Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 00:42

Pour l'Arbre à Mots de FF pour la quinzaine, je vous présente Lady Amarote  

Lorsque Sanguine, la lune rouge de Noctalie, est à son apogée, Lady Amarote sort de son profond sommeil.

Elle revêt une robe pourpre à broderies d'or, se pare de ses bijoux qui rutilent de rubis, de grenat et d'escarboucle. Elle coiffe longuement sa somptueuse chevelure d'ébène et, d'un pas léger, parcourt les longs couloirs sombres de son château perché au sommet d'un pic rocheux qui, tel un corbeau, surveille les villages environnants.

Elle monte dans la plus haute tour et là, dans la clarté rougeoyante de la lune, elle appelle les âmes errantes.

De longues formes blanches s'irisant de lueurs cramoisies s'élèvent jusqu'à elle.

La silhouette de Lady Amarote se découpe comme une blessure sur la chair noire de la nuit.

Puis, tel un chef d'orchestre, elle lève les mains. Le vent se met à geindre accompagné des hululements des oiseaux nocturnes et du bruissement des feuilles.

Les ombres blanches oscillent au gré des mouvements des bras graciles de Lady Amarote.

A son commandement, elles s'élancent dans une danse qui les tord et les malmène.

Modelées par le vent et les mains de Lady Amarote, chacune d'entre elles perd peu à peu son apparence de voile informe, des corps, des visages apparaissent. Bouches ouvertes sur des cris, yeux hagards reflétant l'incompréhension, les âmes se rapprochent de celle qui vient de les convoquer. Un chant s'élève de sa bouche vermeille, leur révélant leur nature, récitant leur vie, leur apprenant leur fin.

Tournoyant dans la ronde folle qui les entraîne, les fantômes laissent échapper une longue mélopée mêlant espoir et désespoir.

Leur reine seule sait quel sort leur est réservé, ils la supplient de leur révéler leur avenir : le repos, la lente décomposition de leur être, une renaissance peut-être ?

Mais Lady Amarote, impavide et souveraine, continue de les faire danser au rythme de ses désirs. Tant que la lune rouge trône dans le velours de la nuit, le monde de la nuit et des morts est sien.

Lorsque tout doucement, Sanguine commence à sombrer vers l'horizon, la folle danse ralentit. Les mouvements de Lady Amarote s'alanguissent, il va bientôt être l'heure pour elle de rejoindre sa couche.

Alors, d'un geste elle réunit devant elle toutes les ombres dansantes et épuisées. Elle aspire leurs dernières forces vives et, lorsqu'elle tourne les talons pour plonger dans les ténèbres de sa demeure, derrière elle les fantômes s'effilochent en nuages rosés et retournent se fondre dans le grand tout.

Dans les villages terrés au pied du château, les habitants tremblants encore des échos de la danse d'adieu des leurs, sortent et se dirigent vers les cimetières pour rendre un dernier hommage à ceux disparus depuis la dernière lune rouge et ramasser le léger morceau d'étoffe rouge qu'ils laissent derrière eux et qui accompagnera les vivants jusqu'à ce qu'à leur tour, ils aillent danser pour Lady Amarote.

Quant à elle, rassasiée, elle s'endort à nouveau pour rêver les vies qui maintenant palpitent au creux de son esprit.

fantome

 

Merci à Claire et Pascal qui m'ont permis d'emprunter et de trafiquer une de leurs photos.

Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 00:26

Francine de l'Arbre à mots ayant pardonné ma petite entorse à son mot la semaine dernière, je m'amende en lui proposant un Bécédémo correctement orthographié !

Il existe en Noctalie une créature redoutable.

Lorsque Serpentine la lune verte fait son apparition dans les cieux, les Noctaliens prennent bien soin de suspendre à leurs fenêtres des talismans de cristal vert.

Ces objets qui scintillent, de reflets d’émeraude dans la lumière opalescente de Serpentine, ont pour mission de captiver le Bécédémo. Lorsqu’il les voit tournoyer il ne peut s’empêcher d’approcher et les miroitements qu’ils diffusent l’envoûte tant qu’il reste à les contempler jusqu’au coucher de Serpentine, à ce moment là, le Bécédémo n’a plus qu’à regagner sa tanière affamé.

Le Bécédémo à première vue n’a pas l’air terrifiant, il serait même plutôt beau à regarder. Il ressemble à un petit serpent aux écailles iridescentes. Ses yeux passent par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Lorsqu’il se déplace c’est avec une élégance aérienne et un léger friselis l’accompagne, cette musique lénifiante endort ses victimes et lui permet d’entrer dans leurs rêves.

Et c’est là bien sûr que les choses se compliquent pour le dormeur.

Le Bécédémo se nourrit de rêves, ou plus exactement il se gorge des mots qui accompagnent les rêves. Il déguste voyelles et consonnes avec délectation. En happant une de-ci, une de-là, il les laisse fondre sur sa langue comme un gourmet. Lorsqu’il est vraiment affamé il avale goulûment des mots entiers.

Le rêveur pendant ce temps assiste, impuissant, à la destruction de son rêve. Tous les bons conseils, les mises en garde que ceux-ci pourraient lui délivrer sont annihilés, il ne reste que de formes qui s’agitent désespérément dans un silence de plus en plus angoissant.

Au matin, lorsque le Bécédémo se glisse hors de la tête de sa victime, celle-ci n’est plus quehttp://www.memoclic.com/14-3746-600x450/fond-ecran-serpent-vert-symetrique.jpg fatigue et vide. Il n’est pas rare d’ailleurs lorsque l’attaque a été particulièrement violente, que la malheureuse proie ne puisse pas parler pendant plusieurs jours, que les mots lui échappent, ou, au mieux, qu’elle bafouille ou bégaye lamentablement.

Bref, mieux vaut éviter de dormir à la belle étoile lorsque Serpentine brille et les esprits forts qui ont voulu n’en faire qu’à leur tête, persuadés qu’ils étaient de résister au sommeil, ont fait les frais des facultés hypnotiques du Bécédémo.

Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 00:14

Une nouvelle feuille vient de tomber de l'Arbre à Mots de FF.

Bouchariot : 

Invention mise au point à Noctalie. En effet, Noctalie étant grande productrice de phénomènes paranormaux qu'elle réserve à notre terre, il a été nécessaire de mettre au point un moyen de transport pratique et rapide pour acheminer les fantômes sur notre planète.

Les maîtres fantômes de Noctalie ont donc créé le Bouchariot, c'est l'équivalent Noctalien de notre chemin de fer.

Comme son homologue terrestre, les Bouchariots sillonnent (tant bien que mal) la surface de cette planète agitée et les fantômes qui ont envie de voir du pays montent à bord. Ils arrivent dans la gare centrale de la capitale où leur affectation terrestre leur sera donnée.

L'Ecosse est très prisée, les châteaux de ce charmant pays ayant une réputation à tenir.

L'Amérique est réservée aux fantômes aimant donner dans le style gore.

La France, farcie de cartésiens qui ne veulent croire en rien, est quant à elle proposée aux fantômes ayant déjà une très bonne expérience et souhaitant surmonter des défis.

Une fois que chacun a choisi sa destination, nos aimables fantômes s'entassent en riant dans leshttp://www.coloriage-halloween.com/albums/fantomes-famille-halloween/coloriage-fantome-halloween-15.gifwagons et devisant gaiement, échangeant recettes à faire peur et anecdotes à faire frémir, ils passent le portail interdimensionnel qui relie Noctalie à notre terre.

Comme vous l'avez compris, pour des raisons pratiques, le véritable nom de cet intéressant moyen de transport a été légèrement modifié. A l'origine il s'agissait bien sûr du Bouhchariot, mais au fil du temps, le H a été écarté.

Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:39

Encore pour l'Arbre à Mots, une nouvelle définition.

La Vitafeuille est une potion de Madame Thècle, la sorcière officielle de Bigorbourg.

Cette mixture très particulière accélère la pousse des plantes et leur permet de garder leur beauté plus longtemps.

Mais pour créer cette potion très particulière, Madame Thècle prend des risques.

En effet, elle doit attendre le levé d'Aurine, la lune d'or de Noctalie, un levé qui n'arrive que tous les 6 mois, il ne faut donc pas le manquer. L'arrivée de cette belle lune coïncide avec le premier jour du printemps et le premier jour de l'hiver.

Ce jour là, lorsque notre lune à nous se couche, Madame Thècle se rend dans le cercle des fées de la forêt de Bigorbourg et attend que le portail vers Noctalie s'ouvre.

Lorsque la porte aux reflets hypnotiques s'entrebâille, notre amie s'avance bravement et prend pied au milieu d'une des forêts de Noctalie. Là elle ne dispose que de très peu de temps pour cueillir les plantes baignées de la lueur magique d'Aurine et seulement celles-là. Lorsque les nuages empêchent la clarté de la lune de passer, Madame Thècle revient bredouille. De plus, il lui faut faire attention à tous les pièges que la forêt peut lui tendre, les animaux, les personnages un peu bizarres, la flore du coin ne sont pas toujours très aimables.

Heureusement Madame Thècle a plus d'un tour dans son sac et se sort sans trop de difficultés des chausse-trappes tendus sous ses pieds.

Lorsqu'elle est de retour, elle se met aussitôt au travail (je ne sais pas trop ce qu'elle fait, elle ne m'a pas laissé regarder) et au bout de quelques jours, une petite bouteille remplit d'un précieux liquide vert est prête.

Cette fiole, elle la laisse au milieu de la forêt, les esprits de la forêt se chargeront d'en faire profiter les habitants feuillus de notre bourg.

Je remercie tout particulièrement Andoka qui a bien voulu me prêter sa très belle photo qui m'a bien inspirée pour cette petite histoire. Rendez-lui visite, il y a de bien belles découvertes à faire.

 

 

http://fc02.deviantart.net/fs70/f/2011/055/e/e/eefbc801e0d051c078a011ffd1d409cd-d3a9za0.jpg

Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 00:57

Pour l'arbre à mots, un petit détour par Noctalie 

On peut trouver dans les plaines de Noctalie une très étrange fleuranimal. Il s'agit du Coquelicorne.

Imaginez une belle fleur écarlate aux pétales soyeux et soigneusement refermés sur son cœur.

Les noctaliens savent bien qu'il ne faut pas la cueillir, d'abord parce que lorsque vous le faites la fleur pousse un cri d'agonie tellement perçant que l'imprudent peut en devenir sourd ou rester pétrifié sur place et qu'ensuite la beauté convoitée se transforme aussitôt en poussière. Mais cela ne les empêche pas de tenter régulièrement leur chance.

Mais, me demanderez-vous (je vous en prie, ne vous privez pas) pourquoi les noctaliens s'entêtent-ils à essayer de cueillir cette fleur en dépit de tous les risques encourus ?

Elle n'est pas rare, elle pullule même dans les champs, mais cette plante qui ressemble à son cousin le coquelicot terrestre a une particularité très convoitée.

Un coquelicorne sur un million renferme en son cœur un véritable trésor.

Venez, allons observer le phénomène sur place.

Seule la lune d'argent brille en ce moment !

Là, vous voyez, cet éclat noir qui vient de se faufiler entre les pétales rouges ?

Entendez-vous ce chant qui plane dans l'air ?

Il vous attire irrésistiblement, attention, restez près de moi, pas d'imprudence. Nous allons attendre qu'Argentine la lune termine son cycle.

Voilà ça y est elle est couchée.

Rapprochons nous doucement du coquelicorne qui nous intéresse.

Entendez-vous ce léger vrombissement ?

Et voilà, la fleur s'ouvre complètement pour accueillir son occupante.

La voilà qui se pose !

N'est-elle pas magnifique cette minuscule licorne qui replie doucement ses ailes pour venir se reposer dans la soie de la fleur ?

Ces deux êtres vivent en symbiose parfaite. La partie Coque sert d'abri à la partie Licorne et celle-ci s'envole régulièrement pour aller s'accoupler et lorsqu'elle revient, les deux partenaires donnent naissance à des millions de graines qui viendront ensemencer les champs de Noctalie et qui perpétueront leur espèce.

Mais je vous avais aussi parlé de trésor.

Eh bien, il paraît que celui qui réussira à cueillir un Coquelicorne habité deviendra l'ami à vie de la Licorne et que celle-ci lui apportera protection, bonheur et prospérité.

Mais, il faut le savoir, jusqu'à maintenant si les sourds et les paralysés sont légions, les chanceux ne sont que légende.

Donc un conseil, faites comme le disait ma grand-mère "Touchez avec les yeux, pas avec les mains" !

 

coquelicorneblanc


Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 00:29

Nouveau mot décroché de l'Arbre de FF

Retournons un peu sur Noctalie pour observer une manifestation de la nature particulièrement impressionnante.

Sur Noctalie, la mer paraît être toujours en furie. Mais au milieu de ces vagues sans âme, il en existe une qui possède son libre arbitre, qui est dotée d'une personnalité. Et qui possède également un caractère de cochon, il faut bien le reconnaître.

Il s'agit de la vague à bonds.

Cette vague géante vit tout au fond de l'eau, elle est d'un beau vert émeraude qui tranche avec le gris et le noir qui règnent en ces lieux.

Généralement, comme un gros chat, elle fait la sieste tranquillement. Mais parfois, une grosse envie de faire des ravages la prend. Alors comme un long fouet, elle se déroule, monte en surface et de ses yeux d'écume elle surveille l'horizon.

Malheur au dragon, au tapis volant ou à l'objet volant identifié ou non qui vole trop bas.

Comme un félin gigantesque, une patte d'eau se lève et d'un coup vif elle envoie balader l'intrus insouciant. Ensuite, une fois qu'il barbote, elle s'amuse à tourner autour, le renvoyant dans l'eau d'une pichenette, jusqu'à ce que lassée, elle le laisse reprendre ses esprits et fuir (ou couler, après tout Noctalie n'est pas une planète tendre).

Inutile de dire que ceux qui s'en sortent surveillent ensuite de très près la moindre apparition d'une ondulation émeraude à la surface de l'océan déchaîné lorsqu'ils doivent à nouveau le survoler.

En ce qui concerne les rares bateaux qui se risquent sur les flots lors des périodes un peu plus calmes, si le capitaine se montre courtois avec elle, s'il sait trouver les mots et la caresser dans le sens du poil, elle peut se glisser sous le navire et l'emmener à grande vitesse jusqu'à sa destination. Bon c'est vrai qu'après un voyage pareil, membres d'équipage et passagers arborent une belle teinte verdâtre. Pour les autres, eh bien ma foi, il faut bien que les animaux marins mangent n'est-ce pas ?

La vague à bonds est toutefois très amie avec les sirènes. Elle n'hésite pas à se transformer en manège ou en http://tpe.energie.mer.free.fr/TPE/vague2.jpgtoboggan pour amuser ces jeunes demoiselles.

Enfin, attention si vous vous promenez sur la plage, si vous voyez un éclair vert resplendir au lointain, prenez vite vos jambes à votre cou, à n'en pas douter la vague à bonds vous a repéré et compte bien vous faire passer un très mauvais moment.

Lames de fond et tsunamis sont peut-être bien ses enfants sur notre terre.

Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 00:49

Pour l'Arbre à Mots peut-être un nouvel univers à explorer.

 

Sous son soleil noir et ses lunes d'or pale, la planète Noctalie roule dans l'espace.

Là-bas c'est toujours le crépuscule éclairé simplement par la clarté évanescente des lunes qui traversent son ciel, toujours pleines et rondes.

Crépuscule rayé par le rougeoiement des chaînes de volcans qui quadrille la terre ou émergent des océans. Traits de lumière flamboyants qui rayent l'atmosphère et révèlent le temps d'un clignement d'œil, la vie qui grouille.

Dans les plaines les créatures qui peuplent notre inconscient ont construit des villes vertigineuses, des palais à la sombre beauté dressent leurs tours telles des pointes labourant le ciel et déchirant les nuages bleus outremer, ils plongent dans les profondeurs de la terre fouissant dans la terre noire et nourricière. Ici vivent anges, diables, vampires, croquemitaines, fantômes, sorcières et sorciers, magiciennes et magiciens, dieux antiques. Ils fabriquent les rêves prémonitoires ou les cauchemars qui peuplent nos nuits, ils concoctent les fantasmes meurtriers de certains, les élans de bravoure d'autres. Ils se nourrissent de nos peurs ou de notre courage.

Les forêts ombreuses qui ceignent les villes, accueillent en leur sein les créatures chassées depuis des temps immémoriaux de notre planète. S'y cachent licornes, basilics, sasquatchs, chimères, loups-garous, pégases, dinosaures, feux-follets, pixies, korrigans. Eux aussi participent à nourrir notre imagination et la foi des enfants et de certains illuminés en leur existence leur donne vie et force.

Au flan des volcans, les nuées de dragons rugissent faisant écho à nos pulsions, nous entraînant au-delà de nos limites, au-delà de nos inhibitions, libérant la sauvagerie, le désir de liberté qui dorment en nous. A grands coups d'ailes ils parcourent la planète accompagnés de ptérodactyles et de chevaux volants. Les sorcières les rejoignent pour des sabbats échevelés.

Dans les mers toujours en proie aux tempêtes rageuses, les vagues se dressent gigantesques, rutilantes d'argent. L'écume et les embruns s'envolent fouettant les plages de galets, érodant des falaises qui sans cesse reprennent de la hauteur, se reconstituant des pierres qui ricochent lancées par la folie furieuse de l'eau. Dans les ondes, les léviathans, les serpents de mer, les calmars géants, les krakens, s'entrelacent dans des danses farouches en l'honneur des déesses mères.

Dans les montagnes les yétis, les trolls et les banshees précipitent sur le monde des avalanches dévoreuses à http://www.fresh-paper.com/data/small/9882.jpg la douceur mortifère.

Sur Noctalie se côtoient beauté et laideur, paix et férocité. Noctalie réceptacle de la fureur, de la fougue, de l'ardeur, de l'abnégation et de l'impétuosité de sa planète jumelle la Terre qui dans sa course en avant se rue vers sa fin ou peut-être sa rédemption si ses habitants se décident à faire corps avec leurs sentiments et leur passé.

Repost 0
Published by Martine27 - dans Noctalie
commenter cet article

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock