Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 00:11

http://www.decitre.fr/gi/07/9782226215307FS.gifLéviatemps – Maxime Chattam

Résumé Decitre : Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué. Femme, enfant, amis, réussite, il n’a plus supporté la pression, celle de réussir par tous les moyens, celle d’écrire ce qu’on attend de lui. Il a décidé de se lancer dans un roman policier qui plonge dans les bas-fonds de la civilisation, de ce Paris que le monde entier admire. Il veut être confronté au sang et à la violence. A la mort, qu’il appelle de tout son être. Elle va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée du lupanar, assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme, qui ne laissera bientôt derrière lui que des costumes de peau ? En compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un Japonais impressionnant, sumo déshonoré, Guy va tenter de le découvrir. Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, ils vont peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Mon avis : Plutôt atypique ce Chattam. Pas mal, sans être vraiment à la hauteur de la trilogie du mal. Ce qui est gênant c'est surtout le fait que Guy l'écrivain profile le meurtrier comme ce qui se fait actuellement dans toutes les bonnes séries policières et franchement je pense que c'est plutôt anachronique dans une histoire qui se passe en 1900 ou alors Guy est vraiment très en avance sur son temps. Sinon, il s'agit d'un roman plutôt classique avec des personnages bien campés et une intrigue alambiquée qui nous conduit de fausses pistes en fausses pistes jusqu'à l'apothéose finale, intéressante aussi la balade au sein de l'Exposition universelle qui donne envie d'aller y faire un tour. Maintenant il ne faut pas non plus tenir compte de la dernière phrase du résumé dans la mesure où il suggère, à mon avis, une manipulation sur le temps, ce qui n'est pas du tout le cas, on est bien dans un policier, pas du tout dans un roman fantastique. La suite est dans ma pile à lire !

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 00:17

http://www.decitre.fr/gi/73/9782226218773FS.gifAlex – Pierre Lemaître

Résumé Decitre : Alex, une jeune femme de 35 ans, belle et attirante, essaie des perruques dans un magasin du boulevard de Strasbourg. Quelques heures plus tard, elle est enlevée par un inconnu qui la suivait, jetée dans une camionnette et séquestrée dans un hangar désaffecté. Le ravisseur a organisé sur place un théâtre de tortures qu'elle va subir jusqu'à l'horreur. Alex parvient à se libérer avant que la police ne la retrouve, et n'identifie son tortionnaire, suicidé sur le périphérique. Dès lors, l'énigme d'Alex et de son passé ne peut plus lâcher le lecteur, qui la découvre du point de vue de la victime et de ses bourreaux, jusqu'au terme d'une tragédie imprévisible et fatale. Il est impossible d'en dévoiler davantage sans déflorer une intrigue d'une intelligence et d'une construction diaboliques qui touchent à la perfection. L'écrivain se révèle dans le ton et le style du récit (d'une feinte impassibilité) à l'image du commandant Verhoeven, le flic qui élucide la tragédie d'Alex, d'une attachante complexité. Pierre Lemaître, qui déclare "je ne cherche à écrire que des livres qu'Hitchcock aurait voulu filmer", porte à son comble, sans le moindre artifice ni trucage, l'art du suspense et de la peur.

Mon avis : Ca décoiffe ! On va de rebondissements en rebondissements et ils sont distillés avec art petit à petit pour bien nous mettre la pression. Qui est vraiment Alex, doit on la plaindre, la craindre ? Que lui est-il arrivé pour qu'elle ait en elle une telle rage de vivre et de se venger. En face d'elle, pour la sauver ou l'arrêter ils ne savent plus trop, une équipe de policiers pour le moins atypiques. Camille Verhoeven le mini commandant d'un mètre quarante cinq, petit mais du concentré d'énergie et qui a des comptes à régler avec son passé, Le Guen le divisionnaire son supérieur et ami qui essaye de lui remettre le pied à l'étrier, Louis, l'adjoint de Camille, millionnaire et intellectuel, Armand le dernier membre de l'équipe hyper pingre et un juge d'instruction qui commence par leur mettre des bâtons dans les roues avant de comprendre comment fonctionne cette étrange équipe. Et pour finir, une fin qui remet en question les notions de justice, de loi et de vérité. Bref j'ai adoré.

 


Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 00:29

Directement la trilogie, je vous gâte !

Au cœur du mal – L'étreinte du mal – Les héritiers du mal – Chelsea Cain

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/50/9782265085350FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueRésumé Decitre : Gretchen Lowell est une beauté fatale. Au sens littéral. L'inspecteur Archie Sheridan a traqué pendant dix ans cette tueuse qui a fait plus de 200 victimes. Il connaît bien ses méthodes, inscrites en lui pour toujours - sa poitrine porte la cicatrice en forme de cœur que Gretchen lui a gravée avant de lui administrer une injection mortelle. Personne ne sait pourquoi elle l'a ranimé. Ni pourquoi elle a appelé les secours, provoquant ainsi sa propre arrestation. Deux ans plus tard, Gretchen est en prison mais Archie n'est pas libre pour autant. Seules ses pilules lui permettent de tenir. Et la relation qu'il entretient avec son ancienne tortionnaire le trouble plus qu'il ne veut l'avouer... Quand un nouveau serial killer survient, Archie est rappelé sur le devant de la scène. Cette fois pas de tête-à-tête entre lui et le tueur, car une jeune journaliste est de la partie. Tout comme Gretchen, qui, tapie dans l'ombre de sa cellule, est plus dangereuse que jamais...

 

Gretchen Lowell continue à tuer, même derrière les barreaux. Placée sous haute surveillance, sans la moindrehttp://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/67/9782265085367FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=true marge de manoeuvre, elle trouve pourtant le moyen de mener la danse en mettant au point un redoutable scénario. Son but ? Que revienne à elle sa dernière victime, la seule qui ait trouvé grâce à ses yeux et à qui elle ait laissé la vie sauve : l'inspecteur Archie Sheridan. Et lorsque la nouvelle de l'évasion de Gretchen se répand, Archie n'a qu'une envie : retrouver celle qui n'a jamais cessé de le hanter. Parce qu'il sait qu'elle peut frapper à chaque instant, mais surtout parce qu'il ne peut résister au désir qui le tenaille de la rejoindre et de s'abandonner, une dernière fois, à l'étreinte du mal...

 

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/74/9782265085374FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueL'inspecteur Archie Sheridan est encore convalescent lorsque des restes humains sont retrouvés au nord de Portland. Sur la scène de crime, les enquêteurs identifient une signature reconnaissable entre mille : des coeurs gravés sur les murs... Aucun doute, il s'agit de Gretchen Lowell, la tueuse aux 200 victimes. Archie avait pourtant conclu un marché avec elle : il ne mettrait pas fin à ses jours si elle arrêtait de tuer. Tout porte à croire qu'une fois encore, elle n'a pas tenu parole. Mais à mesure que l'enquête avance, Archie est de plus en plus convaincu qu'il est en présence d'un copycat. Il pourrait s'agir d'un membre de l'un des nombreux fan-clubs de Gretchen, devenue une véritable star depuis son évasion de prison. Cette criminelle a-t-elle véritablement repris du service ou le battage médiatique autour de son personnage a-t-il donné naissance à un nouveau monstre ?

 

Mon avis : Plus que les énigmes policières ce qui prime dans ces romans c'est l'histoire entre Archie et Gretchen faite d'amour-haine et de manipulations particulièrement perverses entre eux deux et dans lesquelles se retrouvent mêlés à leurs corps défendants Susan le journaliste un peu fofolle, mais acharnée, Henry le co-équipier d'Archie qui fait tout pour le protéger et Debbie l'ex-femme d'Archie qui en dépit de leur séparation continue à le soutenir. Du côté policier il faut régler une histoire de tueur de jeunes filles, un problème de corruption et gérer un copycat, tout en cherchant non seulement à remettre la main sur Gretchen mais aussi arriver à lui faire dire où elle a enterré les victimes que la police n'a pas encore retrouvées, mais quand est-elle sincère et quand ment-elle, c'est la grande question. Bref 3 romans à lire dans l'ordre c'est mieux et quelque part on reste terriblement fasciné par la personnalité de Gretchen et ses contradictions et par celle d'Archie qui manifestement cherche à se reprendre possession de sa vie.

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 00:42

Je profite des vacances pour mettre à jour mes fiches de lecture, juste un peu paresseuse, normal ce sont les vacances.

http://www.decitre.fr/gi/36/9782259211536FS.gifLe vestiaire de la reine morte – Serge Brussolo

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en Bretagne, dans une ambiance de légendes celtiques et de superstitions, une adolescente solitaire découvre qu'un culte ancestral est à l'origine de nombreux assassinats perpétrés dans le voisinage. Marion passe chaque été ses vacances à Bregannog, un village coupé du monde, où une partie de la population vit encore dans la stricte observance des croyances implantées par les druides. Un village étrange, qui, jadis, n'était peuplé que de brigands, de pillards et de naufrageurs. Cette complicité dans le crime lie les autochtones à la manière d'un serment de chevalerie : qui n'a jamais versé le sang n'a pas sa place à Bregannog ! Marion, trop curieuse et désoeuvrée, va mettre au jour des secrets qui la dépassent, jettent le doute sur sa propre famille, et ne tarderont pas à faire d'elle la cible de toutes les haines. Le jeu d'enfant tourne au cauchemar.

Mon avis : Comme souvent avec Serge Brussolo on ne sait pas trop s'il s'agit d'un roman standard ou d'un roman fantastique. Une chose est sûre on suit le passage de Marion de l'enfance à l'adolescence, les moments difficiles de cette période sont bien mis en valeur. Cette soudaine prise de conscience l'amène à se poser de plus en plus de questions entre le réel et l'imaginaire, mais justement les bizarres croyances de cet étrange village ont-elles ou non leurs raisons d'être, qu'en est-il réellement d'un certain trésor caché, de cette bête qui régulièrement prélève son tribut de chair, et les gens qu'elle croit connaître, les connaît-elle vraiment ? La réponse sera révélée au cours d'une nuit apocalyptique où les légendes anciennes achèveront de faire grandir Marion, quant au lecteur il s'apercevra que toutes les réponses à la question de la bête lui avaient été révélées par l'auteur, encore fallait-il s'en rendre compte.

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 00:57

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/33/9782355840333FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueUn employé modèle – Paul Cleave

Résumé Decitre : Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d'être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d'une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n'a pas fini d'entendre parler.

Mon avis : Il faut reconnaître que cette plongée dans la vie d'un tueur en série vaut le détour. Il se fait passer pour un simple d'esprit ce qu'il est loin d'être. Son chemin va croiser celui de la douce Sally qui voit en lui un peu de son frère décédé et aimerait se lier d'amitié avec lui, et celui de l'inquiétante Melissa qui a de bien étranges habitudes. Sa traque du meurtrier de la victime surnuméraire va entraîner tout ce petit monde très loin. Le personnage de Joe est sacrément déroutant et intéressant à suivre, tour à tour on a peur de lui, on s'apitoie sur son sort, on le trouve même parfois carrément sympathique. Il affirme être parfaitement conscient du fait que ce qu'il inflige à ces femmes est mal et petit à petit on découvre ce qui a fait de lui cet être à part capable de tuer, mais aussi d'aimer ses deux poissons rouges et de sauver un chat trouvé blessé sur le bord de la route. Bref, une façon de se mettre dans la peau d'un tueur en série qui sort de l'ordinaire.

 

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 00:51

http://www.decitre.fr/gi/89/9782259208789FS.gifLe Général Enfer – Alec Covin

Résumé Decitre : Quatre ans ont passé depuis les terribles événements survenus à Tusitala où une confrérie secrète aux pouvoirs diaboliques rescapée de la Guerre de Sécession a fait régner la terreur dans la petite ville de Louisiane (Les Loups de Fenryder) ; deux ans ont passé depuis la tuerie que les Loups de Fenryder ont déclenché à la fondation Walter Skoll, en plein coeur de New York (Etats Primitifs). Rassemblant les personnages rescapés des deux ouvrages précédents, le petit groupe de fugitifs où se retrouvent la journaliste Sarah Widar et le détective privé Tim Modin, se reconstitue autour de Laureen et de son fils, Scotty, dont le père a été atrocement assassiné par les hommes de Fenrynder. Traqués par les Loups, ils doivent mettre un terme à la société secrète de Fenryder avant qu'elle ne prenne le pouvoir et n'instaure le règne de la Grande Nuit.

Mon avis : Il ne faut pas oublier Forrest l'artiste emprisonné à tort à Rikers Island et le vieil Arthur Kingston, ainsi que 10-13 le truand eurasien. Cette "troupe" improbable et terriblement restreinte va se voir augmentée d'un membre pour le moins problématique, rien moins qu'un loup dissident Joe Koil transformé à l'âge de 19 ans et qui semble bien décidé à faire amende honorable en aidant nos amis à se débarrasser du Général Fenryder et de sa horde de loups. En face d'eux un Grand Loup mène la chasse, résolu à tous les retrouver et à les éliminer avant qu'ils ne puissent prévenir le FBI de la menace d'assassinat qui pèse sur (rien moins que) Barak Obama et le vice-président Biden. Arriveront-ils à prévenir à temps le numéro deux du FBI que des taupes à la solde des loups l'orientent sur les mauvaises pistes et les faux coupables ? Autant le dire, la première fin est assez apocalyptique, quant au dénouement final, il est pour le moins imprévisible. Pas le temps de souffler avec Alec Covin, il y a du King qui se cache chez lui parce qu'il faut reconnaître que comme Stephen il n'est pas tendre avec ses héros. Une trilogie qui mélange complots politiques, violence, bravoure et surnaturel avec bonheur (enfin façon de parler bien sûr). Vous pouvez donc vous attaquer dans l'ordre aux romans suivants "Les loups de Fenryder" et "Etats primitifs", si vous n'avez pas de résumés de ces deux livres sur mon blog c'est simplement parce qu'ils ont été écrits avant que je ne l'ouvre (le blog, pas le livre), ils sont tout aussi palpitants, mais accrochez-vous ils flirtent de près avec l'horreur.

http://www.decitre.fr/gi/29/9782842284329FS.gifLe jeu de l'Ombre – Sire Cedric

Résumé Decitre : Mais que pouvait bien chercher Malko Swann Une overdose d'adrénaline, la sensation ultime, le sentiment de liberté ? Pourquoi roulait-il aussi vite en pleine nuit sur une route de campagne étroite et sinueuse jusqu'à faire une chute de trente mètres en bas du pont du Diable ? Atteint d'un traumatisme inexplicable, le musicien est désormais incapable d'entendre la musique. Mais il ne s'agit que du début de sa déchéance. Dans l'ombre, quelqu'un l'observe... quelqu'un qui veut jouer avec lui. Un jeu a goût de sang... Il s'engage alors dans un combat désespéré. L'art singulier du suspense de Sire Cédric, sa fascination du vertige et son plaisir manifeste à manipuler le lecteur donnent à ce roman une saveur particulière : l'envie de sympathiser, le temps d'un livre, avec ceux qui sont tombés dans l'obscurité du mal.

Mon avis : On retrouve le commandant Vauvert qui se lance sur les traces d'un tueur en série qui se cache dans l'ombre de Malko et brouille très efficacement les pistes jusqu'à impliquer celui-ci dans ses meurtres. Malko perd rapidement pied ne sachant plus distinguer le réel, de l'imaginaire. Qui les menace lui et ses proches, un ennemi inconnu ou l'homme politique corrompu Charles Belleville dont la femme est sa maîtresse. Et d'ailleurs ce tueur est-il un être vivant ou une créature maléfique. Vauvert saura-t-il laisser son intuition prendre le pas sur son cartésianisme et arrivera-t-il à temps à comprendre qu'une taupe dans son service ne fait rien pour lui faciliter la tâche ? Le génial Malko va devoir prendre conscience que son égoïsme a causé de nombreux torts autour de lui, sera-t-il capable de se repentir avant qu'il ne soit trop tard et que le diable ne vienne lui dérober son âme. Encore une fois, Sire Cédric mélange une intrigue policière avec un véritable dérapage dans le surnaturel et il est toujours aussi "poétique" dans l'horreur.

 


Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:45

Le week-end ayant été bien occupé je n'ai pas eu le temps de m'amuser avec mes photos alors aujourd'hui je vous mets un peu de lecture.

http://www.decitre.fr/gi/15/9782846664615FS.gifMaudit karma – David Safier

Résumé Decitre : Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long. Kim devra surmonter bien des obstacles... et, au passage, revoir la plupart de ses conceptions sur l'existence ! Tour à tour incisif, léger et émouvant, Maudit Karma est un roman jubilatoire. 

Mon avis : Il faut reconnaître que l’on passe un excellent moment avec la pauvre Kim qui essaye par tous les moyens de reconquérir un bon karma pour pouvoir enfin se rendre compte à quel point elle aime les siens, ce qu’elle avait un peu oublié avec la célébrité. Elle se retrouve pourvue d’un sacré mentor en la personne de Bouddha lui-même et secondée dans la quête par Casanova (mais oui le séducteur lui-même) qui ajoute au récit de très amusantes notes de bas de page. Les multiples péripéties que Kim connaît en tant que fourmi, cochon d’inde, chien et autres lui permettent d’apprendre que se dévouer aux autres n’est pas toujours négatif. En plus, la façon qu’à l’auteur d’arriver à la réincarner sans passer par la case naissance est plutôt bien trouvée. Un livre très amusant et qui quelque part fait aussi réfléchir.

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/10/9782258085510FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueSors de ce corps William ! David Safier

Résumé Decitre : Deux dans un corps, c'est un de trop. Afin de réparer ses erreurs et reconquérir l'homme de sa vie, Rosa décide d'avoir recours aux services de Prospero, un magicien soi-disant capable de faire voyager les gens dans le passé. Et voilà comment la jeune femme se réveille dans la peau du génial William Shakespeare ! Lequel, oh dear, n'apprécie pas vraiment cette cohabitation forcée... Loufoque, rythmée et profondément humaine, la nouvelle comédie de David Safier offre un grand moment de divertissement.

Mon avis : David Safier avec "Mauvais Karma" nous avait déjà entraînés dans une délirante histoire de réincarnation. C'est ici un peu la même chose à la différence que Rosa se balade entre son corps et celui de Shakespeare. Le problème étant que se retrouver dans le corps d'un homme n'est pas de tout repos, surtout que l'ami William a le don de s'attirer des ennuis divers et multiples. De même, un Shakespeare qui se retrouve en femme à notre époque est un peu déphasé ! David Safier a choisi de situer l'action de son roman à une période de la vie de Shakespeare qui reste assez mystérieuse ce qui lui permet de délirer avec beaucoup de conviction, ne vous attendez pas à un livre historique la plupart des évènements décrits n'ont pas eu lieu (j'ai vérifié sur internet). Pour retrouver chacun leur corps il va falloir que Rosa et William trouvent leur âme sœur, pas simple. Une lecture détente sans prétention et très amusante.

Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 00:52

Aujourd'hui je vous propose deux livres de l'auteur John Connolly. Le premier est un conte noir et le second une histoire complètement déjantée, bref vous devriez bien y trouver votre bonheur.

http://www.decitre.fr/gi/39/9782809801439FS.gifLe livre des choses perdues – John Connolly

Résumé Decitre : Il était une fois - car c'est ainsi que toutes les histoires devraient débuter - un garçon de 12 ans qui venait de perdre sa maman. Inconsolable, David a trouvé refuge dans les livres pour oublier le remariage de son père et la naissance de Georgie, son demi-frère. Une nuit, persuadé d'entendre sa mère l'appeler, David découvre un passage caché au fond du jardin. Il le franchit et se retrouve propulsé dans un monde fantastique, peuplé de personnages issus de ses lectures et de son imaginaire. Alors que la Seconde Guerre mondiale déferle sur l'Europe, David entame un périple à la recherche d'un vieux roi qui conserve ses secrets dans Le Livre des choses perdues, sésame qui permettrait au jeune garçon de quitter ce royaume. Mais le conseiller du souverain a pour lui d'autres desseins...

Mon avis : Attention conte de fées bien tordu. David a bien du mal a faire face à la mort de sa mère et à la nouvelle vie que lui impose son père. Contraint de vivre dans une nouvelle maison, il se réfugie dans les livres et finit par les entendre lui parler. Le jour où il découvre les livres de Jonathan qui occupait la chambre avant lui et a disparu depuis de nombreuses années, sa vie finit de basculer et il doit faire face aux traquenards que lui tend l’étrange pays dans lequel il arrive avec les Sires Loups, des loups mutants qui cherchent à lui mettre la main dessus, l’Homme biscornu qui le traque il ne sait pourquoi. Les contes de fées qu’ils dévoraient se retrouvent bien malmenés dans cette contrée qui sombre petit à petit dans le crépuscule. Il ne doit compter que sur lui-même et l’aide que lui offre un garde forestier et un chevalier pour enfin comprendre ce qu’on attend de lui, mais pourra-t-il faire le sacrifice nécessaire et ce sacrifice est-il vraiment nécessaire ? Un excellent roman qui nous apprend de belles sur le Petit Chaperon rouge, Gretel et Blanche Neige entre autres, et surtout une belle réflexion sur le travail de deuil des enfants.

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/47/9782809803747FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueLes portes – John Connolly

Résumé Decitre : Au coeur des montagnes suisses, un groupe de scientifiques travaille sur un accélérateur de particules duquel, suite à une erreur, semble s'être échappé un mystérieux élément. Peu de temps après, Samuel, 11 ans, et son chien Boswell croisent leurs étranges nouveaux voisins du 666 Crowley Road, les Abernathy, qui semblent s'adonner à des rites sataniques Avec Nouillh, un démon apparu sous son lit, Samuel entreprend de déjouer les plans diaboliques de Mrs Abernathy qui a ouvert les portes… de l'enfer. Si, au départ, personne ne veut croire Samuel quand il parle de crânes volants ou d'un infâme évêque ressuscité, force est de constater que Satan s'apprête à faire son grand retour.

Mon avis : Attention aux scientifiques apprentis sorciers, une légère erreur peut conduire à de graves déboires. Heureusement que Samuel (jeune surdoué aux questions étranges), son chien Boswell (teckel drôlement malin et courageux) et ses amis Maria (elle aussi une surdouée) et Tom (un pro du cricket) sont là pour sauver le monde avec l'aide très précieuse de Nouillh, le fléau des cinq démons, échappé il ne sait trop comment de l'enfer et qui trouve que la terre est un endroit plutôt agréable. Une chose est sûre, le diable n'aurait jamais dû choisir la petite ville de Biddlecombe pour tenter une sortie parce que les habitants ont beaucoup, mais vraiment beaucoup de ressort pour combattre démons et morts-vivants (à coup de poêle à frire ou de fourche au besoin). Un excellent moment de lecture, plein de rebondissements et délicieusement drôle et loufoque. Et en prime des notes de bas de page succulentes.


Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 00:12

Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas mis un petit bouquin, pourtant ce n'est pas faute de dévorer.

Disparues – Chris Mooney

http://www.decitre.fr/gi/40/9782258076440FS.gifRésume Decitre : Membre de la police scientifique de Boston, Darby McCormick est aussi efficace dans son laboratoire que sur les scènes de crime, où elle n'a pas son pareil pour faire parler les indices. Envoyée sur les lieux d'un enlèvement, Darby découvre un témoin inattendu : une femme squelettique, vêtue de haillons, désorientée et terrorisée. L'inconnue, disparue depuis plusieurs années, aurait été enfermée dans un cachot obscur et sordide. Au fil de son enquête minutieuse, Darby comprend que les victimes seraient des dizaines à travers le pays, enlevées par un psychopathe dont les ressources et l'habileté défient l'entendement. Hantée par le sort de toutes ces femmes qui lui rappellent un souvenir traumatisant de son adolescence, Darby décide de partir en quête d'autres survivantes. Elle ne se doute pas qu'elle s'apprête à plonger au coeur de la perversité humaine... Dans ce thriller trépidant servi par des personnages complexes, Chris Mooney joue brillamment sur tous les registres, de l'émotion pure à la terreur. 

Mon avis : Je dois dire que Chris Mooney nous entraîne bien loin dans la perversité humaine et dans les capacités de résistance de certaines victimes. L’action est bien menée et surtout montée comme un jeu de poupées russes, parce que qui se cache derrière qui, et qui est qui, pas évident à déterminer pour Darby qui en mémoire d’une amie disparue se jette à corps perdu dans la résolution de cette affaire qui n’est peut-être pas sans lien avec son propre vécu. Et l’ennemi qu’elle affronte est de taille. Quand au rebondissement final il est plus que bien trouvé et oblige à réfléchir sur les conséquences des décisions que l’on prend dans le feu de l’action. Dévoré rapidement inutile de le dire.

Que le meurtre soit – Chris Mooney

http://www.decitre.fr/gi/18/9782258076518FS.gifRésumé Decitre : Quand le corps de Judith Chen est repêché dans le port de Boston, impossible de ne pas établir un lien avec le meurtre d'une autre étudiante dont le cadavre a été retrouvé au bord de la Charles River quelque temps auparavant. En guise de signature, leur assassin a en effet cousu une statuette de la Vierge dans une poche de leurs vêtements. Chargée de l'affaire, Darby McCormick, de la police scientifique de Boston, découvre qu'elle n'est pas la seule à rechercher le coupable : Malcolm Fletcher, ex-agent fédéral reconverti en justicier solitaire, travaille pour le père de l'une des victimes et semble avoir une longueur d'avance sur l'enquête officielle. Alors qu'une troisième jeune femme est portée disparue, Darby décide de se rapprocher de Fletcher, dans l'espoir qu'il la mène jusqu'au tueur en série.

Mon avis : J'avais bien aimé le premier roman avec Darby et celui-ci m'a également bien plu. Au début Chris Mooney nous aiguille sur de fausses pistes, on est sûr qu'elles sont fausses, mais comme elles paraissent vraiment fausses peut-être que ? Maintenant c'est vrai que plusieurs personnes de l'entourage de Darby lui cachent des informations et le sieur Malcom Fletcher a un peu tendance à jouer avec elle en semant des indices et en lui donnant d'étranges indications. Darby va devoir remonter le temps pour comprendre comment deux affaires criminelles en viennent à s'imbriquer, heureusement pour une fois pas de hiérarchie pour lui mettre des bâtons dans les roues au contraire. Nous entrons aussi assez rapidement dans le monde du tueur et bizarrement celui-ci fait presque de la peine, quelque part dans sa folie il reste assez curieusement quelqu'un de gentil et d'attentionné. Bref, une héroïne à suivre.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 00:07

http://www.decitre.fr/images/genere-miniature.aspx?ndispo=/gi/grande-image-non-disponible.jpg&img=/gi/12/9782265089112FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=trueL'empreinte sanglante…

Raphaël Cardetti  (Ma plus belle histoire d'amour) – Maxime Chattam  (Le fracas de la viande chaude) – Olivier Descosse  (Le raid) – Eric Giacometti et Jacques Ravenne (Délocalisation) – Karine Giebel  (J'aime votre peur) – Laurent Scalese  (Dernier contrat) – Franck Thilliez (Ouroboros)

Résumé Decitre : L'empreinte sanglante d'un pied nu, la suivre au long d'une rue... 1 sujet proposé par l'un des pères de la littérature américaine il y a un siècle et  1 défi relevé par huit maîtres du thriller réunis pour la première fois.  7 nouvelles inédites, sept intrigues d'exception. Un livre que vous ne pourrez pas lâcher avant d'avoir suivi toutes les pistes de L'Empreinte sanglante...

Mon avis : Rien à jeter dans ces nouvelles, chacun a trouvé sa voie. Nous avons des tueurs en série bien sûr, mais dont les mobiles et les procédés sont pour le moins surprenants ou qui font preuve d'une étrange faiblesse face à l'amour, un piège mortel en pleine jungle, une remise en cause pour le moins musclée de la mondialisation (avec une chute pleine d'humour), un chevauchement de personnalité entre un auteur et son personnage. Et une bonne leçon à retenir, méfiez-vous de tout le monde !

Et pour faire un peu léger une vidéo rigolote en dessous


Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock