Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 00:34

Aujourd'hui nous avons une pensée toute particulière pour ceux qui nous ont quitté. Ce superbe roman fait voir la mort d'une autre façon.

La voleuse de livres : quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter - Markus Zusak


Résumé decitre : Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter.
Une histoire étrange et émouvante où il est question : d'une fillette ; des mots ; d'un accordéoniste ; d'Allemands fanatiques ; d'un boxeur juif ; de vols. Traduit en 20 langues, le best-seller 2007.

Résumés électre (deux pour le prix d'un) : 1939, en Allemagne nazie. Liesel Meminger, une petite fille de 7 ans malmenée par les tourments de la guerre, tente de grandir et de survivre avec la complicité de son père adoptif. Ensemble, ils apprennent à lire. Avec le temps, Liesel voit à travers les livres son unique salut pour sortir du cauchemar... Elle n'a plus qu'une idée en tête, celle de voler et de partager les livres... 

1939, en Allemagne nazie. Liesel Meminger et son jeune frère sont envoyés par leur mère dans une famille d'adoption en dehors de Munich. Leur père a été emporté par le souffle d'un seul et étrange mot - le communisme - et Liesel a vu la peur d'un destin semblable se dessiner dans les yeux de sa mère. En route, la Mort rend visite au frère de Liesel. 

Mon avis : Encore un excellent livre, prenez plutôt en compte le 1er résumé électre. Un petit joyau que je viens de découvrir avec plaisir. Une histoire émouvante avec la mort comme narratrice. Une plongée dans le monde de l'enfance en allemagne nazie avec le désir de vivre de ces enfants, leurs bêtises, leurs coups de coeur, leur incompréhension face à la folie des adultes, quelques adultes tout aussi attachants qui les aident à grandir et qui d'une certaine manière résistent avec leurs pauvres moyens à la déferlante brune, et l'Histoire qui vient assombrir leur destin. En point d'orgue la mort qui raconte l'histoire : la petite et la grande et très franchement si la mort c'est ça, il n'y a aucune raison d'avoir peur d'elle, elle est bien plus humaine que certains humains. Dévorez ce très beau roman, en plus c'est un hymne aux livres et à la lecture.

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 00:08

Caïn et Adèle - Régis Descott

Résumé decitre : Suis-je le gardien de mon frère? Un coup de foudre lors d'un accident de la circulation. Un psychopathe évadé d'un asile. Un transsexuel qui s'accuse du meurtre de sa propre mère. Des jumeaux en tous points identiques ou presque. De ravissantes jeunes femmes défigurées par un tueur surnommé l'Homme qui Rit, dont le docteur Suzanne Lohmann est chargée de dresser le profil psy... Et si tout était lié ? Et si la psychiatre était à son insu l'objet d'un jeu pervers et fatal ? Avec ce thriller époustouflant qui explore les versants les plus troubles de notre identité, l'auteur de Pavillon 38 nous livre une version moderne et hallucinante du mythe biblique de Caïn.
 

Résumé électre : Le docteur Suzanne Lohmann, expert psycho-criminologique, se trouve mêlée à une histoire de crime, entre deux jumeaux, en tous points identiques, si ce n'est que l'un d'eux a changé de sexe.

 

Mon avis : Un chassé croisé de tueurs en série, deux pour le prix d'un, elle en a du boulot la pauvre Suzanne. Plongée intéressante dans les méandres de l'esprit humain et de ce que, complexes, inné et acquis peuvent provoquer. Intéressant aussi de suivre la progression de nos fameux jumeaux. Petit problème, il vaut mieux lire d'abord Pavillon 38 qui retrace l'histoire d'un de nos tueurs, certes ça ne nuit pas au bon suivi des péripéties de ce roman, mais ça ne laisse aucun suspense pour ceux qui aurait envie de lire Pavillon 38.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 00:45

Cadavres chinois à Houston - Peter May

Résumé decitre : Au petit matin, sur une route déserte du Texas, l'attention du shérif adjoint Jackson est attirée par un camion frigorifique qui semble abandonné. Lorsqu'il décide de l'inspecter, il ne sait pas que dans la remorque, il va découvrir une cargaison qui lui fera regretter amèrement sa curiosité : les cadavres de quatre-vingt-dix-huit clandestins chinois morts asphyxiés. N'est-ce qu'un sinistre drame de l'immigration ou s'agit-il d'une affaire beaucoup plus grave ? Les pages du carnet trouvé sur l'un des corps, ainsi que d'étranges et inquiétantes marques de piqûres, ne vont pas tarder à mettre en alerte toutes les autorités du pays.Qui a bien pu vouloir transformer ces malheureux, venus chercher des jours meilleurs en Amérique, en véritables " bombes humaines " ? Dans ce quatrième volet de la " série chinoise " de Peter May, c'est aux États-Unis que nous retrouvons Elizabeth Campbell, maintenant médecin légiste à Houston, chargée d'organiser l'autopsie des quatre-vingt-dix-huit corps, et Li Yan, dépêché par le gouvernement chinois pour suivre l'affaire. Une fois encore, ils vont devoir travailler main dans la main et faire face aux sentiments complexes qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. En compagnie du FBI et des services de l'Immigration, ils vont plonger dans l'univers trouble des trafics de clandestins et s'engager dans une véritable course contre la montre. Car s'ils ne découvrent pas qui tire les ficelles de cette machination, c'est toute l'humanité qui est menacée d'une terrible et collective agonie.
 

Résumé électre : 98 Chinois clandestins sont retrouvés morts dans un camion frigorifique abandonné sur un parking des environs de Houston. Un journal rédigé par l'un des clandestins, en réalité un agent de la police chinoise infiltré dans le but de démanteler les réseaux d'immigrés, révèle qu'ils ont succombé à une injection, un prétendu vaccin.

 

Mon avis : Dernier (pour le moment) de la série qui met en présence Elisabeth Campbell, médecin légiste américaine et Li Yan, policier chinois. Avec eux, bonjour le choc des cultures, ils s'aiment mais n'arrêtent pas se déchirer. Bon les romans ne portent bien sûr pas uniquement sur leurs problèmes de couple. Les premiers se passent en Chine et permettent de découvrir la vie dans ce grand pays encore mystérieux et où pour tout dire la vie n'est pas rose (surtout pour les femmes). Les énigmes sont très bien menées et pleines de rebondissements. Ce roman est le premier qui se passe en Amérique et nous mène dans l'univers des clandestins et de leur exploitation avec cerise sur le gâteau cette fameuse menace planétaire. Comme les autres il vous tient en haleine, ce qui ne vous empêche pas d'avoir régulièrement envie de claquer Elisabeth (pas facile à vivre la dame faut dire) et Li Yan (plein de contradictions). Le fait de lire les livres dans le désordre ne pose pas de problème pour suivre les énigmes, c'est un peu plus gênant pour s'y retrouver dans la progression de la vie de notre couple mixte.


Partager cet article
Repost0
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 00:40

Juste vengeance - PJ Tracy

Résumé decitre : Qui a bien pu assassiner le paisible Morey Gilbert, pépiniériste octogénaire ? Sa femme, son fils, son gendre, un rôdeur ? Les suspects ne manquent pas pour Gino Rolseth et Leo Magozzi, inspecteurs de la police de Minneapolis... Cependant, très vite, d'autres meurtres inexpliqués ont lieu et toute la ville tremble. Leo décide de faire appel à son amie Grâce, informaticienne de génie. Grâce au logiciel qu'elle a inventé, la jeune femme découvre bientôt de nouvelles pistes qui devraient mener les enquêteurs tout près du but. Mais à quel prix ?
 

Résumé électre : Leo Magozzi et Gino Rolseth se lancent sur une nouvelle enquête. Qui a pu assassiner le pépiniériste Morey Gilbert, un homme sans ennemis considéré comme un saint ? De nombreux secrets, dont certains enfouis au coeur même du département, risquent d'être révélés.

 

Mon avis : Pas vraiment mon préféré de ces deux auteurs (la mère et la fille), mais bien ficelé quand même. Dans ce roman à la différence du premier "Copie conforme" et du troisième "Prises au piège" que je vous recommande chaudement, ce sont nos deux inspecteurs Léo et Gino qui sont mis en valeur, plus que l'équipe des Monkeewrench. Tout l'intérêt du livre porte sur le fait que la barrière qui sépare justice, vengeance et barbarie est bien ténue. La question principale du roman est "qui sont les victimes ?". Et en prime un petit peu de romance et beaucoup d'humour.

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 00:05

Parano express - Josiane Balasko

Résumé decitre : - D'où venait ce papier ? - Quel papier ? - Faites pas l'idiote. Ce midi, l'enveloppe que vous m'avez donnée, avec le porte-clefs... Si on peut appeler ça donner, d'ailleurs. - Vous vous attendiez à quoi ? A un billet de loto gagnant ? - Ce qu'il y avait marqué dessus, ça m'est arrivé ! - Je peux pas vous en dire plus, mon gars... Peut-être une mauvaise blague... C'est tombé sur vous... Une coïncidence... C'était pas écrit, sur le papier, qu'il serait suspecté de meurtres, Antoine Meyer...
Jusqu'à présent, le désastre s'en est tenu au malheur ordinaire : rupture, chômage, accident bénin de la circulation. Mais là, on passe à la vitesse supérieure et ça tourne carrément à la tragédie. De quoi devenir parano ! Laetitia, la femme de sa vie, Iris, la Walkyrie, Hélène et sa sœur, les jumelles infernales, Mamie Renée et ses pensionnaires, Paola Beautreillis, et jusqu'à sa propre mère... Entre leurs mains, Antoine est un jouet, un hochet, un cobaye.
Ces femmes font-elles partie d'un complot ? L'odyssée d'Antoine Meyer, agent d'assurance au chômage, va durer trois semaines et changer radicalement sa vie.

 

Résumé électre : Antoine est un trentenaire bien sous tous rapports : une femme, un boulot, une mère hystérique. Tout se passe bien pour lui jusqu'à ce qu'une vieille femme, sourde et muette, dépose devant son café matinal un porte-clés et un billet divinatoire, avec une catastrophe annoncée. Croyances populaires ? Apparemment pas, puisque Antoine va vraiment tout perdre, et en une seule journée.

 

Mon avis : Pas fatigant à lire et amusant comme une pièce du Splendide. Des personnages féminins haut en couleur c'est le moins que l'on puisse et au milieu de toutes ces amazones le pauvre Antoine qui se débat pour sortir la tête de l'eau. Une petite pointe de fantastique : qui est réellement la sourde-muette, un chouia de policier avec un tueur en série qui se balade, des situations abracadabrantes, plein d'humour à la Balasko, parfois un peu ras les pâquerettes, mais on passe un bon moment sans se prendre la tête, c'est le principal.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 00:33

Une situation légèrement délicate - Mark Haddon

Résumé decitre : George & Jean Hall vous invitent au (second) mariage de leur fille Katie (têtue comme une mule et affligée d'un caractère de cochon) qui a l'intention d'épouser Ray (un géant improbable aux " mains d'étrangleur "), le 15 mars 2007.
D'ici là... George (qui perd la tête aussi poliment que possible), sa femme Jean (qui couche avec l'ancien collègue de George), Jamie (leur fils homo incapable d'officialiser sa liaison avec son amant en l'invitant au mariage) et Katie (qui se demande si elle aime vraiment Ray)... prieront pour que leur folie familiale ne soit qu'une situation légèrement délicate. 
Résumé électre : George, le père hypocondriaque, perd la tête, Jean, la mère, qui couche avec l'ancien collègue de George, Jamie, leur fils gay incapable d'officialiser sa liaison en invitant son amant au mariage de sa soeur et Katie, la future mariée, qui se demande si elle aime vraiment Ray... Ray, qui a tout de la brute épaisse avec une cervelle de pois chiche, se révèlera finalement le plus fin d'entre tous... 
Mon avis : Je n'ai pas été plus loin que la 65ème page et pas un instant je n'ai hurlé de rire comme promis, pour tout dire je n'ai même pas souri (pourtant je suis bon public) et je me suis embêtée. Bref, je ne sais pas où est l'humour britannique dans ce livre, mais franchement moi, je ne l'ai pas trouvé. Les 65 pages lues ont été comme l'eau plate, incolore, inodore et sans saveur (je mets eau plate, parce que l'eau minérale elle, elle a du goût). Passons donc rapidement à autre chose.

Maintenant si vous voulez tenter le coup allez-y, je n'ai peut-être pas pris ça au bon degré.
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 00:04

Codex - Douglas Preston

Résumé decitre : Bonjour du pays des morts ! Ainsi débute la vidéo laissée par un richissime collectionneur à ses trois fils. Ils apprennent bien vite que leur père s'est enterré vivant avec ses trésors dans une cité perdue, quelque part en Amérique centrale. Celui qui découvrira sa retraite héritera de sa fortune. Mais les trois frères ne sont pas les seuls à convoiter ces pièces inestimables... En particulier un manuscrit maya du IXe siècle, le Codex, qui pourrait révolutionner l'industrie pharmaceutique. Les sommes en jeu sont colossales. La chasse au trésor est lancée. Mais ne s'improvise pas aventurier qui veut... D'autant que la jungle du Honduras n'a jamais semblé si hostile. Et que certains sont prêts à tuer pour s'approprier les secrets du Codex.

Résumé électre : L'excentrique milliardaire Maxwell Broadbent révèle à ses trois fils, par le biais d'une vidéo, s'être enterré vivant dans une cité perdue, quelque part en Amérique centrale. Il leur lance cet ultime défi : le premier qui découvrira sa retraite héritera seul de ses trésors. En particulier un manuscrit maya du IXe siècle, le codex, qui pourrait révolutionner l'industrie pharmaceutique.

Mon avis : Un roman d'aventure classique avec des gentils et des méchants qui poursuivent le même but, mettre la main sur un fabuleux trésor. Il ne fera pas partie de mes livres à lire et à relire, mais il permet de passer un bon moment, avec notamment des passages où le choc des cultures (amérique du sud/amérique du nord) est présenté avec beaucoup d'humour. La personnalité des personnages est un brin caricaturale, mais les rebondissements divers et multiples de l'aventure rattrapent bien le coup. Alors ma foi, on ne va pas bouder son plaisir. Mais bon, je préfère quand même les aventures de l'agent du FBI Pendergast qu'il écrit en collaboration avec son complice Lincoln Child.

 
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 00:33

Dans les bois éternels - Fred Vargas

Résumé decitre : Danglard la voyez-vous ? demanda Adamsberg. L'Ombre ? Le commandant revint sur ses pas, tournant les yeux vers la fenêtre et vers la pluie qui assombrissait la pièce. Mais il était trop fin connaisseur d'Adamsberg pour se figurer que le commissaire lui parlait du temps. - Elle est là, Danglard. Elle voile le jour . Vous la sentez ? Elle nous drape, elle nous regarde. - Humeur sombre ? Suggéra le commandant. - Quelque chose comme cela . Autour de nous. Danglard passa la main sur sa nuque, se donnant le temps de la réflexion. Quelle ombre ? Quand, où, comment ? - Depuis quand ? demanda-t-il. - Peu de jours après que je suis revenu. Elle guettait peut-être avant, rôdant dans nos parages. "

Résumé électre : Adamsberg est à nouveau confronté à des résurgences de son passé : l'enquête qu'il mène l'oblige à retravailler avec une femme médecin légiste à laquelle il s'était opposé vingt-cinq ans plus tôt...

Mon avis : Notre pelleteux de nuages d'Adamsberg se retrouve plongé dans une enquête où se croisent ange de la mort, cerfs massacrés, reliques volées, meutres passant pour des accidents, violation de sépultures, personnalités multiples, souvenirs d'enfance, vengeance, un chat sauveteur. Au milieu de tout ça Adamsberg mène son enquête comme flottant entre deux eaux mais avec l'assistance de deux enquêteurs pragmatiques le commandant Danglard et le lieutenant Violette Rétancourt. Un roman policier pas du tout classique qui est un peu comme un rêve.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 00:07
Le treizième conte - Diane Setterfield

Résumé decitre : Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du monde, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à la biographe Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire ; et elle ne croit pas au récit de Vida. Les deux femmes confrontent les fantômes qui participent de leur histoire et qui vont les aider à cerner leur propre vérité. Dans la veine du célèbre Rebecca de Daphné Du Maurier, ce roman mystérieux et envoûtant est à la fois un conte gothique où il est question de maisons hantées et de sœurs jumelles au destin funeste, et une ode à la magie des livres.

Résumé électre : Le treizième conte est le titre manquant d'une oeuvre écrite par la romancière Vida Winter, aussi célèbre que méconnue car très mystérieuse avec les journalistes sur ses origines. Un jour, Margaret Lea reçoit une lettre de Vida lui demandant d'écrire sa biographie. Vida réussit à éveiller sa curiosité en lui annonçant que son histoire est celle de fantômes et de gémellité... Premier roman.

Mon avis : Un excellent livre, j'ai A-DO-RE, il entre dans la catégorie de "mes livres à relire" (enfin le jour où j'aurais le temps, mais quand il sort en poche je me le prends). Le style est très agréable, l'écriture volontairement un peu désuète. On suit en parallèle l'histoire de Vida,  les recherches et découvertes de Margaret sur Vida et sa jumelle, mais on découvre également l'histoire de Margaret elle-même. Ce roman parle d'amour, de haine, de fraternité, d'orgueil, de dissimulation, de folie, de peur, de tristesse, d'abandon, de mort, de dévouement, d'espoir, bref on ne s'ennuie pas une minute.

Petit à petit on s'aperçoit que l'on est mené en bateau mais c'est fait tellement subtilement que c'est arrivé à la fin du livre qu'on se dit qu'il faudrait le recommencer pour suivre à nouveau le jeu de piste qui nous était proposé. En fait rien n'est vraiment dissimulé, c'est simplement que l'on ne lit pas de manière suffisamment approfondie parce qu'on est emporté dans cette aventure qui ressemble à certains livres du XIXème (le côté gothique signalé dans le 1er résumé).

Pourquoi le titre "Le treizième conte", parce que Vida, dans ses débuts, avait écrit un roman intitulé "Treize contes de la métamorphoses et du désespoir" et qu'à l'édition il n'y en avait que 12. Qu'est donc devenu ce 13ème conte ? Existe-t-il ? De quoi parle-t-il ? C'est aussi une des énigmes du livre (je vous rassure elle est résolue à la fin).

Partager cet article
Repost0
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 00:41

Frédérianne souhaitant savoir comment je sélectionne mes livres, je me fais un plaisir de vous donner mes 7 recettes qui, dans l'ensemble, restent assez classiques.

Je vais trainer mes guêtres dans les rayonnages de Forum (mini-équivalent de la FNAC), relever les titres qui m'intéressent et les faire commander par la bibliothèque (non seulement c'est économique, mais en plus je ne suis plus obligée de pousser les murs chez moi).
Je fais des échanges avec une collègue qui a à peu près les mêmes goûts que moi (encore que bien souvent nous nous proposions les mêmes livres, "Tiens tu connais celui-là ?" "Ben oui, je viens de le finir").
Lorsqu'un auteur me plaît, je cherche d'autres livres écrits par lui (mais je peux être déçue et ne pas finir le roman commencé, bon d'accord c'est rare).
La première de couverture, l'image ou la photo peuvent m'attirer, surtout pour les auteurs que je ne connais pas encore, et c'est seulement à ce moment là que je regarde la 4ème de couverture (Ben oui je fais les choses dans le désordre, mais bon c'est quand même la 1ère de couverture que les libraires vous proposent, faut bien qu'elle serve à quelque chose).
Le titre éventuellement (comment résister à un livre qui s'appelle "Les travers du Docteur Porc", je vous sens piaffer, elle se moque de nous ou ce livre existe réellement ? Ah, ah) .
Des titres relevés au cours de mes promenades dans vos blogs (là, ça vire au surbooking, c'est le cas de le dire). 
Les résumés pour d'autres romans que l'on trouve en fin de volume pour certaines collections (et voilà qui nous fait 7). 

Et pour finir mon top 7, des livres lus, lus, relus et rerelus et à lire, lire, relire et rerelire, enfin vous voyez l'idée  

Le mur du froid - Yves-Marie Loiseau - Science fiction, je l'ai lu quand j'étais enfant et c'est lui qui m'a incité à me lancer dans le fantastique
Le Seigneur des Anneaux - JRR Tolkien - Pas la peine d'expliquer
Faërie : la colline magique - Robert Feist - Fantastique
Chasse à mort - Dean Koontz - Fantastique 
La vallée qui chante - Elisabeth Goudge - Conte de fées pour les grands avec un peu de philosophie
La forêt d'Iscambe - Christian Charrière - Difficile à définir, fantastique, philosophique, poétique
Féeries dans l'île - Gerald Durrell - Humour, auto-biographie, documentaire, une petite merveille qui vient d'être rééditée sous le titre "ma famille et autres animaux". Ici l'article que j'ai écrit sur ce livre 
 
Voilà, je transmets donc le livre de recettes à compléter à qui voudra bien s'y pencher parmi les dévoreuses et dévoreurs de livres que vous êtes.
Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock