il arrive à nous faire trouver sympathiques les travers de ce grand écrivain. Il nous fait également découvrir le mode de vie de l'élite de l'époque et ce n'est pas mélancolique. L'intrigue policière est bien ficelée, pleine de rebondissements et Oscar joue avec brio le rôle de Sherlock Holmes, Conan Doyle restant un parfait Docteur Watson. Un bon moment de détente et de dépaysement.


 

Partager cet article
Repost0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 00:55

Le symbole perdu – Dan Brown

http://www.decitre.fr/gi/96/9782709626996FS.gifRésumé Decitre : Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d'urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte. Ce sera le premier indice d'une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie. Une aventure où s'affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

 

Mon avis : Moui, bon quoi en dire ? C’est sûr qu’on ne s’ennuie pas, l’action ne manque pas et le méchant est bien déjanté, il faut dire que toute l’action se déroule sur une journée. Visite intéressante de Washington et de ses mystères, mais bon, il faut quand même reconnaître qu’à la fin on se retrouve frustré. Le symbole perdu n’est en réalité absolument pas perdu et nous avons le droit en fin de livre à une apologie de l’Amérique « nous sommes les meilleurs, les plus beaux, les plus intelligents (même si nous n’avons pas d’histoire), nous avons tout inventé (en commençant par la franc-maçonnerie » qui est fort agaçante. Anges et démons était nettement meilleur, je dirai donc à lire si vous n’avez rien de mieux. Je vous conseille nettement celui qui suit si les francs-maçons vous intéressent (et pas seulement parce que les auteurs sont français)

 

Apocalypse – Giacometti et Ravenne

http://www.decitre.fr/gi/54/9782265087354FS.gifRésumé Decitre : Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ? Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s'embraser n'a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d'une dangereuse image réapparue. C'est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d'Arcadie : un dessin maudit, dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps. Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l'Apocalypse, Marcas devra s'engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon où tout a commencé, jusqu'à Rennes-le-Château où tout doit s'arrêter... Giacometti et Ravenne livrent un nouveau thriller fascinant, dans les méandres de l'histoire ésotérique et secrète, en s'attaquant au mystère de Rennes-le-Château. La série des aventures du commissaire Marcas a été traduite dans onze pays.


Mon avis : Le commissaire Marcas, spécialisé dans la lutte contre le trafic d’œuvres d’art nous fait découvrir la confrérie des Francs-maçons. Le dessin de Poussin qu’il retrouve va l’entraîner dans une aventure sanglante et déstabilisante. Il doit faire face à deux tueurs commandités par une puissante confrérie qui lui donne beaucoup de fil à retordre. Le roman fait également des allers retours entre notre époque et ce qui est la genèse de la lutte entre les francs-maçons et la confrérie maudite qu’affronte notre commissaire, Nous repartons ainsi au jour du massacre des innocents, à la crucifixion du christ, au procès de Jeanne d’Arc, à la décapitation de Louis XVI, à la spoliation des juifs pendant la seconde guerre pour terminer en beauté avec l’énigme de Rennes le château qui, il faut le reconnaître, est un terrain fertile pour l’imagination. Il y a 4 autres aventures de Marcas, je crois que je vais me faire un plaisir d’aller les débusquer.

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 00:04

Les âmes vagabondes – Stephenie Meyer

http://www.decitre.fr/gi/69/9782709630269FS.gifRésumé Decitre : La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-elle la sauver ?

 

Mon avis : Voilà un livre qui est une excellente surprise. On pourrait se dire, bon encore une histoire de science-fiction avec des parasites qui prennent la place des humains. Certes c’est le cas, mais franchement ces parasites là, ces « âmes » comme ils s’appellent eux-mêmes sont des « gens » bien, ils ont simplement choisi une planète qui est un peu trop résistante pour leur gentillesse (bon c'est même carrément de la guimauve par moment). C’est pourtant avec un certain plaisir que l’on suit les aventures de Mélanie et de son « Ame » Vagabonde ou Gaby. C’est aussi une belle leçon sur les préjugés et la compréhension entre espèces. D’accord c’est parfois peut-être un peu mélo (je sais je ne vous ai pas habitués à ce genre de lecture, généralement je fais dans le plus gore), mais tant pis pour une fois que les envahisseurs sont sympathiques on ne va pas râler. Au cas où vous n'auriez pas remarqué l'auteur est la même que pour une certaine série sur les vampires qui a beaucoup de succès auprès des ados et qui vient de devenir un film, oui c'est cela même ! Là franchement je n'ai pas spécialement envie de me lancer dans cette série je préfère les vampires bien saignants ! Et puis il y a des limites à mes capacités de midinette.

Partager cet article
Repost0
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 00:33
C'est ce que Lajemy nous demande pour son casse-tête hebdomadaire. J'ai justement deux livres de vampires qui trainent, voilà qui devrait faire l'affaire non ? Et en prime, un Shakespeare détourné ça vous dit ?

http://www.decitre.fr/gi/02/9782259203302FS.gifCantique sanglant (Chronique des vampires) - Anne Rice

Résumé Decitre : Lestat, le plus puissant des vampires, vieux de deux siècles mais beau comme un dieu de vingt ans, Lestat le Magnifique ne veut plus incarner le mal. Il veut faire le bien. Sauver des millions d'âmes. Renverser le cours de l'histoire. Dans sa quête éperdue de rédemption, il est prêt à tout. Mais n'est pas saint qui veut. Au domaine Blackwood, amis ou ennemis, des personnages mythiques s'agitent autour de lui : Mona Mayfair, devenue vampire malgré elle, le mystérieux Ash Templeton âgé de 5000 ans, Julien Mayfair l'impitoyable tourmenteur. Et Rowan Mayfair la sorcière, en proie à de sombres secrets, au bord de la folie, qui fascine irrésistiblement Lestat. Lui qui était le mal en personne n'a plus qu'un désir : quels que soient les risques, vaincre sa nature pour atteindre à la pureté, et surtout gagner le cœur de l'envoûtante et insaisissable Rowan.

Mon avis : Follement débridé et romantique (dans le sens noir du terme) comme d'habitude notre cher Lestat qui n'arrête pas de se poser des questions, qui boit le sang des assassins, qui aime tout le monde et qui voudrait devenir un saint. Dans ce roman nos vampires croisent la route de la lignée des sorcières et sorciers Mayfair. Et l'on en apprend un peu plus sur les énigmatiques Taltos. Probablement pas le meilleur de la série, mais on se laisse prendre au charme de cet ange ténébreux et l'écriture d'Anne Rice à ce petit côté XIXème qui convient parfaitement à Lestat.


http://www.decitre.fr/gi/31/9782702139431FS.gifLes dents de l’amour – Christopher Moore

Résumé Decitre : La rencontre fortuite de Tommy, débarqué à San Francisco de son Midwest natal pour devenir le nouveau Jack Kerouac, et de Jody, une bouillonnante secrétaire de vingt-six ans, aurait pu nourrir une banale histoire d'amour. Seulement voilà, juste avant de faire la connaissance du jeune homme, la belle Jody a été mordue par Flic Ben Sapir, un vampire âgé de huit siècles qui a fais d'elle un nosferatu - histoire manifestement de lui pourrir la (non-)vie. Fort heureusement, Tommy l'écrivain tourmenté, tombé amoureux fou de Jody, veille au grain. Avec l'aide de ses collègues de l'équipe de nuit du supermarché où il travaille et d'un sympathique clochard auto-proclamé empereur de San Francisco, il n'aura de cesse de traquer le vieux démon pour défendre sa dulcinée - sans oublier de passer chercher le linge en rentrant, merci. Après Godzilla dans Le Lézard lubrique de Melancholy Cove, les zombies dans Le Sot de l'ange ou la Mort herself dans Un sale boulot, Christopher Moore dynamite cette fois le mythe du vampire avec sa folie coutumière. A conseiller aux dépressifs.

 

Mon avis : Que dire de plus que le résumé pour une fois qu’il est bien fait ! Cette parodie d’un livre d’horreur sur les vampires est très réussie, Jody est vraiment une vampire hors normes et qui ma foi, après un léger flottement, fait drôlement bien face à sa nouvelle situation, d’ailleurs Tommy assume aussi comme un chef la situation un peu bizarre de sa petite amie. Bon bien sûr, ils vont devoir faire face aux embûches que le vilain vieux vampire leur tend, mais avec de l’amour et de l’amitié nos tourtereaux tirent leur épingle du jeu. Bref un livre très amusant et qui renouvelle bien le genre « vampire ».


 

http://www.decitre.fr/gi/22/9782843623622FS.gifCaliban – Tad Williams

Résumé Decitre : Minuit. L'heure à laquelle les secrets se révèlent. Dans la cité endormie, la belle Miranda doit faire face à son destin. Mû par les fantômes jumeaux de la vengeance et de l'amour, le monstrueux Caliban a fini par retrouver la fille de Prospero, qui, vingt ans plus tôt, a trahi sa confiance. Son courroux réclame une victime, mais avant l'issue fatale de leur rencontre, il forcera la femme qu'il a jadis adorée à écouter la vérité longtemps cachée sur leur passé commun et à comprendre comment son île bien-aimée est devenue une infernale prison. Dans cet incandescent prolongement de la Tempête de Shakespeare, Tad Williams prend le point de vue du Monstre pour nous dévoiler les sombres secrets dissimulés au coeur d'une histoire immortelle. Car le récit de Caliban égrène une vie entière de magie et de mystère, de passion et de trahison, une existence qu'il doit raconter en une seule nuit, au cours de la plus longue des heures. A l'ombre de la mort.


Mon avis : Pour Tad Williams, un texte court de seulement 120 pages. Il nous décrit ce que fut la vie de Caliban avant et après l’arrivée de Prospéro et de Miranda. Très franchement, on peut se demander qui est vraiment le monstre. C’est très bien écrit, très « romantique » pourrait-on dire et c’est une réflexion aussi sur l’état d’innocence qui peut être ruiné par l’arrivée d’une forme de savoir et de pouvoir. Caliban apparaît sous un jour véritablement sympathique.

 

 

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock