Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 00:57

http://i42.servimg.com/u/f42/09/02/08/06/oiseau37.png

 

Les Zoziaux sont déchaînés !

Voilà une citation fort intéressante que je viens de relever. Elle date de quand à votre avis ?

Je vous laisse le temps de descendre tout en bas de l'écran pour deviner !

L'auteur se prénomme Jules-Edouard, ça devrait vous aider à situer, de même que ses tournures de phrases !

"Je crois utile d'expliquer, à ceux qui prendront la peine de lire ce livre, quel en est le but, et quelles doctrines y sont contenues.

Le paupérisme pose aux nations de notre temps un problème ardu, qu'elles sont dans la nécessité de résoudre.

La misère, en effet, qui va sans cesse en augmentant, engendrera, si l'on n'y porte remède, comme autant d'inévitables conséquences de l'antagonisme des intérêts, l'insurrection des classes déshéritées contre les classes riches, le despotisme, la déchéance morale et intellectuelle des peuples, et finalement leur dissolution."

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

Il s'agit du paragraphe introductif du livre

"La question sociale et sa solution scientifique"

écrit par Jules-Edouard Blondel

en 1887 !!!!

Nous avons drôlement évolué en 120 ans non ? Mes vieux livres ont parfois tendance à me mettre un peu de vague à l'âme quand je vois à quel point nous avançons à reculons !

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Il y a pas mal de copier/coller dans l'Histoire (sociale), oui, j'ai l'impression.


 
Répondre
M


Tu ne crois pas si bien dire, plus je m'occupe de mes livres anciens et plus je me dis qu'aucun progrès n'est fait !



C

Bien triste constat dans une époque où on est bien manipulé par ceux qui sont censés prendre en charge la misère ou du moins lutte, en amont


 


 
Répondre
M


Certains au fil des époques essayent et essayent encore, mais se cassent avec le nez avec toujours autant de régularité !



:

l'éternel recommencement...


 Une génération s’en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours.
Le soleil se lève, le soleil se couche ; il soupire après le lieu d’où il se lève de nouveau. Vanité des vanités, dit
l’Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.


 


très bonne soirée
Répondre
M


Et Angelo Branduardi le chante très bien. Eternel recommencement



É

Ça, je ne sais pô, mais je ne me suiciderai pô pour si peu, même si j'aurais peut-être mieux fait de ne pas naître...



Répondre
M


Je disais ça à mes parents lorsqu'il y avait conflit !!! "J'ai pas demandé à naître", classe quoi !



P

Les bras m'en tombent !
Répondre
M


Fais gaffe après tu ne pourras plus faire d'article !



Bonjour À Tous

  • : Mon carnet à Malices
  • : Ecriture, créations en fimo et autres modelages, lecture (fantastique, fantasy, thriller, humour), nos félins domestiques dans tous leurs états, photographie, musique
  • Contact

Rechercher

Mais encore

En Stock