Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 00:33
Mark BILLINGHAM - Sans merci
 
Résumé 4ème couverture : A leur sortie de prison, ils ont rendez-vous à l'hôtel avec Jane Foley qui leur a envoyé des lettres torrides durant leur détention. Leur point commun ? Ils avaient tous été condamnés pour viol. Dans la chambre miteuse, ils connaissent une mort atroce : sodomisés, lacérés de coups de couteau, étranglés. Quant à Jane Foley, elle reste introuvable. 3 meurtres plus tard, l'inspecteur Thorne comprend que l'affaire est liée à un drame datant de 1976, une épouse violée, le coupable acquitté faute de preuves, le mari qui doute d'elle et la tue avant de se suicider laissant deux petits orphelins. Comment le tueur choisit-il ses victimes ? A la brigade, on murmure qu'il a accès à certains fichiers. Et si c'était un flic ?
 
Résumé électre :Troisième enquête de l'inspecteur Thorne. Il poursuit des investigations sur des meurtres commis par une femme, Jane Foley, sur des prisonniers condamnés pour viols et sortis de prison.
 
Mon avis : Un livre tout-à-fait correct où l'ami Thorne paye encore de sa personne. Une histoire de vengeance bien sûr où on est pas trop sûr de ne pas être d'accord avec le meurtrier. Ce qui fait l'intérêt du livre, c'est la façon qu'à Billingham de nous proposer, sans avoir l'air d'y toucher, toute une palette de suspects possibles que ce soit au niveau de l'âge ou du comportement qui paraît parfois suspect, que ceux-ci soient policiers ou civils d'ailleurs. J'ai bien aimé, mais mon préféré reste quand même son premier livre "Dernier battement de cil".
Partager cet article
Repost0
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 00:22

P.J. TRACY - Prises au piège

Résumé decitre : Sharon, agent du FBI, a convaincu les informaticiennes Grace et Annie de l'accompagner dans le Wisconsin pour tenter d'élucider un meurtre. Mais leur voiture tombe en panne au milieu des bois et elles gagnent à pied la petite ville la plus proche sans se douter qu'elles vont tomber dans un épouvantable cauchemar. Tous les habitants ont disparu, les fils du téléphone sont coupés et d'étranges soldats assassinent sous leurs yeux un couple désarmé. Privées de téléphone portable, piégées dans une nature hostile et prises en chasse par les meurtriers, les trois jeunes femmes vont devoir conjuguer leur intelligence et leur force pour survivre...

Résumé électre : Sharon Mueller, membre du FBI, demande à Grace MacBride et à Annie Belinsky de l'aider à élucider une série de meurtres commis à Green Bay. Les jeunes femmes s'embarquent pour un périple à travers la campagne du Wisconsin. En panne, elles sont plongées dans un véritable cauchemar dans une ville où les habitants ont été tués par des terroristes qui préparent une attaque avec des camions piégés.

Mon avis : L'idéal est de commencer par lire "Copie conforme" des mêmes auteurs (mère et fille), ce livre (tueur en série sur fond de jeu vidéo) vous en dira plus sur la personnalité des héros principaux (et surtout sur les casseroles qu'ils traînent), mais les deux peuvent se lire séparément sans problème majeur. Grace, toujours habillée de noir et chaussée de bottes d'équitation, armée jusqu'aux dents, flanquée de Charlie le chien maltraité qu'elle a recueilli et qui n'accepte de manger qu'assis sur une chaise à table, Annie, la bien en chair hyper sexy et maternelle, adepte des grands couturiers, Roadrunner pas loin des deux mètres, toujours habillé de combinaisons de cyclisme en lycra, Harley Davidson, le costaud tatoué et bardé de cuir, collectionneur de motos et de vins de grand cru. Tous les 4 informaticiens de haut vol, ils forment la petite bande très soudée des Monkeewrench. S'ajoutent à leur petite famille le shérif Halloran flanqué de ses adjoints Bonar et Sharon (pour laquelle il y un gros faible) et les inspecteurs Gino et Magozzi (qui lui soupire après Grace). Voilà pour les héros comme vous pouvez le constater un assemblage bien hétéroclite, haut en couleur et sympathique.

L'histoire se déroule sur une nuit, mais quelle nuit fertile en rebondissements. D'un côté les trois filles qui se voient contraintes de s'organiser pour assurer leur survie et qui en voient de toutes les couleurs, petits passages amusants Annie qui se retrouve contrainte de fuir vêtue d'une robe de grand couturier en soie avec des baskets violettes au pied (les talons aiguilles c'est pas tip-top pour courir) et bien sûr le moment où elle a envie de faire pipi ce qui donne un côté terriblement humain à leur aventure (c'est vrai habituellement dans les romans les héros ont l'air de n'avoir jamais ce genre de problème terriblement trivial). De l'autre, les garçons partis à leur recherche et qui doivent suivre leur piste tout en déjouant les embûches semées les services gouvernementaux peu désireux de partager leurs informations, mais c'est mal connaître leur détermination à tous. Bref livre dévoré en une journée, avec ma Thalis en guise de bouillotte (faisait pas beau dehors, aucune envie de sortir et encore moins de jardiner).

Partager cet article
Repost0
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 00:27

Accès interdit - David Morrell

Résumé decitre : Robert Conklin, professeur d'histoire à l'université de Buffalo, et trois de ses anciens élèves ont pris goût à l'exploration urbaine : visiter des lieux abandonnés et en général interdits d'accès. Cette nuit, ils vont " faire parler " les vestiges de l'hôtel Parangon, accompagnés d'un journaliste qui cherche à comprendre l'intérêt d'une telle transgression... L'hôtel Parangon, un modèle de luxe lors de sa construction en 1901, semble receler plus d'un mystère : son propriétaire, agoraphobe et hémophile, est retrouvé mort sur la plage qui borde l'hôtel un an après sa fermeture en 1968, et nombre d'histoires, étranges ou sordides, courent au sujet du lieu. Malgré ses scellés et ses volets clos, il n'est pas sûr que l'hôtel soit aussi désert qu'il y paraît... 

Résumé électre : Robert Conklin, professeur d'histoire à l'université de Buffalo, et trois de ses anciens élèves sont passionnés par l'exploration urbaine qui consiste à visiter des lieux abandonnés et interdits d'accès. Une nuit, ils se rendent à l'hôtel Parangon et sont accompagnés pour l'occasion d'un certain Balenger, un journaliste qui doit faire un article sur l'intérêt de ce genre d'expédition.

Mon avis : Le titre original traduit est "rampants", bizarre cette façon de changer les titres, mais la question n'est pas là. L'action du livre se déroule de 21 heures à 4/5 heures du matin, il en faut moins que ça pour le dévorer. Excellent livre d'action. Au début, vu le résumé, on se demande si ça ne va pas être une histoire de fantôme d'autant que les explorateurs découvrent des choses à faire froid dans le dos et qui mériteraient bien un petit fantôme. Mais non, c'est bien un thriller, avec des proies et des prédateurs (qui ne sont pas toujours ceux que l'on croit), des rebondissements dans tous les coins et des passages coup de poing auxquels on se s'attend pas et qui vous étendent pour le compte. Pour tout dire le propriétaire de l'hôtel Parangon était un drôle de bonhomme, alors attention aux surprises et serrez les dents.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 00:13

La dernière porte - Dean Koontz

 

Résumé decitre : Une mère cinglée et droguée, un père illuminé qui attend les extraterrestres, une petite fille de dix ans handicapée... Singuliers voisins pour Micky, vingt-huit ans, bien décidée à repartir du bon pied après quelques mois de prison. Mais ce voisinage devient inquiétant lorsque la petite Leilani lui confie que son père est aussi un fou sadique, qui se dispose à la tuer après avoir éliminé son frère. Dès lors, Micky se donne pour mission de protéger sa jeune amie... Sur les pas de ce duo attachant, Dean Koontz nous emmène loin, très loin, dans un univers où alternent la manipulation et la bienveillance, l'inhumanité et la rédemption, les forces de l'ombre et celles de la lumière. Au gré d'un suspense dont l'humour n'est jamais absent, nous découvrirons un monde inconnu quand nous aurons entrouvert la dernière porte.

Résumé électre : Micky, 28 ans, rencontre Leilani, une jeune handicapée de 9 ans alors qu'elle s'interroge sur le sens de sa vie. Derrière l'optimisme de l'enfant, Micky décèle un profond désespoir provoqué par une mère droguée et Preston, un beau-père à la recherche d'ovnis. Il pense que le jour de ses 10 ans, Leilani sera guérie ou enlevée par les extraterrestres. Micky flaire une machination.

Mon avis : Bon de toute façon il y a bien peu de livres de Koontz que je n'ai pas apprécié. Donc je suis partiale. Ce qui me plait chez lui c'est son optimisme vis-à-vis de la nature humaine. Ces personnages sont bien souvent maltraités par la vie ou on subit une enfance catastrophique, mais pourtant ils sont toujours prêts à relever la tête et à faire face pour le bien, pas pour le mal (sauf bien sûr le méchant de service), en plus à la différence de King qui bien souvent est loin d'être aimable avec ses héros, avec Koontz on a pas trop de soucis à se faire pour eux. A noter une étrange compulsion de cet auteur, il est fou des chiens golden retriever, dans quasiment chacun de ses livres on en voit un pointer son nez, dans le premier livre de lui que j'ai lu (et adoré et relu plusieurs fois) "Chasse à mort" c'est même lui le héros.

Bon ceci étant dit, passons à la dernière porte. Nous avons là comme d'habitude des héros attachants et qui traînent un certain nombre de casseroles. Et pourtant ils vont se regrouper pour sauver la vie d'une petite fille menacée par un beau-père adepte de la bioéthique utilitariste (en gros sacrifier ceux qui "ne servent à rien" (handicapés, comateux, ..L) pour le bien des normaux) (voir le lien ci-après pour plus de renseignements). Micky, sa tante Geneva (qui parfois se met à raconter un film comme si c'était sa propre vie) aidées de Noah (ex flic devenu détective privé) vont tout mettre en oeuvre pour sauver Leilani. Ils seront secondés en cours de route par Curtis un bien étrange petit garçon qui fuit les assassins de sa mère et a une façon de communiquer fort bizarre, il est accompagné de Fidèle Vagabonde sa chienne avec laquelle il a développé une osmose fort intéressante et va se retrouver sous la protection des jumelles Polluxia et Castoria ex-meneuses de revue habiles au maniement des armes. Bref tout ce petit monde haut en couleur va se retrouver piégé dans une vieille maison bizarre pour un dénouement explosif. Probablement pas un des meilleurs Koontz mais les personnages de Leilani, de Curtis et de Fidèle Vagabonde sont tellement adorables et amusants que ce livre se dévore sans la moindre difficulté, d'ailleurs le rythme soutenu de l'action ne laisse pas au lecteur le temps de souffler longtemps.

Ah au fait la dernière porte dont il est question, c'est celle avant le Paradis et la question qui se pose est que trouve-t-on derrière elle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bio%C3%A9thique
 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 00:07

Jeff Lindsay
Ce Cher Dexter

 

 

 

Résume decitre : Il est lui-même serial-killer quand il ne s'emploie pas à les traquer. Lui, c'est Dexter, expert au service médico-légal de Miami. Un homme tout à fait moral : il ne tue que ceux qui le méritent. Mais aussi très méticuleux : il efface toute trace de sang après avoir découpé les corps... Un jour, il est appelé sur les lieux d'un crime perpétré selon des méthodes très semblables aux siennes. Dexter aurait-t-il rencontré son alter ego ? Ou serait-ce lui qui... Impossible...

Résumé électre : Expert légiste au service médico-légal de la police de Miami, Dexter Morgan détient un lourd secret : il est tueur de criminels. Avec l'arrivée d'un tueur en série habile et sadique qui laisse des indices révélateurs de ses actes, Dexter comprend qu'il a trouvé son alter ego.

Le passager noir
Résumé decitre : Dexter Morgan, expert judiciaire à la police de Miami, est aussi un tueur en série.
Quand la lune est pleine, une force obscure, qu'il appelle le Passager Noir, réveille en lui l'irrésistible Besoin de tuer. Pour tenter de se débarrasser du dangereux sergent Doakes qui le traque, Dexter se doit de se conformer à son profil de parfait gentleman. Combien de temps avant que le Passager Noir l'oblige à se dévoiler ? Cependant, les opportunités ne manquent pas. Et l'on connaît la règle d'or de ce Cher Dexter : il ne tue que ceux qui le méritent... Un psychopathe particulièrement redoutable sévit à Miami - un homme dont la perversité laisse Dexter sans voix. On comprend très vite qu'il faudra un monstre pour attraper un autre monstre... Alors que l'appétit meurtrier de Dexter se réveille, sa sœur Deborah est impliquée dans la résolution de l'affaire et lui demande de mettre ses compétences au service de la police. Mais ce n'est que lorsque les jeux sont presque faits que Dexter peut enfin s'adonner à son hobby préféré : courir après sa proie. À moins que sa proie ne le rattrape en premier... Avec la même originalité et intelligence qui faisaient de Ce Cher Dexter un remarquable et innovant thriller, l'auteur atteint les sommets du macabre, et nous fait découvrir un narrateur des plus originaux et haut en couleur.

Résumé électre : Dexter Morgan, expert judiciaire à la police de Miami, est en fait un serial killer. Quand la lune est pleine, une force obscure, qu'il appelle le Passager Noir, réveille en lui l'irrésistible besoin de tuer. Il prélève juste une goutte de sang sur chacune de ses victimes afin de pouvoir revivre l'excitation de ses meurtres à tout instant.

Mon avis : Attention livres hilarants. Vrais livres policiers avec des intrigues bien ficelées, des meurtres bien sanglants et pleins d'imagination et surtout un anti-héros extrèmement sympathique. Tueur en série de tueurs en série, n'aimant pas la vue du sang, travaillant peut-être (ça c'est moi qui extrapole) pour Horatio Caine de la série télé "Les Experts Miami", cherchant à passer pour un humain "normal" il se retrouve fiancé tout-à-fait par hasard et on sent bien à la fin du deuxième livre qu'il est en passe de devenir le père adoptif spécial d'un enfant spécial. Il mène l'enquête avec brio et efficacité, même si sa façon de faire est un peu "hors normes". Bref on s'amuse beaucoup et on ne s'ennuie pas une minute avec l'ami Dexter et en plus c'est lui-même qui nous raconte son histoire, décalage garanti. Vivement le troisième tome.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2007 3 09 /05 /mai /2007 00:39

Comme d'habitude on commence par les résumés :  

Decitre : " Cher monsieur Balsan, Je n'écris jamais car, si j'ai de l'orthographe, je n'ai pas de poésie.
Or, il me faudrait beaucoup de poésie pour vous raconter l'importance que vous avez pour moi. En fait, je vous dois la vie. Sans vous, je me serais tuée vingt fois. Odette Toulemonde. " La vie a tout offert à l'écrivain Balthazar Balsan et rien à Odette Toulemonde. Pourtant, c'est elle qui est heureuse. Lui pas. Leur rencontre fortuite va bouleverser leurs existences. Huit récits, huit femmes, huit histoires d'amour.
De la petite vendeuse à la milliardaire implacable, de la trentenaire désabusée à une mystérieuse princesse aux pieds nus en passant par des maris ambigus, des amants lâches et des mères en mal de filles, c'est une galerie de personnages inoubliables qu'Eric-Emmanuel Schmitt poursuit avec tendresse dans leur quête du bonheur.

Electre : Huit nouvelles écrites pendant le tournage du film réalisé par l'écrivain et qui relatent les destins de femmes et de couples en quête du bonheur, soulignant la capacité du coeur et de l'esprit à vaincre les pires aléas de la vie. La nouvelle-titre décrit la rencontre entre Balthazar Balsan, célèbre écrivain qui a tout pour être heureux, et Odette Toulemonde, vendeuse qui s'ennuie à Charleroi.

Et ensuite mon petit avis. Des nouvelles douces-amères, comme peut l'être la vie de tous les jours et une bonne leçon pour apprendre à saisir le moment qui passe. Carpe Diem. Par rapport au résumé d'Electre je ne trouve pas que les pires aléas de la vie soient vaincus.

Wanda Winnipeg : Un bienfait rendu trente ans plus tard. Une femme dure mais qui cache quelque part un coeur.
C'est un beau jour de pluie : Ou comment se gâcher la vie à ne pas savoir profiter des petits moments de bonheur.
L'intruse : Une approche un peu trop romantique d'une terrible maladie.
Le faux : Une vie gâchée qui par vengeance débouche sur un bienfait imprévu.
Tout pour être heureuse : Le découvrir trop tard et arriver à faire avec.
La princesse aux pieds nus : Un rêve qui se poursuit 15 ans.
Odette Toulemonde : L'optimisme et la tendresse face aux dictats des critiques littéraires.
Le plus beau livre du monde : Une merveilleuse histoire d'amour maternel.

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 00:26

Si vous n'avez pas encore lu ce merveilleux livre de Vercors, je vous le conseille vivement. En pleine guerre ce n'était pas évident d'écrire cette histoire qui est à la fois histoire de résistance, mais aussi histoire de tolérance. Cet officier allemand qui tout le long du récit, et malgré l'hostilité de ses "hôtes" forcés, fait l'éloge de notre pays est un personnage merveilleux, humain et humaniste, espérant que la guerre débouchera sur l'union de la France et de l'Allemagne. Et que dire de sa déception lorsqu'il se rend compte que ce n'est pas là le but de ses supérieurs. Plutôt que de se soumettre à ce qu'il estime une barbarie, à revenir sur ce qui est pour lui un idéal, il préfère s'engager sur le front de l'est sachant qu'il a peu de chance d'en revenir. Et le seul mot que dit enfin la jeune fille est à la fois amour, pardon et regret.

http://www.extrudex.ca/cgi-bin/extrudex/articles.cgi/torgnole (résumé, commentaire, citations)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Silence_de_la_mer

Partager cet article
Repost0
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 00:16

Nul n'y échappera : Romain Sardou

Je vous mets les deux résumés relevés sur Internet, ça permet d'en savoir plus

Résumé Decitre : New Hampshire.
Hiver 2007. 24 corps sont découverts dans le sable enneigé d'un chantier d'autoroute. 24 cadavres ! Tués d'une balle en plein cœur, sans aucune trace de lutte. Sacrifice de secte ? Suicide assisté ? Gigantesque règlement de compte ? Plus incroyable encore : personne ne les réclame. Pas un mari inquiet, pas une mère affolée, pas un collègue de bureau ne prend contact avec la police. Le même soir, Frank Franklin, 29 ans, tout jeune professeur de littérature, arrive pour son nouveau poste au Durrisdeer Colleae une université richement dotée dont les terres jouxtent le chantier des 24.
Très vite, quelque chose l'inquiète sur le campus. Bientôt, Franklin va comprendre qu'il a été entraîné dans un terrifiant jeu de dupes.

Résumé Electre : Vingt-quatre cadavres sont découverts dans le sable enneigé d'un chantier d'autoroute dans le New Hampshire. S'agit-il d'un sacrifice de secte, d'un suicide assisté ou d'un règlement de compte ? Le romancier Ben O Boz a-t-il quelque chose à voir avec ces meurtres ? Une enquête est ouverte.

Un roman tout-à-fait correct même si deux/trois choses ne me paraîssent pas vraiment crédibles, mais bon la lecture pour moi c'est de la détente, pas de la critique d'art. On ne sais jamais trop sur quel pied danser avec les principaux personnages, coupables, pas coupables, manipulations ? Le mobile du tueur est plutôt inventif et la fin à de quoi surprendre avec un dernier alibi qu'il fallait trouver. Bref bien ficelé et agréable à lire.

Deux autres romans de Romain que j'ai lu il y a déjà quelques temps

L'Eclat de Dieu. Ou Le Roman du Temps
Résumé : Plus encore que le Graal ou l'arche d'alliance, l'Eclat de Dieu suscite bien des convoitises depuis la nuit des temps.
A celui qui le possède sont en effet promises la compréhension des mystères de l'univers, ainsi que la connaissance et la puissance absolues. Sous couvert d'assurer la protection d'un immense pèlerinage vers Jérusalem libérée, neuf chevaliers francs entreprennent cette audacieuse quête. Mais peu avant le départ, l'un d'eux est mystérieusement assassiné Cosimo, son neveu, insatisfait des explications officielles, se joint alors à l'expédition pour tenter de découvrir la vérité.
La proximité d'un tel trésor attisant les ambitions et multipliant les trahisons, Cosimo, qui en sait déjà trop, va devoir redoubler de vigilance et d'habileté tandis que s'affrontent des forces qui le dépassent... Un roman d'aventures éblouissant qui transporte le lecteur à travers le plus grand des mystères : le Temps.

Pas mal, mais sans plus, je n'ai pas trop accroché à cause de l'incessant passage du passé à futur éloigné et trop "science-fiction"

Pardonnez nos offenses
Résume : Hiver 1284. Les " froidures du Diable " accablent Draguan, petit diocèse du comté de Toulouse. La population est en proie aux peurs les plus irraisonnées depuis la découverte macabre de restes de corps suppliciés dans la rivière... Henno Gui, prêtre aux manières étranges, mandé pour prendre en charge la paroisse d'Heurteloup, se présente à l'évêché. Enfoui dans une forêt inextricable, entouré de marais nauséabonds soupçonnés de porter la peste, Heurteloup vit dans l'oubli depuis des décennies.
L'église est en ruine, nombre de maisons sont à l'abandon. Nul ne sait ce que les habitants sont devenus... Cette paroisse maudite, treizième d'un évêché aussi pauvre qu'isolé, intéresse pourtant les plus hautes sphères de Rome : un terrible secret semble avoir présidé à la "disparition" du village. "Ce voyage passionnant au cour du Moyen Age n 'est pas sans rappeler la mystérieuse atmosphère du Nom de la rose.

Nettement meilleur, une ambiance angoissante qui tient jusqu'à la fin et à la révélation finale inattendue. En plus un héros dont on ne sait pas trop s'il faut l'aimer ou pas.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 00:50

Le chat qui faisait la bombe de Lilian Jackson Braun

Résumé : Toute la ville de Pickax est en effervescence ! Les habitants préparent en effet activement les réjouissances prévues pour son cent cinquantième anniversaire.
Étranger à toute cette agitation, le facétieux Koko s'est quant à lui inventé un nouveau passe-temps bien curieux : se jeter des balcons, telle une bombe, et atterrir ainsi dans les endroits les plus improbables... Mais voilà qu'un ouragan menace les festivités et qu'un couple fortuné meurt subitement d'une étrange maladie... Du travail en perspective pour Jim Qwilleran, Koko et Yom-Yom. D'autant que dort dans le coffre d'un notaire un document dont la révélation va faire l'effet...d'une bombe !

Eh oui, une fois n'est pas coutume, ce nouvel opus de Lilian m'a déçue. J'ai vraiment eu l'impression que l'histoire moulinait à vide. Bien sûr, ces livres sont plus des chroniques de la vie à plein de kilomètres de nulle part et un hymne aux chats, que des romans policiers à part entière. Mais il me semble que plus ça va et plus la partie policière est laissée de côté, en fait on devine dès le début qui est coupable et dans ce livre-çi encore plus que d'habitude. En plus, le résumé est une vraie catastrophe dans la mesure où l'ouragan et les meurtres arrivent dans les 25 dernières pages et que le document bombe apparaît dans l'avant dernière. Il y a un autre meutre complètement laissé de côté et Lilian nous supprime deux personnages sans véritable raison valable. Espérons que le suivant sera meilleur. Bon, cela mis à part Qwill est toujours super sympa, ses chats de sacrés numéros et la lecture distrayante, mais ça s'essoufle, dommage.

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 00:14

Allez un peu de fantasy (light ou heroïc) avec la formidable série de Terry Pratchett "Le disque monde". Ci-après un article qui résume plutôt bien cette saga (attention 3 pages). Un monde plat qui traverse l'espace perché sur des éléphants eux-mêmes posés sur une tortue géante. Ca commence bien pas vrai ? En vrac vous avez : un mage incompétent (mais qui sauve le monde régulièrement sans le faire exprès), un orang outang bibliothécaire (attention ne pas le traiter de singe, c'est un anthropoïde s'il vous plait), un touriste accompagné d'un coffre à mille-pattes qui mord si on l'embête, un fleuve tellement pollué qu'on peut marcher dessus, un patricien homme politique dans toute sa splendeur, des minis dragons à réaction qui explosent s'ils sont trop sous pression, une patrouille de guet constitué d'humains, de trolls, de nains (dont un de 2 mètres il est adopté), d'une louve-garou, il y a aussi, des fées (pas sympas) des vampires et un croquemitaine timide, une université de magie en folie, nous avons également 3 sorcières déjantées dont une (Mémé Ciredutemps) qui pratique la tétologie (comprenez la psychologie inverse ou pas), n'oublions pas les guildes des assassins, des voleurs, un Conan le barbare quasi centenaire, et puis aussi la mort qui ne parle qu'en MAJUSCULES et qui est accompagné de la Mort aux rats, des contes de fées qui s'emmêlent, un père porcher pour les cadeaux et j'en passe et des meilleurs, je ne me souviens plus mais y aurait bien un raton laveur. Bref un monde fou, fou, fou


Mes personnages préférées sont les sorcières et la Mort (ah au fait il faut dire il, pas elle). Bref un monde complètement à l'envers, plein d'invention et d'humour, une fête et une foire d'empoigne à la maison lorsqu'il y a un nouveau livre qui débarque. Actuellement nous en sommes à 28.
Dans l'article il est précisé qu'on peut les lire de manière séparée, c'est vrai mais mieux vaut rester dans l'ordre pour les minis séries sur Rincevent le mage, les sorcières et les aventures du Guet. Comment ? Vous dites que j'aime cette série ? Quelle perspicacité, enfin non en réalité je n'aime pas, j'ADORE.
Petit conseil si vous avez envie d'acheter quelques Disque-Monde préférez la série de poche moins chère certes mais aussi moins fragile que la série éditée par l'Atalante (là c'est l'infirmière des livres qui parle)

http://www.fluctuat.net/dossiers/pratchett/

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock