Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 00:16

Etant toujours chouia débordée (je ne sais même pas pourquoi ?) je fais remonter ce petit texte écrit en 2008 pour le Casse-tête de Sherry, ça tombe bien puisque ça parle d'une brocante.

Demain, c'est brocante au village.

Je vais encore me laisser aller, c'est sûr.

Il faut dire que ça fait tellement de temps que je cherche un Houpert-brone qu'il va bien falloir un jour où l'autre que je le trouve.

Pardon, qu'est-ce qu'un Houpert-brone ?

Si je le savais je me ferais un plaisir de vous le dire.

Là gît le problème.

Je suis tombée un jour sur ce nom dans un livre et il était dit que cet objet extraordinaire pouvait exaucer un vœu.

L'ennui c'est que dès que j'ai vu ce mot, j'ai été comme ensorcelée.

IL FALLAIT que je trouve un Houpert-brone et ça fait maintenant 20 ans que j'écume les brocantes et foires à tout, la galère je vous le dis, et le gouffre financier.

Au début, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un récipient. Vous savez qu'on trouve beaucoup de génies dans les bouteilles.

J'ai donc commencé à acheter des bols, des bouteilles, des lampes à huile ou à pétrole, des vases, des théières et vas-y que je te les frotte, encore que le mode d'emploi n'était pas donné dans le livre.

Bref, il y a chez moi une sacrée collection de contenants en tous genres et super astiqués je vous le dit. J'ai même, c'est vous dire, un crâne dans lequel les vikings buvaient leur boisson sacrée (je me demande si je ne me suis pas fait avoir quand même, il m'a semblé voir gravé en dessous Made in quelque chose, pas sûre que ce soit du viking ça).

Bon, bref.

Ensuite j'ai enchaîné sur l'achat de toutes les choses qui me paraissaient de bonnes candidates pour être un Houpert-brone. Des livres, des porte-clés, des assiettes, des miroirs, des casseroles, des réveils, des vieilles fringues, des godasses déglinguées, des pots de chambre, des miniatures, des poupées et même, même un raton laveur empaillé. Rien à faire j'ai beau multiplier les achats, essayer un tas de rituels aussi bizarres que variés du style danser à poil sous la lune avec le dernier objet en date, ou me rouler dans la rosée avec lui. Rien à faire, si ce n'est me taper des crèves mémorables quand on est en plein hiver.

Je commence à me décourager et il serait bien que je le trouve ce fichu bidule, parce que si au début je n'avais pas trop d'idées sur le vœu à formuler, voyez le genre être riche, être célèbre, vivre longtemps en bonne santé, maintenant je n'ai plus qu'un seul vœu en tête, vous voulez savoir lequel ?

Simple, si je mets la main sur un Houpert-brone je lui demande de me débarrasser de tout le bric-à-brac qui encombre ma maison, faut dire que c'est tout juste si je peux encore y entrer sans me faire écraser par tout ce qui y est empilé !

PS - Au fait Houpert-brone, vous avez deviné le mot qui se cache derrière ? Petit indice 

Repost 0
Published by Martine - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 00:26

Sherry me pardonnera d'avoir un peu détourné le thème de son Casse-tête, mais j'ai eu envie de ressortir ce petit texte qui utilise des proverbes félins

Chat timide dans la nuit

Tim le chat blanc est un grand timide, c'est comme ça, c'est un tendre, un doux qui ne lèverait la griffe sur personne, deux pattes, oiseau ou souris.

Seulement voilà, ça lui pourrit la vie cette timidité, car comme dit la sagesse populaire "chat timide fait souris effrontée".

Or, Minnie la souris en profite, la bougresse, elle n'arrête pas de lui jouer des tours et la maîtresse de Tim râle que s'il n'est pas capable d'attraper une minuscule souris comme ça, elle va l'envoyer à l'école des chats pour qu'il apprenne à travailler comme un vrai chat.

Tout malheureux, Tim fait part de son problème à Tom le chat bleu. Celui-ci se fait fort avec l'aide de Mimi, sa jeune deux pattes, de résoudre le problème de Tim.

Tous les trois se réunissent chez Mimi pour concocter leur plan. Pendant ce temps là, chez Tim, les souris, enfin la souris danse.

Un soir, après une nouvelle blague de Minnie, Tim fait semblant de fuir. La souris, enchantée, le traque dans tous les recoins et soudain elle l'entend qui bouge dans le grenier.

Trotti trotta, elle escalade l'escalier et se retrouve dans le noir.

Habituée à jouer les terreurs, elle avance sans méfiance.

Quand soudain !!! Dans un feulement terrifiant une boule de poils gris se jette sur elle, faisant claquer ses mâchoires au ras de ses oreilles.

Minnie n'a plus envie de danser, il semblerait "qu'il n'est pas de si petit chat qui n'égratigne".

Elle prend ses pattes à son cou et file se réfugier, tremblante, dans son trou.

Pendant ce temps, au grenier, deux chats et une petite fille s'amusent de la déconfiture de la souris qui avait oublié que "la nuit tous les chats sont gris".

Et maintenant ?

Eh bien, si Tim n'est pas encore guéri de sa timidité, au moins Minnie le respecte et ne lui joue plus de vilains tours, d'ailleurs on peut même dire qu'ils sont amis "a bon chat, bon rat".

Sa deux pattes, quant à elle, est ravie d'avoir un chat tout doux, tout tendre mais qui sait, enfin, faire peur aux souris.

Repost 0
Published by Martine - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:16

Attention, texte long. Il ne faut pas croire que tout est toujours rose dans ma petite tête, parfois ça fait du bien de se laisser aller un peu !

Des hommes et des femmes sont assis autour de la grande table de réunion. Leur mine est grave, un problème très important a été porté à leur connaissance par leur hiérarchie.

A nouveau les insectes prolifèrent, il faut vite trouver une solution pour réduire leur nombre de manière drastique avant qu’ils ne saccagent l’environnement.

Les réflexions fusent en désordre :

-  C’est incroyable, comment en sommes nous encore arrivé là ?

- Nous pensions pourtant avoir réglé le problème une fois pour toutes !

- Pensez vous à chaque fois ces sales bêtes arrivent à trouver une solution.

- C’est vrai qu’ils ont la peau dure.

- Et bien trop d’imagination.

-Trop de ressort, voulez-vous dire !

- Et en plus ils arrivent toujours à augmenter leur vitesse de reproduction.

- Le pire c’est qu’ils continuent à n’en faire qu’à leur tête

- Il faut reconnaître que nous ne leur laissons pas beaucoup d’indices pour qu’ils puissent comprendre ce qui se passe.

- Pas beaucoup d’indices ? Vous exagérez, depuis le début des temps nous n’arrêtons pas de les mettre en garde.

- C’est vrai, depuis le grand nettoyage du déluge, nous n’avons pas arrêté d’envoyer des signaux.

- Et nous pouvons nous targuer d’avoir été imaginatifs !

- A qui le dites-vous !

- Rappelez-vous la grande époque des épidémies !

- La peste noire quel superbe souvenir

- Nous avions réussi à éradiquer plus d’un quart de cette vermine

- Je dois dire que j’avais un petit faible pour le mal des ardents

- C’était poétique, mais loin d’être pleinement satisfaisant

- Et vers la même époque vous rappelez-vous le flamboiement des bûchers, quelle merveille

- C’est vrai que cela nous a permis de supprimer un bon paquet de possibles génitrices et surtout de guérisseuses un peu trop talentueuses

- Et les croisades, les guerres de religion, trop bon

- C’est bien vrai, les guerres ce n’est pas mal non plus, toutes ces colonies lancées les unes contre les autres pour des motifs futiles

- Les dernières en date ont été sublimes

- Et l’apothéose de ces œuvres d’art en forme de champignons

- Hélas nous avons trop bien fait en leur soufflant l’idée de la force atomique

- C’est exact bien que leur intelligence soit limitée ils se sont méfiés et ont un peu réduit leur activité de ce côté-là

- Quel dommage quand même, non seulement nous étions débarrassés d’un seul coup d’une grande partie d’entre eux, mais en plus les répercussions duraient un long moment dans le temps

- Le problème le plus important était quand même que les autres espèces innocentes se trouvaient atteintes aussi

- Oui c’était là le point le plus fâcheux de cette excellente idée

- Bien heureusement nous avons rectifié le tir avec la grippe espagnole

- Quelle période heureuse, en quelques mois nous avions réussi à supprimer autant de parasites qu’en quatre années de guerre

- Reconnaissez que depuis le sida a été une de nos plus belles réussites avec le cancer

- Effectivement, mais ces larves semblent commencer à développer des résistances à ces deux grands monuments

- Quelle pitié, il va encore une fois falloir que nous nous creusions la tête pour trouver de nouveaux moyens d’éradication

- Les bactéries résistantes ne sont pas mal

- Oui, mais leur impact est loin d’être suffisant

- Le coup de la vache folle, les a bien affolé c’est le cas de le dire

- Malheureusement ils ont trouvé le truc trop rapidement

- La grippe aviaire pas mal non plus

- Plus de bruit que de mal aussi hélas

- Le tabac a sévi longtemps

- En effet, mais il commence à être en perte de vitesse aussi

- L’alcool et la drogue fonctionnent correctement

- Le rendement reste faible malgré tout les efforts que nous faisons pour améliorer la toxicité des dernières

- Il est heureux que Mère terre nous donne un coup de main avec les raz de marée, les tremblements de terre, les tempêtes et ouragans

- D’accord avec vous et il faut dire qu’elle est au premier chef concernée par l’invasion de ces fichus insectes qui pourrissent sa vie et la détruisent à petit feu

- Il n’empêche qu’il est de notre devoir de l’aider

- Je n’ai rien contre, mais reconnaissez qu’elle a quand même tendu le bâton pour se faire battre en laissant ces fichues bestioles se mettent debout et prendre la grosse tête

- Et ce sacré pouce opposable, une petite merveille de technologie, mais quelle grossière erreur tactique

- C’est vrai, à cause de cette avancée technique nous voilà bien embarrassés maintenant

- Au moins, elle a réussi à éviter une trop importante prolifération en prévoyant un temps de gestation relativement long et un nombre limité d’individus par portée

- Même ça mon pauvre ami ils sont en train d’essayer de le contourner, vous rendez vous compte ils jouent avec la conception arrivant à accroître certaines naissances multiples et à prolonger l’âge de procréation

- Pour le moment ce problème reste assez circonscrit, mais il serait bon de le surveiller de près, d’autant qu’ils commencent aussi à s’intéresser d’un peu trop près au clonage

- Logiquement nous avons encore un peu de temps avant d’être confronté à la prise d’ampleur de ce phénomène

- Bon ce n’est pas tout, mais il serait temps d’arrêter de nous disperser et de nous pencher sur la question principale de l’ordre du jour que je me permets de vous rappeler « Quelles nouvelles maladies créer et inoculer aux parasites désignés sous le nom générique d’espèce humaine ? »

L’assistance soupire, depuis des millénaires que cette commission se réunit régulièrement, il lui est de plus en plus difficile de venir à bout de l’espèce dite dominante de ce morceau de rocher qui tourne dans l’espace

- Et si nous revenions aux méthodes classiques, un bon déluge de derrière les fagots.

- Oui, mais comment sauver animaux et plantes sans avoir besoin des forts en thème pour les aider à s’abriter et sans être obligé de donner le pouvoir à l’une ou l’autre espèce et de voir nos ennuis recommencer

- Vous voulez que je vous dise, on n’est pas sorti de l’auberge !

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 00:31
Une petite histoire que je ressors pour le Casse-tête de Sherry

Rrr, Rrr, Rrr.

Vlan, un grand coup de poing sur le volant.

Bon sang, mais qu'est ce qu'elle attend pour démarrer ?

Rrr, Rrr, Rrr.

Et j'appuie sur l'accélérateur !

Et je mets le starter !

Rrr, Rrr, Rrr.

Non, rien à faire !

Bon, dans mon malheur, il ne faut pas que je me plaigne je suis encore sur le parking de l'hôtel, pas perdue en pleine campagne.

Rrr, Rrr, Rrr.

Mais flûte, tomber en panne alors qu'on est en vacances, c'est vraiment pas de chance !

Allez je réessaies !

Rrr, Rrr, Rrr.

 


Veut vraiment rien savoir, fichu tas de ferraille !!!

Rrr, Rrr, Rrr.

Bon, je laisse tomber avant de la noyer complètement et je vais voir si je trouve un garagiste.

Je sors, je ferme la portière et tout-à-coup !!! L'ILLUMINATION !!!

Je remonte dans la voiture, je me remets au volant, et j'abaisse une minuscule manette planquée sous le volant.

 

La honte, l'antivol, j'avais oublié ce sacré coupe-circuit.

Excuse-moi ma belle, tu n'es pas un tas de ferraille, c'est moi qui suis une sombre cruche.

Grand moment de solitude, mais ouf, je ne me suis pas ridiculisée devant un garagiste c'est déjà ça (je l'entends, "ah les femmes au volant" gnia, gnia).

Rrr, Rrr, Vroum, vroum !

Youpi ! En route vers de nouvelles aventures.

A ma grande honte, je dois avouer que ce léger incident technique m'est réellement arrivé lors de mes vacances dans le Val de Loire.

Repost 0
Published by Martine - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 18:48

Désolée les abonnés vous avez dû recevoir l'avis pour mon article "Plaisir", erreur de manipulation ! Vous l'aurez en entier demain.

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 00:52

http://www.thebookedition.com/images/couv-products-68771.pngVous avez déjà sûrement vu cette drôle de petite bonne femme se promener dans nos blogs.

Il s'agit de la demoiselle qui nous accompagne dans la nouvelle aventure proposée par Quichottine.

Comme pour "L’Atelier de Mijoty", paru en mai 2011, et dont les bénéfices ont été reversés intégralement à l’association Rêves qui a pu ainsi réaliser celui d’un enfant gravement malade, cette seconde anthologie "éphémère" est née d'un dessin à colorier de Solyzaan, coloriage parsemé de mots, grâce à des adultes ayant retrouvé pour la circonstance le don d'enfance et l'envie de partage.
Nous continuons à rêver ensemble d’un monde différent où tout ne serait pas profit et nous espérons pouvoir ainsi apporter une nouvelle fois notre contribution à ceux qui ont choisi de travailler pour une si noble cause.
Merci à tous les auteurs et illustrateurs de cet ouvrage et à ceux qui le feront vivre en le lisant.
(Soixante-huit auteurs et illustrateurs sont réunis dans cette anthologie).

Si vous souhaitez aider ces enfants et en profitez pour faire un cadeau de Noël un peu différent, vous pouvez souscrire auprès de Quichottine ici

 

Et j'en profite pour vous proposer mon texte

Mon histoire se passe dans un monde bien loin du nôtre.

Un jour, une drôle de jeune femme arrive dans un village.

Les enfants, curieux comme des jeunes chats, l’entourent.

Ils détaillent son étrange tenue multicolore, son chapeau amusant, ses yeux qui brillent comme des étoiles.

Mais ce qui les intrigue le plus, c’est la bizarre boite qu’elle porte.

Elle étincelle et elle semble changer de couleur lorsqu’on la regarde pendant un long moment.

Bientôt la curiosité les emporte et ils se mettent à poser des questions.

« A quoi sert cette boite, qu’y a-t-il dedans et elle qui est-elle ? »

Devant cette marée de pourquoi et de comment, la jeune femme se met à rire. Son rire est comme un chant d’oiseau.

Elle entraîne les enfants sous un arbre et leur demande.

« Que se passe-t-il lorsque vous vous endormez ? »

Les enfants étonnés la regardent et répondent en chœur.

« Nos yeux se ferment et le lendemain matin, ils s’ouvrent et voilà on a dormi »

« Et que se passe-t-il quand vous dormez ? »

« Ben, rien bien sûr ! »

« Eh bien voilà, c’est pour ça que je parcoure le monde et que je rencontre tous les enfants de la terre. Cette boite m’a été donnée par mon patron le Marchand de sable. Celui qui passe le soir pour vous aider à vous endormir. Mais comme il trouve que dormir simplement c’est trop triste, il a inventé ma boite, il m’a créée avec du vent, du soleil, de la lune, des étoiles, de la musique, de la couleur et il m’a confié une mission très importante, vous offrir le rêve »

Tous les enfants la regardent avec des yeux ronds. Le rêve quel drôle de mot, ils ne le connaissent pas.

« C’est quoi le rêve ? »

« Savez-vous lire ? »

Les grands répondent oui et les petits disent bientôt.

« Dans les livres il y a des histoires n’est-ce pas ? Des histoires drôles, des histoires tristes, des histoires que vous aimeriez bien vivre ! »

De nombreux hochements de tête lui répondent. Ce serait bien en effet de vivre certaines des aventures que l’on trouve dans les livres.

« Eh bien voilà, ça c’est mon travail et celui de ma boite à rêves. Vous allez mettre la main dedans, sans regarder sinon ce ne serait pas drôle, vous allez sentir quelque chose de tout doux se glisser dans votre main, vous fermerez les doigts dessus avec précaution pour ne pas l’écraser et, toujours sans regarder, vous ouvrirez votre main sur votre cœur et la nuit prochaine, au lieu de dormir tout bêtement, vous irez visiter des pays magiques. »

Les enfants la regardent bouche bée, visiter des pays magiques sans bouger de son lit, ce n’est pas possible voyons !

Pourtant le doux sourire de la jeune femme finit par les convaincre et un à un ils s’approchent et faufilent la main dans la boite, par ce simple geste ils commencent déjà à rêver.

Lorsque tous les enfants ont glissé la graine du rêve dans leur cœur, l’apprentie du Marchand de sable les salue joyeusement et s’éloigne. Les enfants sont sûrs de la voir s’envoler sur un arc-en-ciel.

Ce soir là, les parents bien étonnés n’ont aucun mal à envoyer leurs enfants se coucher. Ont-ils rêvé ou pas, chut, je ne le dirai pas, c’est leur secret.

Mais vous êtes curieux, que se passe-t-il si on regarde la graine de rêve ? Hélas, elle disparait, les rêves aussi et la vie est bien triste. Alors gardez vos rêves bien précieusement ils vous apporteront beaucoup de bonheur tout au long de votre existence.

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 00:30

  

Nouvelle enquête pour le mois de Novembre "Du chaton mène l'enquête". Fripouille, chatonne de trois mois a disparu. Elle était dans la cuisine et oups plus là. Un indice, regardez sous les meubles. Bien sûr Clio a un avantage Fripouille est un de ces chats mais ne vous laissez pas impressionner.

 

Fripouille a disparu, c’est le cri d’angoisse qui retentit dans la cuisine de Clio. Mais où est passé la charmante chatounette tigrée ?

Clio vérifie le four, la machine à laver, le réfrigérateur.

C’est tout petit une minette de trois mois, où a-t-elle bien pu se fourrer ?

Thalis qui me regarde écrire tout en essayant de mâchouiller les câbles de l’ordinateur qui traînent (elle est jalouse du PC) à l’air de rigoler.

Il faut dire qu’elle connait sur le bout des griffes toutes les ruses permettant de se planquer dans des endroits improbables pour faire flipper sa deux pattes paniquée,

Tu as quelque chose à dire Miss ?

Mmmrrrr, vous n’êtes vraiment pas malignes les deux pattes, vous vous agitez dans tous les sens comme des poules effarées en oubliant quelque chose d’absolument basique !

Non mais, c’est quoi cette façon de miauler, fais simple veux-tu ! Où est-elle cachée la petite Fripouille ?

Ah là là, tu as la mémoire courte toi !

Explique museau à claques !

Qu’est ce que je fais quand tu rentres de courses ?

Bon dieu, mais c’est bien sûr ! Clio, où as-tu rangé tes sacs et paniers ?

Alors ?

Tu avais raison, Clio vient de trouver un sac qui s’agite et qui miaule, je crois que Fripouille a compris tout l’intérêt qu’une chatte intelligente peut tirer de ces très intéressants objets créés par l’homme avant tout pour amuser la gent féline. Merci Thalis !

Pas de quoi, bon maintenant c’est pas tout, mais si tu t’occupais un peu de moi, croquettes et caresses !

A vos ordres votre majesté !


thalis.gif

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 00:33

Pour les Défis du Samedi, que j'avais délaissés comme une grosse vilaine, voilà un texte sur le thème "Murs"

 

Les murs ont des oreilles, dit-on ! Mais les murs ont aussi des yeux et une mémoire.

Tout au long des siècles les murs ont emmagasiné tellement de vie et de mort qu’ils sont capables de vous en faire profiter si vous vous laissez porter.

Entendez-vous le gémissement d’agonie du mur qui s’écroule pris dans le tremblement de terre ?

Entendez-vous le cri de joie du mur de la honte qu’on abat et qu’on délivre de ses années de peur ?

Voyez-vous l’immensité des collines sur lesquelles la grande Muraille de Chine déroule ses méandres ?

Respirez-vous l’odeur de sang qui stagne encore dans ces caves secrètes où l’Inquisition torturait les sorcières ?

Touchez-vous du doigt le désespoir du prisonnier de ces moellons qui a gravé, on ne sait comment, ce dessin dans la pierre pour continuer à vivre au-delà de son oubli ?

Devinez-vous la force et la foi qu’il a fallu à ces humains minuscules pour bâtir cette cathédrale et cette pyramide et qui émanent encore de ces murs millénaires ?

Voyez-vous le sourire de cette femme qui vient de coucher son enfant au creux de son berceau bien protégé parhttp://www.azurs.net/photographies/mur-pierre-seche.jpg le torchis de ce mur élevé par son père ?

Sentez-vous contre votre peau le frôlement du fantôme prisonnier de ce château qu’il a défendu jusqu’à la mort ?

Entendez-vous les tendres roucoulements et les cris de plaisir de ces couples qui se sont succédés entre les cloisons de cette chambre ?

Les murs ont des oreilles, mais vous aussi !

Alors tendez-les et emplissez-vous de leurs histoires, laissez vous guider au-delà de leurs frontières vers un monde qui ne demande qu’à se révéler à vous.

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 00:06

Un autre défi où il fallait plancher sur un tableau de Beryl Cook, que voici, que voilà :

 
Bonjour tout le monde.

J'ai 49 ans, eh oui, j'ai été peinte en 1962 par cette sacrée Beryl et vous avez vu comment elle m'a arrangée ?

Non mais, franchement, je ressemble à quoi avec mes deux gants de toilette, hein ? Je vous le demande ?

Voulez-vous que je vous dise, la Beryl elle m'a malmenée comme ça parce que au moment où elle m'a peinte, je peux vous dire que de son côté aussi la loi de la pesanteur commençait à faire son œuvre (elle est née en 1926 la bichette, c'est plus un poussin du jour quoi).

Bon me direz-vous au moins elle m'a peint un joli teint, c'est déjà ça.

Mais elle était vraiment obligée de me donner cet air pincé comme si je venais d'avaler 3 kilos de citrons. Les yeux ça va c'est passable, en revanche le nez, bof, n'en parlons pas. Et les cheveux elle aurait pu les laisser libres quand même, c'est vrai là je ressemble à une duègne, c'est intolérable pour moi qui dans le fond suis une boute-en-train qui aimerait passer son temps à rire avec ses autres personnages tous bien en chair et rigolards, je me permets de le souligner. Inutile de vous dire que lorsqu'ils voient ma tronche aimable, ils filent tous ventre à terre, pas facile pour se faire des amis, bref grâce à Beryl, je n'ai pas de vie sociale moi !

Ouais ma fille je te surveille du coin de l'œil et je me concentre pour que tu reviennes avec ton pinceau me faire un joli sourire. Bon, OK, pour les seins c'est fichu je ferai avec. Mais allez quoi sois mignonne, rien qu'un sourire sympa et quelques mèches folles c'est pas trop demander et c'est dans tes cordes, surtout que tu as drôlement amélioré ta technique depuis que tu m'as loupée, euh je voulais dire depuis que tu m'as révélée au monde.

Vous trouvez que j'exagère, mais on ne sait jamais un peu de flatterie ça pourrait marcher.

Bon, Beryl, J'ATTENDS.

Repost 0
Published by Martine - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 00:31
Suite à un défi d'écriture je me suis défoulée sur le tableau de Domenico Zampieri "Dieu réprimandant Adam et Eve". Alors voilà :

http://latartine.farv.fr/wp-content/uploads/2009/12/Dieu-r%C3%A9primandant-Adam-et-Eve.jpg

 

Mademoiselle Eve a décidé de traîner aujourd'hui sa classe dans un musée. On ne peut pas dire que les enfants sont follement enthousiastes, encore que louper les leçons de grammaire et de calcul ne soit pas négligeable. Ils errent dans les allées jusqu'à ce qu'ils tombent sur un tableau qui porte le nom de leur institutrice (pardon professeure des écoles). Eve, c'est écrit en toutes lettres.

Les élèves jettent quelques regards en coin à Mademoiselle Eve mais comme elle semble ravie qu'ils s'intéressent enfin à quelque chose ils n'hésitent plus à donner leur avis sur le tableau.

Voilà une erreur qu'elle ne répètera pas, mais la pauvrette débarque et elle est encore pleine d'illusions sur les bambins.

A ses "Que pensez-vous de ce tableau ?", les réponses se mettent  fuser et la laissent fort déroutée.

"Euuuuh, t'as vu, y a un ange qui montre du doigt, moi j'ai pas le droit !"

"C'est un ange ça"

"Ben oui, il a des ailes"

"C'est des anges aussi les machins beurk ?"

"Quels machins beurk ?"

"Ben les têtes avec des ailes, c'est moche non ? Et pis ça existe pas ! Ca existe les anges ?"

"A ton avis, il est où le reste de leur corps ?"

"Et comment ils font pour faire pipi et caca ?"

"Et les anges par où ils passent leurs ailes, tu crois qu'il y a des trous dans leurs sacs à patates ?"

"Mon papa en voiture, c'est pas le doigt du monsieur qu'il montre, c'est celui du milieu !"

"Et pis t'as vu y a des gamins avec lui, y en a même des tout nus et c'est que des garçons ! Pourquoi y a pas de filles d'abord ?"

"Ouais, j'ai vu, c'est sûrement ce que mes parents appellent un péquelquechose, paraît que c'est mal ce qu'ils font"

"Ils font quoi les péquelquechose ?"

"Ben il y en a qui n'aiment que les enfants, d'autres qui n'aiment que les garçons et même certains les deux en même temps ! Mais c'est pas les mêmes pé"

"Ah et c'est pas bien ?"

"Chais pas, mes parents ont pas voulu me dire, mais il paraît qu'il y a des péquelquechose pas gênants et d'autres, les pébidules on va dire vraiment beurk, va savoir !"

"C'est marrant le hamac volant dans lequel ils sont, comment ça peut voler ce truc là ?"

"C'est sûrement en rapport avec la grativité !"

"C'est quoi ça la grativité ?"

"Sais pas trop, c'est une histoire de pomme je crois"

"Je me demande bien pourquoi il est fâché, comment y mettent sous le tableau, à oui Dieu, et c'est quoi réprimandant ?"

"Tu sais les grands des fois c'est fâché tu sais même pas pourquoi et puis à voir sa tête c'est sûrement un mot cochon réprimandant ! En tout cas ça plait pas au lion et le cheval il se marre !"

"Eh, t'as vu la tronche à Adam !"

"Et son slip de bain il est drôlement moche, je suis sûr qu'à la piscine ils en voudraient pas"

"Pourquoi il montre la dame ?"

"A mon avis, c'est un cafteur, y a qu'à voir sa tête ! Il doit dire au barbu que tout il est de sa faute à la dame !"

"Qu'est ce qu'elle a fait comme bêtise à ton avis pour qu'il soit pas content Dieu ?"

"Chais pas, elle montre le serpent, peut-être qu'elle a voulu lui faire un câlin et que ça a pas plu à Dieu"

"Et alors, c'est sympa les serpents, j'en ai vu au cirque qui jouaient avec une dame"

"Ca mord paraît"

"Seulement si tu l'embêtes sûrement, mais je trouve que c'est super beau"

"Ouais peut-être, en tout cas Dieu il a l'air drôlement en pétard, on dirait Papa quand ma grande sœur elle dit qu'elle sortir avec son copain"

"C'est du grand n'importe quoi les grands de toute manière !"

"Moi, je trouve que notre Mademoiselle Eve à nous elle est drôlement plus jolie que celle du tableau"

"Oui et en plus elle est habillée la nôtre, tu crois qu'elle est comme ça en dessous ?"

"Sais pas faudrait lui demander !"

Mademoiselle Eve, ayant viré au violet depuis déjà un bon moment, arrive péniblement à reprendre son souffle, se dit qu'elle va avoir beaucoup, mais alors beaucoup de choses à apprendre à ses jeunes élèves et les pousse vite, vite, vite vers la sortie sous le regard bienveillant et un tantinet goguenard du gardien de la salle qui en a déjà entendu bien d'autres !

 

 

Repost 0
Published by Martine27 - dans La-Page-d'Ecriture
commenter cet article

Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock