Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 00:27

J'ai commencé la semaine avec un dragon, je la termine avec un dragon, logique !

Simon Green - La nuit de la lune bleue

Résumé Decitre : Le royaume du roi John a vécu dans la paix durant des générations... Malheureusement, aujourd'hui, son royaume se désagrège. Le mal qui irradie du Noirbois ronge le pays; les démons se rassemblent et chassent en meutes. Le roi John n'a plus d'argent, plus de troupes, plus d'espoir. Son plus jeune fils, le prince Rupert - sorte de pièce de rechange dans la lignée royale - est envoyé dans une quête afin de prouver sa valeur: il doit sauver une princesse, comme il se doit. Mais à son retour, à la surprise générale, il ne ramène pas seulement la princesse, mais aussi le dragon censé la dévorer! Un fils cadet, un dragon fatigué, une licorne sans corne et une princesse avec un méchant crochet du gauche : voilà la troupe de héros improbables qui devra faire face au prince Démon, durant la nuit de la Lune Bleue...

Mon avis : De la fantasy bien délirante, mais derrière le côté farfelu des personnages c'est aussi une histoire de courage, de tolérance, de libre-arbitre, de camaraderie. Il y a une quête, des traîtres (pas toujours où on les attend), une lutte pour la liberté. C'est prenant, amusant mais avec quelques passages sérieux, voire dramatiques qui viennent parfaire l'ambiance de ce roman.

Quelques extraits pour vous mettre un peu l'eau à la bouche

"La licorne eut un reniflement de mépris. Facile à dire pour toi. Tu restes tranquillement assis pendant que je me tape tout le travail. Ton armure pèse des tonnes. J'ai un de ces mal de dos...
Je suis en selle depuis trois semaines, rappela Rupert sans compassion. Moi, ce n'est pas mon dos qui me tracasse"

Quand Rupert leva son épée, le dragon lui lança un grand sourire, dévoilant des dizaines de crocs acérés. "Bonjour, belle journée, hein !" Rupert cligna des yeux vexé.

"Prêts ? demanda le dragon en repliant les ailes. Euh. Accrochez-vous ! Le dragon se lança dans le vide et se mit à planer. Comme une brique."

"Rupert se retourna juste à temps pour voir Julia placer son genou dans les parties d'un garde et assommer une dame de compagnie. La princesse ne s'était pas ennuyée"

Partager cet article
Repost0
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 00:08

La conjuration du troisième ciel - Giulio Leoni

 

Résumé Decitre : Meurtres cabalistiques, complots, fausses pistes... Une troublante enquête menée par un Dante Alighieri méconnu, dans l'inquiétante Florence du XIVe siècle livrée à ses confréries de savants, ses alchimistes et ses criminels. Église San Giuda. Un mosaïste est retrouvé assassiné, le visage pétrifié sous un jet de mortier, le corps tordu en une macabre posture. Sur son œuvre inachevée a été tracé un mystérieux pentagone. Récemment élu au conseil de la ville, Dante est appelé à mener l'enquête. Cette affaire complexe va le plonger dans un monde obscur et fascinant, celui de la mystérieuse confrérie du Troisième Ciel. Quels secrets ce groupe de savants lié à la cour du pape s'efforce-t-il de dissimuler au poète ? Boniface VII comploterait-il, lui qui rêve de soumettre la cité impie ? Quelle est cette magnifique danseuse qui semble hypnotiser tous les membres de la confrérie ? Et cet or, d'étrange provenance, serait-ce l'œuvre d'alchimistes ? Tandis que Dante s'interroge, un nouveau meurtre, aussi atroce que le premier, est perpétré...

Mon avis : On en apprend beaucoup sur le fonctionnement pour le moins chaotique de l'Italie du début du XIVème siècle et notamment sur celui de la ville de Florence. L'intrigue en elle-même n'est pas mal, c'est vrai que la fin est inattendue. Mais, alors ce que le héros, le poète Dante en l'occurence, est antipathique, imbu de lui-même, violent, méprisant vis-à-vis de tous quelle que soit leur position sociale, en gros il n'y a que lui qui est dans le vrai, que lui qui est parfait, bref un anti-héros ! Je ne sais pas si le vrai Dante était ainsi, mais le livre ne donne pas envie de le connaître mieux, on est même plutôt satisfait de se dire que dans deux ans il va être exilé définitivement de Florence, et toc bien fait. Bref, un livre qui m'a distrait mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable, pas plus qu'il ne me donne envie de lire les autres de la série.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 00:32
Pour les tout-petits et pour les plus grands, un bel album tout en rondeur, tout en douceur de Jean-Charles Rousseau et Jean-Hugues Malineau. Le côté satiné des pages ajoute encore au plaisir de l'oeil.


Tiens il y a un chat, je n'avais pas remarqué !



Partager cet article
Repost0
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 00:41

Le démon des temps immobiles - Dan Chartier


Résumé decitre : 1942. Plongeant dons le mysticisme, Hitler se met en quête de pouvoirs occultes oubliés. Il envoie un des meilleurs éléments Waffen SS de sa garde rapprochée dans une ancienne cité maya du Yucatán. De nos jours, le commissaire Marac, qui vit retiré dans un chalet en montagne depuis la tragique disparition de sa compagne, est ramené à l'Hôtel de police par une étrange affaire. Un de ses omis d'enfance, spécialisé le décryptage des manuscrits de la mer Morte, a disparu. Dans son jardin, deux cercueils ont été fraîchement enterrés, l'un contenant un squelette, l'autre vide, destiné au commissaire, avec la date présumée de sa mort ! Son enquête va amener Marac à découvrir un objet venu de la nuit des temps, détenteur de connaissances oubliées, clé possible pour l'avenir de l'humanité... ou même arme absolue, qui sait ? Une course-poursuite s'engage, des palais vénitiens aux sables de la mer Morte, du British Museum à l'Arizona, dons laquelle vont se mêler le fanatisme des néo-nazis de l'Ordre noir et les intérêts religieux du Vatican, les mythes mayas et les prophéties des Indiens Hopis, la quête du pouvoir absolu et l'un des plus grands mystères de la science.

Mon avis : Bon autant le dire tout de suite je suis un fan de Dan Chartier et de son commissaire Marac. J'aime tout particulièrement sa façon d'écrire, c'est un beau français avec plein de comparaisons amusantes et bien vues (je vous en mets trois à la fin). Ses collaborateurs sont de sacrés numéros, Arcady le géant débonnaire as de la logistique, Dolorès Scampana la dure à cuire, Gallay le génie de l'informatique insomniaque, un patron qui a compris qu'il vallait mieux laisser la bride sur le cou à cette improbable équipe et qui les abreuve en café de colombie, ajoutez à cela la fille adoptive de Marac, Mélinda la petite indienne surdouée et un brin médium qui passe l'hiver avec lui et l'été dans sa tribu canadienne et enfin Double-mètre le chien qui parle (enfin seulement à son maître). En plus, les histoires sont toujours très bien documentées avec à la fin des notes pour démêler le vrai de vrai du romancé. Dans cette aventure notre ami Marac rebondi de sa ville d'Annecy sous la neige, à Venise, à Jérusalem, à la réserve indienne de Hopis en Arizona. Et, avant Indiana Jones il traque ... un crane en cristal, et que le criminel qui cherche à le manipuler se méfie, Marac a de la ressource. Cet opus est le 8ème de la série, même si ce n'est pas absolument indispensable pour suivre l'intrigue, je vous conseille quand même de les lire dans l'ordre ne serait-ce que pour suivre la vie sentimentale de Marac et l'arrivée progressive des divers personnages ou au moins d'aller faire un tour sur son site plein de surprises.

Attention, d'après les Mayas, fin du monde prévu le 21 décembre 2012, ce jour-là Vénus disparaîtra sous l'horizon à l'ouest, tandis qu'à l'est les Pléiades s'élèveront au-dessus de l'horizon, symboliquement le monde actuel des Mayas gouvené par Vénus prendra fin.

Les extraits promis :

Puis mon regard s'est porté sur ma bibliothèque. Les livres, plus que les années ou même les voyages, changeaient les hommes. Ils nous mettaient au rythme, à la respiration, aux émotions d'un autre. En ce sens, chaque exemplaire pouvait faire vivre plusieurs vie. J'avais lu une fois, quelque part, que les livres devaient être laissés sans surveillance dans des endroits publics, à la disposition des passants. L'image m'avait plu.

Si la voix était, comme on le disait parfois, un second visage, celui-ci devait ressembler à un tas d'ardoise en costume trois pièces et cravate impeccable !

L'anglais avait un accent à couper au couteau et à tartiner en couche d'un centimètre d'épaisseur.


Partager cet article
Repost0
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 00:39

Deux pour le prix d'un aujourd'hui.

Craig Russel - Rituels sanglants
Résumé Decitre : Le commissaire Jan Fabel croyait avoir tout vu, il se trompait.
A Hambourg, un serial killer tue des jeunes femmes en les éventrant à la manière d'un sanglant rituel viking (l'aigle de sang qui consiste à faire sortir les poumons de la cage thoracique et à les déployer comme des ailes). Les meurtres sont suivis d'un e-mail provocateur signé " Fils de Sven ". Des mythes scandinaves aux mafias turque et ukrainienne, le tueur impose à Fabel un parcours initiatique dont il ne sortira pas indemne.


Craig Russel - Contes barbares

Résumé Decitre : Une adolescente gît sur la plage. Serré entre ses doigts raidis, un papier jaune où figure une inscription à l'encre rouge : " J'étais sous terre, mais maintenant il est temps de revenir à la maison. " Un couple adultère est retrouvé égorgé dans le Naturpark. Cette fois, deux messages : " Hansel", et " Gretel". Puis c'est le corps nu d'une cover-girl célèbre, chevelure déployée sur l'herbe. Dans sa main, un papier jaune, et un mot : " Dornröschen " - Eglantine, alias la Belle au bois dormant. Le tueur enchaîne les mises en scène macabres, et chaque mystérieux message augmente le désarroi du commissaire Fabel. Jusqu'au jour où, entendant à la radio un écrivain déclarer : " Le conte populaire allemand est un conte de pureté et de corruption, d'innocence et de fourberie ", il décide de relire ses classiques... Après Rituels sanglants, ce deuxième volet d'une spectaculaire trilogie située à Hambourg emprunte son intrigue retorse et troublante aux contes collectés par les frères Grimm au XIXe siècle.

 

Mon avis : J'attends avec impatience le troisième volet des aventures du plus britannique (il est écossais par sa mère) des Erster Kriminalhauptkomissar allemand. Un peu difficile au début de s'y retrouver dans les services de police allemands, mais ce n'est pas trop gênant. Jan Fabel est un supérieur hiérarchique comme beaucoup voudrait en avoir je pense, laissant les membres de son équipe prendre des initiatives, tout en sachant les recadrer et les protéger au besoin, il sait s'entourer, demande beaucoup, mais donne autant. Un personnage très sympathique et attachant, essayant de concilier ses origines allemande et écossaisse. Si les deux aventures sont palpitantes, j'ai une petite préférence pour la seconde, peut-être parce que les meurtres sont plus "inventifs" et se réfèrent à une tradition qui est aussi la nôtre, nous connaissons plus les contes de Grimm que les mythes vikings, on suit donc mieux le déroulement de l'action. Tout à fait en dehors du côté policier des livres, il est intéressant aussi de noter combien une partie du peuple allemand se sent encore responsable des exactions d'Hittler, pas facile de faire l'Europe.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 00:28

Jeux mortels à Pékin - Peter May

 

 

Au cœur de l'hiver, dans l'effervescence générale d'un Pékin métamorphosé par l'approche des Jeux olympiques, six athlètes chinois de haut niveau meurent dans des conditions mystérieuses à quelques semaines d'intervalle : un nageur se pend au plongeoir d'une piscine à la veille d'une compétition internationale, anéantissant les espoirs de son pays de remporter une victoire face aux États-Unis ; un haltérophile meurt dans les bras de sa maîtresse ; trois coureurs de relais périssent dans un accident de voiture ; un cycliste se noie... Lorsqu'un septième athlète disparaît mystérieusement, LiYan, devenu chef de la Section n° I des affaires criminelles, décide de mener l'enquête. II demande à Margaret Campbell, pathologiste de renommée internationale, de pratiquer des autopsies. Peu à peu, le milieu sportif révèle ses dessous : des intérêts financiers colossaux, et leur corollaire, des méthodes de dopage sans cesse plus poussées, jusqu'à devenir quasiment indétectables. Plongés au cœur de cette nébuleuse, Margaret et LiYan vont devoir mettre leur vie en danger pour découvrir la sombre vérité qui se cache derrière les apparences.

Mon avis : Voilà un livre qui tombe à pic en cette période d'effervescence pré-olympiques. Si Peter May n'est pas partial, la Chine d'aujourd'hui ce n'est vraiment pas une réussite avec les différences flagrantes entre riches et pauvres. Mais, ni la peinture sociale, ni les problèmes divers dans lesquels nos héros de débattent (toujours de menues choses à régler dans leur vie de couple) n'empêchent pas de suivre avec beaucoup de plaisir cette nouvelle enquête de Margaret (enceinte) et Li Yan. Maintenant, si je peux me permettre ils passent tous les deux à côté d'indices flagrants, on a envie d'entrer dans le livre pour leur dire, "Eh, ho, ça ne te paraît pas bizarre ça ?".  Mais il faut dire qu'ils doivent gérer pour Li Yan son père et pour Margaret sa mère, ce qui ne leur facilite pas la tâche. En principe il n'y a plus qu'un seul livre après celui-ci. Je l'attends avec impatience.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 00:35

Echo Park - Michael Connely

 

Résumé Decitre : 1993: la jeune Marie Gesto disparaît à la sortie d'un supermarché d'Hollywood. Confiée à l'inspecteur Bosch, l'affaire n'est pas résolue, la victime n'étant jamais retrouvée. Hanté par cet échec, Bosch rouvre sans succès le dossier année après année. Jusqu'en 2006, où le district attorney l'informe qu'un suspect accusé de deux meurtres, dont celui de Marie Gesto, est prêt à passer aux aveux en échange d'un plaider coupable qui lui évitera la mort. Chargé de vérifier que cet individu ne blouse pas la justice, Bosch est très éprouvé par ce qu'il apprend.

Encore plus déstabilisant pour lui, en épluchant le dossier établi en 93, le district attorney a découvert une erreur capitale dans l'enquête, erreur qui aurait permis au suspect de continuer à tuer treize ans durant. C'est alors tout un pan du passé d'inspecteur de Bosch qui se fissure.

Mon avis : Ah ce cher Hieronymus Bosch dit Harry, quand on a commencé à lire ses aventures on ne peut plus s'arrêter. Toujours à la fois fort et faible, refusant les paradoxes entre justice et loi, s'investissant à fond et parfois même allant trop loin pour faire rendre justice aux victimes, toujours sur le fil du rasoir. Le voilà dans cette aventure confronté avec les intérêts politiques, la corruption, les manipulations en tous genres et s'il s'en tire, il y laisse aussi des plumes, mais il est comme ça Hieronymus jusqu'au boutiste et c'est pour ça qu'on l'aime.

Partager cet article
Repost0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 00:42

Mémoire fantôme - Franck Thilliez

Résumé Decitre : Une femme à bout de souffle court sous l'orage. Dans le creux de sa main, un message gravé en lettres de sang : " Pr de retour ". Elle pense être en février, nous sommes fin avril. Elle croit sa mère vivante, celle-ci s'est suicidée voilà trois ans dans un hôpital psychiatrique... Quatre minutes. C'est pour elle la durée approximative d'un souvenir. Après, les mots, les sons, les visages... tout disparaît. Pourquoi ces traces de corde sur ses poignets? Que signifient ces scarifications, ces phrases inscrites dans sa chair? Quel rapport entre cette jeune femme et les six victimes retrouvées scalpées et torturées quatre années plus tôt? Pour Lucie Henebelle, promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille depuis l'affaire de la "chambre des morts", la soirée devait être tranquille. Elle deviendra vite le pire de ses cauchemars... Une lutte s'engage, qui fera resurgir ses plus profonds démons.

Mon avis : Un excellent polar, doublé d'un documentaire très intéressant sur le fonctionnement tellement délicat du cerveau, d'ailleurs il vaut mieux ne pas trop s'attarder à tout ce qui peut en perturber le fonctionnement. En plus, deux portraits de femmes très attachantes, Manon, son amnésie, sa volonté de vivre le plus normalement possible et son acharnement à découvrir le meurtrier de sa soeur, Lucie, la flic, partagée entre son addiction à son métier et ses filles jumelles, avec en prime un secret lourd à porter. Elles sont très sympathiques toutes les deux. L'histoire en elle-même est très prenante et le dénouement totalement imprévisible, je suis une lectrice assidue de thrillers en tous genres et je crois que c'est la première fois que je tombe sur ce type de meurtrier, quelque chose de ce genre au cinéma, mais chut je n'en dis pas plus.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 00:46

La gaga des traboules - Philippe Bouin

Résumé Decitre : Au cœur des traboules, mystérieux passages du vieux Lyon, Célestine, ex-gloire du music-hall surnommée la Gaga, berce en chantonnant le cadavre d'un jeune homme. A-t-elle commis le crime ? Impossible, clament ses amis, cabots déjantés et cuisiniers à l'ancienne, qui la défendent avec ardeur. L'ennui, c'est que la Gaga vit dans son monde à elle, seulement accessible à sa nièce, l'acariâtre Guillemette, du couvent de la Sainte-Croix. Entrée en scène de sœur Blandine, ex-officier de la Crim'. En voulant prouver l'innocence de Célestine, elle tombe sur un sanguinolent trafic de marionnettes. Or à Lyon, Guignol, c'est sacré ! Gare à la sainte colère de Blandine... Après Implacables vendanges, Les Sorciers de la Dombes, L'Inconnue de l'écluse et La Saône assassinée, voici, mâtinée par Philippe Bouin, la nouvelle aventure de sœur Blandine. Guidée par les voix du Seigneur, elle n'a rien perdu de sa verve et roule toujours en 4L.


Mon avis : Dans le résumé ils oublient Jules le chien de la gaga, et attention ce n'est pas n'importe quel chien. Bref, encore un excellent bouquin plein d'humour, de tournures de phrases bien déjantées et de trouvailles linguistiques qui devraient ravir Pol. Mais l'énigme policière n'en est pas pour autant délaissée, loin de là, c'est un bel imbroglio que nous demêle Soeur Blandine aidée par ses complices Gontrand (oui avec un D) le journaliste, Koëstler le gendarme et Victoire la flic corse. Et cerise sur le gâteau les joyeux délires tout-à-fait involontaires de la chère soeur Guillemette. Encore un petit régal (d'ailleurs on est pas à Lyon pour rien).

Partager cet article
Repost0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 00:19

Last call - Alex Barclay


Résumé Decitre : Il entre chez ses victimes sans effraction. À croire qu'elles lui ouvrent la porte avec un sourire et lui offrent un café avant de finir le crâne défoncé, le visage mutilé, un téléphone à la main. À qui font-elles suffisamment confiance pour oublier les verrous, les digicodes et les caméras de sécurité, sinon à un maître des faux-semblants ? L'inspecteur Joe Lucchesi, du département de la police de New York, est chargé de diriger l'enquête. Mais cette affaire ravive chez lui des blessures encore béantes : une fois, déjà, il a permis à un monstre de s'introduire dans son intimité, de meurtrir sa femme et son fils. Face au Visiteur, comme la presse surnomme le tueur qui terrifie les New-Yorkais, Joe Lucchesi n'a pas le droit de baisser la garde.

Mon avis : J'ai bien aimé, allez disons les trois quart de l'histoire, l'inspecteur Joe Lucchesi et son compère l'inspecteur Danny Markey font une belle équipe. Ce que j'ai moins aimé, c'est d'une part qu'on a du mal se situer dans le temps, on passe d'une action à une autre sans savoir s'il s'est écoulé une heure ou trois jours entre chacune, d'autre part la fin qui m'a semblé brouillonne et pour tout dire bâclée, on manque d'éléments pour répondre à toutes les questions que l'on se pose sur le tueur et sur certaines de ses victimes, et enfin les relations entre Joe et Anna sa femme ne paraissent pas naturelles la psychologie de couple ne semble pas être la tasse de thé de cette jeune auteur(e) de 33 ans, c'est dommage. Bon dans l'ensemble un bon roman d'action mais qui aurait pu être meilleur. D'ailleurs, j'ai préféré le premier "Darkhouse".

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock