Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 00:55
Encore un de mes groupes chouchous "Edenbridge" extrait de "The Chronicles of Eden". J'ai trouvé que la vidéo était très édenique. Ce groupe peut faire aussi très musclé, ce sera pour une autre fois, cette chanson est déjà relativement longue.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 00:27
Voilà un grand chanteur et humaniste qui vient de disparaître, il restera un de mes chanteurs préférés et pour lui rendre hommage, je mets ce qui est je crois une de ces plus belles chansons parce qu'elle prend aux tripes et aussi parce qu'elle se réfère à sa propre histoire. Il s'agit de "Nuit et brouillard" attention la vidéo que j'ai choisie est dure à regarder, mais Jean Ferrat était, je crois, quelqu'un de sincère qui n'a jamais détourné les yeux, essayons de faire la même chose.



Celle-ci aussi je l'aime beaucoup, pas gaie non plus mais tellement juste.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 00:35
J'aime Ferrat certes, mais je suis aussi fan des groupes du style d'Epica. Un extrait de l'excellent album "Consign to Oblivion".

Quietus pour la vidéo



Mais la chanson pour laquelle j'avais eu mon coup de coeur est celle-ci "Blank infinity"


Partager cet article
Repost0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 00:01
Pour fêter la nouvelle communauté "En avant la musique" de Martine, voilà un presque gaffophone.

Cette machine incroyable a été construite grâce à un effort de collaboration entre le Robert M. Trammell Music Conservatory et la Sharon Wick School of Ingenior à l'Université de l'Iowa.

Étonnamment, 97% des composantes des machines proviennent des Industries John Deere et des équipements d'irrigation Bancroft dans l'Iowa. Oui, de l'équipement de fermes agricoles !
 
Il a fallu à l'équipe 13.029 heures de montage, d'alignement, d'étalonnage et de réglage avant de pouvoir filmer cette vidéo, mais comme vous pourrez le constater par vous-même, cela en valait la peine.



Extraordinaire_instrument_de_musique
envoyé par otentik4506. - Regardez plus de clips, en HD !
Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 00:53
Callophrys a mis il y a quelques temps la très belle chanson "Démons et merveilles" des Visiteurs du soir. Cette chanson je l'avais apprise au collège. Ce qui m'a remis en mémoire "Summer wine" de Nancy Sinatra et Lee Hazlewood (elle date de 1967) apprise aussi en cours de musique. Après avoir relu les paroles, je me demande si on ne nous l'avait pas donnée avec d'autres paroles ou alors nous étions franchement nuls en anglais, parce que bon c'est quand même une belle histoire d'arnaque non ?

Clip avec les paroles



Avec les chanteurs eux-mêmes, soyons justes on lui donnerait le bon dieu sans confession à la belle Nancy



Et encore la même, mais avec des chanteurs français (Martine Habib et Gilles Marchal), pas mal je dois dire !

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 17:12
Courte mais bonne !

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 00:58
Les héros Marvell ayant été ma tasse de thé dans mon jeune temps, j'avais enregistré Ghost Rider avec Nicolas Cage, sympa le film, mais j'ai particulièrement aimé la dernière chanson. Après une petite recherche, il s'avère qu'il s'agit de Ghost Rider in the Sky dans Johnny Cash, et ça tombe drôlement bien j'adore la voix de ce chanteur. Yippie yi Ohhhhh Yippie yi yaaaaay.

http://www.martinbreton.com/cpg/albums/userpics/10001/normal_ghost-rider-poster.png

La version de Johnny



Celle du film



Et plus étonnant en deuxième partie de ce clip, la chanson par Armand Mestral en français



Les paroles

An old cowboy went riding out one dark and windy day
Upon a ridge he rested as he went along his way
When all at once a mighty herd of red eyed cows he saw
A-plowing through the ragged sky and up the cloudy draw

Their brands were still on fire and their hooves were made of steel
Their horns were black and shiny and their hot breath he could feel
A bolt of fear went through him as they thundered through the sky
For he saw the Riders coming hard and he heard their mournful cry

Yippie yi Ohhhhh
Yippie yi yaaaaay
Ghost Riders in the sky

Their faces gaunt, their eyes were blurred, their shirts all soaked with sweat
He's riding hard to catch that herd, but he ain't caught 'em yet
'Cause they've got to ride forever on that range up in the sky
On horses snorting fire
As they ride on hear their cry

As the riders loped on by him he heard one call his name
If you want to save your soul from Hell a-riding on our range
Then cowboy change your ways today or with us you will ride
Trying to catch the Devil's herd, across these endless skies

Yippie yi Ohhhhh
Yippie yi Yaaaaay

Ghost Riders in the sky
Ghost Riders in the sky
Ghost Riders in the sky


Et une traduction (qui vaut ce qu'elle vaut, celle d'Armand est très certainement meilleure)

Un vieux cowboy chevauchait un jour sombre et venteux
Dans un ranch il s'est reposé en chemin
Quand soudain il vit un puissant troupeau de vaches aux yeux rouges
Sortant péniblement des cieux en lambeaux et du haut des nuages
 
Yippie yi yaaaay
Yipie yi ooooh
Des cavaliers fantômes dans le ciel
 
Leurs marques était toujours en feu et leurs sabots étaient en acier
Leurs cornes étaient noires et luisantes et il pouvait sentir leur haleine chaude
Un élan de peur l'a traversé au moment où ils ont tonnés dans le ciel
Il a vu les cavaliers débouler et il a entendu leur triste cri
 
Yippie yi yaaaay
Yipie yi ooooh
Des cavaliers fantômes dans le ciel
 
Leurs visages décharnés, leurs yeux ont été brouillés, leurs habits tout trempés de sueur
Ils chevauchent à toute allure pour attraper le troupeau mais ils ne les ont pas encore attrapés
Parce qu'ils doivent chevaucher pour toujours dans l'étendue des cieux
Sur les chevaux rugissant du feu alors qu'ils chevauchent on les entend pleurer
 
Yipie i ay (Yipie i ay)
Yipie i oh (yipie i oh)
Des cavaliers fantômes dans le ciel
 
Alors que les cavaliers passaient au dessus lui, il a entendu l'un d'eux dire son nom
Si tu veux sauver ton âme de l'enfer, alors que tu chevauches sur nos terres
Alors cowboy change de voie aujourd'hui ou sinon tu chevaucheras avec nous
Essayant d'attraper ce troupeau maléfique... à travers ces cieux infinis
 
Yippie yi yaaaay (yippie yi yaaaay)
Yipie yi ooooh (yippie yi ooooh)
Des cavaliers fantômes dans le ciel
Partager cet article
Repost0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 00:23
En cherchant tout autre chose, je suis tombée sur la chanson de Simon et Garfunkel (une de mes préférées), "the Sound of Silence" interprétée en français par Marie Laforêt. J'ai bien aimé alors voici le clip et les paroles, suivis de l'original avec les paroles en anglais et la traduction.



Autrefois, je ne savais pas
Qu'il est des mots qu'on n'entend pas
Mais un soir une ombre est venue
Qui m'a dit : "Écoute un peu plus
Une voix te parle aux mots inconnus
Entends-tu tout bas
La voix du silence ?"

Je m'en suis allé promener
Les peupliers se sont penchés
Pour me raconter des histoires
Qu'ils étaient les seuls à savoir
Et le vent, la mer
Doucement me parlaient
J'entendais chanter
La voix du silence

Et depuis j'ai vu bien des gens
Qui jetaient des mots à tous vents
Et qui discouraient sans parler
Qui entendaient sans écouter
Et proposaient des chants connus
Que nulle voix n'a jamais repris
Et leurs cris
Couvrent la voix du silence

Les hommes ne voient plus les fleurs
Ils en ont pris des rides au coeur
Ils espèrent en faisant du bruit
Meubler le vide de leur vie
Et même au ton, sans un bruit
En gouttes de rosée
Etouffées comme la voix du silence

Toi tu dors à mon côté
Et je n'ose pas te parler
De peur que mes mots se confondent
Avec le bruit que fait le Monde
Mais je t'aime tant
Qu'un jour tu comprendras
Tu m'entendras
Crier les mots du silence




Hello, darkness my old friend
I've come to talk with you again
Because a vision softly creeping
Left its seeds while I was sleeping
And the vision that was planted in my brain
Still remains
Within the sound of silence.

In restless dreams i walked alone
Narrow streets of cobblestone,
'Neath the halo of a street lamp
I turned my collar to the cold and damp
When my eyes were stabbed by the flash of a neon light
That split the night
And touched the sound of silence.

And in the naked light I saw
Ten thousand people, maybe more
People talking without speaking
People hearing without listening
People writing songs that voices never share
And no one dared
Disturb the sound of silence.

"Fools," said I, "You do not know
Silence like a cancer grows.
Hear my words that I might teach you,
Take my arms that I might reach you."
But my words like silent raindrops fell,
And echoed
In the wells of silence

And the people bowed and prayed
To the neon god they made
And the sign flashed out a warning,
In the words that it was forming.
And the signs said the words of the prophets
Are written on the subway walls
And tenement halls.
And whisper'd in the sounds of silence.


Bonsoir ténèbres, mon vieil ami,
Je suis venu discuter encore une fois avec toi
Car une vision s'insinuant doucement en moi,
A semé ses graines durant mon sommeil
Et la vision qui fut plantée dans mon cerveau, demeure encore
A l'intérieur, le son du silence
 
Dans mes rêves agités j'arpentais seul,
Des rues étroites et pavées
Sous le halo d'un réverbère,
Je tournais mon col à cause du froid et de l'humidité
Lorsque mes yeux furent éblouis par l'éclat de la lumière d'un néon,
Qui déchira la nuit et atteignit le son du silence
 
Et dans cette lumière pure je vis,
Dix mille personnes, peut être plus
Des personnes qui discutaient sans parler,
Des personnes qui entendaient sans écouter
Des personnes qui écrivaient des chansons qu'aucune voix n'a jamais emprunté,
Et personne n'osa déranger le son du silence
 
Idiots, dis-je, vous ignorez,
Que le silence, tel un cancer, évolue
Entendez mes paroles que je puisse vous apprendre,
Prenez mes bras que je puisse vous atteindre
Mais mes paroles tombèrent telles des gouttes de pluie silencieuses,
Et résonnèrent dans les puits du silence
 
Et ces personnes s'inclinaient et priaient
Autour du dieu de néon qu'ils avaient créé
Et le panneau étincela ses avertissements
A travers les mots qu'il avait formés
Et le signe dit : les mots des prophètes
Sont écrits sur les murs des souterrains
Et des halls d'immeubles,
Et murmurés à travers les sons du silence
Partager cet article
Repost0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 00:53
Pour d'accord ce n'est pas encore vraiment le moment (juste 3 mois trop tôt), mais après tout prenons un peu d'avance, ça fait du bien.

Classique avec Francis Lemarque




et un peu plus "swing" avec Sacha Distel et Dany Brillant




Partager cet article
Repost0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 00:40
Ils doivent bien vous rappeler quelque chose ces charmants petits amis !





Et pour les un peu plus anciens, c'est un peu court mais bon !

retrouver ce média sur www.ina.fr
retrouver ce média sur www.ina.fr
Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock