Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 00:56
Elle nous a gâté encore l'amie Bigornette avec son prénom, Epistème, je vous demande un peu !

Sachez-le Epistème est une livre, non je n’ai pas fait de faute de frappe, Epistème est UNE livre, une livre voyageuse même pour tout dire.

Je sais, je sais, une livre ça n’existe pas, en principe on dit un livre, moi je n’y suis pour rien, Epistème a décidé d’être une livre, je me contente d’écrire son histoire sous sa dictée, je ne suis qu’une modeste chroniqueuse.

Donc Epistème est une livre voyageuse. Attention, elle ne fait pas partie de ces livres que l’on dépose sur un banc pour le faire adopter ou de ceux que l’on se transmet par la poste. Non Epistème voyage par ses propres moyens.

Elle existe depuis aussi longtemps que Bigorbourg. Elle a été créée il y a bien longtemps par un moine un peu magicien sur les bords, même s’il l’ignorait.

Il a amoureusement choisi une belle reliure qu’il a dorée à l’or fin. Pour les pages il a choisi le plus beau parchemin et s’est appliqué à y tracer les plus magnifiques lettres et lettrines que contenaient sa plume et son encre. Bien sûr il a aussi décoré le tout d’enluminures qui remplissaient l’âme de beauté et de joie. En revanche, il a été incapable de savoir ce qu’il avait écrit.

A peine le dernier point apposé, Epistème a disparu dans la nature. Notre pauvre moine l’a cherché un bon moment et puis un jour elle lui est apparue en rêve. « Ne t’en fais pas, je vais voir du pays et donner du bonheur, vis en paix ami créateur ». Notre moine s’est donc fait une raison, mais dans un coin de son esprit, des phrases étaient nichées qui lui donnaient joie et espoir, le dernier cadeau d’Epistème.

Quant à elle, elle entreprit un grand périple à travers le monde et le temps, n’hésitant pas à modifier son apparence pour mieux coller à l’endroit où elle atterrissait.

Le plus souvent, elle choisissait de se glisser entre les mains d’un enfant, celui-ci la dévorait, s’emplissant de ses phrases et de ses images, laissant son imagination jouer main dans la main avec Epistème et quand assurée que son protégé avait fait le plein de bonheur, elle filait ailleurs.

Entre les mains d’une jeune fille romantique qui soupirait après l’amour, entre celles d’une mère qui s’inquiétait pour ses enfants, entre celles d’un homme au cœur dur qu’il fallait rendre un peu plus humain (la plus dure de ses tâches ça), entre celles d’une vieille personne qui n’espérait plus rien de la vie.

Et chaque fois Epistème savait trouver l’histoire qu’il fallait.

Pour tout vous avouer, j’ai moi-même eu Epistème entre les mains, elle m’a laissé au creux de la mémoire des histoires de planètes où l’on recueillait les enfants perdus, les voiles irisés d’une cascade qui protégeait le monde des fées, des fleurs vivantes qui pleuraient celles qui avaient été cueillies. Je suis sûre que comme moi vous avez eu entre les mains Epistème et qu’elle vous a laissé d’étranges souvenirs.

Seulement, bien sûr impossible de se souvenir du titre et de l’auteur de ces livres magiques. Encore que parfois Epistème est très sympa, quant une des histoires qu’elle a inventée plait plus que tout, elle s’arrange pour en souffler l’idée au creux de l’oreille d’une ou d’un écrivain, et voilà qu’Epistème laisse un peu d’elle dans un livre (oui là c’est un) qui rayonne et que tout étonné vous découvrez dans les rayons d’une librairie sûr et certain de l’avoir déjà lu alors qu’il vient juste de paraître. C’est très étrange, mais cela fait beaucoup rire Epistème qui s’envole un peu plus loin.

Bien sûr vous vous doutez bien que la plupart des habitants de Bigorbourg au cours des siècles on eu l’occasion de tenir Epistème entre leurs mains, c’est sûrement de là que leur vient leur incomparable capacité à accepter le merveilleux et à le côtoyer sans se poser de question.

Et vous avez-vous déjà eu Epistème entre les mains ? Je suis bien persuadée qu’il y a au fond de vos http://www.nouvelles.umontreal.ca/archives/2007-2008/images/stories/07-08_Forum/iForum23/20080310F23_livre-volant.jpgmémoires des phrases ou des histoires qui vous reviennent parfois sans que vous sachiez d’où elles viennent, eh bien c’est Epistème qui vient de vous survoler en route pour une autre mission.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S

Je ne m'en souviens plus hélas et il y a quelques années, ma soeur a fait le vide au niveau des livres, du coup je ne l'ai plus, je le regrette, il est vraiment très beau ce livre. 


Répondre
M

J'ai gardé pas mal de mes livres d'enfant, les seuls que j'ai donné ce sont les club des 5


S

Oui et elle est passée chez moi lorsque j'étais enfant, elle m'a raconté l'histoire de cette planête où se retrouvaient des enfants orphelins élevés par des fées.
Quelle jolie conte Martine, j'adore une fois de plus et quelle belle imagination, un grand bravo, j'ai adoré. 


Répondre
M

Ah nous avons eu la même Epistème, je me demande bien comment s'appelait ce livre, mais manifestement il nous a marquées toutes les deux


A

bien belle histoire que celle de cette livre du nom d'épistème
 bravo
 bisous de bretagne


Répondre
M

J'espère qu'elle t'a rendu visite


P

Ah je comprends mieux maintenant pourquoi depuis l'enfance je et me raconte des histoires. Merci Epistème et reviens nous voir souvent.


Répondre
M

Voilà il ne fallait pas chercher plus loin qu'une livre voyageuse !


P


je le savais depuis hier , Epistème était passée chez moi, me dire qu'il y aurait un beau conte chez toi aujourd'hui, quelle bonne livre cette Epistème qui sème dans les esprits de belles
histoires qu'on aime!  merci Martine toujours merveilleux ce Bigorbourg !



Répondre
M

Et toi quelques histoires d'Epistème qui traînent encore dans ta mémoire ?


Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock