Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 00:02

Vous vous êtes interrogés hier sur la chanson "To France".

Alors pour éclairer votre lanterne, cette chanson a été créée par Mike Oldfield et Maggie Reilly en 1984, il s'agit d'une allusion à Mary Stuart.

Voilà la version originale


 

Et manifestement cette chanson a beaucoup plu !

 

Nolwenn Leroy

 

Kim Wilde

 

Ma version préférée par les Blind Guardian (un autre groupe que j'apprécie tout particulièrement). Cliquer ici pour la voir, parce qu'il s'agit d'un site russe et j'ai été incapable de voir où il fallait aller pour l'exportation.

 

Et cette très étonnante vidéo sur la musique revue et corrigée par un certain M. R. (???), intéressant !

 


Mr - To France par florian4545

Partager cet article
Repost0
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 00:13

Toujours dans les CD ramenés par mon fils, Leaves'Eye, pas mal non plus.

 

Taking on water, sailing a restless sea
From a memory, a fantasy.
The wind carries into white water,
Far from the islands.
Don't you know you're...

Never going to get to France.
Mary, Queen of Chance, will they find you
Never going to get to France.
Could a new romance ever bind you

Walking on foreign ground like a shadow
Roaming in far off territory
Over your shoulder, stories unfold
You're searching for sanctuary.
You know you're...

Never going to get to France.
Mary, Queen of Chance, will they find you
Never going to get to France.
Could a new romance ever bind you

I see a picture
By the lamp's flicker.
Isn't it strange how
Dreams fade and shimmer

Never going to get to France.
Mary, Queen of Chance, will they find you
Never going to get to France.
Could a new romance ever bind you

I see a picture
By the lamp's flicker.
Isn't it strange how
Dreams fade and shimmer

Never going to get to France.
Mary, Queen of Chance, will they find you
Never going to get to France.
Could a new romance ever bind you

Never going to get to France.
Never going to...

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 18:46

La qualité n'est pas terrible, mais j'espère que cette fois ça va passer

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 00:58

C'est quelque chose l'humour anglais ! Si vous avez regardé la cérémonie d'ouverture des jeux vous l'avez probablement déjà vu, mais ça ne fait pas de mal de rigoler encore un petit coup !

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 00:24

Mon jeune homme vient de débarquer pour quelques jours de vacances et il a ramené des CD de mes groupes chouchous Epica, Xandria, Leaves'Eyes. Je commence donc aujourd'hui par un morceau extrait de "requiem for the indifferent" d'Epica. Très graphique vous allez voir et pour ce qui est de la voix, toujours aussi belle.

Along the way I find myself
To be confined within me
No place for any other's mind to interfere

To grasp the meaning of it all
To overcome my limits
And dance away from any void and empty tones

Just tell me why
Just tell me how
I can survive this time

Believe yourself and look away
From all that's rife within you
Leave all your worries at the door
And drift away

I’ve tried to peer into the core
But could not storm the sorrow
My hollow heart has bled me dry, led me to stray

Another time
Without a trace
Condemn me now
Send me to heaven
For I'm already failing

Intertwine the lines
That swim beneath the dark
Realize the pain we live in
Demonize the need we reel in

In my memories I'll dig deep enough to know
Centuries of dreams unending
Another me that yielded the tears when someone had betrayed

No time should ever go to waste
It’s not that complicated
You’re free to live your life at ease
No more restraints

No heed for shadows on your way
That try to steal your laughter
Your light will drive them all away
Be confident

Will I refrain?
Can I repent?
Will you be there?
Erase the page
For I'm alone and ailing

Intertwine the lines
That swim beneath the dark
Realize the pain we live in
Demonize the need we reel in

In my memories I'll dig deep enough to know
Centuries of dreams unending
Another me that yielded the tears
When someone had betrayed

So
This is my life and you can't break me down
Go
I will decide who can come in and heal my disease
Burn it in flames
Kill it and maim
Why can't you see that you need to be freed?

Intertwine the lines beneath the dark
Every bit of pain we're feeling
Every other solemn life
In the memories you will find somehow
There used to be a dream unending
No more need to be alone

Intertwine the lines
That swim beneath the dark
Realize the pain we live in
Demonize the need we reel in
In my memories I'll dig deep enough to know
Centuries of dreams unending
Another me that yielded the tears when someone had betrayed
Someone had betrayed

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 00:01

Une chanson toute douce de Within Temptation

 

 

Burning desire to live and roam free
It shines in the dark and it grows within me
You're holding my hand but you don't understand
So where I am going you won't be in the end

I'm dreaming in colours of getting the chance
I'm dreaming of china the perfect romance
The search of the door to open your mind
The search of the cure of mankind

Help us, we're drowning
So closed up inside

Why does it rain, rain, rain down on utopia?
Why does it have to kill the ideal of who we are?
Why does it rain, rain, rain down on utopia?
How will the lights die down, telling us who we are?

I'm searching for answers not given for free
They live inside as they lie within me
You hold my hand but you don't understand
Taking the road all alone in the end
I'm dreaming in colours, no boundaries again
Dreaming the dream we all seem to share

The search of the door to open your mind
The search of the cure of mankind

Help us, we're drowning
So closed up inside

Why does it rain, rain, rain down on utopia?
Why does it have to kill the ideal of who we are?
Why does it rain, rain, rain down on utopia?
How will the lights die down, telling us who we are?

Why does it rain, rain, rain down on utopia?
Why does it have to kill the ideal of who we are?
Why does it rain, rain, rain down on utopia?
How will the lights die down, telling us who we are?
Why does it rain?

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 00:20

Hier Peut-Etre mettait un sketch sur une centrale nucléaire, ce qui m'a fait rebondir sur un de mes humoristes préférés (et combien regretté) Alex Métayer et sa fameuse centrale à lui.

 


Alex Metayer-nucleaire-47Mo par DonMurphy

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 00:27

Mimi l'ayant trouvé lors d'une de ses randonnées, je vous propose de chanter avec Juliette cette chanson toute douce pour commencer la semaine.

 

 

Moulin des amours
Tu tournes tes ailes
Au ciel des beaux jours
Moulin des amours

Mon coeœur a dansé
Sur tes ritournelles
Sans même y penser
Mon cœur a dansé

Ah, mon Dieu, qu' ils étaient jolis
Ces yeux qui valsaient dans les miens
On s' aimait presqu' à la folie
Et cet amour te plaisait bien

Des mots de bonheur
Chantaient sur tes ailes
Des mots de bonheur
Simple comme nos cœurs

Dis moi chéri, dis-moi que tu m' aimes
Dis-moi chéri que c' est pour la vie

Comme on a dansé
Sur tes ritournelles
Tous deux enlacés
Comme on a dansé !

Que de fois l' on a répété
Ces mots qui chantaient dans nos coeœurs
Et pourtant que m' est-il resté
De tant de rêves de bonheur ?

Un simple moulin
Qui tourne ses ailes
Un simple moulin
Rouge comme mon coeœur !

Dis moi chéri, dis-moi que tu m' aimes
Dis-moi chéri que c' est pour la vie

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 00:16

Hier je vous avais mis Jean-Baptiste Maunier, tout gamin, dans les Choristes. Le voilà, maintenant avec sa nouvelle voix. Ma foi, ce n'est pas mal non plus ! Et puis, cette chanson devrait rappeler plein de souvenirs à ceux de ma génération.

 

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 00:47

Notre amie Sherry aimerait que nous emmenions son Casse-tête découvrir de nouveaux chemins. Je vais essayer de faire un petit tri dans mes photos mais en attendant je vous laisse avec "Chemin des mots" d'Anne Sylvestre et "Vois sur ton chemin" des Choristes 

 

 

Les mots, pardon si j'en mets trop
Et si c'est un fardeau,
Pour vos oreilles.
Les mots, chacun son p'tit pipeau,
Chacun son p'tit grelot
Qui me réveille.
Il faut bien détecter les faux,
Les juger par défaut,
Par défaillance.
Credo, promesses de cadeaux,
Sauvetage ou radeau
De l'espérance.

(Refrain)
Sur mon chemin de mots,
Sur mon chemin de mots,
J'en ai vu de si beaux,
Que j'en délire.
Sur mon chemin de mots,
J'en ai vu de si beaux
Que je ne saurais dire.

Les mots sont comme des oiseaux
Venus dans mes rameaux,
Dans mes bocages.
Les mots ont planté des drapeaux
Sur tous mes chapiteaux,
Toutes mes cages.
Tantôt je suis comme un chameau
Je les mets sur mon dos,
J'en suis avare.
Tantôt je coule comme l'eau,
Je vis de mon tonneau,
Je m'en sépare.

(au Refrain)

Les mots sont aussi des bourreaux
Qui sentent le fagot,
Parfois le soufre.
Les mots me ramènent à zéro
Quand j'use mon stylo
Et que j'en souffre.
Héros quand il faudrait plutôt
Déposer les couteaux,
Devenir tendre.
Pâlots quand il faut illico
Brandir un calicot
Sans plus attendre.

(au Refrain)

Les mots sont parfois des bateaux
Qui s'en vont à vau-l'eau,
Sans équipage.
Les mots s'abîment dans les flots
D'un langage crado,
Sans une image.
Mégots qu'on jette au caniveau,
Qui se perdent sitôt
Qu'on les oublie.
Ilôts d'un monde qui, bientôt,
Tirera le rideau
Sur notre vie.

(au Refrain)

Sur mon chemin de mots,
Sur mon chemin de mots,
J'en ai vu de si beaux,
Que j'en délire.
Sur mon chemin de mots,
Vous êtes les plus beaux
Mais j'ai dû vous le dire.

 

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

[Chœur 1]
Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés effacés
Une lumière dorée brille sans fin tout au bout du chemin

[Chœur 2]
Trop vite oubliés effacés une lumière dorée brille sans fin

[Chœur 1]
Sens au cœur de la nuit
L’onde d’espoir
Ardeur de la vie
Sentier de gloire

[Chœur 2]
Ardeur de la vie de la vie
Sentier de gloire sentier de gloire

Hé lé é hi léé hé lé hi i lé é lé é é i lé lé i lé lé i lé (bis)

[Chœur 1]
Vois sur ton chemin
Gamins oubliés égarés
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres lendemains

[Chœur 2]
Donne-leur la main pour les mener vers d’autres len-en-en demain

Sens au cœur de la nuit l’onde d’espoir, ardeur de la vie sentier de gloire. (bis)

Partager cet article
Repost0

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock