Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 00:22

Que voilà encore un prénom difficile à porter ! Merci Jill Bill !

Prudence, l’ange gardienne de Bigorbourg, a devant elle, une autre ange gardienne au bord du burn-out. La pauvre est dépenaillée, les ailes déplumées, l’auréole de travers, des valises sous les yeux !

Mais que lui arrive-t-il ?

« C’est Cunégonde » répète en boucle, la malheureuse depuis déjà un bon moment. Son ton est aussi pitoyable que son aspect.

Prudence lui sert une bonne tasse de thé et lui demande des explications complémentaires.

La pauvre soupire, avale une gorgée du revigorant breuvage et lâche dans un soupir.

« C’est Cunégonde, elle aura ma peau ! »

Patience n’en croit pas ses oreilles, mais enfin est-ce un langage pour un ange ?

« Comment ça, ta peau ? »

« Oui, ma peau, mes plumes et mon auréole en prime ! Non mais vous avez vu la monstresse ? »

« Euh, pas vraiment » bafouille Prudence un peu gênée « Tu sais, j’ai beaucoup de boulot avec Bigorbourg. »

« Eh bien » repart l’ange gardienne « je peux vous dire que Cunégonde à elle seule est la cause de plus de la moitié du travail »

Et la pauvre chose déplumée se met à détailler les catastrophes, accidents, aléas, bouleversements, chamboulements, chambardements, perturbations, pour ne pas dire cataclysmes déclenchés par la-dite Cunégonde et qu’elle doit, en tant qu’ange gardienne, gérer pour éviter que Bigorbourg ne sombre dans la pagaille la plus indescriptible.

« En fait » précise-t-elle « tout est la faute de ses parents ! Enfin quoi, appeler une petite fille Cunégonde quelle idée, ils n’ont même pas pensé à regarder l’étymologie de ce prénom ces imprudents. Vous savez ce que ça veut dire Cunégonde, hein vous savez ? » l’ange gardienne toise Prudence d’un air furibond tout en essayant de remettre son auréole à peu près d’aplomb.

Prudence avoue son ignorance et l’ange gardienne se met à brailler, avant de s’écrouler en pleurs, renversant sa tasse de thé sur les promeneurs passant sous le nuage (promeneurs s’interrogeant d’ailleurs sur l’odeur bizarre de cette pluie –encore un coup de la couche d’ozone sûrement-)

« CA VEUT DIRE CELLE QUI NE CRAINT RIEN !!!!!!!  Non mais vous vous rendez compte de ce que ça peut donner une enfant qui ne craint rien, dites, vous vous en rendez compte » sanglote la pauvre ange gardienne.

Et la voilà qui détaille les bêtises diverses et multiples de la délicieuse Cunégonde, parce qu’elle est jolie comme un cœur cette petiote. Une adorable brunette aux grands yeux bleus candides à qui on donnerait le bon dieu sans confession, mais qui très certainement ferait l’admiration du diable tant ses inventions sont diversifiées. A côté d’elle, il faut bien le dire la Sophie de la comtesse est très largement distancée !

Il y a bien sûr les doigts dans les prises de courant ou dans les portes, la dégustation de sable ou de chewing-gum usagés, la jonglerie avec les couteaux et les allumettes, l’assèchement des verres de l’apéritif laissés bêtement à traîner, l’arrachage des fleurs, les nœuds au tuyau d’arrosage, le désossage de l’aspirateur, du réveil, du magnétoscope, l’escalade de tout ce qui peut s’escalader. Bref tout ce qui peut passer dans la tête d’une petite fille pleine d’imagination et qui n’a peur de rien.

Inutile de vous dire que ses pauvres parents ne savent plus à quel saint se vouer, ils font bien d’ailleurs, parce que les saints en question ont assez à faire avec leur Sainte Cunégonde à eux.

L’ange gardienne reprend son souffle et continue :

« Bref, et je vous en passe ! Inutile de vous dire que je suis de garde 24 h sur 24 ! »

« Tu exagères » rétorque Prudence « enfin, elle doit bien dormir cette petite ! »

L’ange gardienne frôle la crise d’hystérie et hurle (déclenchant un coup de tonnerre qui alerte les passants qui viennent de se prendre sur la tête une pluie de thé)

« MEME PAS, ELLE EST SOMNABULE ! » et elle s’écroule à nouveau en pleurs, ajoutant dans un reniflement

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSNhGSudUE65PG_30tXyXwlCvOCv7L4wHLANiASi59q0dsEOPAQ8avDq46b

« Hier soir, elle a voulu s’envoler, j’ai juste eu le temps de la dérouter vers la salle de bains. Je n’en peux plus, je n’en peux pluuuuuuuuuuus »

Pendant ce temps, Prudence a bien réfléchi au problème et elle décide de prendre les choses en main avant que son ange gardienne ne lui fasse une dépression XXL.

Et comme mon histoire est déjà longue, vous aurez la suite demain !

Partager cet article

Repost 0
Published by Martine27 - dans Bigorbourg
commenter cet article

commentaires

Pierre 08/10/2011 12:19



elle aurait pu tout aussi bien se nommer Hildegarde pour une telle aventurheureuse .



Martine27 08/10/2011 15:57



Une aventurheureuse voilà un charmant mot pour l'arbre à mots



cacao 06/10/2011 21:34



Ah ! Cette pauvre Cunégonde ! Quelle existence mouvementée ! Super texte. Amitiés sincères.



Martine27 07/10/2011 18:25



C'était crevant d'être un enfant, tant de bêtises à inventer !



Mimi de Bruges 06/10/2011 10:03



Coucou Martine


Très amusant, je vais de ce pas lire la suite....



Martine27 06/10/2011 18:53



Et la suite de la suite, j'ai honte !



labaronne 05/10/2011 22:19



le titre déjà m'a ramené des années en arrière : lorsque nous étions enfants, ma soeur ainée et moi (5 ans de moins) nous donnions de jolis prénoms : CUNEGONDE et PETRONILLE !!!



Martine27 06/10/2011 18:53



Vous ne vous étiez pas loupées ! Tu étais Cunégonde ?



La Voisine 05/10/2011 20:48






J'ai connu des jumeaux : Cunégonde et Epaminonda !!!


Epaminonda est un garçon ....


C'était il y a une trentaine d'années , je plains ces jeunes gens !


Bisous Martine , caresses à Thalis



Martine27 06/10/2011 18:52



Au moins Cunégonde c'est facile à prononcer ! J'ai eu l'occasion de constater aussi l'immense bêtise de certains parents. Là aussi des jumeaux Victor et Hugo !



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock